Publié le 6 Octobre 2016

 

« Le Fils de l'homme n'a pas d'endroit où reposer la tête » (Lc 9, 57-62)
 

      Ô Dame Pauvreté, le fils du Père souverain « est devenu amoureux de ta beauté » (Sg 8,2)..., sachant que tu serais sa plus fidèle compagne. Avant qu'il ne descende de sa patrie lumineuse, c'est toi qui lui a préparé un endroit convenable, un trône où s'asseoir, un lit où se reposer : la Vierge très pauvre, de qui il est né. Dès sa naissance tu as été à son chevet ; on l'a déposé « dans une mangeoire, parce qu'il n'y avait pas de place à l'hôtellerie » (Lc 2,7). Et tu l'as accompagné toujours, tant qu'il était sur terre : « Les renards avaient leurs tanières, les oiseaux leurs nids, mais lui n'a pas eu de lieu où reposer sa tête ». Quand il s'est mis à enseigner lui-même, après avoir laissé les prophètes parler en son nom, c'est de toi la première qu'il a fait la louange : « Bienheureux les pauvres en esprit, car le Royaume des cieux est à eux ! » (Mt 5,3)

      Puis, lorsqu'il s'est choisi quelques amis comme ses témoins pour le salut de l'humanité, il n'a pas appelé de riches commerçants, mais des pêcheurs modestes, afin de montrer à tous combien l'estime qu'il te portait à toi, Dame Pauvreté, devait engendrer de l'amour pour toi. Finalement, comme s'il fallait une preuve éclatante et définitive de ta valeur, de ta noblesse, de ton courage, de ta prééminence sur les autres vertus, tu as été la seule à rester attachée au Roi de gloire alors que les amis qu'il s'était choisis l'avaient abandonné.

      Toi sa fidèle compagne, sa tendre amante, tu ne l'as pas quitté un instant ; tu t'es attachée même d'autant plus à lui que tu le voyais davantage et plus universellement méprisé... Toi seule, tu le consolais. Tu ne l'as pas quitté « jusqu'à la mort, à la mort sur une croix » (Ph 2,8), nu, les bras étendus, mains et pieds cloués..., si bien qu'il ne lui restait plus rien à montrer de sa gloire que toi.

 

st François d'Assise.

 

dépouille - nous de l'esprit de l'orgueil, qui nous fait prendre pour ce que nous ne sommes pas. des savants et des doctes, afin d'accueilllir dans un coeur pur et humble,  la Vérité,  non celle qui vient  d'en-bas, mais celle d'En-haut. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 6 Octobre 2016

 

"Que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de Vous,
ô mon Immuable, mais que chaque minute m’emporte
plus loin dans la profondeur de votre Mystère."

 

 

ne plus rien savoir. sinon Jésus.

vie sacramentelle: forme extra ou pas, si on l'a tant mieux.

S'en couper c'est se mettre en péril; expérience.

essayer chaque jour.

l'Eglise, le pape, les moines, 

chapelet, commencer sa journée avec Marie est déjà une bonne journée assurée.

 

 

Je ne veux plus rien savoir, sinon le connaître Lui!

« Nescivi » : « je n’ai plus rien su ». Voilà ce que chante l’épouse des cantiques après avoir été introduite dans le cellier intérieur…..
Je ne sais plus rien, je ne veux plus rien savoir, sinon le connaître Lui, la communion à ses souffrances, la conformité à sa mort ,
Il me semble que conserver sa force au Seigneur, c’est faire l’unité en tout son être par le silence intérieur, c’est ramasser toutes ses puissances pour les occuper au seul exercice de l’Amour, c’est avoir cet œil simple qui permet à la lumière de Dieu de nous irradier."

Ste Elisabeth de la Trinité

 

comme me dirait frère Théophane osb,

 

Chercher Dieu est l'unique nécessaire .

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 5 Octobre 2016

 

Antoine Anneessens voit le jour à Ostende le 31 juillet 2001.

Il débute son parcours musical à l'âge de 8 ans et apprend à jouer de la flûte à bec au muziekatelier de Bredene. Il est encore actuellement membre actif de l'ensemble Ocarina qui donne de temps en temps des représentations.

A 9 ans, il entend jouer l'organiste Paul Pijpops. C'est alors que naît son désir de pouvoir jouer d'un instrument aussi majestueux offrant autant de sonorités. Peu après, Paul Pijpops devient son professeur. Antoine combine alors les leçons d'orgue avec celles d'harmonium.

