Publié le 15 Décembre 2013

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/32/Artgate_Fondazione_Cariplo_-_Molteni_Giuseppe,_La_confessione.jpg

 

  pas de moines ici,  ce n'est pas l'envie qui manque... c'est loin Chavagnes l'hiver !  j'ai pu aller cet après-midi,  dans le brouillard jusqu'à ste Cécile, mais y avait personne .. alors on est rentré bredouille. 

 

Pour ceux qui dans ces saints jours se refusent à donner ou recevoir tout pardon, ... fermés à toute miséricorde.. La trève de Noël ne sera pas partout ni pour tous ... hélas ! 


 

 

 

 


Voir les commentaires

Publié le 14 Décembre 2013

http://4.bp.blogspot.com/-vC-6BJ-CeiE/UNAwOZEXlJI/AAAAAAAAGkg/8SQ8Ty0-OgA/s1600/CATHOLICVS-Santa-Misa-Toledo-Dominica-Gaudete-Holy-Mass-1.jpg

 

 

Nous autres chrétiens, nous devons nous réjouir, nous avons même toutes sortes de raisons d'être joyeux: tel est le consolant message de l'Eglise au troisième dimanche de l'Avent. Jusqu'ici, on a toujours cru que la joie et la gaieté étaient le lot des gens dépourvus de piété, des mauvais sujets qui font toutes sortes de tours.

 

Mais que tous les chrétiens, jeunes ou vieux, pauvres ou riches, malades ou bien portants, doivent être des gens joyeux, voilà ce que beaucoup de gens ne savaient pas, et ceux qui le savaient vivaient comme s'ils l'ignoraient. Aujourd'hui l'Eglise nous le dit expréssément et on ne saurait assez le répéter. Dès la porte du sanctuaire, elle nous annonce:" Réjouissez-vous dans le Seigneur. Je vous le dis encore une fois, réjouissez-vous. '

 

Mais, sainte Eglise notre Mère, ne vois-tu pas la misère de ces milliers de malheureux qui n'ont pas un morceau de pain? Ne vois-tu pas la misère des âmes qui donne pourtant de si grands soucis? Ne vois-tu pas la persécution des chrétiens en tant de pays? Peut-on alors se réjouir? L'Eglise nous répond: Mes chers enfants, je vois tout cela, je connais mieux que vous toutes les misères. Mon coeur maternel ressent toutes les souffrances qui sont infligées à mes enfants et celles que mes enfant me préparent. Pourquoi?

 

Parce que vous êtes les enfants de Dieu, parce que Jésus-Christ est votre frère, parce que le ciel est votre patrie. Combien de temps dure la vie terrestre? Elle passe comme un mauvais rêve. Parce que, dans le ciel, nous serons riches, heureux, beaux, bien portants et que cette vie du ciel durera éternellement.

 

Ah! sainte Mère l'Eglise, sommes-nous tentés de dire, la vie terrestre est bien pénible et elle dure si longtemps et le ciel si loin.

 

Qui sait? ... Ici nous sommes pris et l'Eglise peut nous répondre: Savez-vous, mes enfants, pourquoi vous ne pouvez pas parvenir à la véritable joie du christiannisme?

C'est parce que vous n'avez pas une foi forte, profonde, pleine et vivante.

 

Croire, c'est risque, je vous le concède volontiers. La colombe de la vie éternelle est posée sur le toit du ciel, le passereau de la pauvre vie terrestre est dans votre main. Or la foi consiste à laisser ce passereau s'enfuir de votre main pour aller retrouver la colombe sur le toit.

 

Seul le christianisme vivant, celui qui a conscience de la vie divine, qui a assez de foi pour abandonner le bien-être terrestre et l'échanger contre la vie éternelle, seul ce vrai et authentique christianisme peut parvenir à un véritable état de joie. C'est à cette joie chrétienne et à cette foi chrétienne que nous appelle aujourd'hui notre Mère l'Eglise:

 

" Réjouissez-vous sans cesse, je vous le dis encore une fois: Réjouissez-vous.

 

 

du même auteur.

Voir les commentaires

Publié le 14 Décembre 2013

http://te-deum.smugmug.com/2008-Liturgy/Seasonal-Liturgy/Advent-3rd-Sunday-Gaudete/IMG6607/436406670_WCCxw-XL.jpg

 

http://te-deum.smugmug.com/2008-Liturgy/Seasonal-Liturgy/Advent-3rd-Sunday-Gaudete/IMG6589/436405208_n9HQ3-XL.jpg

 

 

 

C'est un dimanche de joie pendant l'Avent.

 

Comme des enfants qui attendent impatiemment l'Enfant-Jésus, nous ne pouvons plus maitriser la joie que nous cause la venue du Seigneur; ce sentiment de joie nous domine. Cette joie est comme une joie de Noël anticipée.

