Publié le 28 Juin 2019

 bravo Thomas ! congratulations.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 28 Juin 2019

Il aura fallu plus d’une journée aux policiers de Lourdes, dans les Hautes-Pyrénées, pour retrouver la trace de ce pèlerin espagnol désorienté. Mercredi matin, cet homme de 86 ans, souffrant de la maladie d’ Alzheimer , assistait avec un groupe à la messe dans la basilique souterraine de st Pie X. Mais à la fin de la messe, son épouse a perdu sa trace. En visionnant les bandes de vidéosurveillance de l’enceinte, les forces de l’ordre ont constaté qu’il avait quitté l’office, sans que personne ne s’en aperçoive, rapporte la dépêche du midi .

Dans un train vers Paris

En pleine canicule, les policiers n’ont pas pu faire appel aux chiens pour retrouver le pèlerin perdu. Des témoins leur ont alors indiqué avoir vu le vieil homme du côté de la gare. Les policiers ont lancé un avis de disparition inquiétante et ont mobilisé un hélicoptère pour survoler la ville à sa recherche.

C’est finalement jeudi à Paris que l’Espagnol a été repéré. Antonio était monté mercredi dans un train à destination de la gare Montparnasse. Il a été pris en charge par le Samu pour être amené aux urgences de l’ hôpital Saint-Joseph. En fait, c'est un contrôleur qui a fait le lien jeudi entre le vieil homme retrouvé dans son train et l’avis de disparition.

Antonio doit être récupéré à Paris par son épouse et son fils.

20 minutes

ça doit être de l'intox médiatique! alalalala quelle misère cette canicule ! "pour créer un stress! " hu hu hu !!!

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 28 Juin 2019

 

 

 

dom André Laberge osb+

 

sainte fête de st Pierre et St Paul.

 

 

des Abbés de la Congrégation de Solesmes en visite

Du mercredi 15 au mercredi 22 mai, plusieurs abbés et moines d'autres pays européens et américains ont visité la Vallée de los Caïdos

Le premier à arriver fut le Frère Athanase, de l'Abbaye de Saint Louis, aux Etats-Unis, appartenant à la Congrégation anglaise, qui resta avec nous jusqu'au lundi 20, le second fut Dom Gregory Corcoran, prieur de l'Abbaye de Quarr (Ile de Wight, au Royaume-Uni), de notre Congrégation de Solesmes, arrivé dans la vallée le jeudi 16 et qui y resta jusqu'au samedi 18, date de son départ pour l'Abbaye de Santo Domingo de Silos. Le vendredi 17, deux abbés de notre Congrégation de Solesmes sont arrivés : l'Abbé de Donezan (France), Dom Marc Doat, qui a amené avec lui l'Abbé de Clear Creek (Etats-Unis), Dom Philip Anderson.

Dom Doat nous a donné des fromages fabriqués par les moines de sa communauté dans les Pyrénées et est retourné à son monastère le lendemain.

Dans une autre nouvelle, nous commenterons plus en détail le séjour de Dom Anderson.

Enfin, le samedi 18, est venu l'abbé de Saint-Benoît du Lac (Canada), Dom André Laberge, également de notre Congrégation, qui est resté jusqu'au mercredi 22 et a conquis tout le monde pour son amabilité, son expressivité et sa gentillesse, ainsi que la communauté des Carmélites pieds nus de La Encarnación de Ávila, un monastère où il est allé le lundi 20 mai.

Dom Laberge est considéré comme l'un des meilleurs organistes de son pays natal et a visité tous les monastères espagnols de la Congrégation de Solesmes depuis le Chapitre Général : Leyre, Silos, la Vallée et enfin "Montserratico" de Madrid.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 27 Juin 2019

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 27 Juin 2019

 

A ella le gusta mucho le petit placide ! " Muchas gracias! Felices vacaciones!! 😄

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 27 Juin 2019

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 27 Juin 2019

 

Artei Theotonio a 17 ans. Il joue du violoncelle. Il vit à Orense, Galice  sa ville natale. Il a étudié la musique au CMUS Profesional à Orense. Les professeurs qui ont formé ce jeune interprète sont José Benito Torres et Bárbara Switalska.

