Publié le 15 Juin 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 15 Juin 2022

 

 

 

 

photos petit Placide 2022

Les fleurs sont  des symboles de vertu.

Les lys sont le premier exemple qui symbolise la pureté. D'autres exemples incluent les roses qui symbolisent la charité, les tournesols qui symbolisent la joie, l'hysope qui symbolise la mortification et les marguerites qui symbolisent l'espoir.

 

 

​​​​​​

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 14 Juin 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photos:   petit placide 2022

 

"Tus fotos son de estudio...  

Puedes empezar como modelo....! "  

- si , si Senor, gracias  ! 

 ¡Se lo contaré a mi novia! 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 12 Juin 2022

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 12 Juin 2022

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 12 Juin 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

 

O mon Dieu, Trinité que j'adore, aidez-moi à m'oublier entièrement pour m'établir en vous, immobile et paisible comme si déjà mon âme était dans l'éternité. Que rien ne puisse troubler ma paix, ni me faire Sortir de vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère. Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel , votre demeure aimée et le lieu de votre repos. Que je ne vous y laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière, tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre Action créatrice.

  

     O mon Christ aimé crucifié par amour, je voudrais être une épouse pour votre Cœur, je voudrais vous couvrir de gloire, je voudrais vous aimer... jusqu'à en mourir! Mais je sens mon impuissance et je vous demande de me « revêtir de vous même», d'identifier mon âme à tous les mouvements de votre âme, de me submerger, de m'envahir, de vous substituer à moi, afin que ma vie ne soit qu'un rayonnement de votre Vie. Venez en moi comme Adorateur, comme Réparateur et comme Sauveur.
     O Verbe éternel, Parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à vous écouter, je veux me faire tout enseignable, afin d'apprendre tout de vous. Puis, à travers toutes les nuits, tous les vides, toutes les impuissances, je veux vous fixer toujours et demeurer sous votre grande lumière; ô mon Astre aimé, fascinez-moi pour que je ne puisse plus sortir de votre rayonnement. 

     O Feu consumant, Esprit d'amour, « survenez en moi» afin qu'il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe: que je Lui sois une humanité de surcroît en laquelle Il renouvelle tout son Mystère. Et vous, ô Père, penchez-vous vers votre pauvre petite créature, « couvrez-la de votre ombre », ne voyez en elle que le « Bien-Aimé en lequel vous avez mis toutes vos complaisances ».

     O mes Trois, mon Tout, ma Béatitude, Solitude infinie, Immensité où je me perds, je me livre à vous comme une proie. Ensevelissez-vous en moi pour que je m'ensevelisse en vous, en attendant d'aller contempler en votre lumière l'abîme de vos grandeurs.

 

 

Ste Elisabeth de la Trinité 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 12 Juin 2022

 

 

 

 

Dans la communauté Saint-Martin le vendredi 24 juin 2022 à 10h, 8 séminaristes recevront l’ordination diaconale par l’imposition des mains de Son Excellence Monseigneur Francis Bestion, évêque de Tulle : Augustin Varenne, Jean-Baptiste Ermeneux, Antoine de Reboul, Hubert de Saint-Chamas, Jakob Mussong, Pauljo Freiherr von Loë, Joachim Roueil et Gustav Ahlman (pour le diocèse de Stockholm).

Le samedi 25 juin 2022 à 10h, 14 diacres recevront l’ordination sacerdotale par l’imposition des mains de Son Eminence le Cardinal Philippe Barbarin, archevêque émérite de Lyon : Baudoin Coste, Martin de Bergh, Constantin von Jagwitz-Biegnitz, Antoine Paysserand, Louis Boiron, Théophile Legrand, Fénitra Razafimandimby, Arthur de Stabenrath, Augustin Soubrier, Guilhem Pillon de Saint-Chéreau, Vianney Colin, Axel de Perthuis de Laillevault, François-Marie André, et Francis Wertheimer.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 12 Juin 2022

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 11 Juin 2022

 

 

 

Une récente enquête de l'université de Georgetown, la plus ancienne université catholique des États-Unis, a révélé que parmi les diacres ordonnés prêtres en 2022, 22 % appartiennent à la communauté latino, un chiffre record en l'espace d'un an.

« L'enquête sur les ordinands de la classe 2022 à la prêtrise » a été publiée fin avril par le Centre de recherche appliquée sur l'apostolat (CARA), un centre national de recherche en sciences sociales appliquées à but non lucratif de l'Université de Georgetown. « Trois prêtres ordonnés sur cinq (60 %) sont de race blanche. Un sur cinq (22 %) est hispanique/latino. Un sur dix (11 %) est asiatique/insulaire du Pacifique/hawaïen de souche.

