Publié le 7 Septembre 2020

 

Le jeudi 4 juin, après trois heures de l'après-midi, la place de la vieille ville de Prague a vécu un moment extraordinaire. Deux hommes sur une plate-forme de montage surélevée ont définitivement placé la statue de la Vierge Marie sur un pilier et l'ont détachée des cordes de la grue. Puis ils se sont éloignés de la statue sur la plate-forme, la statue a commencé à vivre sa propre vie et les gens l'ont applaudie. Des cloches sonnaient de l'église de Týn et une foule de croyants a chanté la chanson latine "Salve regina". La Colonne mariale est ainsi revenue sur la place tchèque la plus mémorable après 102 ans.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 6 Septembre 2020

 

neuvaine du Saint Nom de Marie

12 Septembre.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 6 Septembre 2020

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 4 Septembre 2020

 

 je n'avais même pas remarqué, quelle misère ! j'ai pensé à quelqu'un évidement, 

superbe. 

 

 

Vivement dimanche ! j'en prendrai avec mon appareil, pour avoir  le vitrail, tellement beau... bonne rentrée à tous les petits. 

 

Ste Gemme la plaine

diocèse de Luçon

fssp

10 h 30

 

+

 

 quelle semaine! mamamia ! 

à en avoir oublié les zombis masqués.. 

 

" Pourquoi entasser en un seul jour le souci de tous les jours? Le lendemain s'inquiétera de ce qui le concerne; à chaque jour suffit sa peine. Demain ? mais vous aurez encore le Père céleste. Il ne s'éloigne jamais, il n'est jamais distrait, il est avec vous, si vous y consentez,   pour l'éternité. " 

dom Delatte. 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 4 Septembre 2020

 

 

 

 

 

Dmytro Choni (piano) 

J.S. Bach. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 4 Septembre 2020

photo petit placide. 

 

 

 

 

Magníficat ánima méa Dóminum,
Et exultávit spíritus méus in Déo salutári méo.
Quia respéxit humilitátem ancíllæ súæ,
ecce enim ex hoc beátam me dícent ómnes generatiónes.
Quia fécit míhi mágna qui pótens est :
et sánctum nómen éjus
Et misericórdia éjus a progénie in progénies timéntibus éum.
Fécit poténtiam in bráchio súo :
dispérsit supérbos ménte córdis súi.
Depósuit poténtes de séde,
et exaltávit húmiles.
Esuriéntes implévit bónis :
et dívites dimísit inánes.
Suscépit Israël púerum súum,
recordátus misericórdiæ súæ.
Sicut locútus est ad pátres nóstros,
Abraham et sémini éjus in saécula.
Glória Pátri et Fílio
et Spirítui Sáncto,
Sicut érat in princípio, et nunc, et sémper,
et in saécula sæculórum.

Amen.

pour mon futur petit novice... tellement rare une telle amitié; on va s'en rendre digne maintenant. 

ça change de facebook ! 

 Neuvaine pour toi, .. spécialement . Deo gratias. peut-être ta prise d'habit pour  le 11 Octobre ? c'est mon anniversaire! ça tombe un dimanche cette année ! 

hi hi hi ... 12 Octobre fête de la Dédicace Fontgombault. 

10 Octobre: st Carlo Acutis

13 Octobre nd de Fatima. 

j'espère que j'aurai des photos... !!! 

Merci  beaucoup  Timothy. C'est quand on s'y attend plus que ça nous arrive. 

Que mes prières t'accompagnent dans ces derniers   moments uniques. Comme tu me le dis " on approche du but! " j'ai tellement apprécié ton message d'hier et trop content pour toi. 

ton ami. Philippe. 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 4 Septembre 2020

 

 

"Nous vivons dans la foi et ne devons pas nous étonner de l'obscurité. Marchons quand même vers la lumière. Ne doutez pas. Dieu se sert de tout. C'est parfois l'aspérité des choses qui nous jette dans ses bras:"Ah! Seigneur, je n'ai vraiment que vous au monde!"

