Publié le 17 Octobre 2017

 

   Les trois premières béatitudes nous retiraient des faux biens; la quatrième et la cinquième ont disposé spécialement la vie active; la sixième et la septième disposent à la vie contemplative, qui, lorsqu'elle est parfaite, se confond avec la béatitude elle-même.

 

      Nul n'est contemplatif, s'il n'a le coeur pur, dit le Seigneur. La pureté légale, chère aux Pharisiens, ne sert ici de rien;  c'est l'intérieur qu'il faut purifier, si l'on est soucieux de connaître Dieu.

       Nous voyons, en effet, que le privilège de la virginité valut au disciple bien-aimé du Seigneur, et de puiser dans son coeur sacré la connaissance des secrets célestes; nous apprenons également de l'expérience des Pères que rien ne retire plus de la contemplation spirituelle que l'impureté de la chair, tandis qu'il n'est point de vertu qui nous égale si proprement aux esprits angéliques et imite si  parfaitement leur vie, que la grâce et le mérite de la chasteté.

     Mais et l'Ecriture et les Pères nous enseignent aussi une pureté plus générale, plus compréhensive et, pour tout dire , plus splendide, qui est la parfaite virginité d'une âme sur laquelle ne passe plus que le souffle de Dieu.

       " Qui montera à la montagne du Seigneur, chantait le Psalmiste, qui se tiendra dans son lieu saint ? Celui qui a les mains innocentes et le coeur pur; celui qui ne livre pas son âme au mensonge et ne jure pas pour tromper. "

           " Que l'on prenne garde, écrit Cassien, de tomber dans l'impureté, par un vice plus subtil - que ne serait une atteinte à l'intégrité de la foi - , et qui consiste dans la divagation de l'esprit. Je ne dis pas seulement toute pensée honteuse, mais toute pensée inutile ou qui s'écarte si peu que ce soit de Dieu, constitue aux yeux du parfait, une souillure."

 

             Telle est sans aucun doute la vertu de la sixième béatitude . " Les coeurs purs sont ceux que leur conscience ne convainc d'aucun péché." dit saint Jérôme et saint Augustin :" Le coeur pur est le coeur simple ." N'est-ce pas, aussi bien , la même absence de compromis, la même netteté et intérieure unité, que saint Jean a louées dans les ascètes dont il forme la garde de l'Agneau, et que leur intégrité rend seuls capables d'apprendre le cantique nouveau?  Sainteté toute céleste, elle nous fait ressembler à Dieu, séparé du créé par tout son infini :" La première Vierge est la très pure Trinité. "

                    Selon saint Augustin et saint Thomas , la béatitude de la pureté correspond au don d'intelligence. Qui dit intelligence, dit pénétration et intime connaissance.

    " Il est une double pureté, dit saint Thomas, l'une préparatoire et dispositive à la vision de Dieu, et c'est l'élimination des affections désordonnées, oeuvre des vertus et des dons qui ont rapport à la partie appétitive; l'autre condition formelle, pour ainsi dire, de la vision divine et c'est la pureté de l'esprit dégagé des images... ouvrage du don d'intelligence. "

    Lorsque le don sera parfait et la pureté consommée dans la lumière de gloire, ce sera la vision parfaite de Dieu dans son essence, " somme de la divine récompense" et " fin de notre amour " .

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 17 Octobre 2017

loin de m'y attendre à celle-là ! divine surprise faramineuse ..allez on va essayer d'y croire encore. merci beaucoup. ... ben normal Vladimir il en a eu pendant 3 jours au moins des voeux.  on ne pouvait pas me rendre plus heureux ! merci trop beaucoup..

ah ben ça continue  !

Je reviens d'un séjour en Normandie et je reprends contact avec votre blog. Je m'aperçois que vous avez fêté votre anniversaire.
Aussi, recevez de tout cœur nos félicitations et nos bons vœux de joyeux anniversaire !
Que cette nouvelle année qui vient de débuter vous apporte toutes les joies que vous pouvez espérer.
Que le Vierge Marie vous comble de ses bienfaits.