Qu'est-ce que la musique classique pour vous ?

C'est de l'oxygène, quelque chose d'essentiel pour vivre.

Qui vous a appris à voir quelque chose de différent dans la musique classique ou êtes-vous simplement celui qui a découvert la musique classique comme quelque chose de spécial ?

C'est un chemin que j'ai parcouru en même temps que je grandissais, d'abord c'est mon professeur Pepe qui m'a initié à la musique et m'a parlé d'un monde merveilleux à découvrir.....

Puis j'ai trouvé dans la musique ma meilleure forme d'expression.

Quand avez-vous commencé à tomber amoureux de la musique classique ?

Ce n'était pas soudain. Ma maison a toujours été une maison musicale. C'était progressif. Toutes les expériences et les personnes liées à la musique ont contribué à ce que je tombe en amour avec elle.

Quelle influence vos parents ont-ils eue pour que vous voyiez la musique comme un parcours professionnel en tant que musicien ?

Même s'ils ne sont pas musiciens, ils m'ont emmené au conservatoire parce qu'ils considèrent la musique comme quelque chose de très nécessaire à la formation d'une personne. Puis ils m'ont soutenu moralement et financièrement en voyant que j'avais trouvé ma vocation.

Qu'est-ce qui vous attire dans la musique classique ? où appréciez-vous le fait que la musique classique est davantage

spécial que tout autre à interpréter ?

La musique classique est un langage universel et a besoin de sensibilité pour le comprendre, elle affecte directement les émotions. Dans la musique classique, l'interprète joue un rôle fondamental, il doit transmettre l'œuvre du compositeur au public. Elle ne peut pas être neutre.

Quel est l'auteur que vous aimez le plus ? Pourquoi ?

Il y en a beaucoup, en ce qui concerne le répertoire pour violoncelle, Bach serait ma référence. Leur musique est incroyable, il n'y en a pas d'autre comme ça.

Parlez-nous de l'instrument que vous jouez. Qu'est-ce qu'il y a ?

Je joue du violoncelle. Son son est très spécial, il ressemble à la voix humaine. Le violoncelle pleure, rit et parfois même se fâche... C'est comme une personne avec qui je dois me comprendre chaque jour et de qui j'apprends quelque chose de nouveau chaque jour.

Avez-vous déjà pensé à composer votre propre musique ? Avez-vous déjà essayé ?

Oui, bien sûr que j'ai essayé, je pense qu'il est essentiel que tous les musiciens mettent leurs idées sur papier.

Quel message enverriez-vous aux autres jeunes pour écouter de la musique plus classique et surtout pour venir vous voir aux concerts organisés par Peregrinos Musicales ?

Je leur dirais de ne pas se laisser emporter par les stéréotypes, que tout le monde aime la musique classique, seulement qu'ils ne l'ont pas encore découverte.

Pour les jeunes qui apprennent à vous connaître maintenant et qui pensent peut-être devenir musiciens comme vous, vaut-il la peine de consacrer du temps à la musique classique ?

C'est vrai que c'est une profession très sacrificielle, mais que vous l'abordiez comme un amateur ou un professionnel, elle ne vous décevra jamais.

Qu'attendez-vous de ce Festival après avoir été sélectionné et participé à ses concerts ? quelle importance lui accordez-vous ?

Tout d'abord, c'est un honneur de pouvoir compter sur moi pour ce Festival, où j'ai l'occasion de faire découvrir la musique aux gens de tous âges et de jouer dans des lieux emblématiques.

Et deuxièmement, un musicien est dû à sa musique, mais toute musique a besoin d'un public qui l'apprécie. Il est essentiel de jouer pour un public.

Si vous imaginez votre vie de musicien..., que voyez-vous ou comment l'imaginez-vous ?