 

dom Delatte.

 

"Même si tous nous abandonnent, Il sera toujours Lui, notre Dieu, notre Père céleste, notre meilleur ami ."

Matteo Farina.  

 

"Car c'est lui qui te délivre du filet de l'oiseleur masqué, 

, De la peste et de ses ravages."

ps.91

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 4 Septembre 2020

 

priez pour nous ! 

Monseigneur Rey a publié le décret d’ouverture de la cause de béatification et de canonisation d’Anne-Gabrielle Caron. Il présidera le 12 septembre prochain, à 18 heures, la session solennelle d’ouverture, dans l’église Saint-François de Paule de Toulon, l’ancienne paroisse d’Anne-Gabrielle. Cette cérémonie sera suivie de la messe du Saint Nom de Marie.

Vous trouverez ici le décret d’ouverture de la cause et celui de publication du libelle du postulateur ; et ici ce libelle adressé par le postulateur à Monseigneur Rey pour demander l’ouverture de la cause.

A ce moment, l’Eglise aura entrepris d’examiner solennellement si Anne-Gabrielle Caron remplit les conditions pour être proposée comme modèle de sainteté aux fidèles ; d’abord à ceux du diocèse de Fréjus-Toulon, par son éventuelle béatification ; puis à ceux de l’Eglise universelle par sa canonisation.

Pour cela, le procès diocésain recueillera les témoignages de ceux qui l’ont connue, sur l’héroïcité de ses vertus et les témoignages qui établissent l’extension de sa réputation de sainteté et de signes.

A partir du 12 septembre Anne-Gabrielle sera servante de Dieu, ce titre marquant l’attention de l’Eglise à la façon dont elle a conformé sa vie aux attentes de l’amour de Dieu.

Vous pouvez nous aider en invoquant Anne-Gabrielle et en nous faisant part des grâces reçues. Sans oublier de verser un don pour les dépenses inhérentes à cette cause. Merci de vos contributions !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 1 Septembre 2020

 
 
La Fraternité sacerdotale de Saint-Joseph porte le flambeau de la tradition sacrée
La fraternité vise à favoriser la sainteté des prêtres, en particulier par la dévotion à saint Joseph, la communion avec les frères prêtres et la célébration de la messe avec respect et dévouement.
 
"Pendant les années restantes de notre formation au séminaire, ainsi que pendant les premières années de la vie sacerdotale, un certain nombre d'entre nous sont restés en contact et ont finalement décidé de former une fraternité", a expliqué le père Ryan Erlenbush, curé de la paroisse Corpus Christi de Great Falls, dans le Montana, et praepositus (président) de la Fraternité sacerdotale de Saint-Joseph. "Les débuts de notre groupe remontent à cette première messe solennelle. Parce que c'était en la fête de saint Joseph, et parce qu'il est un exemple de spiritualité masculine et de parfaite virginité, nous avons décidé de dédier notre fraternité sacerdotale à saint Joseph ».
 
La Fraternité sacerdotale Saint-Joseph a été officiellement fondée en 2016 et compte actuellement 13 membres à part entière et sept membres associés.
 
"Nous ne sommes pas une association officiellement établie, mais seulement unis par notre engagement privé envers la fraternité", a déclaré le père Erlenbush. "Dans les années à venir, nous prévoyons de présenter nos statuts aux autorités ecclésiastiques compétentes pour approbation afin que nous puissions devenir une association publique".
 
Les statuts officiels de la Fraternité sacerdotale Saint-Joseph expliquent que la fraternité vise à favoriser la sainteté des prêtres, en particulier par la dévotion à Saint-Joseph, la communion avec les frères prêtres et la célébration respectueuse et dévouée de la messe, notamment dans l'usus antiquior (c'est-à-dire la messe latine traditionnelle telle qu'elle était célébrée avant le Concile Vatican II).
 
