Publié le 18 Août 2007

"Au fond, notre vie n'a pas pour dessein de fuir le péché et le néant, mais plutôt de s'établir dans l'être, de faire le bien, de joindre Dieu."

dom Delatte.

et fac bonum. Je pensais à cela aujourd'hui. Je pense que nous avons toujours la possibilité quelque soit notre situation de réaliser le "fac bonum". C'est un constat, il y a plus d'activistes que de contemplatifs. C'est une bonne chose? Je n'en sais rien.
La charité à exercer au fond,  c'est toujours et elle est à la portée de n'importe qui.
Quelque soit notre rang, notre milieu. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Et ce qui semble merveilleux c'est que chacun a sa place, chacun a ses dons propres.
Il y en a qui vont rendre visite aux malades, aux vieux..Il y en a qui oeuvrent dans le politique, dans le social, sans cette activité ils n'auraient pas de raison d'être. Chacun a son charisme propre qui lui est confié, l'un sera instituteur, l'autre sera simplement un bon père de famille, ou simplement webmestre, un de ces nouveaux apostolats modernes.
C'est à programmer peut-être pour les futurs canonisations....? 
Faire son possible pour rester dans l'amitié du Seigneur;  n'est-ce pas là déjà le plus bel apostolat pour le monde?

Tout le monde n'est pas fait pour aller rendre visite à des mourants, à des enfants malades. Il faut déjà une certaine force psychologique, une certaine maturité, une certaine force morale.
On ne va pas demander à quelqu'un déjà dépressif d'aller dans des hopitaux..

Mais il y a (autres que nos proches en qui nous devons la charité, (pas le touareg dans son oasis,) une charité que nous avons facile à oublier et à la portée de tout le monde, c'est celle que l'on doit à nos défunts.
Il n'y a pas à chercher loin pour l'exercer la charité.
Un acte fait pour quelqu'un qu'on a beaucoup aimé a autant de valeur si isolé soit,-il si discret soit-il que toutes les activités du monde.
Le désir lui du petit Placide, c'est d'oeuvrer encore pour des enfants.. c'est le plus bel apostolat...
partir au Pérou?  dans la cité des enfants, avec le père Salerno - il y a pensé - , laisser tout là pour changer de planète et vivre. Ste Thérèse avait des envies comme ça de voyager. .

Au fond, chacun à  sa place.. mais "et fac bonum.."

.. 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 17 Août 2007

 







21200AC.JPG

  "L'homme  pensera que, du ciel, Dieu l'observe à toute heure  et qu'en tout lieu ce qu'il fait est vu  par le regard divin et lui est rapporté à tout moment par  les  anges.".

"de caelis"..du ciel, cet appartement dont les volets sont désormais fermés à l'imbécilité humaine, au monde, au mépris, au rejet, à l'oubli.
de caelis:  l'intimité. Le seul à seul, là vraiment où il n'y en a qu'un qui sonde, qui voit et qui observe, à toute heure, à chaque instant, dans l'"aujourd'hui, je t'ai engendré". hodie.. et habitavit in nobis. " 

Qu'importe les agitations extérieures dans "l'immense faisceau de charité, d'empressement et de tendresse, ceux qui sont déjà en possession de l'éternité et ceux qui s'acheminent vers elle,..." (dom Delatte commentaire de la Règle. ) On retrouve les moines, les contemplatifs, pas les excités.. les sots, les agités.

de caelis: là où ne peuvent entrer les forces extérieures du mal, où nul ne peut entrer, endroit privilégié, réservé, préservé.
de caelis, lieu de la Rencontre, avec Celui qui est.
Océan de paix et de bonheur, de calme et de repos, contemplation des saints, des amis du seul hôte de cette maison... "Celui qui m'aime, mon Père et moi nous l'aimerons et nous viendrons en lui y faire notre demeure..." de caelis...
" Ma maison est une maison de prières, vous en avez fait une caverne de voleurs...".

