Publié le 26 Janvier 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 26 Janvier 2017

 

L’image contient peut-être : 1 personne

 

pour son anniversaire ! c'est   En direct super. 

Afficher l'image d'origine

 

nikita Kaplunov, my friend. happy holidays nikita.

sont fortiches quand même ! ces petits... oups

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 26 Janvier 2017

 


 

 

et merci pour ce seul soutien ! hier encore 600 visites!

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 25 Janvier 2017

Featured Image

 

" Seigneur, année après année, j'ai travaillé pour vous, avec vous: à temps et à contre-temps, j'ai annoncé votre vérité. J'ai connu la grande indifférence des hommes; et j'ai su qu'ils préféraient le sommeil à la paix, la passion de détruire et de se détruire à la joie d'aimer et de créer. Vous m'avez donné l'esprit de patience et je n'ai pas été scandalisé. Vous m'avez donné l'esprit d'humilité et j'ai su accuser mon péché. J'ai en moi la force de continuer à écrire, à parler, à agir (est-elle de moi, ou de vous, je ne sais plus, tant nous sommes mêlés et depuis si longtemps l'un à l'autre)

" Faut-il que je travaille jusqu'au bout dans la nuit? Apercevrai-je quelque chose des lueurs annonçant votre signe? le commencement des grands rassemblements que je voudrais pour vous? Verrai-je seulement autour de moi une conversion? un de ceux qui font profession d'être chrétiens prendre au sérieux le Pater, dire la vérité, aimer ses frères. rompre avec l'injustice établie, préférer l'honneur vaincu à la honte régnante? Rencontrerai-je avant de mourir une sainteté incontestable, verrai-je sous mes yeux une âme se consumer d'amour, brûler comme le buisson ardent que Moïse trouva sur sa route.

" Je crois en vous, mais faites, Seigneur que j'ai une expérience de vous dans les hommes. Que je touche de ma main un témoignage vivant. Je sais bien que vous n'avez pas besoin des hommes et que le plus grand héroïsme du monde reste pour vous un service inutile. Je sais bien que tout amour qui cherche des signes, avide d'une prompte réponse sensible est un amour impur. Mais je me découvre inégal à mes certitudes. Et je ne peux m'empêcher de vous demander cette récompense superflue et pourtant bien nécessaire à un coeur usé de fidélité: montrez-vous à moi dans mes frères, découvrez-moi que la grâce est capable de changer des vies.

Je voudrais sentir de la vie divine plein mon âme, comme Siméon autrefois sentit entre ses bras la chaude vie de l'Enfant.

L'enfant et la Mère montent au Temple.

C'était un matin de février gris et sale comme tous les matins de février, mais c'était aussi la première sortie de l'Enfant, le commencement de sa vie publique, l'Epiphanie continuée et, comme le dit Claudel, la rencontre de l'Eglise et de la Synagogue. L'enfant monte au Temple. Confrontation d'un monde, neuf, divinement  éternellement neuf avec l'institution la plus justement vénérable du vieux monde. Et cependant aucun prodige ne s'accomplit, le voile du Temple ne se déchire pas, les princes des prêtres et les docteurs de la loi ne viennent pas se jeter, illuminés aux pieds de l'Enfant... Israël ne saura pas. L'Enfant lui-même accepte que par lui soit encore accompli un rite usé.

Seuls, deux vieillards obscurs ont compris. Anne et Siméon ont reconnu dans cette présentation si pareille aux présentations de l'Ancienne Loi le commencement de l'Ordre Nouveau, le plus humble, le plus petit des commencements, et il suffit à Siméon. Prophète, il ignore pourtant le contenu du message, il ne connaîtra pas les merveilles de la vie publique, l'Evangile de charité, la Résurrection triomphale, et il va cependant, heureux, au devant de la mort parce ce que ses yeux ont vu le salut. Ils ont vu et c'est encore la nuit épaisse. C'est à peine si le ciel a légèrement changé de couleur du côté de l'orient.

