Publié le 6 Septembre 2021

 

 

« Le style du hussard, c’est le désespoir avec l’allégresse, le pessimisme avec la gaieté, la piété avec l’humour.
C’est un refus avec un appel. C’est une enfance avec son secret.
C’est l’honneur avec le courage et le courage avec la désinvolture.
C’est une fierté avec un charme ; ce charme-là hérissé de pointes.
C’est une force avec son abandon. C’est une fidélité.
C’est une élégance. C’est une allure.
C’est ce qui ne sert aucune carrière sous aucun régime.
C’est le conte d’Andersen quand on montre du doigt le roi nu.
C’est la chouannerie sous la Convention.
C’est le christianisme des catacombes.
C’est le passé sous le regard de l’avenir et la mort sous celui de la vie.
C’est la solitude et le danger. Bref, c’est le dandysme. »
Roger Nimier, Le grand d’Espagne

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 6 Septembre 2021

 

 

 

 

 

 

Ne nous relâchons pas, le moment sera venu où nous récolterons... !"

st Paul Galates. 5  

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 5 Septembre 2021

 

le froid s'installe déjà à st Pétersbourg ! 

 

"Portez les fardeaux les uns des autres : c’est ainsi que vous accomplirez la loi du Christ."

 

Saint Paul aux Galates, 6 – 

 

règle de st Benoît 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 4 Septembre 2021

 

 

 

 

 

Au cœur de la liturgie d'aujourd'hui se trouve l'Évangile racontant la résurrection du fils de la veuve de Naïm.

Saint Luc décrit la scène en nous disant que lorsque Jésus s'est approché de la ville suivi d'une grande foule, une autre grande foule s'apprêtait à sortir. Au fur et à mesure que les disciples se rapprochent, il apparaît qu'il s'agit d'un cortège funèbre. En effet, un jeune homme est porté dans la tombe, le fils unique de sa mère, et elle était veuve. Autrement dit, une femme démunie, abandonnée, pour le moment soutenue par la foule, mais bientôt livrée à elle-même. Lorsque le Seigneur la voit, saint Luc, toujours soucieux de dépeindre l'humanité du Sauveur, nous dit qu'il a été touché de miséricorde, littéralement ses entrailles ont été émues. Comment pourrait-il ne pas l'être ? Alors qu'il la regarde, il se souvient de sa propre mère, elle aussi veuve, et bientôt sur le point de perdre son fils unique.

La résurrection du fils de la veuve de Naïm préfigure celle du Seigneur ; il l'annonce d'avance. Dans son commentaire de ce passage, saint Augustin nous dit que les miracles de Notre-Seigneur ont un sens caché. N'importe qui peut voir le prodige et l'admirer, tout comme un homme illettré peut voir un manuscrit magnifiquement orné et être émerveillé, mais pour le comprendre, il faut savoir lire.

La résurrection de ce jeune homme symbolise alors la résurrection de l'âme de la mort spirituelle. A cause de ses passions qui l'emportent dans la tombe comme les porteurs de l'Evangile, elle est perdue et ne peut rien faire pour s'aider. Mais si le Seigneur vient et la touche, il arrête l'assaut des passions et de tout mal, et il rétablit une nouvelle vie, rendant le pécheur égaré à sa Mère, la Sainte Église catholique.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 4 Septembre 2021

 

 

 

 

 

 

" Il y a des images qui nous sollicitent parfois à l'inquiétude, au trouble , à l'anxiété: la réalité est toute de bonheur, de paix et de joie.

La réalité, c'est que nous sommes avec Dieu, c'est que, même ici-bas, notre vie s'écoule sous le regard de cette Tendresse, de cette Beauté, de cette Pureté et que notre unique devoir est de nous maintenir en contact avec elle. 

L'éternité a commencé, Gaudentia.

Nous sommes avec Dieu,

près de Dieu,

en Dieu.

De là il facile, comme il est prescrit de négliger toute chose. 

DIEU SUFFIT,

Il nous suffit à nous de le regarder

de l'aimer 

et de le lui dire. 

dom Delatte.

 

 

On se rapproche du but, Philippe ! "  Jour pour jour, il y a un an,  Timothy m'envoyait ce message, de Clear Creek..

...il y a un an ! ... Il doit être près de sa profession religieuse, à moins qu'il ne l'ai déjà faite.

Ce matin, aux aurores,  je me suis arrêté à ce ' on se rapproche du but ! ... quelle consolation.  des choses qu'il ne nous ait pas donné de comprendre ici-bas, mais dans la foi. Chaque jour, on se rapproche un peu plus du but et 

...oui , dans une  paix comme  monastique. 

 Sans doute m'a-t-il oublié. Des contacts de cet été dont je n'aurai plus de nouvelles , sans aucun doute. On a laissé tout cela dans le coeur paternel de saint Joseph. Qu'il en fasse ce qu'il veut! comme ceux déjà eus, mais qui n'ont  pas hélas,  continué, - après tout ce n'est pas à moi à aller toujours au devant des autres, vu mon âge ! 

Quelle semaine ! J'arrive à me surprendre!  après le séisme. C'est dans la durée, après, pas évident, surtout seul, mais ce qui est acquis est acquis . Oui, le passé ne nous appartient plus.. 

los veremos. 

 Quelle vertige, quand on y pense.. 

merci, père Antoine ! 

" Misericordias Domini in aeternum cantabo! " . 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 2 Septembre 2021

 

« Ô Bon et Très-Doux Jésus, je me prosterne à genoux en votre Présence, et je Vous prie et Vous conjure avec toute la ferveur de mon âme, de daigner graver dans mon cœur de vifs sentiments de Foi, d'Espérance et de Charité, un vrai repentir de mes égarements, et une volonté très ferme de m'en corriger, pendant que je considère en moi-même, et que je contemple en esprit Vos cinq Plaies, avec une grande affection et une grande douleur, ayant devant les yeux ces Paroles prophétiques que prononçait déjà le saint roi David : « Ils ont percé mes mains et mes pieds ; ils ont compté tous mes os ».

 

"Nous vivons dans la foi et ne devons pas nous étonner de l'obscurité. Marchons quand même vers la lumière. Ne doutez pas. Dieu se sert de tout. C'est parfois l'aspérité des choses qui nous jette dans ses bras:"Ah! Seigneur, je n'ai vraiment que vous au monde!"

dom Delatte.

 

1er Samedi du mois .

 

 

 

" Il n'y a plus de passé, pour vous, il n'y a que l'éternel présent de votre union à Dieu, " 

dom Delatte. 

 

merci ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 2 Septembre 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 2 Septembre 2021

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 2 Septembre 2021

 

 

une pensée pour Jean-Eudes que nous portons dans la prière, en ce jour de rentrée scolaire. bon courage. 

Philippe. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 1 Septembre 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0