Il existe deux niveaux d'adhésion à la fraternité : auxiliaire et pleine. Les membres jeûnent à des jours différents et accomplissent diverses pratiques spirituelles selon leur niveau d'engagement. L'adhésion à part entière est limitée aux évêques et aux prêtres, mais les séminaristes de niveau théologique et les diacres de transition peuvent être membres auxiliaires. Si la plupart des membres sont des prêtres diocésains, la fraternité est également ouverte aux membres des ordres religieux. Enfin, les membres à part entière sont tenus de participer à une assemblée annuelle d'une semaine qui s'articule autour de l'offrande des grandes messes solennelles traditionnelles et de la forme traditionnelle de la dévotion eucharistique solennelle des 40 heures, ainsi que de conférences sur divers thèmes spirituels.
 
"Dans l'Église aujourd'hui, surtout en cette période de crise, je trouve que la liturgie traditionnelle et notre solide fraternité sacerdotale me donnent la force de persévérer dans la vie et le ministère sacerdotal", a déclaré le père Erlenbush. "De plus, nous apprenons les uns des autres et restons en contact tout au long de l'année. Je suis continuellement inspiré par mes confrères prêtres et le bon travail qu'ils accomplissent dans leurs paroisses et diocèses".
 
Le soutien qu'ils reçoivent de la fraternité est crucial pour leur travail dans les "tranchées traditionnelles »."Les prêtres sont souvent isolés car nous portons le lourd fardeau du ministère", a déclaré le père Erlenbush. "Souvent, nous pouvons souffrir de persécution ou d'opposition. Avoir le soutien et l'encouragement de notre fraternité nous aide à rester joyeux et à nous concentrer sur la sainteté et la proclamation authentique de l'Evangile".
 
Le père Fredrick Gruber, du diocèse de Pittsburgh, est du même avis, affirmant que la fraternité "offre une expérience positive et joyeuse de communion sacerdotale grâce à notre conférence annuelle. Nous nous réunissons pour la prière, la récréation et la conversation. Les membres sont rafraîchis par un partage d'idées et de perspectives pour des objectifs pastoraux de restauration de traditions vénérables. Les préoccupations, les initiatives pastorales, les scénarios particuliers et les défis sont discutés. Les grandes messes solennelles requièrent la contribution de chacun des prêtres".
 
Il a ajouté : "Personnellement, j'attends avec impatience la conférence annuelle pour la solidarité avec les prêtres qui aiment Notre Seigneur et les traditions respectueuses de la Messe latine traditionnelle.  La communion sacerdotale ... donne la douce assurance qu'un prêtre de tradition n'est pas isolé ou seul dans ses efforts pour le salut des âmes. Nous apprenons des frères qui sont plus expérimentés et partageons les connaissances que nous avons acquises grâce à nos propres recherches et expériences ».
 
La Fraternité sacerdotale Saint-Joseph encourage essentiellement l'appréciation de la Tradition sacrée et des traditions liturgiques et dévotionnelles de l'Église, inspirant les catholiques dans leur cheminement vers la vie éternelle.
 
"Notre fraternité promeut la liturgie traditionnelle selon les besoins à deux niveaux", a expliqué le père Erlenbush. "Premièrement, nous ne pouvons pas comprendre où nous sommes aujourd'hui sans savoir d'où nous venons. Ainsi, pour apprécier la Messe de Vatican II et même pour la célébrer correctement, je crois qu'il faut une base solide dans la liturgie traditionnelle. Nous promouvons la vision du renouveau donnée très clairement par le Pape Benoît XVI et poursuivie par le Cardinal [Robert] Sarah avec l'approbation du Pape François".
 
"Deuxièmement, et peut-être plus important encore, a-t-il poursuivi, je crois que la liturgie traditionnelle a une place à part entière dans l'Église. Nous embrassons la Messe traditionnelle avec joie dans le contexte plus large de l'Église dans le monde moderne".
 
Les fruits de la fraternité sont clairement abondants. 
 