L'apôtre fatigué a compris la leçon de la Chandeleur. " J'ai eu moi aussi le bonheur de Siméon et je n'ai pas su le nommer. Ma foi dont j'étais si fier est moins robuste que n'était la sienne: lui a oublié ce temple condamné, ces rites sans esprit, ces marchands matérialistes pour ne voir que l'Enfant qui montait. Moi, je vois trop ces routines sociales, ces temps solides des religions idolâtres, ces injustices contentes d'elles-mêmes. Et je ne vois pas l'Enfant qui monte dans ce triste décor et qui ne détruit pas ce monde condamné; l'Enfant qui accepte de se soumettre aux lois communes, la jeunesse et la grâce présente dans ces temps mauvais.

J'ai cru mon travail ingrat et j'aurais voulu voir de mes yeux la conversion d'un marchand ou la chute du Temple pour récompense de ma foi. Mais la grâce est infiniment, divinement patiente; elle sait attendre; elle guette toutes les volontés, les plaintives et les craintives, les roides et les héroïques. Je ne demanderai plus que le Temple s'écroule et que les marchands abandonnent leur négoce. Peut-être avons nous besoin avant l'accomplissement des temps , du Temple et des marchands.

Je serai patient, de la patience de Dieu. Je demandais ce que j'avais. Votre présence vivante en moi. Cette amitié eût-elle survécu à l'usure du temps, aux séparations qui changent les coeurs, aux différences de vocation qui éloignent les vies si la grâce n'avait jalousement veillée sur elle?  Cet amour grandirait-il malgré la monotonie des travaux et des jours, serait-il si riche de découvertes inattendues si en lui ne circulait la sève qui ne connait pas d'hiver? Et ma prière fatiguée et sans joie, d'où lui viendrait cette ardeur sombre qui me soutient et m'aide à vivre sinon d'une divine présence?

" J'aurais voulu voir autour de moi des saintetés éclatantes et visibles comme des soleils, des saintetés incontestables qui seraient aussi difficiles à nier que la lumière de midi. Que le cierge de la Chandeleur me soit un symbole de sobriété; il m'enseigne qu'il existe d'autres saintetés d'une lumière plus secrète, qui ne brûlent pas sur la grand'route comme le buisson ardent, qui se consument secrètement dans l'ombre  des monastères, et leur silence juge plus implacablement la cruauté et l'injustice du monde que les véhémences des impatients. Saintetés  dont la flamme n'éclaire que l'âme qui la porte, comme le cierge n'illumine que le visage d'une courte lueur , pâleurs de mort et d'éternité mêlées. Saintetés  des temps mauvais.

Mais il faut des Siméon pour préparer des François d'Assise, l'hymne apaisé du Nunc dimittis pour préparer le cantique brûlant de l'Alverne, de longues attentes pour mûrir les puissants rayonnements.

Des Présentations silencieuses, secrètes et discrètes pour préparer et mûrir les Pâques triomphales.

dominicus  +

la vie spirituelle.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 25 Janvier 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 25 Janvier 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 25 Janvier 2017

Afficher l'image d'origine

 

l'obéissance de la Sainte Vierge .

La loi de la purification n'obligeait que les mères ordinaires, et par conséquent elle n'était pas faite pour Marie, qui aurait pu s'en exempter. En effet, de quoi avait-elle à se purifier, cette Vierge immaculée et plus sainte que les anges eux-mêmes, elle qui n'avait consenti à devenir la mère du futur Messie qu'à la condition qu'elle conserverait sa virginité, elle dont la pureté n'avait pas été plus ternie par l'enfantement de Jésus que le cristal n'est souillée par le rayon de lumière qui le traverse?

Cependant Marie se soumet à la loi commune, elle s'y soumet malgré l'espèce de honte doit en résulter pour elle car, aux yeux de ceux qui la verront, elle paraîtra avoir été atteinte par la souillure des filles d'Eve, ce qui est bien propre à alarmer sa pudeur.

Marie s'y soumet, quoique l'honneur de son Fils béni lui-même soit en jeu: car ne laisse-t-elle pas croire ainsi qu'il est un enfant qui ne se distingue pas des autres par sa naissance?  Mais ces prétextes ne l'arrêtent pas; elle obéit malgré tout, s'en remettant à la Providence et lui laissant le soin de sauvegarder le bien de cette double réputation. Oh! quelle parfaite obéissance et combien nous devrions souhaiter qu'elle règle de même toute notre conduite !

l'humilité de la sainte Vierge.