"Laetatus sum in his, quae dicta sunt mihi:  "In domum Domini ibimus.." de caelis.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 16 Août 2007


MIRAGE.jpg

sus à l'ennemi,  ... nous employons les grands moyens pour l'anéantir... "sobrii estote et vigilate: quia adversarius vester, diabolus, tamquam leo rugiens cirucuit, quaerens quem devoret: cui resistite fortes in fide..." no problème.... bien reçu cinq sur cinq, à vous mon colonel ... 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 15 Août 2007

vierge-de-fgt.jpg
 O Vierge Immaculée, Mère de Dieu et Mère des hommes.

1, Nous croyons  avec toute la ferveur de notre foi en votre triomphale assomption corps et âme au ciel, où vous êtes acclamée Reine  par tous les choeurs des Anges et toutes les phalanges  des Saints; et  nous nous unissons  à eux pour  louer  et bénir le  Seigneur qui  vous a exaltée sur toutes  les autres créatures, et  pour  vous  offrir l'élan de notre dévotion et de notre amour.

2, Nous savons que votre regard, qui enveloppait maternellement l'humble et souffrante  humanité de Jésus sur la terre, se rassasie au ciel en voyant l'humanité glorieuse de la Sagesse incréée; et que la joie de votre âme à contempler face jà face l'adorable Trinité fait tressaillir votre coeur de béatifiante tendresse; et nous, pauvres pécheurs, dont le corps alourdit le vol de l'âme, nous vous supplions de purifier nos sens, pour que nous apprenions, dès ici-bas, à goûter Dieu, Dieu seul, dans la  beauté des créatures.

3, Nous avons confiance que vos regards miséricordieux s'abaissent sur nos misères et nos angoisses, sur nos luttes et nos faiblesses; que vos lèvres sourient à nos joies et à nos  victoires, que vous entendez la voix de Jésus vous dire de chacun de nous, comme jadis de son disciple bien-aimé: Voilà ton fils; et nous, qui vous invoquons comme notre Mère, nous vous prenons , comme Jésus, pour notre guide, notre force et notre consolation en cette vie mortelle.

4, Nous avons la vivifiante certitude que vos yeux, qui ont versé des pleurs sur la terre baignée du sang de Jésus, se tournent encore vers ce monde en proie aux guerres, aux persécutions, à l'oppression des justes et des faibles; et nous, dans les ténèbres de cette vallée de larmes, nous attendons de votre céleste clarté et de votre douce pitié soulagement aux peines de nos coeurs, aux épreuves de l'Eglise et de notre patrie.

5, Nous croyons enfrin que dans la gloire où vous régnez, "vêtue de soleil et couronnée d'étoiles", vous êtes, après Jésus, la joie et l'allégresse de tous les Anges et de tous les Saints; et nous, de cette terre, où nous passons en pèlerins, réconfortés par la foi en la résurrection future, nous regardons vers vous, notre vie, notre douceur, notre espérance; attirez-nous par la suavité de votre voix pour nous montrer un jour, après l'exil, Jésus, fruit béni de votre sein, ô clémente, ô miséricordieuse, ô douce Vierge Marie.

PIE XII

"Venez, adorons le Roi des rois, dont la Mère Vierge a été aujourd'hui élevée au ciel.
Marie est montée au Ciel, alleluia, les Anges sont dans la joie, alleluia.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 14 Août 2007

100-4012-1.JPG
Sainte fête de l'Assomption. Au fond c'est toute l'histoire de l'homme qui se résume là. Notre Dame du Bien Mourir. Toute l'histoire de la vie humaine n'est faite que de dépouillements, de séparations, d'arrachements parfois trop douloureux.  Arrachements à nos illusions, à nos rêves, à nos savoirs, à nos idées préconçues . A quel prix  il nous faut  arracher le ciel, sinon à ce seul prix, arriver enfin nu et dépouillé afin que soeur la Mort n'ait plus trop de travail à faire..sur les dura et aspera per quae itur ad Deum.