Cordialement

Jean-Pierre,

Merci beaucoup . je n'ai pas eu le réflexe photo, mais j'ai bien vu que le soleil était vraiment très bizarre hier plus du sable du sahara sur ma voiture ! Il n'aurait pas fallu que je le regarde très longtemps, c'était très impressionnant. je ne l'avais jamais vu comme ça..mais je me demandais si c'était pas moi qui le voyais anormalement..

  Il éclairait violemment bizarrement dans un ciel tout gris.. comme des flammes  qui tournaient, qu'il y avait tout autour.  on est vraiment dans des temps apocalyptiques... pour ça que j'ai tant de voeux cette année ! hu hu hu merci jean Pierre, ça a l'air plutôt  de bien commencer, allez on se ressaisit quoi ! non mais sans blagues.

à l' abbaye on va prier pour moi ce week-end ..je crois.  hi hi hi .

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 16 Octobre 2017

" Bienheureux les miséricordieux, parce qu'ils obtiendront miséricorde! "

" Comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ."

"Portez les fardeaux les uns des autres :

c'est ainsi que vous accomplirez la loi du Christ."

règle de st Benoît .

 

Seigneur Jésus,
Apprenez-nous à être généreux,
A Vous servir comme Vous le méritez
A donner sans compter,
A combattre sans souci des blessures,
A travailler sans chercher le repos,
A nous dépenser, sans attendre d'autre récompense,
que celle de savoir que nous faisons Votre Sainte Volonté.

 

... Sachant ce que nous sommes et la loi du Seigneur, quelle voie plus sûre et plus profitable que celle de la miséricorde?

   Donner son coeur à la misère d'autrui, porter ses fardeaux, soulager, pardonner : c'est l'infaillible moyen de parvenir à la béatitude. La miséricorde divine, à son tour , s'épanchera sur nous dès cette vie par l'oubli de nos fautes, et par des bienfaits multiples , qui passeront de toutes manières nos faibles mérites; elle  triomphera dans l'éternité, d'où toute misère, ou de coulpe, ou de peine, sera par elle bannie.

   Or Dieu est éminemment miséricordieux. Eprouver comme sienne la misère des autres, c'est le sentiment humain de la miséricorde, et il n'est pas chez lui. Travailler à supprimer la misère des autres, c'est de l'oeuvre de la miséricorde, et elle se trouve chez lui dans un degré infini; car tout défaut ne peut être ôté que par la perfection de quelque bonté, et la source de la première bonté, c'est Dieu.

   Non seulement la miséricorde se trouve éminemment en Dieu, mais elle est à l'origine de ses desseins et demeure leur principal caractère. C'est une belle page de la Somme que celle où saint Thomas nous explique cette doctrine.

   " En toute oeuvre divine se trouvent nécessairement la miséricorde et la vérité... Mais l'oeuvre de la divine justice présuppose toujours celle de la miséricorde et se fonde sur elle. "

Car quelque chose que Dieu nous doive, on arrive en définitive à un premier don, celui de l'être, qui ne dépend plus que de la seule bonté divine. " Ainsi , la miséricorde apparaît en toute oeuvre de Dieu comme sa racine première. Et sa vertu persévère en tout ce qui suit; elle opère même avec plus de véhémence, comme il est naturel à la cause primaire d'exercer une influence plus véhémente que la cause seconde.

   De là vient que, même ce qui est dû à la créature, Dieu, par la surabondance de sa bonté, le dispense plus largement que ne l'exige la proportion de la chose. Ce qui suffit pour sauver l'ordre de la justice est bien au-dessus de ce que confère la bonté divine, qui  dépasse toute proportion de la créature. "

*

**

   Si nous voulons avoir des moeurs divines, nous ferons toujours prévaloir, nous aussi la miséricorde sur la justice. Donner plus qu'on ne doit, donner et pardonner sans mesure, ce n'est pas manquer à la justice, mais bien plutôt se tenir au-dessus de la justice et en accomplir la plénitude; c'est reproduire quelque chose de la bonté ineffable qui n'a de raison qu'en soi, incompréhensible comme Dieu même.

" Aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour ...oulalala ..

Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. " N'est-ce pas votre intérêt.? " Si vous pardonnez aux hommes leurs torts, votre Père céleste aussi vous pardonnera." Nous qui avons tant besoin de miséricorde, nous serons traités comme nous aurons traité les autres.....

