Publié le 21 Septembre 2007

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 21 Septembre 2007

 
 
 
Un exemple de vie pas banal...
Quand je lis sur le forum catholique qu'une personne toute seule va mourir dans un hopital parisien, tout cela me touche de très près.
La foi, la confiance en Dieu, oui surtout quand il nous arrive les coups les plus durs. Facile d'aimer le Bon Dieu quand tout va comme sur des roulettes "chez papa, maman," plus difficile dès que la Croix enfin de compte se présente.
La croix on ne la choisit pas ..
Elle nous est offerte et c'est un don mystérieux.
La seule chose qu'il nous est possible de dire et de réaliser en actes...c'est le "ecce ancilla Christi", de rester étonné, émerveillé,  de ce don de la foi.. en de telles circonstances. "Misericordias domini, in aeternum cantabo...." Comment cela est-ce possible? la réponse n'est sans doute pas ici-bas... La Croix, miséricorde du Seigneur, don de l'amour de Dieu aux hommes, allez comprendre cela...sans la foi. 
Plus on s'avance dans l'âge, sans doute plus on la comprend. Plus on en découvre ses mystères..
Parfois, souvent elle est comprise et acceptée peut-être trop tôt, trop jeune. Le visage déjà marqué par l'épreuve, une certaine candeur, une maturité d'esprit déjà pleine et mure.
Souvent je me suis dit "il est bien jeune,...et c'est déjà son lot."  Le Seigneur a ses secrets, son intimité, ses chéris sans doute..
Pour un seul acte de foi, la vie vaut d'être vécue dit dom Guillerand, oui sans aucun doute. La foi,...
La foi et la confiance, oh oui votre Excellence... défiance envers les hommes, confiance en Dieu... Dans la société d'aujourd'hui, il vaut mieux être défiant, je crois...

Oui je me souviens de ce témoignage de mon oncle prêtre sur la foi et des rapports qu'en ont fait mes parents, de ce mercredi où il venait manger à la maison.., comme tous les mercredis... comme s'il avait pressenti sa mort. Maman en a parlé longtemps.
Je me rappelle encore.. à deux heures du matin, on nous réveillait..."parrain est mort." C'était un 3 janvier...
...
Quel testament peu de temps avant de mourir... c'est ce qu'il m'a sans doute transmis...la foi.
Cela marque toute une enfance, sans aucun doute.. surtout à 14 ans.
Comme si c'était hier.
Je revois ce long cortège de religieuses de Notre Dame de Sion, de prêtres à son chevet, des vieux chanoines...
...
J'ai été très marqué par cet épisode de ma vie. L'Eglise St Martin de Biarritz pleine à craquer.. Tout Biarritz était là..Notre Dame de Sion était encore un très grand collège...Mr l'aumonier. Ah mr l'aumonier n'avait pas sa 2 CV à l'époque.. C'est à pied qu'il traversait tout Biarritz ...avec sa soutane et son bréviaire..On commençait à ranger les soutanes dans les archives du passé, et tout le reste..
Oui j'en ai connus petit de ses confrères..des vieux chanoines.. Et j'ai grandi enfin de compte dans tout ce monde.

C'était en 1966, avant l'application du Concile Vatican 2.
Alors oui, d'avoir eu tout cela aussi, cela a été une grande grâce... j'en recueille les fruits aujourd'hui... qui sait...


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 20 Septembre 2007

Il sera enterré le vendredi 24 Septembre. On lit :


"La cérémonie se déroula dans la grande simplicité monastique,  si imposante par elle-même.
Quand, au chant très doux du Subvenite, dom Delatte entra pour la dernière fois dans son église abbatiale, porté sur les épaules de ses fils, dans sa bière découverte, précédé de tout un long cortège de moines et de prêtres portant à la main un cierge allumé, on avait presque l'illusion d'une marche triomphale".

dom Augustin Savaton : dom Paul Delatte.

dom Delatte priez pour nous.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 18 Septembre 2007

dom-Delatte.JPG
20 Septembre 1937 à Solesmes,
70 ème anniversaire...
*


bougie-copie-1.gif


"O Tendresse, ô Beauté! ô Pureté! qui êtes Dieu, qui êtes mon Dieu, je sais bien que la vie surnaturelle c'est d'être à Vous, mais c'est d'être parfaitement à Vous que j'ai soif."

"Il y aura, au Jugement de Dieu et à la révélation des consciences, (des moines), des moniales inconnus dont le Seigneur se glorifiera comme de fleurs naissant au milieu des épines!"

"Le Seigneur se joue de nous..
il faut se laisser faire, jusqu'au bout.."

"Rien n'est grand, rien n'est petit dans notre vie,
tout est à proportion du coeur qui aime".



dom Delatte priez pour nous, pour tous les moines et moniales
de la Congrégation de Solesmes...
st Benoît, priez pour nous.
dans moins d'un mois.. 4 ans d'oblature...deo gratias..
merci pour tout....


is-copie-1.jpg



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 18 Septembre 2007

A Notre Dame des neiges...