Beaucoup de choses peuvent arriver, bien qu'à mon âge, je pense qu'il n'est pas mal d'avoir de grandes aspirations et de rêver à des réalisations importantes.

Aimeriez-vous être un compositeur ou un instrumentiste célèbre ?

Pourquoi pas ? Pourquoi pas ?

Vous aimez jouer des pièces de compositeurs célèbres ou vous aimez innover et essayer de nouvelles choses en donnant votre propre style aux performances ?

Je pense qu'en ce moment où je suis encore en formation, il est important que j'apprenne des grands compositeurs et que j'essaie de m'adapter au style de chaque époque. Quoi qu'il en soit, chacun a son propre style d'interprétation.

Quelle est la prochaine étape de votre carrière musicale ?

Ma prochaine étape est de poursuivre ma formation dans une université avec un bon professeur qui m'aidera à me développer en tant que violoncelliste et musicien.

 

 

 

 

St Jacques de Compostelle.

ALFONSO SANCHEZ VELAZCO

Né à Saint-Jacques-de-Compostelle : 15/06/2006
3 ans : il a commencé ses études de violon avec le professeur Armando Toledo Cisneros.
6 ans : il entre à l'Orchestre Symphonique des Enfants de Galice par un examen d'entrée.
8 ans : - études à l'Ecole Municipale de Musique de Burgos et membre de l'orchestre Jóvenes Arcos de Belorado, qu'il dirige au Festival Música Músika de Bilbao.
- Il entre au Conservatoire de Musique de Burgos par le biais d'un concours d'entrée avec une qualification de 10 à 3 ans d'Elementary Grade.

Prix et mentions :

8 ans : Premier Prix dans sa catégorie (jusqu'à 8 ans), au concours musical de Burgos : ̈Regino Sainz de la Maza ̈

9 ans : Premier Prix au même concours à Burgos. (Catégorie jusqu'à 10 ans).
Premier Prix du Troisième Concours de Musique Classique de la ville de Valladolid. Catégorie jusqu'à 11 ans.

10 ans : Finaliste au Concours de Violon ̈Forum Musikae ̈ à Pozuelo de Alarcón. Catégorie jusqu'à 11 ans.
Mention d'honneur au Concours des Solistes du Cmus de Saint-Jacques de Compostelle, catégorie jusqu'à 14 ans.

11 ans : Finaliste au Concours de Violon de la Ville de Vigo. Catégorie jusqu'à 12 ans.

Il étudie actuellement au CMUS Santiago de Compostela avec une mention honorable et une moyenne de 10 dans ses qualifications.

Il est pianiste de concert à l'Orchestre du Conservatoire et à l'Orchestre galicien des enfants. Il est l'élève de Roberto Santamarina et Irina Gruia.


 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

 

 

 

"Jamais vu ça en 15 ans que je regarde des cartes météo"  !!!!

Connais pas ! je crois connaître, mais je sais pas qui !

ce n'est pas un canular comme Jeanne , véridique ,  !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

 

Peut-être avez-vous déjà entendu parler d’elle ? Les critiques la qualifient de « petit génie » ou encore de « jeune prodige ». C’est vrai que ces mots viennent spontanément à l’esprit lorsque l’on sait qu’Alma a composé son premier opéra à sept ans, son premier concerto pour piano à neuf ans et son deuxième opéra à dix.

 

La jeune fille, aujourd’hui âgée de 14 ans, explique « recevoir » les mélodies et les harmonies lors de moments de repos ou de jeu : avant de s’endormir ou en sautant à la corde. S’opère ensuite un long travail d’assemblage, de structuration et de développement de ces inspirations soudaines.

Même si Alma semble évoluer dans un monde intérieur peuplé de fées, de balayeurs de rêves et de sirènes, le degré de maturité de ses compositions n’en est pas moins exceptionnel. Un très grand talent à ne pas quitter des yeux (ni des oreilles)

radio classique .

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 26 Juin 2019

 

 

 

¡Te doy un gran beso! tu padrino !!!

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0