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 16 Octobre 2017

 

" Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, parce qu'ils seront rassasiés. '

Être un homme de désir.

 

   De la sainte componction, l'âme s'élève aisément jusqu'à souhaiter la pleine justice, par l'accomplissement intégral des volontés divines.

   Ainsi les patriarches, les prophètes et les justes de l'ancienne Loi se penchaient vers l'avenir, à leur gré trop lointain, où le règne de Dieu s'établirait sur terre. Le peuple trop souvent , se tournait vers les idoles; la justice elle-même se sentait imparfaite ou contrainte en des observances trop matérielles. Mais le Seigneur disait à Israël coupable par la bouche d'Osée :' Je te fiancerai à moi pour toujours , je te fiancerai à moi dans la justice et le jugement, dans la grâce et la tendresse; je te fiancerai à moi dans la fidélité. "

   Et Jérémie annonçait l'Alliance Nouvelle qui se conclut dans l'intime du coeur :" Des jours viennent, dit Yahweh, où je ferai avec la maison d'Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle. Je mettrai ma loi en eux, je l'écrirai sur leur coeur; et je serai leur Dieu , et ils seront mon peuple. "

   Pures espérances, que Notre-Seigneur oppose aux enthousiasmes fameux d'un peuple grossier, pour qui le règne de Dieu se confondait avec le vain rêve d'une prospérité national et de satisfactions tout humaines. - comme aujourd'hui encore  chez nos modernos - .

   Avec lui, la justice de Dieu est descendue dans les âmes. Les saints du temps passé, qui attendaient sa venue, ont été par lui consommés et introduits dans la gloire; la sainteté ne cesse plus de fleurir dans l'Eglise .

   Cependant, sa grâce même allume un feu qui ne peut plus s'éteindre:

- désir mêlé et trop languissant du pécheur qui gémit de ses lourdes et honteuses chaînes, aspirant à la conversion parfaite et à la netteté de vie;

- désir de l'âme encore embarrassée dans les entraves des soucis égoïstes et des petites passions , et qui soupire après la liberté intérieure, ou de celle qui a trouvé Dieu dans un goût ineffable , et qui voudrait se désaltérer aux sources qui enivrent: ici commence à poindre la béatitude, car désirer la justice est l'effet des vertus, mais en avoir faim et soif est le fruit d'une inspiration divine. 

- désir plénier des parfaits, chez qui les passions domptées laissent toute la place au souci d'adhérer à Dieu, et de qui le voeux ardent, comme jadis de saint Paul, serait de mourir, pour être avec le Christ: la tendresse filiale, souveraine désormais, leur fait aussi confondre leur intérêt propre dans l'unique intérêt du Père, et du fond de leur coeur s'exhale incessamment une même prière :" Que votre volonté soit faite" .

- désir des âmes saintes, parvenues sur le bord de la joie infinie, et chez qui la charité, avec des alternatives de douceur tranquille et de transports qui font mourir, tantôt s'exprime en accents paisibles, tantôt jette des flammes brûlantes :"

  " Ce qui m'attire vers la patrie des cieux, c'est l'appel du Seigneur, c'est l'espoir de l'aimer enfin comme je l'ai tant désiré, et la pensée que je pourrai le faire aimer d'une multitude d'âmes qui le béniront éternellement " ;

   " J'ai soif d'amour: comble mon espérance;

Augmente en moi, Seigneur , ton divin feu.

J'ai soif d'amour :" bien grande est ma souffrance;

Ah! je voudrais voler vers toi, mon Dieu! "

ste Thérèse.

désir - Est-il quelque désir encore dans la demeure de Dieu? Mais quoi! les saints nous l'ont dit!

- désir des bienheureux qui souhaitent et procurent de leurs prières la plénitude du corps du Christ :

" Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre ... Je ne pourrai prendre aucun repos jusqu'à la fin du monde. Mais lorsque l'Ange aura dit :" Le temps n'est plus ! , alors je me reposerai, je pourrai jouir, parce que le nombre des élus sera complet.

ste Thérèse.

La volonté du Père et le règne de la justice ne seront, en effet, accomplis que par l'achèvement du nombre des élus, la résurrection glorieuse et la victoire définitive sur le péché et la mort. C'est aussi la satiété parfaite que Notre-Seigneur promet . Est-il besoin , est-il possible de rien dire davantage?