Relativement peu (4%) sont afro-américains », indique le document CARA. En 2021, 16 % des nouveaux prêtres aux États-Unis étaient latinos et il y a 10 ans, ce chiffre était de 15 %. Bien qu'atteindre 22% ne représente pas une augmentation soutenue dans le temps, selon CARA, il s'agit d'un jalon positif, compte tenu de la grande population d'hispaniques aux États-Unis et du manque de représentation latino-américaine dans le clergé. Selon Hosffman Ospino, professeur d'éducation religieuse et expert des catholiques hispaniques aux États-Unis au Boston College, seuls 8,5% de tous les prêtres du pays sont latinos, malgré le fait que la communauté hispanique représente jusqu'à 45% de la population catholique. .actuel. « Il y a un groupe croissant de séminaristes hispaniques et cela génère plus de prêtres.

C'est une tendance dans la bonne direction », a déclaré Ospino au National Catholic Register . L'expert a également souligné que "seulement 26% des Latinos aux États-Unis sont nés à l'étranger", et donc, seulement "20% des Latinos ne parlent pas couramment l'anglais". Il a ajouté que 94% des Hispaniques de moins de 18 ans dans le pays sont des citoyens naturels et parlent anglais. Ospino a souligné que les évêques catholiques des États-Unis sont préoccupés par la promotion de plus de vocations latino-américaines à la prêtrise. «Une façon de le faire est d'avoir des prêtres latinos travaillant dans les bureaux des vocations. Une autre façon est d'augmenter le nombre d'enfants hispaniques fréquentant les écoles catholiques. Cela aide les gens à grandir en tant que catholiques et à discerner un chemin vers le sacerdoce », a-t-il expliqué. Ospino estime également que tous les archevêques et cardinaux devraient parler couramment l'espagnol, car la plupart des grandes villes du pays ont une importante population hispanique. Les statistiques de CARA ont également noté que 26% de tous les prêtres ordonnés cette année aux États-Unis étaient nés à l'étranger, principalement au Mexique, au Brésil et en Colombie, mais aussi dans des pays comme le Vietnam et l'Inde.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 10 Juin 2022

 

 

 

 

La barbe dans le clergé a une longue histoire, le dernier pontife au visage lisse remonte au XVIIIe siècle après tant de tergiversations.

La barbe dans le clergé est une affaire aussi sérieuse que symbolique. Jadis exigée, d’autres fois bannie, tantôt expression de sainteté, tantôt représentative de péché, celle-ci était un véritable attribut qui évoluait selon les vicissitudes de l’histoire. Innocent XII, pape de 1691 à 1670, bien connu pour sa bataille dure et décisive contre le népotisme dans l’Église, est le dernier pape à avoir affiché une pilosité faciale, même s’il se contentait déjà d’une moustache et d’un petit bouc. En réalité le dernier vrai barbu serait Jules II, pape de 1503 à 1513. cela n’empêche qu’en plus de 300 ans, plus aucun pape n’a abandonné le rasoir.

Le concile de Toulouse (1229) va même jusqu’à menacer d’excommunication tous les prêtres et religieux qui se laissent pousser les cheveux et la barbe « comme les laïcs ». Mais là aussi, il y a quelques lacunes et la règle a finalement été interprétée comme permettant d’avoir la barbe courte et bien soignée. ( c'est pas gratuit ! ) 

(hélas de nos jours ce n'est plus le cas !  plus c'est moche mieux c'est !  ça  donne un genre, quoi , peut-être plus viril ? 

je ne sais pas, c'est une mode dont certains  pourraient nous épargner   ! comme les vieux curés modernos avec leurs cheveux longs répugnants.. question de charité. 

  )    

La phrase barbam nutrire (« cultiver la barbe ») utilisée ne paraît pas interdire rigoureusement le port d’une barbe courte. Et c’est la raison pour laquelle la plupart des papes, des saints et des évêques du XVIe et du XVIIe siècle se font pousser la barbe. Regardons Ignace de Loyola, François de Sales, Philippe Neri, Jules II ou Clément VI.

Mais alors comment se fait-il qu’aucun autre pape après Innocent XII n’ait porté la barbe ? Pour des raisons symboliques et pratiques. Saint Charles Borromée (1538-1584), dans une lettre au clergé, encourage ses prêtres à se raser. Chez certains auteurs, la longueur des cheveux représente la multitude des péchés. Se raser équivaut symboliquement à « éliminer » les péchés et les vices, considérés non seulement nocifs, mais également superflus, comme le sont les poils sur le visage. Sans compter que c’est plus pratique lors des liturgies de ne pas avoir de longue barbe : les prêtres ont interdiction d’avoir des poils au-dessus des lèvres, car cela pourrait les gêner au moment de boire au calice. Cette raison sera toujours considérée plus que valable pour se raser.​​​​​​

Il faut attendre la fin du XVIIe et le début du XVIIIe siècle pour que cette pratique du « rasage », sur le modèle de la cour française, devienne vraiment une règle. Au XIXsiècle, on tergiverse encore. Certains tentent de réintroduire le port de la barbe dans le clergé, sans succès. Cependant, dans certains ordres religieux — comme les franciscains capucins et les chartreux — l’utilisation de la barbe est prescrit dans les constitutions… comme symbole de pénitence et d’austérité.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0