L'Assomption, les derniers mystères du Rosaire, les derniers mystères de l'homme.  La Vierge  nous apprend à entrer dans ces déserts où tout y  est sec et aride.  Il y a comme un parallèle avec le mystère de la Résurrection. C'est cela la foi, c'est loin d'être du sentimentalisme.

Notre Dame du Bien mourir apprenez-nous à accepter ces dépouillements avant que le ciel ne s'en charge...
les derniers mystères glorieux. le couronnement de la Ste Vierge, le couronnement de l'histoire humaine, ... "et Dieu essuiera toutes les larmes de leurs yeux."

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 9 Août 2007

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 8 Août 2007

Réflexions.... 


L'humilité est la vertu de  Notre Dame.  L'humilité  est  la vertu du moine par excellence.  Saint Benoît dans la Sainte Règle  y consacre tout un chapitre  dont il nous faut nous imprégner pour approcher l'humilité de la Sainte Vierge sans doute.
  Dom  Delatte  nous explique  que l'humilité nous ordonne devant  Dieu, comme l'était Marie.

Encore  nous dit-il faut-il que nous sachions ce qu'est  Dieu en lui-même  et vis-à-vis de nous.  Il  faut  que nous ayons conscience  de sa présence. 
Non pas seulement  à un moment  de sa journée, matin ou soir, mais toute la journée. 

"Notre éducation surnaturelle est le fruit d'un double regard: le regard de Dieu sur nous, notre  regard  vers  Dieu.
Quand  le regard de Dieu  et le notre se rencontrent, que  cela se prolonge et devient habituel, insiste -til,  notre âme possède la crainte de Dieu. "



Notre  Dame de l'Assomption, obtenez-nous votre humilité et la crainte de Dieu.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 3 Août 2007

Le silence est d'or. Le  petit placide apprécie  particulièrement. Alors  pourquoi un blog, il n'en sait plus trop rien.

Il n'a pour seul témoin que le Seigneur. Marcher devant lui, nous approcher de lui, nous unir à lui. N'est-ce pas au fond l'essentiel loin de toute la fourbe, des agitations.
Dom Delatte nous explique qu'il faut ouvrir les yeux, sortir de son sommeil; pour ouvrir les yeux il faut étouffer tous les bruits extérieurs. Il faut étouffer l'actualité quotidienne aussi bruyante soit-elle. Ouvrir les yeux pour secouer notre sommeil. Ce sommeil qui nous hypnotise. Ce sommeil de mouche tsé-tsé si dangereux qui nous laisse dans nos illusions, dans nos rêves, ... ce sommeil qui nous sécurise,  dans un certain sens.
La foi est l'onction qui sans doute nous permet d'ouvrir les yeux. C'est le saint chrème de l'aveugle. Alors les vraies réalités nous apparaissent.  Ouvrir les yeux " à la lumière déifique". 
Oui l'internet aveugle, la lumière est trop violente. Les compliments aveuglent, leurs lumières sont aussi trop violentes; la compagnie parfois aussi aveugle. Quand nous les ouvrons nos quinquets  pour une fois, oui nous ne voyons plus que cette réalité, la seule vraie, il n'y a rien au monde que le Seigneur et nous; tout le reste ne nous est que mirage, chimère, tromperie, trompes  l'oeil,  Dieu et moi. Lui et moi. En dehors, que l'on demande à Michel Serrault ce qu'il y a,  plus rien. 
Au fond du petit Placide, on en a rien à faire; il partira comme il est venu.  æu fond il est comme cette fourmi qui s'agitte sur le sol, qui va chercher sa tambouille et dont on a nul soucis. Une fourmi parmi d'autres milliers de fourmis. On ne sait plus qui elle est, si elle est à quoi elle sert. On marche dessus et on la piétinne parce qu'nn n'y a pas prêté attention. Personne n'y prête attention.
Et dom Delatte affirme que l'inattention est notre pire ennemi.