Béatitude et don de Force.

Cette plénitude d'assurance, cette confiance infuse dans la victoire de Dieu, si remarquables chez les grandes âmes, telle une flamme de leur désir: en dépit de toutes les faiblesses et de tous les insuccès, par-dessus tous les obstacles, dans la parfaite justice et la sainteté sans tache, le règne de Dieu arrive, le règne de Dieu arrive !

  Admirable sécurité, qui demeure dans la Patrie, d'autant plus complète, que tout péril personnel a disparu et que le plan divin est mieux connu .

Telle est la seule et  vraie béatitude de la justice  et qui n'a rien à voir on peut le voir avec les discours démagogues politiciens de gauche de beau nombre de gens d' Eglise  ...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 15 Octobre 2017

 

 

"Et il essuiera toute larme de leurs yeux, "

 

 

" Malheur à vous qui riez maintenant, parmi les amusements coupables et les folles joies, car vous serez dans le deuil et les larmes" , " Maudit soit l'homme qui se confie en l'homme ".. Jer. XVII,  5

   Sans doute, force nous est bien d'user de ce monde. La Providence y a d'ailleurs ménagé avec une bonté généreuse les soutiens nécessaires; elle a semé de fleurs notre chemin. Mais tout ceci n'est que moyen pour une fin ultra-terrestre, instrument d'une oeuvre dont l'achèvement ne se voit point ici-bas.

   Certitude malaisée à se donner pratiquement ! Les souffrances mêmes ni les désillusions ne nous l'apprennent jamais bien . Il y faut l'onction du Saint-Esprit, par l'exercice du don de science.

   L'âme connait alors, dans une sorte d'expérience, ce qu'est la créature et le jugement qu'elle en doit porter; elle en éprouve le néant; elle y voit un piège où se prennent les insensés. Elle découvre sa propre folie, lorsqu'elle a péché, elle aussi, en poursuivant le bien parfait là où il ne se trouve point;  elle aperçoit clairement les tentations et les périls qui l'environnent. Affligée sous le faix des chagrins de ce monde et percée par le repentir, elle gémit de sainte tristesse et de componction; et les larmes coulent des yeux de son corps, amères et douces à la fois.

   Le don de science, qui fait apprécier de façon si pénétrante les misères de la vie et le mal du péché, excite par contraste la pensée et le désir des biens impérissables et de l'innocence assurée. Et les larmes coulent de nouveau, celles-là plus abondantes, dans l'excès du bonheur et de la joie sans mesure.

   Heureuses larmes ! Heureux ceux qui ont éprouvé l'irréparable vanité de ce qui passe, et qu'une minute de joie divine vaut mieux que toutes les fugitives consolations! Heureuses les âmes touchées de l'inguérissable blessure qui ôte pour toujours le goût des choses créées ! Heureuses les âmes en deuil du Christ absent, pareilles de quelque manière à Notre-Dame attendant l'instant de mourir pour retrouver son Bien-Aimé, et qui souffrent l'exil, loin de la Patrie, loin de la famille, loin du Père.  Elles ne resteront pas seules, abandonnées à leur indigence; Notre-Seigneur l'a dit, elles seront consolées. Le beau mot ! Consoler, cum solo, être avec celui qui est seul !

   Isaïe avait prophétisé du Messie :" L"Esprit du Seigneur, de Yaweh, est sur moi .. Il m'a envoyé, pour consoler tous les affligés, pour apporter aux affligés de Sion et leur mettre un diadème au lieu de cendre, l'huile de joie au lieu de deuil. " Is. LXI, 1-3

   C'est lui le consolateur , et mieux encore, la consolation d'Israël et de toutes les âmes filiales.

   S'il n'est pas encore présent dans l'état de la gloire, du moins a -t- il daigné promettre, en quittant cette terre, qu'il ne nous laisserait pas orphelins.

   Il s'en allait, et il affirmait son retour prochain, définitif, dans le Saint-Esprit, l'autre consolateur; il enseignait que le Père et lui descendraient aussi vers l'âme aimante, afin d'y établir leur demeure.