Voyez-là cette jeune mère, admirez-là dans son attitude simple et modeste. Elle s'est mêlée aux autres femmes comme il elle n'était que l'une d'entre elles. Elle passe inaperçue au milieu de la foule, tant elle cherche à s'effacer avec son précieux fardeau, ainsi que joseph, son pieux céleste époux. Ou si on les remarque ce n'est que pour jeter sur eux un regard de compassion, ce dont au reste leur amour-propre ne s'émeut pas.

Et cependant n'est-elle pas la reine de la terre et du ciel? N'est-elle pas la plus belle, la plus puissante, la plus divinement aimée des créatures, ce qu'il y a de meilleur, de plus grand après Dieu? Et cet enfant qu'elle porte dans ses bras et qui est le sien, n'est-il pas l'éternelle splendeur du Père? Elle a entendu, il y a quelques jours les anges chanter un hymne joyeux au-dessus du berceau de son Fils. Elle a vu les Mages accourus de l'Orient se prosterner devant son nouveau-né et lui offrir de riches présents symboles de leur foi.

Pour toutes ces raisons il semble qu'elle serait en droit de s'attendre à des hommages particuliers quand elle se présente au Temple.

Mais non, son humilité est trop profonde. Et la conscience de sa dignité et les honneurs dont elle a été l'objet ne peuvent exciter dans cette âme le moindre mouvement d'orgueil.  En cela aussi, quel suave modèle elle nous présente!

Vierge très obéissante, Vierge très humble, inspirez-nous donc l'estime de ces vertus; donnez-nous le courage et la force de les pratiquer.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 24 Janvier 2017

 

[:malavita:1] un des professeurs de l'académie... !!!! de notre envoyé spécial. 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 24 Janvier 2017

http://www.academiemusicaledeliesse.fr/IMG/jpg/precigne.jpg

Pour la deuxième année, les chanteurs de l'académie retrouvent Précigné  ... après des accueils bien mérités l'année dernière en Sarthe,   surtout auprès des moines de Solesmes.

un petit bourg pas loin de nd du Pé..!  de l'histoire ancienne .

découvrez leur nouveau bulletin !

 

 

académie de Liesse

 

L’objet du Bulletin est double : apporter un instrument de réflexion aux familles dont les enfants sont inscrits à l’Académie et servir la promotion extérieure de cette dernière. Il est réalisé en collaboration étroite avec des parents, qui y investissent beaucoup de temps offert.

Pour des raisons essentiellement financières, le Bulletin ne compte que 8 pages et sa publication ne peut pas encore être assurée de manière très régulière, bien qu’il ait pour l’heure vocation à être trimestriel.


Nous avons besoin de soutiens pour cette publication, afin de permettre son autofinancement, et pour qu’elle ne soit pas une charge supplémentaire pesant sur l’Académie.

Le site qui lui est dédié, permet d’accueillir de petits dons, par PayPal, à la portée de tous. Des dons plus importants peuvent être adressés directement à cette fin à l’Académie. Chacun a aussi la possibilité, par l’usage de son carnet d’adresses, de faire connaître ce travail, s’il l’estime digne de cette diffusion, pour inviter ses amis et relations à le découvrir, à le faire connaître eux-mêmes et, si possible, à l’appuyer de leurs propres dons.

Un autofinancement favoriserait le développement et la régularité
du Bulletin.

« La situation que nous vivons est marquée par une perte douloureuse d'humanité et, en même temps, par une aspiration à une humanité renouvelée. Elle s’ouvre sur une culture nouvelle qui, soit sera véritablement humaine et religieuse, soit ne sera pas. Il nous faut dès lors penser le rôle si important qu’est appelé à jouer l’école catholique »


(Cardinal A. Cañizares).


L’Académie, ses cadres, ses parents, et les enfants eux-mêmes, sont heureux de répondre à cet appel par leurs engagements respectifs. Le Bulletin est notre moyen d’expression.
Aidez-le, aidez-nous !

Dans la joie,

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 24 Janvier 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0