Dom Delatte commente la règle en disant alors que Dieu nous parle à tout instant,  mais nous sommes sourds aveugles et inertes sans vrai souci de la vérité. Cette seule  vérité  qui nous place à notre véritable place notre seule place de petite  fourmi.


Bon anniversaire encore à Pierre  Yves et  à Bénédicte...!!!!!  

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 19 Juillet 2007

Le  petit  Placide est entré au désert comme Agar. Agar chassée par  les  angliches,  ah non là c'est  par Abraham.
contraint, poussé, forcé....
Déserts..,  comme les souffrances qui précèdent l'accouchement. Il faut des sages femmes, ces personnes qui vous aiment vraiment, ... pour vous  accompagner dans de tels moments.

"Je regarde autour de moi...je considère... j'observe, j'attends. Personne autour de moi dit le psaume. C'est qu'il faut grandir et pour grandir,  le désert est nécessaire.

"Ah si tiens,  sur une ile,  quelqu'un qui m'aime vraiment.."  Il y a des étoiles comme ça  encore,  qui brillent dans la nuit  pleines de pudeur, pleines de sagesse et de réconfort. Ces étoiles que l'on scrute et dont on ne se lasse pas de regarder et dont la lumière ne vous éblouit pas. "belle étoile brille, brille, si tu brilles c'est que tu m'entends..!' Je chantais cela étant petit en écoutant Pinocchio.


Le petit Placide reste face à lui-même, devant sa propre histoire, son histoire, pas celle des autres... Il n'a plus que cela à faire d'ailleurs.
Les provisions d'Agar s'épuisent.. Même son enfant qu'elle jette, qu'elle abandonne dans un buisson, Agar en a ras le bol.
Le petit placide n'en a pas un, mais des centaines, pas un enfant mais des frères.
L'un d'eux se fait ordonner demain prêtre du Seigneur, prêtre moine. Le petit placide  ne va pas le jeter dans la fosse mais être particulièrement près de lui en ce jour... Veni Creator spiritus. On a pas demandé au petit Pacide pourtant de prendre part à une telle manifestation, il n'en a même pas été informé. Oui il aimait bien frère Bruno le petit Placide.


Je pensais à Agar. ...Alors l'Ange la  trouve prés d'une source.
Pour rencontrer le Seigneur, il faut avoir encore soif. aller au-delà de ce que l'on ne comprend pas sans doute. Souvent le Seigneur se trouve ainsi près de quelqu'un qui a besoin  d' eau. L'eau du baptême même si c'est un baptême de souffrances ou d'incompréhesions.  La source du petit Placide c'est saint Benoît, source inépuisable pourtant de bienfaits, "Vase d'or rempli de pierres précieuses..."

Il faut après l'abondance , avoir ces moments de ras le bol où seuls  nous prenons conscience enfin des réalités, des seules réalités, alors  nous ressemblons peut-être à des saint Augustin où nous avons une ressemblance avec un personnage comme Agar..

"donnez nous la patience, dans l'adversité, " (prière à saint Benoit.) notre pain quotidien...le pain de l'attente. Parfois il n'y a aucune réponse. Sur l'île, le pain est bon au moins. Et puis c'est tous les jours qu'il y en a sur la table et qu'on le déguste tant il a été fait avec amour et passion. Et même qu'il y a du vrai levain.
Ici le levain manque, celui qui donne de l'énergie, des vitamines!