   La solitude de ceux qui pleurent est peuplée des trois hôtes divins. Ils goûtent des à présent leur consolation, parmi leur bénie tristesse; leur béatitude n'est pas un fruit étranger dont ils ignorent tout à fait la saveur.

   Délicieuses et suaves prémices de l'éternité, où le Seigneur n'aura, semble-t-il , d'autre emploi que de les servir, après avoir essuyé pour jamais toute larme de leurs yeux.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 15 Octobre 2017

   Ils ne se laissent emporter ni par la colère ni par la révolte, mais se soumettaient en toute patience et humilité aux volontés providentielles.  Tel apparut Notre-Seigneur, avec une divine mansuétude. " Vous n'auriez aucun pouvoir sur moi, disait-il à Pilate, s'il ne vous eût été donné d'en haut."

   Dans l'irrésolution et la lâcheté de cet homme , il adore, il aime la volonté du Père qui le livre à la mort. Tels furent les saints de tous les âges.

Lorsque saint Jean de la Croix s'inclinait humblement pour baiser le scapulaire de son insulteur, nul doute que ses lèvres n'aient cherché avec amour la main divine, la main paternelle, de qui lui venait l'affront. Et la forme charmante de cet aveu recueilli sur les lèvres de Ste Thérèse de l'Enfant Jésus , lui enlève-t-elle rien de sa profondeur :"  Je ne veux que ce que veut le bon Dieu; c'est toujours ce qu'il fait que j'aime ? " Douceur surhumaine , et pourtant simple, aisée , naturelle, comme toutes les oeuvres du Saint-Esprit en nous.

Les doux posséderont la terre.

   Le Psalmiste l'avait chanté :" Les doux posséderont la terre, et ils y goûteront une abondance de paix." La terre par excellence , pour un Israélite, c'était la Palestine; Dieu y assurait aux humbles et aux doux une demeure à jamais, sans craindre l'exil.

   Mais la Terre Promise elle-même n'était que la figure du royaume messianique du temps et de l'éternité.

   Les violents se battent pour les choses temporelles, qui leur échappent si tôt, lors même qu'ils réussissent à s'en emparer. Les doux cèdent à l'injustice et ne résistent pas au mal; et ils possèderont en sécurité une terre dont ils ne sauraient être expulsés, ils l'auront en héritage, au titre de fils bien-aimés :'  Aux doux a été donné l'héritage, parce qu'ils ont cherché avec une piété filiale le testament paternel. "

   Plusieurs parmi les saints Pères, frappés de l'affinité qui existe entre la douceur et la pureté, n'ont pas cru dévier de la pensée du Seigneur, en parlant ici de la soumission du corps et de ses instincts. Cassien rapporte de l'abbé Cheremon cette belle maxime :" Nous n'avons d'autre moyen de posséder notre terre, c'est-à-dire de soumettre à notre empire la terre rebelle de notre corps, que de fonder tout d'abord notre âme en la douceur de la patience."

Enfin saint Jean Chrysostome a songé aux possessions terrestres .

Hé quoi! la richesse viendra donc à ceux qui ne songent point à l'emporter d'assaut; mieux encore, à des gens qui se laissent tout prendre? 

Ah! c'est qu'il n'est rien de conquérant comme la douceur. Par elle, il s'est rencontré que des saints eussent entre leurs mains de quoi nourrir des provinces, ainsi qu'on le raconte de saint Vincent de Paul .D'autres exercèrent une domination d'un genre différent: habitant dans les déserts avec les bêtes féroces, ils les soumettaient par l'empire de la douceur.

   C'est ainsi que la main libérale du Père céleste se plait à dispenser les présents merveilleux, en signe et présage de réalités invisibles et ineffables.

Béatitude de la douceur, et don de Piété.

"Etre doux: c'est ne pas résister à votre Dieu . " saint Augustin Et saint Thomas :" Ceux là proprement s'irritent qui ne sont pas satisfaits de l'ordination divine ." La piété est un sentiment de tendresse filiale à l'égard de Dieu. Or, il n'y a point d'amertume ni de rébellion , non plus qu'il n'y a de propriété dans un coeur filial.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 15 Octobre 2017

 

" Heureux les pauvres en esprit, parce que le royaume des cieux est à eux !

