Publié le 15 Septembre 2020

 

 

 

O Mère,  fontaine d'amour,

faites que mon coeur se consume

à aimer le Christ-Dieu. 

 

​​​​​​

 

prière pour l'Espagne, et sa loi

pour l'euthanasie.

 

Le cardinal Antonio Cañizares, archevêque de Valence (Espagne) a qualifié la possible approbation de la loi d'euthanasie de "défaite majeure et historique pour toute l'Espagne, pour la société espagnole".

"Défaite aussi de l'humanité, de l'homme lui-même, par l'approbation de la loi sur l'euthanasie, le suicide assisté, et par le rejet d'autres propositions sur les soins palliatifs qui ont amélioré la législation actuelle",

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 15 Septembre 2020

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 14 Septembre 2020

 

 

 

 

 

  Timur Khaliullin  (sans muselière.. !)  

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 14 Septembre 2020

 

Vinicius Jr. n'a que 20 ans, l'un des grands espoirs du Real Madrid pour cette nouvelle saison qui est sur le point de commencer. L'ailier brésilien qui a coûté 45 millions d'euros a déjà montré de grands aperçus de sa qualité, mais il a aussi brisé de nombreux stéréotypes en étant une personne qui fait toujours bonne figure, très discrète, familière et d'une foi catholique déclarée.

Né à Sao Gonçalo, l'une des favelas les plus pauvres et les plus dangereuses de Rio de Janeiro , ses parents ont fait un gros effort pour sortir de cette zone afin qu'il puisse également jouer au football. Par conséquent, il n'oublie pas ses humbles origines ni l'importance de la famille, institution fondamentale pour lui.

Le rôle de la famille dans un exemple

En fait, l'une des grandes anecdotes mettant en vedette l'attaquant du Real Madrid s'est produite lors d'un entretien d'après-match après avoir marqué son premier but en Ligue des champions. Lorsqu'on lui a demandé s'il allait se faire tatouer pour se souvenir de ce moment spécial, il a répondu avec un naturel total: "Je dois parler à mon père pour voir s'il me donne la permission." Une réponse inhabituelle dans cet environnement qui a laissé les journalistes sans voix.

Loin des scandales que d'autres jeunes joueurs atteignent la star d'élite, au Real Madrid, ils sont très heureux de l'attitude et de la vie privée de Vinicius. Actuellement, il vit à Madrid dans une maison avec ses parents, ses trois frères, sa nièce et son oncle.

En fait, il ne se vante pas de voitures haut de gamme car il ne conduit même pas. Même certains de ses coéquipiers qui vivent dans la même région de Madrid l'ont emmené à l'entraînement à plusieurs reprises.  Sergio Ramos, Marcelo, Benzema, Casemiro ou Modric font partie de ceux qui ont eu Vinicius comme copilote sur le chemin de la Ciudad Deportiva.

Je dois remercier Dieu et ma famille"

Mais si la famille est un pilier fondamental de sa vie, l'autre est Dieu, comme il le reconnaît lui-même. En effet, à l'écoute de ses déclarations ou à la lecture de ses publications sur les réseaux sociaux, rares sont les footballeurs qui remercient autant Dieu que lui. « Je dois toujours remercier Dieu et ma famille», a-t-il déclaré dans une interview.

Justement, c'est dans une interview à Marca sous un format de questions et réponses courtes où Vinicius, alors âgé de 18 ans et récemment signé par le Real Madrid, a évoqué naturellement sa foi. C'était la séquence:

«-Avez-vous des amulettes? je n'ai  pas.

-Est-ce que tu as des superstitions? Je n'ai pas.

-Avez-vous des tatouages? Oui, deux .

-Que signifient-ils? L'un rêve de jouer au football et l'autre signifie béni par Dieu.

-Dieu est pour vous ... Tout .

-Quelle est votre religion? catholique

-Si quelqu'un a fait un film sur votre vie, quel titre aimeriez-vous? Béni par Dieu".

La Bible, source d'inspiration pour Vinicius

Au-delà de son sourire caractéristique, qu'il porte à tout moment, et de son jeu, on sait peu de choses sur la vie de ce footballeur autre que ce qu'il publie sur les réseaux sociaux. Et en eux Dieu est aussi très présent , utilisant à de nombreuses reprises des citations bibliques pour exprimer son état d'esprit ou ce qu'il ressent à ce moment-là.

