Publié le 7 Décembre 2020

 

 

"L'étoile de Bethléem" peut être vue à nouveau dans le ciel après 800 ans

 

Les deux plus grandes planètes du système solaire, Jupiter et Saturne, seront très proches l'une de l'autre pendant la semaine de Noël. Ce phénomène, connu sous le nom de conjonction, peut être observé de n'importe quel point sur Terre, sera visible la nuit et ne s'est pas produit depuis 800 ans, comme l'expliquent les astronomes.

 

On pense qu'un spectacle similaire de conjonction de planètes a donné lieu à l'histoire de l'étoile de Bethléem qui, selon les textes bibliques, a guidé les «mages» lors de la naissance de Jésus. Selon les informations publiées par le Daily Mail, les deux planètes se rapprochent progressivement depuis le début de l'hiver et apparaîtront comme un système de «double planète» le 21 décembre. Le duo planétaire apparaîtra bas dans le ciel occidental au coucher du soleil et devrait être suffisamment lumineux pour être vu dans le ciel crépusculaire.

 

À leur position la plus proche, Jupiter et Saturne seront à une courte distance l'un de l'autre, ce qui est inférieur à la largeur d'une pleine lune, et ce sera juste après le coucher du soleil au solstice d'été. Il durera jusqu'au jour de Noël, le 25 décembre. Le spectacle astronomique aura de meilleures vues depuis l'Équateur 

 

"Il faudrait remonter juste avant le lever du soleil le 4 mars 1226 pour voir un alignement aussi étroit entre ces objets visibles dans le ciel nocturne", a déclaré l'astronome Patrick Hartigan de l'Université Rice à Houston, Texas. L'expert a précisé que bien que ce type d'alignement se produise une fois tous les 20 ans environ, «cette conjonction (2020) est exceptionnellement rare en raison de la proximité des planètes». La visibilité "Dans la nuit de l'approche la plus proche, le 21 décembre, ils ressembleront à une double planète, séparée par seulement un cinquième du diamètre de la pleine Lune", a ajouté Hartigan. "Pour la plupart des télescopes, chaque planète et plusieurs de ses plus grandes lunes seront visibles dans le même champ de vision cette nuit-là."

 

En réalité, les deux planètes seront toujours distantes de plusieurs millions de kilomètres. Jupiter est à environ 5 UA de la Terre (une UA est la distance entre la Terre et le Soleil) et Saturne est à 10 UA de la Terre, mais ils apparaissent ensemble en raison de différences dans leur orbite.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 7 Décembre 2020

 

18 h 00 

 

Messe chantée en Grégorien (forme extraordinaire) pour la fête patronale de notre chapelle. Tous les amis sont les bienvenus.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 7 Décembre 2020

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 6 Décembre 2020

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 6 Décembre 2020

 

 

 

 

 

Nancy 

La fête des enfants.
Souvenirs d'enfance, où "Saint Nicolas" venait visiter les écoliers dans leurs classes, en grande tenue d'évêque, crosse en main, pour vérifier si nous étions sages et - distribuer - nous l'étions forcément à ce moment-là - des pains d'épices.
Les enfants émerveillés recevaient aussi du lait, parce que les enfants de Lorraine, qui n'étaient pas encore nourris de téléphones portables, de PlayStation ou de vidéos, en manquaient alors. C'était un cadeau, comme un autre, reçu comme tel. Le don avait valeur absolue, et n'était pas mesuré par sa technicité, sa nouveauté ou son prix. Rien n'était dû. C'était un temps pour les enfants, où peu de choses suffisaient à écarquiller leurs yeux et à les rendre heureux.
En ces temps aussi, où les névrosés n'avaient pas encore pris le pouvoir pour désapprendre aux gens à vivre et les contraindre de traîner eux-mêmes leur existence comme des malades mentaux, le Père Fouettard veillait au dehors, complétant l'image éducatrice du bien et du mal, de la récompense et de la punition, qui allait de soi avec le sens cultivé de ce qui était juste. Un sens très chrétien que représentait précisément le cher saint Nicolas.
C'était un temps, aussi, où cette fête de saint Nicolas, là où elle était vécue, entrouvrait un peu aux enfants le voile, déjà, sur le mystère de Noël, qui était lui-même une toute autre fête, nimbée de simplicité, de joie familiale et religieuse, parce qu'elle n'avait pas été encore arrachée au christianisme par les marchands qui souillent tout de leurs mains avides pour en faire de simples "produits" de jouissance.
Vision de vieillard, dira-t-on peut-être. Qui sait ? Vision de témoin, en tout cas.

Sage petit frère !

 

 

 

 

pour Gaëtan et Vianney bonne semaine. 

soyez sages ! 

 

un petit garçon est interrogé sur le sens de la fête de Noël. Ce petit garçon est bien connu du public romand puisqu'il a officié plusieurs mois à la Radio Suisse Romande sous le pseudonyme de «Petit frère».

La TSR est présente dans les studios de Lausanne pour l'enregistrement de sa dernière émission de radio. Les téléspectateurs découvrent ainsi un enfant absolument craquant, à la logique imparable, qui a réponse à tout et ne se laisse jamais démonter par les questions parfois difficiles du journaliste. Il raconte notamment qui était Hérode, à qui Saint Nicolas offrit des cadeaux, comment Dieu a guidé les rois mages ou encore pourquoi les pauvres ne fêtent pas Noël! Qui était «petit frère»? Qu'est-il devenu aujourd'hui?

