Publié le 2 Avril 2011

http://magicstatistics.com/wp-content/pictures/art/Orrente_Miracle.jpg

 

la multiplication des pains. (forme extraordinaire)

 

 

http://2.bp.blogspot.com/_9st3wOIfcrc/TLUP-UQRzcI/AAAAAAAACmw/--eRi-Lf7OE/s1600/_multiplicacionpanes.jpg

 

 

 

 

 

"Il y avait en cet endroit beaucoup d'herbe. Ils s'étendirent donc, au nombre d'environ cinq mille hommes."

 

St JEAN 6-1-15

 

 

tout à fait actuel !le malheur du temps...

 

Une religion sans surnaturel, cela me fait penser à une annonce que j'ai lue ces années-ci dans les grands journaux : vin sans raisin.


[Edmond et Jules de Goncourt ..

 

 

Voir les commentaires

Publié le 1 Avril 2011

P1020578.JPG

 

P1020577.JPG

 

P1020551.JPG

 

 

P1020545.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Quia delectasti me, Domine, in factura tua: et in operibus manuum tuarum exultabo ."

 

Car vous me charmez, Seigneur, par votre création, et les oeuvres de vos mains me font exulter.

 

psaume 91 laudes vendredi.

 

P1020593

 

P1020594

 

 

P1020553.JPG

Voir les commentaires

Publié le 31 Mars 2011

http://a6.sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc6/200687_172121682838912_109310129120068_436010_6545331_n.jpg

 

http://img.over-blog.com/375x500/1/10/86/49/le-petit-placide/P1020074.JPG

 

dimanche de laetare

 

"Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d'orge et deux petits poissons; mais

qu'est-ce que cela pour tant de monde?"``

 

Jean 6,1 15

 

 

Parce Domine (Hymnus in quadragesima)

 R. Parce Domine, parce populo suo :

 ne in æternum irascaris nobis.

 

Pardonnez Seigneur, pardonnez à votre peuple,

 ne soyez pas toujours irrité contre nous.

 

 

 

 

 

1. Flectamus iram vindicem,

 ploremus ante Judicem ;

 Clamemus ore supplici,

 Dicamus omnes cernui :

 

 

 

2. Nostris malis offendimus

 Tuam Deus clementiam

 Effunde nobis desuper

 Remissor indulgentiam.

 

 

 

3. Dans tempus acceptabile,

 Da lacrimarum rivulis

 Lavare cordis victimam,

 Quam læta adurat caritas.

 

Voir les commentaires

Publié le 29 Mars 2011

http://static.artbible.info/large/cranach_sr_overspeligevrouw.jpg

 

 

http://www.lib-art.com/imgpainting/7/1/19217-christ-and-fhe-adulterous-woman-pieter-van-lint.jpg

 

http://misskelly.typepad.com/photos/uncategorized/2007/03/26/adulteress.jpg

 

S. Augustin. 


Ils restèrent deux, la misère et la miséricorde, c'est-à-dire qu'il ne resta que Jésus et la femme qui était au milieu de la foule. Cette femme, je le suppose, fut saisie d'effroi, elle pouvait craindre d'être punie par celui qu'il lui était impossible de convaincre de péché. Mais ce bon Sauveur qui avait confondu ses ennemis par le langage de la justice, leva sur elle les yeux de la douceur et lui fit une question: « Alors, Jésus, se relevant, lui dit: Femme, où sont ceux qui vous accusaient ? Personne ne vous a condamnée ? Elle répondit: Personne, Seigneur.

» Nous avons entendu la voix de la justice, entendons maintenant la voix de la douceur: « Et Jésus lui dit: Ni moi non plus je ne vous condamnerai, » bien que vous ayez pu le craindre, parce que vous n'avez pas trouvé de péché en moi.

Quelle est donc, cette conduite, Seigneur ? Vous vous montrez favorable au péché ? Non, assurément. Ecoutez ce qui suit: « Allez, et ne péchez plus. »

Vous le voyez donc, le Seigneur condamne le péché, mais il ne condamne pas l'homme; s'il favorisait le péché, il aurait dit à cette femme: Allez et vivez comme vous l'entendez. Soyez assurée que je serai votre libérateur, quelque énormes que soient vos crimes, je vous délivrerai de l'enfer et de ses supplices, mais tel n'est point son langage. Que ceux qui aiment dans le Seigneur la douceur et craignent la vérité, pèsent avec attention ces paroles: «

Car le Seigneur est plein de douceur et de droiture. » (Ps 24)

Voir les commentaires