  Agar, elle, elle se résout, elle plie,  elle plie finalement devant l'entêtement de son  Dieu trop jaloux. ...Elle craque, pleure et déprime.
Elle n'en a que faire du Motu Propriorum, ce n'est pas son affaire. C'est l'affaire des autres, ..
Elle, son affaire,  la plus importante c'est la rencontre évidente qu'elle fait avec son Seigneur... son seul Misere qui la place toute désolée et affligée  devant Dieu. " On m'a mis dans la fosse profonde, dans les liieux ténébreux et dans l'ombre de la mort" ps. 87

Pleurs de résignation, pleurs de soumission, pleurs de 'oui" dits  d'une manière pincée.. mais des 'oui' quand même. Y a-t-il d'ailleurs eu dans sa vie un non volontaire et absolu? ... depuis le oui de son baptême.
C'est fou comment Dieu s'y prend pour nous faire accepter malgré nous ses saintes volontés et saints désirs...
"Je multipllierai ta descendance,"  dit l'Ange à Agar. Il n'y a rien de stérile dans la désolation, rien que de la fécondité.


  Finalement on n'arrive même plus à pleurer.
On ne pleure plus. Parler de soi, de ses souffrance, le monde s'en fout Pourtant les brigands, les voleurs comme dit l'Evangile sont passés par là.
On aimerait que cette belle histoire continue. Ce sont des épisodes parfois interminables, comme à la télévision, dont on ne voit pas la fin. Chacun peut,  peut-être,  aussi dire qu'il n'en a pas visu l'épilogue.. le prêtre, le lévite.. à quoi bon s'appitoyer sur le sort d'une personne!.. lui offrir au moins l'hospitalité de son coeur.
  On passe son chemin. L'autre gémit, appelle et crie. Ses cris sont étouffés par les bruits de la planète. Il y en a tellement de ces bruits sourds et monotones.
On ne l'entend pas où on ne veut pas l'entendre. On sait que plus loin au prochain virage on aura plus souvenance même de son visage.

On regarde, on interroge.  ... Alors de la petite étoile (il y a des petits princes dessus !!)  parvient ce cri de confiance et d'espérance, "ne crains pas"....  Belle étoile brille, brille, si tu brilles, c'est que tu m'entends..!

Agar a dit oui ... au messager de Dieu et sans doute, le Seigneur attend le Oui du petit Placide pour le sortir de l'épreuve..... 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 14 Juillet 2007

marseille.jpg
Le moins évident dans la vie spirituelle, c'est d'avoir une ascendante constante et régulière...
Si jamais l'on va trop vite, on "décroche" et on fait "stall", si l'on va trop doucement l'on fait de nouveau "stall" et l'on se casse la figure. Alors il faut une montée progressive, tout en douceur.. Mais là haut,  nous y tendons de toutes nos forces, c'est sur, le tout c'est de ne pas décrocher.
C'est vite fait surtout lorsqu'on prend de l'altitude... Il suffit de bien régler nos appareils...Ne dépassons pas les 240 noeuds, pour les ignorants cela fait du 500 kilomètres heure, c'est pas mal comme montée progressive,.. sinon gare à l'accident. .. la vie sprituelle n'est qu'une montée progressive ou une descente accélérée dans les bas fonds souterrains où il n'y a plus rien. Il faut se tenir sans doute constamment aux aguets...  La moindre perdurbation du climat peut tout faire basculer. Certains sont ominubulés par le Motu Proprio, par exemple, ben je suis certain que leur appareil va décrocher. Il faut lever le nez de son avion... sinon ben c'est la cata, et quelle cata....j'en sais quelque chose...

A dix mille nous sommes déjà à 700 kilomètres heures donc plus nous montons haut plus nous prenons de la vitesse plus les réalités d'en Haut nous sont présentes et plus nous sommes proches du ciel. Notre pilote automatique? C'est toujours le Seigneur, mais Lui qui ne fait rien sans doute sans notre coopération...
Lui, mon 747,  a une vitesse de croisière de 900 kilomètres heures.. Superbe, bon,  il y a la grâce aussi, il faut y croire... St Benoît et la communion des saints! et mes amis ...Maur & François Régis and Co...société anonyme.
Au fond la vie spirituelle ou elle est diminutive ou elle est augmentative. C'est cela l'évolution, rien d'autre. ..et elle est omni accompagnée. 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0