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 5 Décembre 2020

 

abbaye de Wisques. frère François Mes. osb 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 5 Décembre 2020

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 5 Décembre 2020

 

 

 

 

 

Notre noviciat est composé de postulants, de novices canoniques et de ceux des deux premières années de vœux temporels. Il existe deux groupes distincts au sein du noviciat: d'abord le noviciat de la chorale, dont les membres étudient habituellement pour la prêtrise; puis le noviciat des Frères, où les jeunes gens reçoivent une formation spirituelle complète, mais n’étudient pas pour le sacerdoce. Actuellement, il y en a dix dans notre noviciat de la chorale, avec trois pour entrer bientôt, et cinq dans le noviciat de nos frères, avec un ensemble pour entrer très bientôt. Nous avons plusieurs jeunes moines qui étudient la philosophie ou le premier cycle de théologie ici à Clear Creek. L'un d'eux poursuit un diplôme théologique supérieur à l'Angelicum de Rome.

Bonne fête à petit frère et à tous ses frères. 

Lui il doit être  dans le noviciat de la chorale, il a perdu son prénom ... hu hu hu,  (propre à  la congrégation de Solesmes , je crois... Seul les novices frères gardent leur prénom, comme frère Placide. je n'ai jamais compris pourquoi. )

J'ai eu besoin de lui cette semaine, plutôt cata. Y a des semaines comme ça ça ne se passe pas comme on voudrait. quelle vie ! c'est ça la solitude non désirée, le temps,  l'ambiance générale,  la fatigue, les résolutions avortées ... parfois y en a marre. j'ai froid, froid de moi, froid de tout. 

Alors on regarde la photo du père Henry, comme si on faisait oraison. .. ça sert les photos parfois, ça réchauffe,  parfois il me répond. Ca le fait rire.. !!! quelle misère. Ca n'a jamais été pour moi ces fêtes, de pire en pire. 

priez  bien la sainte Vierge  pour moi.

Au Révérend père Abbé, nous retrouvons nos messes du dimanche... jusqu'au prochain confinement ! oups. Je penserai bien à vous tous. 

Ecce , Fiat ! "Oh qu'il fait bon vivre d'abandon pour soi , et pour ceux que l'on aime!" 

ste Elisabeth de la Trinité

avec votre bénédiction. 

En union de prières 

 

Philippe 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 5 Décembre 2020

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 5 Décembre 2020

 

 

 

 

Les autorités madrilènes justifient Noël comme une célébration de la naissance de Jésus

 

 

La présidente de la Communauté de Madrid (Espagne), Isabel Díaz Ayuso, a inauguré hier, le 3 décembre, la crèche de Noël qui est située au siège de la Communauté de Madrid, à la Puerta del Sol. Dans son discours, Díaz Ayuso, du Parti populaire, a justifié le Noël chrétien et souligné que "Noël et la crèche célèbrent la naissance de Jésus de Nazareth". «Avec la naissance du Christ, nous mesurons les siècles et notre civilisation est fondée. Dieu est devenu homme, donc à partir du christianisme, de notre culture, nous célébrons le fait même d'être humain. Cela nous rappelle que le besoin et le besoin de nous nous rendent humains », a-t-elle déclaré. 

 

"Alors que nous célébrons la naissance du Christ, nous célébrons l'Epiphanie, qui est la fête traditionnelle des mages, qui symbolise la manifestation de Dieu à tous les peuples de la terre, à toutes les races: les orientaux noirs et blancs", a-t-elle dit. En ce sens, la présidente de la Communauté de Madrid a rappelé que «le christianisme se fait ainsi dès sa naissance: catholique, ce qui veut dire universel». «C'est pourquoi l'Espagne a toujours été un peuple universel et inclusif qui a promu le métissage en Amérique, qui a traité l'autre, le différent, et l'a considéré  comme une personne. " 

 

 

Le député confirme la mémoire de dizaines de milliers d'Espagnols innocents, assassinés par haine de la foi

Le député Vox , le professeur Francisco José Contreras, a récemment eu un geste sans précédent au Congrès, il a sorti de sa poche le crucifix que son grand-oncle, le prêtre Rafael Contreras Leva, portait lorsqu'il a été assassiné le 29 juillet 1936 quelques jours pour commencer la guerre civile espagnole et bientôt béatifiée. "Il a été coupé en morceaux avec une hache ", a déclaré Contreras. Il nous assiste gentiment pour réfléchir à son geste.

Dans cette vie, les gestes valent beaucoup, dans quelle mesure est-il important pour un politicien de montrer le crucifix d'un martyr au Congrès?

Je pense que c'est important en tant que geste de confirmation de la mémoire de dizaines de milliers d'Espagnols innocents, assassinés par haine de la foi. La version officielle et sectaire de l'histoire de ces années - imposée par les lois de la Mémoire de Zapatero, et auparavant déjà par les médias, le cinéma et l'historiographie universitaire - les avait rendues invisibles.

 Cela me paraît aussi important comme geste de liberté et de défi, dans une société qui, plus que laïque, est devenue «laïque», non neutre, mais hostile au christianisme.

Êtes-vous fier d'avoir un martyr dans votre famille?

C'est un honneur dont vous devez vous efforcer d'être digne. Je ne connaissais pas mon grand-oncle, bien sûr; même mon père ne l'a pas connu, car il avait un an quand ils l'ont assassiné. Mais sa photographie a présidé la maison de mes grands-parents paternels. Ils parlaient de lui avec vénération, mais sans haine.

Il semble que la croix soit bannie de la sphère publique dans une société laïque ...

C'est vrai, et c'est une anomalie absurde. Que vous ayez la foi ou non, ce n'est qu'un réalisme historique de reconnaître que le christianisme est la racine de nos valeurs, de notre histoire et de notre culture. Une société occidentale qui proscrit la croix se nie et se déteste.

​​​​​​

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0