 

    La première de nos béatitudes est celle de la pauvreté. Le texte de saint Luc ne permet pas de se méprendre :" Heureux les pauvres" . Luc VI,20 y est-il dit simplement :" Malheur à vous qui êtes riches parce que vous avez votre consolation. " Ibid , 24

   Aussi bien , l'on ne saurait oublier les austères paroles, digne écho de celle-ci , et qui leur font un très sûr commentaire : "  Combien il est difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu." Et, comme les disciples , stupéfaits, se disaient les uns aux autres :" Mais alors, qui peut être sauvé? Jésus reprit :" Aux hommes cela est impossible , mais non pas à Dieu: tout est possible à Dieu."

    Cependant, que servirait-il d'être pauvre de fait, si l'on souhaitait l'abondance? N'est-on pas riche de tout ce que l'on désire et de tout ce que l'on veut ? Et quel mal à être riche, si l'on n'aime pas la richesse ? heureux les pauvres selon Dieu !

   Ce n'est pas une catégorie sociale que Notre-Seigneur a béatifiée,  comme l'ont fait croire les soixant- huitards de l'après concile,  mais une catégorie d'âmes.

S'il reste quelque avantage à la pauvreté réelle, c'est de contraindre à la pratique des vertus naturelles de sobriété et d'endurance , qui assainissent et disposent aux opérations de la grâce; c'est de faciliter le détachement du coeur; c'est, par les privations dont elle est ordinairement la cause , de diriger les regards et les aspirations vers un monde meilleur: la souffrance est si proche du désir de Dieu !

... la pauvreté , grâce à la dépendance et bassesse qu'elle comporte, prépare à l'humilité.

   Les pauvres en esprit, ce sont donc aussi et surtout les humbles. Car ceux-là pratiquent le dépouillement sans limite et ne possèdent vraiment rien, qui ont retranché de leur coeur tout désir immodéré de l'excellence comme de la propriété, qui aiment à reconnaître leur petitesse et leur néant, et qui ne détiennent , dans l'occurrence, la richesse et la puissance, n'exercent les charges ou ne revendiquent l'honneur que pour l'honneur de Dieu. 

...

   L'homme de condition inférieure, sans fortune, souvent méprisé, maltraité et humilié . N'ayant plus rien à attendre de ce monde, '!!!

il se tourne volontiers vers Dieu, de qui sa foi espère tout, et d'avance il se plaît à habiter, par le désir de son âme, dans le royaume messianique.  Voilà bien le pauvre et l'humble que nous cherchons.

   A ces petits, Notre-Seigneur s'apprête à donner une royauté et une couronne. Et quelle royauté, quelle couronne ! La sienne même, celle du Père :" Le royaume des cieux leur appartient . " 

Et l'on songe aux beaux texte de l'Apocalypse :" Au victorieux, à celui qui gardera mes oeuvres jusqu'à la fin, je donnerai autorité sur les nations, ...  Oui, en vérité, il en est bien ainsi, car le règne de Dieu ne s'établit en nous que moyennant une participation de sa nature, et donc de sa puissance et de sa majesté. " Que les superbes désirent et chérissent les royaumes de la terre! Mais bienheureux les pauvres en esprit, parce que le royaume des cieux est à eux !

   Remarquez que Notre-Seigneur dit :" Est à eux ", comme d'une réalité déjà présente dans le sanctuaire inviolable de leur coeur.

   " Quant au changement total, qui nous est promis pour après cette vie, il n'y a point de paroles qui soient capables de l'expliquer ."

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 15 Octobre 2017

 

 

en action de grâces pour le ministère de

mgr. Alain Castet.

mardi 17 octobre à 19h00 à la Cathédrale,

 

 

sans surprise, Réuni ce 14 octobre 2017 à la Maison du Diocèse Saint-Paul, le collège des consulteurs, après avoir prié, a élu M. l'abbé Jean BONDU administrateur diocésain.

Prions pour lui, notre diocèse et notre futur évêque. Une messe d'au-revoir et d'action de grâce en présence de Mgr CASTET sera vraisemblablement célébrée le dimanche 22 ou 29 octobre dans l'après-midi à la Cathédrale.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 15 Octobre 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 15 Octobre 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0