Publié le 29 Septembre 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 29 Septembre 2017

Loin de sa terre vendéenne, le Père Argouarc'h a consacré sa vie à Dieu et à la jeunesse défavorisée à qui il transmet son amour du Christ au sein du village d'enfants de Riaumont. Une foi profonde qui a pris racine non loin de la colline martyre du Petit Luc, où 109 enfants furent massacrés par les colonnes infernales en 1794, et pour qui il n'a jamais cessé de demander dans ses prières la béatification.

 

 

Le rosaire lui ceignant la taille, un épais blouson de cuir jeté par-dessus une bure beige laissant dépasser ses godillots, le Père Jean-Paul Argouarc'h vous salue d'un sourire timide mais d'une franche poignée de main. Celle d'un homme sûrement plus à l'aise autour d'un feu de camp qu'au micro d'un journaliste. Engagé depuis 1968 auprès des enfants défavorisés à qui il tente de faire découvrir un idéal de vie à travers la pédagogie scoute, le Père Argouarc'h est prêtre de l'Institut Sainte Croix de Riaumont. Tout d'abord village d'accueil pour enfants en rupture de ban et fraternité de prêtres, Riaumont fut fondé en 1958 dans le Nord-Pas-de-Calais par le Père Revet, lui-même disciple du Père Sevin, fondateur des Scouts de France. C'est en 1991 que le pape Jean-Paul II reconnut définitivement les statuts canoniques de ces oblats de Fontgombault, célébrant la messe dans la forme extraordinaire du rite romain comme les y autorisent les Motu Proprio de 1988 puis de 2007. Leur spiritualité se situe dans la lignée des ordres scouts fondés par le Père Sevin. « Des chefs scouts qui souhaitent se donner complétement au Bon Dieu », ajoute le Père Argouarc'h qui en assuma la direction de la mort du Père Revet en 1986 jusqu'à l'an 2000.

 

Toute une vie que le jeune Jean-Paul a décidé de consacrer à Dieu et à la jeunesse de France au sortir du Forum de la Cité catholique à Lausanne où l'avaient emmené ses parents. « A cette époque, se souvient celui que l'on appelle parfois Padre, j'étais en Allemagne où je faisais mon service militaire dans les parachutistes. Durant les trois semaines précédentes, je priais chaque soir pour demander à Dieu de me faire connaître quelqu'un qui pourrait me prendre comme éducateur à l'essai. C'est par hasard, que j'ai entendu le témoignage du Père Revet qui, au lieu de parler de pédagogie, a raconté des histoires d'enfants. J'ai été touché au cœur. S'il exauçait ma demande, j'avais promis au Seigneur de faire une retraite afin de réfléchir si je devais, oui ou non, me donner complétement à Lui. Je l'ai faite à Fontgombault un an après et j'ai décidé de suivre le Père Revet. J'avais 21 ans. »

 

Un engagement qui s'est forgé durant sa jeunesse en Vendée. D'une mère qui trouva la foi à 17 ans, il garda d'elle la fougue des convertis. « C'est elle qui m'a transmis ces racines chrétiennes. » Malgré un père militaire, le port d'attache de la famille maternelle demeura toujours les Sables d'Olonne. Au retour du père d'Indochine en 1954, la famille Argouarc'h emménagea à Belleville-sur-Vie. « Mon grand-père, Stanislas Guédon, avait deux métairies non loin de là, aux Lucs sur Boulogne. On partait dans la traction avant ou la vieille Simca 1000 de mes parents, se rappelle-t-il avec un sourire en coin, pour visiter ces fermes et nous ne manquions jamais de nous rendre à la chapelle du Petit-Luc. »

 