 

La couleur liturgique est au lieu de violet, le rose. Le rose est une atténuation du violet, il tient par conséquent le mileu entre la couleur de la pénitence et celle de la joie; il signifie une joie modérée, une joie anticipée. On peut, au,jourd'hui, à la différence des autres dimanche de l'Avent orner l'autel de fleurs et les orgues se font entendre.

 

...

 

Que veut nous dire l'Eglise?

 

- le premier dimanche, la Rédemption apparaissait encore dans le lointain: "Vous verrez venir le Fils de l'Homme. Elevez vos têtes, car votre rédemption approche."

 

- le deuxième dimanche, l'Eglise nous montre le divin mèdecin qui nous dit de lui-même, en appliquant son programme rédempteur, qu'il vient " faire voir les aveugles... ressusciter les morts".

 

Aujourd'hui, le Précurseur nous crie :" Il est au milieu de vous".

 

Il est vrai que "nous ne le connaissons pas encore" comme nous le connaîtrons un jour et que nous devons chercher à le reconnaître, maintenant, dans la foi et le mystère. Ce joyeux message est très semblable au message de Noël.

 

Aussi comprenons-nous qu'au-dessus de ce dimanche plane une joie contenue mais intime et profonde, ainsi qu'une grande impression de respec.

 

La liturgie de ce jour comprend comme deux étapes: les deux causes de notre joie.

 

Nous sommes invités à nous réjouir:

 

- parce que le Seigneur est proche,

- parce qu'il est au milieu de nous.

 

dom Pius Parsch


 

 


Voir les commentaires

Publié le 13 Décembre 2013

http://medias-presse.info/wp-content/uploads/2013/11/Fontgombault-maire-MPI.jpg

 

Le Maire de Fontgombault (Indre) est en proie à un véritable acharnement médiatique de la part de la Nouvelle République, le journal local. Il ne se passe pas une semaine sans que le militant d'extrême-gauche, Bertrand Slézack, ne ponde un article appelant de manière directe ou détournée à la démission de Jacques Tissier, Maire de Fontgombault. Son crime? Etre catholique et avoir fait voté une résolution invoquant un "droit de conscience" à son conseil municipal concernant le "mariage" gay.

 

Cette pétition est pour le droit de conscience de chaque maire face à une loi dont la plupart des Français ne veulent pas. Signez et exprimez lui votre soutien. A lui, à ses conseillers et à tous les autres maires de France qui refusent la soumission à cette loi injuste et catastrophique pour notre société.

 

link

 

 

Municipales : fronde à Fontgombault, le village des moines


 

Depuis quelques semaines, les esprits s’échauffent dans ce paisible village de 262 âmes, perdu entre Châteauroux et Limoges. André et Frédérique sont sur le pied de guerre. Ces deux citoyens sont les figures de proue des Indignés de Fontgombault. Un collectif d’une trentaine d’habitants qui a entamé un bras de fer avec le maire, mais aussi avec la communauté de moines bénédictins qui réside depuis le XIIe siècle dans l’abbaye Notre-Dame, et qui représente à elle seule 34% des électeurs.

 

 

link le parisien.

 

 

http://www.hommenouveau.fr/medias/moyenne/images/blog/billets/Pateau.jpg

 

l'homme de l'année 2013

Voir les commentaires

Rédigé par Joseph Hallain

Publié dans #divers

Publié le 13 Décembre 2013

http://escolaniadelescorial.files.wordpress.com/2013/12/concierto-navidad-2013-0014.jpg

 

 

Concierto de Navidad para la Guardia Civil en el Auditorio Nacional

 

 

La semana pasada nuestros chicos ofrecieron un concierto especial de Navidad para la Guardia Civil en el Auditorio Nacional de Madrid. ¿El repertorio? Pues villancicos populares (Una pandereta suena, Gatatumba, Pero mira cómo beben), pero también composicionescomo el Ubi caritas de Duruflé, el Tourdion del siglo XVI o el Festejo de Navidad de Bittrich. Junto a ellos, la unidad de música de la Guardia Civil, que nos impresionó a todos con sus interpretaciones de temas de películas como Hook, Mary Poppins o Doctor Zhivago.

 

link

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le 13 Décembre 2013

http://catholique-lepuy.cef.fr/local/cache-vignettes/L150xH188/arton1109-428d3.jpg

 

 

« Chers diocésains,

 

Depuis ma chambre d’hôpital où je viens de subir une importante opération des voies digestives, je me confie à votre prière afin que le Seigneur me donne force et courage pour affronter la maladie.

 

Uni d’une manière particulière à tous ceux qui, dans notre diocèse, sont confrontés à la même épreuve, je vis désormais la mission épiscopale en étant davantage uni au mystère de la passion du Seigneur.

 

Je tiens à remercier tous ceux qui se sont manifestés pour me témoigner leur soutien.

 

Je porte chacun d’entre vous dans la prière. Que le Seigneur vous garde tous dans l’Esprit.

 

« Rien ne pourra nous séparer de l’Amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. » (Rom 8, 39)

 

Notre-Dame du Puy, priez pour nous. »

 

link

Voir les commentaires