Ainsi, blessé au Real Madrid devant passer deux mois hors du terrain, Vinicius Jr. a écrit un verset du prophète Isaías sur son compte Twitter: « N'ayez pas peur, car je suis avec vous; ne vous inquiétez pas, car je suis votre Dieu. Je vous fortifie, je vous aide, je vous soutiens de ma main droite victorieuse ».

Dans un autre mauvais moment pour le footballeur du Real Madrid, ce jeune homme de 20 ans a également cité le livre de Josué: « Ce que je vous commande, c'est d'avoir du courage et d'être courageux. N'ayez pas peur ou lâche , car avec vous est le Seigneur, votre Dieu ».

Mais non seulement il se souvient de Dieu dans les mauvais moments, mais surtout dans les bons moments. Ainsi, après avoir passé l'examen médical avec le Real Madrid, il a écrit: "Cher Dieu, merci de m'écouter, de me protéger et de tout faire pour me voir sourire."

Ou lorsqu'il s'est entretenu avec les médias après avoir marqué un but, qui lui a résisté pendant longtemps: «Très content pour le but et pour avoir aidé l'équipe. Gloire à Dieu pour tout! "

 

Autres footballeurs catholiques 

Bien qu'il ne soit pas courant de trouver des athlètes chrétiens dans le football d'élite, où les tatouages, les voitures et les fêtes abondent, la réalité est que de plus en plus de footballeurs montrent leur foi publiquement, bien que la plupart de ceux qui le font soient évangéliques.

Cependant, il y a aussi des catholiques et certains d'entre eux sont également récemment passés par le Real Madrid . C'est désormais le cas de Mateo Kovacic , 26 ans, et actuel joueur de Chelsea. À de nombreuses reprises, il a parlé de sa foi et même lorsque la Croatie est devenue vice-championne du monde, il a porté un drapeau à l'image de Saint Antoine de Padoue , le patron de sa paroisse, où il a précisément rencontré sa femme aujourd’hui.

«Je prie avant chaque match. Cela me donne la force et l'inspiration pour jouer, et le pouvoir de savoir que tout va bien se passer. Comme toute personne normale, j'ai mes blessures et mes faiblesses, et la prière et la foi m'aident à les surmonter. ", a déclaré l'ancien joueur du Real Madrid.

Celui de Keylor Navas est également un cas très typique. Le gardien costaricien qui a défendu le but blanc et le fait désormais au Paris Saint Germain. Agenouillé, avant chaque match, il prie à côté du but  et a aussi Dieu dans sa bouche à tout moment.

«Je m'agenouille pour tout remettre entre les mains de notre Seigneur. Je l'ai toujours supplié de me donner l'opportunité de me mettre à genoux dans de grands stades et que tout le monde puisse voir qu'il y avait un homme de foi dans ce domaine. Dieu m'a donné l'occasion de le combler et de le vénérer pendant toutes ces années », a-t-il expliqué à une occasion.

 

Le témoignage de la foi Cañizares

Un autre ancien joueur du Real Madrid, bien que dans ce cas déjà à la retraite, qui a donné un impressionnant témoignage de foi a été celui qui était également gardien de but, Santiago Cañizares . Il y a deux ans, il a vécu l'un des moments les plus difficiles de sa vie après la mort de son fils Santi , qui n'avait que cinq ans.

Cependant, lui et sa femme se sont accrochés à la foi à ce moment pour y faire face. "Vous pensez qu'il est votre enfant, mais c'est un mensonge, il est né de votre ventre, mais il est le fils de Dieu", a-t-il déclaré dans une interview.

En outre, il a ajouté: «nous croyons que ce n'est pas une punition de Dieu, que les enfants qui traversent cela sont des enfants de Dieu, des enfants de Dieu des plus proches et des plus proches , et ils ont sûrement une place réservée près de Dieu en un monde bien meilleur que celui dans lequel ils vivent ».

