Publié le 23 Février 2019

ça fait du bien de rêver! même si mes projets n'aboutissent pas. trop beau.

l'actualité religieuse ici ou en Espagne est tellement morbide. sans parler des tradistes..

j'ai eu raison de trouver une autre planète avec tous mes petits ! une bouffée d'oxygène, de l'air pur. 

y a pas idée trouver un véritable ami et qu'il soit au bout du monde! quelle misère. mais qui sait! ..

on  confie à la Vierge,  une intention toute spéciale pour lundi ! chuuuut .. faut pas que je dise.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 22 Février 2019

   Le brouillard, la fumée, cette vapeur lourde et froide qui s'élève de la terre quand le vent ne souffle pas, cet élément inconstant dont le double effet est de boucher le regard et de l'égarer , ce réseau qui embarrasse notre marche, qui voile notre route, qui nous sépare de nos frères, qui nous empêche de voir plus loin que notre nez ce que nos mains ne peuvent saisir et notre bâton tâter, voilà le nuage au sein de quoi Ezéchiel (XXX;IV) nous représente l'Humanité éparse et perdue et le Seigneur à la recherche de ses ouailles.

   Mais là où le regard ne sert plus, l'appareil intérieur du besoin et de digestion, le flair appréhensif, la traction du souffle vital que le Créateur a placé dans leurs narines, sert de guide aux pauvres animaux. En dépit des apparences fallacieuses, le porte-laine le plus stupide, le bélier le plus encorné se refusent à manger du sable. Puisqu'ils ne savent plus où ils sont, les Anges envoient le printemps à leur rencontre. De l'alpage invisible jusqu'à leur coeur s'exhale un souffle vert, toutes sortes de violettes et de coucous, le pur et frais narcisse, l'âpre goût du pissenlit tout imprégné des vertus de la terre mouillée, mille petites fleurs à miel si douces que les mouches ne savent plus quoi faire, un velours de jeunesse, quelque chose de tendre comme la crème.

   Alors du désert et de la toundra " Malheur à l'homme qui se confie à l'homme : il habitera dans la sécheresse, dans le désert, une terre imprégnée de sel inhabitable" (Jer. XVII 5,6)  accourent d'immenses troupeaux de quadrupèdes, et Dieu s'interrompt dans son repos pour écouter ce broutement, ce happement des langues et des lèvres, ce grand bruit de mâchoires qui broient. Il regarde la France et de tous les villages il respire cette fumée de la soupe qui s'élève. Cette grosse boule qu'Il a faite. Il s'émerveille de toutes les manières que nous avons d'y mettre la dent et de tous les goûts qu'elle a.

   Mais quand le corps fait son profit de tant de mets, est-ce qu'à l'esprit seul, malgré cette prière que Notre Père même a pris le soin de nous apprendre, fera défaut sa réfection? Est-ce qu'au delà du brouillard et du torrent, il n'y a pas une Terre Sainte d'où d'innocentes haleines nous parviennent par bouffées avec une vague impression de cloches?

   Mais ce torrent même , qui pour ne faire aucun bruit n'en est pas moins irrésistible, c'est lui-même qui se charge pour nous de l'exploration. Comment ne pas nous apercevoir que déjà nous sommes embarqués, il n'y a qu'à céder à cet attrait, à cette traction continue ! Malgré les bas-fonds et les rochers, le courant est plus fort et nous fera sauter, plus ou moins trempés et secoués, par-dessus tous les barrages, au-delà même de ces fosses traîtresses et encombrées d'herbes d'où tu crois qu'on ne se tirera jamais.  Bientôt voilà le fleuve qui s'élargit et tout un pays spacieux au delà des treize Etats entre les Alleghanies et les Rocheuses qui bordent le Mississipi, qui nous est donné à manger.

   La table est mise, il n'y a qu'à se servir. Dieu donne à nous, à perte de vue, montagnes et plaines, cirques et vallées, pâturages et déserts et ces perspectives triomphales à l'Infini! Il n'y a qu'à rentrer dedans !

 

paul Claudel

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 21 Février 2019

   ' Tant que l'on vit, mes Frères, il en est ainsi. Pour nous qui avons vieilli dans cette lutte, nous avons des ennemis moins puissants; nous en avons cependant. Nos ennemis, pour ainsi dire, ont été lassés par l'âge même; toutefois, même lassés , ils ne cessent , par toutes sortes de mouvements, de troubler le repos de la vieillesse.

   La lutte des jeunes gens est plus vive; nous la connaissons, nous avons passé par elle... Tant que vous portez un corps mortel, le péché combattra contre vous; mais qu'il ne règne pas! Qu'est-ce à dire qu'il ne règne pas? C'est à dire que vous n'obéissiez pas à ses désirs. Si vous commencez à obéir, il règne. Et qu'est-ce qu'obéir, sinon offrir vos membres pour en faire des armes d'iniquité pour le péché?