"Non seulement beaucoup de fidèles sont encouragés et édifiés par la solide catéchèse de nos conférences, mais ils trouvent aussi que la liturgie traditionnelle sacrée est formatrice et enrichissante", a déclaré le père Erlenbush. "En conséquence, j'ai vu des gens rejoindre la schola traditionnelle dans leur paroisse d'origine, introduire de la musique sacrée plus traditionnelle dans leur paroisse, ou commencer à assister plus souvent à la messe quotidienne. Plus important encore, de nombreux jeunes hommes et garçons qui servent nos messes solennelles ont commencé à envisager une vocation au sacerdoce".
 
Des familles comme les Enanders de Grenora, dans le Dakota du Nord, ont trouvé les conférences de la fraternité inspirantes pour l'esprit et édifiantes pour l'âme.
 
"Les retraites de la fraternité sont très instructives", a expliqué Corrie Enander. "Vivre la traditionnelle messe en latin pendant plusieurs jours d'affilée est tellement utile pour ceux d'entre nous qui ne la connaissent pas. Parfois, pendant le week-end de la conférence, plusieurs messes sont offertes simultanément sur des autels latéraux. C'est tellement beau à voir ! C'est aussi une telle joie de rendre visite à de nombreux prêtres de différents diocèses et d'entendre comment ils ont découvert la forme extraordinaire et les grands efforts qu'ils ont déployés pour commencer à l'offrir ».
 
"Quand mon fils avait environ 12 ans, nous avons assisté à notre première messe de forme extraordinaire. C'était une grande messe avec 10 servants bien entraînés, beaucoup d'encens et un beau chant", a poursuivi Enander. "Ensuite, j'ai demandé à mon fils ce qu'il en pensait. Il s'est arrêté un moment et a dit très gentiment : "Maman, c'est comme ça que doit être toute messe". J'étais choqué, mais en toute honnêteté, je ressentais exactement la même chose."
 
"Maintenant, il envisage la vie religieuse avec un ordre qui offre une forme extraordinaire", a-t-elle dit à propos de son fils. "Deo Gratias ! Donc, oui, en effet, la Messe traditionnelle suscite chez les jeunes hommes et femmes quelque chose qui les pousse à chercher le Seigneur avec un amour et une révérence profonds".
 
La Fraternité Sacerdotale de Saint-Joseph a obtenu le soutien des chefs de l'Eglise, en particulier de l'évêque Michael Warfel du diocèse de Great Falls-Billings, dans le Montana.
 
"Mgr Warfel a beaucoup soutenu notre fraternité, notamment en prononçant le discours principal lors de cinq de nos conférences annuelles, ainsi qu'en assistant à la grand-messe solennelle un des soirs", a déclaré le père Erlenbush. "Il reconnaît la valeur de la fraternité sacerdotale et soutient tout particulièrement la solide catéchèse que nous offrons aux fidèles qui assistent aux conférences".
 
Lorsqu'on lui a demandé comment il a vu la fraternité avoir un impact positif sur les catholiques dans son diocèse et au-delà, Mgr Warfel a répondu : "La fraternité a un but précis. C'est un groupe de jeunes prêtres qui aiment leur sacerdoce et se soutiennent les uns les autres. Ils s'inspirent du Summorum Pontificum que le pape Benoît XVI a publié pour rétablir la forme extraordinaire. La fraternité a attiré un bon nombre de personnes, dont beaucoup étaient aliénées à la "périphérie" dont parle souvent le pape François. Ils ont été attirés par l'Église catholique en raison des messes de forme extraordinaire que la Fraternité offre. Ils ont une bonne participation lorsqu'ils célèbrent ces messes, et ils remplissent l'église ! Ils sont vraiment une fraternité de frères dans le Seigneur, et ils se connaissent vraiment bien ».
 

je leur ai demandé de prier pour frère Timothy, que de bonnes nouvelles . Deo gratias ... ! avec saint Joseph tout est possible. 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 1 Septembre 2020

 

Saint Carlo Acutis

Priez pour nous.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0