 

je crois au miracle dans nos existences..., après c'est dans la durée!.. comme m'a dit l'abbé hier: la fidélité et la persévérance, dur, dur. hold on . !

profitons-en, faire la récolte, amasser dans nos greniers pour les jours les plus sombres. 

j'ai des photos aussi privées du mien, trop sympas, splendide. balaise ! 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 13 Septembre 2020

 

"Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi du Christ."

règle de saint Benoît 

 

 

 

 

 

   

  deux jours, avant son entrée en clôture,

un message de frère Timothy .!  ... snif.

quelle paix, je ressens  ! tellement rare. 

C’est ce jour que saint Benoît, le père des moines, a fixé pour le début du carême monastique qui s’achève le jour de Pâques.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 13 Septembre 2020

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 13 Septembre 2020

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 12 Septembre 2020

 

 

« Dans ton cœur comme dans le mien,

Notre-Seigneur a déposé une étincelle que nous sentons, n’est-ce pas ? Eh bien ! le secret consiste à veiller à une seule chose, qui est de laisser grandir cette étincelle, sans jamais entraver son progrès. »

dom Pie de Hemptinne

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 11 Septembre 2020

 

chapelle saint François. université de Timothy.. 

 

 

our lady of Clear Creek 

Salve Regina mater misericordiae

 

 

 

fête du Saint Nom de Marie.

12 Septembre.

priez pour lui. 

 

..du jamais eu dans mon existence. ! On a plus envie de regarder le morbide  du quotidien , on veut rester près de lui tiens, dans sa fraîcheur d'âme " méditant toutes ces choses dans mon coeur... " je ferai dire une messe pour toi évidement . C'est ça d'être entier dans ses affections, quand ça marche , ça vaut quand même le coup. Même si c'est rare. (réciprocité. ) "Heureux les yeux, sans masques,  qui voient ce que vous voyez !"

Cela réveille en moi les vieux souvenirs de Fontgombault. Combien de jeunes j'en ai vu rentrer, dont notre père prieur.

Le père maître des novices de choeur qui venait chercher le jeune, parfois quelques jours, quelques mois  avant,  pour la promenade,  dans la clôture. Comme j'aurais voulu alors moi aussi la franchir cette clôture. Je les enviais trop parce que moi j'étais seul encore, rien que  par intérêt affectif ! 

Et puis si je m'en souviens, à Vêpres on venait le chercher et la porte se fermait définitivement sur le monde.

Aujourd'hui la Sainte Vierge t'accueille dans ta cellule, sache que cela m'engage sûrement une nouvelle fois, (peut-être la dernière!)  me rappelant mes obligations envers toi, et envers tous les moines.  Dans la mienne, dans ma petite cellule, là où il fait bon oublier ce monde suicidaire, pour n'y trouver que Jésus et ceux qu'on aime tant,  je saurai t'y retrouver sûrement. 

Ce que disait notre père Abbé à une profession,  je crois,  demandons Lui pour tous les deux,  surtout le don de la persévérance;  les émotions du moment passent tellement vite ! la réalité du quotidien qui reprend le dessus. 

pourquoi avoir attendu tant d'années et que ce soit aujourd'hui,  dans quel but, quid de demain? 

le secret du Bon Dieu, on aimerait mourir dans de telles dispositions. 

Ad sum. 

Ph 

En ce 12 septembre, je prie tout spécialement pour Thimothy !

En union de prière !

Fr. Geoffroy  + 

abbaye de Solesmes. 

 

"Philippe, Merci de m'accompagner sur ce chemin,

tu seras présenté dans mes prières."

 

Pax,

Timothy
+
 

Heureux celui que vous avez choisi pour l'admettre en votre présence, pour lui faire

habiter vos parvis." 

 

ad laudes du mercredi

 

" Tout est grâces ! "

 

"Tout s'oriente vers la lumière. 

Deo Gratias."

+ fr Jean Pateau abbé.

9 Sept. 2019. -

que les prières du père Henry te soutiennent... la classe !. quel réconfort... 

  

pourquoi c'est tombé sur moi ? mystère... !!! Avec mon bon souvenir aux moines , porte leur la précieuse photo que je t'ai envoyée.. On va réfléchir à tout ça maintenant.... Je n'oublierai jamais. 