   Ne donnez pas vos membres comme des armes d'iniquité pour le péché. Dieu vous a donné le pouvoir, par son Esprit, de garder vos membres. La passion surgit, gardez vos membres! Que fera cette passion qui s'est élevée? Vous gardez vos membres; ne donnez pas vos membres comme des armes d'iniquité pour le péché; n'armez pas votre adversaire contre vous.

   Tenez vos pieds pour qu'ils n'aillent pas aux plaisirs défendus. La passion s'est élevée, gardez vos membres; tenez vos mains loin de tout crime; tenez vos yeux, de peur qu'ils ne fixent avec une attention mauvaise; tenez vos oreilles, pour qu'elles n'entendent pas volontiers les paroles de la passion;  tenez tout votre corps, de côté, en haut, en bas. Que fait la passion? Elle a pu surgir, elle n'a pas pu vaincre.  En s'élevant toujours sans succès, elle apprend à ne plus s'élever.

Saint Augustin.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 21 Février 2019

 

 

Né a Saint-Petersbourg en 2000, Aleksandr Bolotin commence l’étude du piano en 2008
et entre en 2012 au Conservatoire Rimsky-Korsakov dans la classe d’Aleksandr Sandler. Il a gagne de nombreux prix dans des competitions internationales, en particulier en 2012 ou il remporte le Prix Jeunes Talents de la ville de Saint-Petersbourg, et surtout en 2016, le 1er Prix du Concours International Chopin pour les jeunes a Szafarnia (Pologne) ainsi que le 1er Prix du Concours International Frederic
Chopin pour les jeunes de Moscou (Russie). Il s’est déjà produit dans de nombreux pays: Estonie, Espagne, Allemagne, Autriche, Suisse, Hongrie, Slovaquie, Finlande, Israel et aux USA; ainsi que dans de nombreux
festivals : Mariinsky International Piano Festival a Saint-Petersbourg, David Oistrakh Festival a Sillamae, International Piano Music Festival a Tallinn, Summit Music Festival a Pleasantville (USA).
Il a participe a des masterclasses avec Dmitry Bashkirov, Efrem Briskin, Alexander Braginsky, Pavel Nersesyan, Alexander Kobrin, Anthony Newman et Matteo Cameron.

Fin de l'hibernation, c'est comme les tortues !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 20 Février 2019

 

very nice! ça a grandi ce petit monde, oulala..

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 20 Février 2019

 

 

 

happy birthday ! February 04 2019 Thank you for your friendship!

 

A la naissance de Samir, la musique de Bach, Mozart, Chopin et d'autres classiques jouait constamment à la maison.

Les élèves de Nissor venaient aux cours et jouaient, et le bébé entendait tout et était inspiré. Il a commencé à assister à des concerts avec ses parents avant même d'apprendre à compter et à écrire. C'est-à-dire que la musique était dans le sang - d'un âge inconscient. Il n'est pas étonnant qu'un jour l'enfant ait commencé à jouer  lui-même les mélodies.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 19 Février 2019

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 19 Février 2019

 

 

Vladimir Skomorokhov
 

 

a friend !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 18 Février 2019

 

Marina Korzhenevskaya n'a pas froid aux yeux. La danseuse russe âgée de 27 ans, spécialisée dans le pole dance, a livré une prestation spectaculaire qui a fait le tour des réseaux sociaux. C'est accrochée à une barre située au sommet d'un immeuble de 16 étages dans la ville de Voronej, au sud de Moscou (Russie),

 

Voronej : happy birthday  à Georgy !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 17 Février 2019

 

 

 

 

 

 

Reste avec moi. C'est l'heure où le jour baisse ;
L'ombre grandit ; Seigneur, reste avec moi.
Quand les autres appuis échouent et que le réconfort me fuit,
Force du faible, ô Seigneur, reste avec moi.

Le flot des jours rapidement s'écoule ;
Les joies de la terre s'obscurcissent, ses gloires disparaissent ;
Je le vois, tout change et s'écroule autour de moi ;
O Toi qui ne changes pas, reste avec moi.

Heure après heure, j'ai besoin de Ta présence :
Quoi d'autre que Ta grâce peut déjouer le pouvoir du tentateur ?
Qui donc, comme Toi, peut être mon guide et mon séjour ?
Dans l'ombre ou la clarté, Seigneur, reste avec moi.

Je ne crains aucun ennemi, quand Tu es est là pour bénir ;
Les maux n'ont plus de poids, et les pleurs plus d'amertume.
Mort, où est ta victoire ? Mort, où est ton aiguillon ?
Je triomphe toujours, si Tu restes avec moi.

Montre-moi Ta croix avant que je ne ferme les yeux,
Brille dans l'obscurité et dirige-moi vers les cieux.
Le matin du Paradis s'entrouvre, et les ombres vaines de la terre s'enfuient ;
Dans la vie et la mort, O Seigneur, reste avec moi.
 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0