C'est là que le futur prêtre sentit sa vocation se dessiner. « Convaincu que le sang des martyrs est semence de Chrétienté, j'ai été touché par ce lieu sacré ! » Déjà tout petit, il priait pour la béatification des 109 petits martyrs, brûlés vifs en haine de la foi au pire moment des guerres de Vendée, demandée depuis 1947 par Mgr Cazeaux, alors évêque de Luçon. Une vénération qu'il n'a pas hésité à faire partager aux centaines de scouts qu'il a fait crapahuter depuis 42 ans jusqu'à cette chapelle dominant la Boulogne, ainsi qu'à ceux qui participent au pèlerinage annuel au début du printemps. Mais pour le Père Argouarc'h, cette prière revêt une symbolique plus importante encore. « A travers ces martyrs, nous prions aussi pour la France, pour notre patrie, à qui le sacrifice de la Vendée, par amour pour le Sacré-Cœur de Jésus, a rendu sa liberté de culte et de conscience ».

diocèse de Luçon.

Thomas Cauchebrais

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 28 Septembre 2017

priez pour nous.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 28 Septembre 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 28 Septembre 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 28 Septembre 2017

 

 

j'ai dit à Simon, ils n'ont pas ça à Moscou!  typiquement made in France .. il a rigolé. dans son pays natal en Suisse, ils en ont du bon aussi... 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 27 Septembre 2017

 

 

 

photo petit placide

en action de grâces .

pour la guérison de Donald.

 

à notre aumônier : être une semaine avec des gens qui vous aiment !!! ça m'a changé du "cher Monsieur!  ecclésiastique " vraiment nul. 

.. alors je lui dis vous savez depuis plus de 40 ans qu'on se connait, vous pouvez m'appeler par mon prénom comme dans le temps. Aucune réponse dis-donc, rien que ça ne m'autorise pas à me reconnaître des leurs  tiens 

ou du mépris de certains .

et Philippe par çi et Philippe par là, servir les malades .. se mettre les pieds sous la table !

.ah c'est sûr quand on est omnibulés par le pape François tout ça passe à côté.  allez on a promis à Donald d'être sage, on va essayer de le retrouver j'ai une piste !

deo gratias ! l'été de la st Michel

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 25 Septembre 2017

" je le trouve en la Croix , c'est là qu'Il me donne sa Vie."

 

 Après l'avoir embrassé, (il n'y a que le petit Placide pour ce genre d'attention) comme un reliquaire de la Passion,

il m'a semblé avoir communié à quelque chose de plus grand et de plus fort que moi; il m'a dit: " mon adresse tu l'as trouveras au pied de la Croix. Je t'y donne chaque jour rendez-vous.  Alors quand t'auras pas le moral, regarde moi, appelle-moi . Je m'appelle Donald M. et je suis un petit Irlandais.  Crois-moi la seule prédication de vraie, tout le reste du baratin, n'écoute pas les vendeurs du temple.  "

lui et son accompagnatrice quel paradoxe suivaient le chemin de la croix. comme si Jésus n'avait pas assez avec sa croix!

...  Cette rencontre merveilleuse et qui m'a ébranlé. je n'arrête pas de penser à lui, essayant de le retrouver, mais comme un ange du Seigneur il avait disparu dans la multitude questionnant ..  les quelques irlandais du secteur.. " vous connaissez  Donald ? " . .. en vain. Il ne fallait pas que je le recherche. Comme  pour  st Jean Baptiste n'aller qu' à celui qu' il m'a montré.

Au fond la seule réalité.

A celle qui l'accompagnait je lui demandais, vous pensez qu'il a compris quand je l'ai embrassé ?

- Oh oui , qu'elle m'a répondu.

je sentis alors naître  dans mon coeur une joie indescriptible.

             On confie Donald à Notre-Dame du très saint Rosaire l'ange gardien du petit Placide paralysé 90 pour cent.

amdg

my prayers for him , je le lui ai promis.

misericordias Domini in aeternum cantabo.

+

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 21 Septembre 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

quel beau rouge ! merci pour votre amitié toujours fidèle depuis si longue date, priez pour moi. ça doit être bien le seul. " 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 21 Septembre 2017

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0