« Écoute, ô mon fils, les préceptes du maître

et incline l'oreille de ton cœur ;

reçois volontiers les conseils d'un tendre père,

et mets-les en pratique... »

 

« Le Seigneur,

se cherchant un ouvrier dans la multitude du peuple,

adresse à tous cet appel :

Quel est l'homme qui veut la vie,

et désire connaître des jours heureux ? »

 

règle de st Benoît 

 

 

 

« Nunc dimíttis servum tuum, Dómine, * secúndum verbum tuum in pace,
« Maintenant, Seigneur, Tu peux laisser aller Ton serviteur, * en paix selon ta Parole,

quia vidérunt óculi mei * salutáre tuum,
car mes yeux ont vu * ton Salut,

quod parásti * ante fáciem ómnium populórum,
que Tu as préparé * devant la face de toutes les peuples,

lumen ad revelatiónem géntium * et glóriam plebis tuæ Israel.
Lumière que Tu révèles aux nations * et Gloire de Ton peuple Israël

Glória Patri, et Fílio, * et Spirítu Sancto.
Gloire au Père, au Fils * et au Saint Esprit.

Sicut erat in princípio, et nunc et semper * et in sǽcula sæculórum ».
Comme il était au commencement, maintenant et toujours, * et dans les siècles des siècles ».​​​​​

 

Après quelques séjours à l'hôtellerie, le Père maître des novices peut proposer un stage au noviciat*. Le candidat y partage pendant un temps un peu plus long — une à trois semaines — la vie des jeunes frères en formation.

 

C’est au terme de cette première étape, qui s’étale habituellement sur plus d’une année, que le candidat peut être reçu comme postulant au monastère. 

Il entre alors dans le temps de formation et de discernement au cours duquel il étudie la Règle de saint Benoît et la tradition monastique.

C’est surtout une période où se poursuit le discernement entrepris avant l’entrée au monastère. Le signe que le novice a vraiment la vocation, c'est qu’il est heureux au monastère. Après plusieurs semaines passées au noviciat, le postulant reçoit, au cours d'une cérémonie au chapitre, l'habit bénédictin.

 

 

​​​​​​

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 10 Septembre 2020

 

 

 

Pour le très révérend Antoine Forgeot
 26 août 2020 
Homélies du Père Abbé
dom Philip Anderson.
Clear Creek 
 
"Laudemus viros gloriosos, et parentes nostros in generatione sua."
 Louons maintenant les hommes de renom, écrit l'auteur du Livre de l'Ecclésiaste, et nos pères dans leur génération.
 (Eccles. 44:1)
 
Chers frères et sœurs dans le  Christ,
Mes très chers fils,
 
Aujourd'hui, il est de notre devoir - triste et solennel, mais aussi joyeux et plein d'espoir dans le Seigneur - de célébrer cette messe de Requiem en l'honneur d'un grand moine et prêtre, l'abbé puis l'abbé émérite de l'Abbaye Notre-Dame de Fontgombault en France, l'homme qui a fait venir de France les premiers fondateurs de ce monastère de Clear Creek, il y a près de vingt et un ans. Il serait impossible de décrire en détail tout ce que nous devons au Père Abbé Antoine Forgeot, mais, tout en priant pour son âme, nous ferons de notre mieux pour honorer sa mémoire et pour continuer dans la foi la mission qu'il nous a donnée dès le début. Je vais simplement tenter ici, en quelques mots, de dresser un portrait spirituel de notre cher abbé.
 
Saint Benoît voulait que ses moines gardent chaque jour la réalité de la mort sous leurs yeux, Mortem quotidie ante oculos suspectam habere. (Sainte Règle, chapitre 4, "Sur les instruments des bonnes œuvres", n. 47) Ainsi, ils ne sont pas surpris lorsque leur dernier jour arrive. Tout cela s'inscrit dans la logique surnaturelle d'être simplement ce que l'on est vraiment, de vivre le moment présent, de rester transparent devant Dieu et les hommes. Le père Abbé Antoine a certainement vécu selon ce programme spirituel.
 