Ben oui,  figurez -vous qu'en allant faire des photos pas loin d'ici un tout petit patelain paumé qu'est-ce que je vois?
Ah là j'ai pensé à vous... Le photographe venait de développer des photos d'un st Cyrien en grande tenue et qui vient de finir son année à Coetquidan... Hein il y a meme dans la cambrousse des élites... Cela fait plaisir de voir ça. Ca change des vaches... 
Bon s'il y en a qui le connaisse.. il a des lunettes..Bon il ne doit pas y en avoir beaucoup dans le secteur.
J'aurais bien voulu le rencontrer tiens....quelles belles photos. J'ai félicité le photographe évidement. 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 17 Septembre 2007

andrews2-083.jpgliturgie.jpg
l'ordination du frère Andrews, celui que j'aimais beaucoup...
°

"Toutes les liturgies viennent se grouper, se fondre et puiser leur sève dans la liturgie collective du grand vivant, de l'homme parfait, du Christ complet qui est l'Eglise."




dom Delatte

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 14 Septembre 2007

General-MacArthur.jpg
"Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif. Réceptif à ce qui est beau, bon et grand. Réceptif aux messages de la nature, de l'homme et de l'infini."

général Mac Arthur.

zabou  la terrible.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 14 Septembre 2007


ROME, Jeudi 13 septembre 2007 (ZENIT.org) – Au bout de près de huit ans d’emprisonnement, l’évêque catholique Han Dingxiang est mort le 9 septembre dernier dans une solitude quasi totale.

Selon un communiqué de la Fondation « Cardinal Kung » (siégeant à Stamford, Connecticut, Etats-Unis), l’évêque est décédé à 23.00 (heure de Pékin), en présence de quelques proches avertis par les autorités chinoises quelques heures avant son décès. Parmi ses prêtres et ses fidèles personne ne savait qu’il était hospitalisé et mourant.

Le matin suivant, vers 5h00, les autorités ont ordonné l’incinération du défunt. Ses cendres ont été aussitôt enterrées dans un cimetière public.

Ainsi, mis à part ses plus proches parents, personne n’a pu voir le corps de l’évêque, et aucun prêtre ou fidèle n’était présent à sa sépulture.

Juste avant d’entrer dans le coma, Mgr Han Dingxiang avait demandé à sa congrégation de continuer à prier le chapelet.

Mgr Han Dingxiang avait 71 ans. Il avait passé 35 années sous surveillance policière. Entre 1960-1979, les autorités chinoises l’ont enfermé dans un camp de travail forcé. Entre 1979-1982 il était enseignant dans un lycée, et les quatre années suivantes gérant d’une clinique, alors qu’il était séminariste.

Ordonné prêtre le 21 novembre 1986, Hang Dingxiang a reçu l’ordination épiscopale le 19 décembre 1989.

Depuis, il a subi onze détentions. La dernière remonte au 20 novembre 1999, alors qu’il prêchait une retraite pour des religieuses. Maintenu dans un régime d’isolement depuis deux ans, on avait perdu toute trace de lui, jusqu’à samedi dernier.

Le petit Placide ne relève que cette information...

l'autre planète..

et fidelium animae per misericordiam dei requiescant in pace.
saints martyrs, priez pour nous.
pax






Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 13 Septembre 2007

ratzinger.jpg
" Apportez à ce monde troublé le témoignage de la liberté au moyen de laquelle le Christ nous a libérés.
La fusion extraordinaire entre l'amour de Dieu et l'amour du prochain rend belle la vie et fait refleurir le désert au milieu duquel très souvent nous nous trouvons vivre."

Benoit XVI

"c'est le prochain seulement qui nous donne occasion de manifester que nous aimons Dieu et sommes bien de sa race.
Lorsque notre charité ne s'exerce pas envers le prochain, il est permis de conclure qu'elle n'existe pas..."

dom Delatte.







Benoit XVI:   dernier bulletin septembre des missionnaires  serviteurs des pauvres.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Repost0

Publié le 13 Septembre 2007



enfant-xl1-copie-1.jpg




p-kep1-copie-3.jpg




... Combien de promesses "humaines" ont détruit la confiance entre les hommes?

Les voeux perpétuels que je ferai bientôt sont l'expression de ma confiance dans le Seigneur. Ce qui est extraordinaire, c'est qu'ils ne sont pas uniquement des promesses "humaines: c'est Dieu qui s'engage à faire de moi un véritable Serviteur des Pauvres. Voilà ce qui me remplit de paix et de joie. Je sais que je ne donne pas aux pauvres mes seules forces avec leurs limites, mais tout mon être, et que Dieu supplée à mes faiblesses.

La "Cité des Enfants Saint Tarcisius" est avant tout une grande promesse: il a été construit sur un édifice "matériel", mais il se construit maintenant un édifice spirituel dans le sein de l'Eglise, infiniment plus grand et qui ne s'arrêtera jamais.

   Le Père Giovanni nous dit que nous devons initier une tradition de sainteté, parce que être saint est la chose la plus grande que nous puissions recevoir de l'Eglise et que nous puissions donner aux pauvres. Je veux m'engager afin de voir des saints parmi les pauvres et parmi nos enfants, car je sais que cela signifie voir des visages joyeux, rayonnants de paix. Notre plus grande richesse, ou plutôt, notre seule richesse est Dieu lui-même.

"Celui qui a Dieu ne manque de rien; Dieu seul nous manque", disait Sainte Thérèse de Jésus.

"Je veux dire que cela vaut la peine de répondre "oui" à l'appel de Dieu.  ...

"Il y a tant de pauvres gens qui attendent que tu leur apportes le Christ...






Frère Aloïs Hollwert, m.s.p..

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Repost0