Pendant ses plus de 33 ans comme abbé de Fontgombault, à une époque où, en raison d'une crise des vocations, peu de communautés religieuses s'agrandissaient (sans parler de la fondation de nouveaux monastères), Dom Antoine a achevé la fondation d'une abbaye et en a fondé avec succès trois autres, dont Clear Creek, alors que Fontgombault lui-même ne cessait de croître. Il a contribué à la création de nouveaux instituts cléricaux tels que la Fraternité Sacerdotale de Saint-Pierre, l'Institut du Christ Roi Souverain Prêtre et la Communauté de Saint-Martin. D'innombrables personnes sont venues à Fontgombault pour lui demander conseil à une époque de confusion liturgique et doctrinale. Chaque année, il se rendait à Rome en été pour conférer avec le cardinal Ratzinger, jusqu'à ce que ce dernier soit élu au siège de Pierre. Bien que toujours en bonne santé et vigoureux d'esprit, lorsqu'il estimait le moment opportun, il démissionnait de son poste d'abbé et travaillait avec diligence pour assurer une transition en douceur sous le nouvel abbé de son bien-aimé Fontgombault.
 
La palette spirituelle de Dom Forgeot, bien que jamais extravagante, avait beaucoup de couleurs. Outre la spiritualité bénédictine qu'il connaissait si bien et, bien sûr, son ardente piété eucharistique et sa dévotion au Saint-Siège, il était, comme beaucoup de sa génération, un fervent admirateur de Sainte Thérèse de Lisieux. Il avait également une réelle affection pour la carmélite de Terre Sainte, Sainte Marie de Jésus Crucifié, la "petite Arabe", dont la fête est célébrée aujourd'hui. Plus tard, il a également étudié les œuvres de Sainte Faustine. Mais c'est surtout sa dévotion mariale qui a fortifié Dom Antoine pour faire face à la grande tâche qui était la sienne, et qu'il a résumée dans sa devise tirée de la fête de l'Assomption, Ad Superna Semper Intenti, "Avoir [nos âmes] toujours l'intention des choses d'en haut ».
 
Dans une récente interview publiée en France, l'actuel abbé de Fontgombault, Dom Jean Pateau, nous raconte des choses intéressantes sur son prédécesseur, soulignant le réalisme lumineux de son mode de vie, notamment en ce qui concerne sa façon de célébrer la Sainte Messe :
 
Il s'opposait à la fois à cette banalité qui conduit à la perte du sens du sacré, et, d'autre part, à ce ritualisme qui, en mettant exagérément l'accent sur le rite, conduit aussi à une perte du sens du sacré. En regardant le Père Abbé Antoine célébrer [la Sainte Messe], on a été frappé à la fois par sa grande fidélité aux rubriques liturgiques, et par sa qualité intérieure, par son effacement de soi visant à être le plus transparent possible devant le mystère. Il était comme une fenêtre ouverte sur Dieu. (Interview, Pays Basque, 22 août 2020)
Tel était le père abbé Antoine durant sa longue vie de moine et d'abbé. Nous, ses fils dans la vie monastique, espérons donc l'être au moins dans une petite mesure.
 
À la fin de l'émouvante homélie qu'il a prononcée sur la place Saint-Pierre, devant une foule immense, lors des funérailles du pape - aujourd'hui Jean-Paul II - le 8 avril 2005, le cardinal Ratzinger s'est tourné en esprit vers le défunt pape, s'adressant directement à lui en des termes inoubliables. En changeant légèrement les mots, je voudrais répéter les mêmes mots à Dom Forgeot, le bon ami du Cardinal Ratzinger et du Pape Benoît XVI :
 
Nous pouvons être sûrs que notre bien-aimé [le Père Abbé] se tient aujourd'hui à la fenêtre de la maison du Père, qu'il nous voit et nous bénit. Oui, bénis-nous, [Père Abbé]. Nous confions votre chère âme à la Mère de Dieu, votre Mère, qui vous a guidé chaque jour et qui vous guidera maintenant vers la gloire éternelle de son Fils, notre Seigneur Jésus-Christ. Je vous en prie. (cf. Homélie du Cardinal Ratzinger lors de la messe de funérailles du Pape Jean-Paul II, le 8 avril 2005)
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0