Petit à petit, il comprend qu'il a un autre lien avec l'orgue. Son père, Pierre, lui raconte l'histoire de ses ancêtres, qui pendant plus de 150 ans, ont construit des centaines d'orgues dans le monde entier.

Tout commence avec Pieter-Hubertus, son arrière-arrière-arrière-grand-père, qui construit son premier orgue en 1830. Charles, fils de Pieter-Hubertus (donc son arrière-arrière-grand-père), s'établit en 1862 en tant que facteur d'orgues. Les trois fils de Charles (Paul, Oscar et Jules) dirigent également leur propre manufacture. Jules, son arrière grand-père, débute son entreprise en 1903. Paul, fils de Jules et frère de son grand-père, décède en 1976 à l'âge de 59 ans. Il est le dernier facteur d'orgue en ligne directe de la dynastie Anneessens.

Depuis septembre 2013, Antoine suit les cours d'orgue au Conservatorium aan Zee d'Ostende avec Jean-Pierre Hautekiet, organiste, carillonneur, pianiste, accompagnateur et chef de choeur.

Antoine rêve de pouvoir réaliser un « voyage musical » sur les différents orgues construits par ses ancêtres.

 

Lors de son premier concert public, le 5 avril 2014, à Halluin (France) il joue à l'orgue de son arrière-arrière-grand-père, Charles Anneessens, avec François Brulin, organiste titulaire de Roubaix et Tourcoing, ainsi qu'avec quelques élèves de La Schola.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 5 Octobre 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 4 Octobre 2016

 

 

 

bonne fête au petit Placide. Courage, tu tiens le bon bout !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 4 Octobre 2016

 

un petit gars de toute façon, vilain cachotier. merci des nouvelles. je prie pour lui tous les jours.. hu hu hu un  futur moine.

. il faut profiter du salon du vin pour l'entretenir ! en Bordelais, non mais .

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 4 Octobre 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 4 Octobre 2016

 

Seigneur, faites de moi un instrument de votre paix!
 
Là où il y a de la haine, que je mette l'amour.
 
Là où il y a l'offence, que je mette le pardon.
 
Là où il y a la discorde, que je mette l'union.
Là ou il y a l'erreur, que je mette la vérité.
Là où il y a le doute, que je mette la foi.
Là où il y a le désespoir, que je mette l'espérance.
Là où il y a les ténèbres, que je mette ta lumière.
Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.

 

 

  O Seigneur, que je ne cherche pas tant
à être consolé...qu'à consoler
à être compris...qu'à comprendre
à être aimé...qu'à aimer
 
Car
c'est en donnant...qu'on reçoit
 
c'est en s'oubliant ...qu'on trouve
c'est en pardonnant...qu'on est pardonné
c'est en mourrant...qu'on ressucite à l'éternelle vie.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 4 Octobre 2016

 

   merci David, vraiiment très beau! congratulations.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 3 Octobre 2016

 

on a été à la messe pour le père Henry, tiens. A 7 heures à Chavagnes padre dit sa messe. J'espère qu'on ira à l'abbaye avant les grands froids.

merci aux moines de leurs prières, on tient la rampe malgré tout. le tout de ne pas se sentir isolé. maintenant je sais avoir un bon discernement des choses et des évènements. plein de gens pensent comme moi. Alors, il faut rester dans cette ligne de conduite. il en faut beaucoup de purifications quand on sait où on va, c'est déjà une bonne avancée ! le plus dur c'est de ne plus savoir si on a tort ou raison. Salarié, je pouvais rencontrer des personnes qui partageaient mes convictions leur demander conseil. maintenant c'est différent. il y a encore une personne dont j'attends parfois la réaction, alors si elle réagit pareil, je me dis aller fonce t'es dans le vrai.  quelle confiance, il faut.

le drame de nos jours c'est de faire croire qu'il n'y a qu'une seule pensée unique qui a le monopole sur tout. Et on oublie l'Eglise du silence, celle des gens qui prient et qui se sanctifient et pensent différement. ils sont des milliers qui ignorent tout des réseaux sociaux et ils ont bien de la chance. J'ai su pareillement n'utiliser facebook que pour les liens musicaux et tout ce qu'ils m'apportent, j'en ai tiré profit. viré tout ce qui est politique ou religieux extrémiste.

le bien ne fait pas de bruit. tout ce qui fait du bruit c'est donc du mal.  Alors faut faire le tri tout simplement. je remercierai peut-être de cette oblature. C'est peut-être ça qui m'a sauvé c'était plutôt mal barré; même si on est un bien piètre oblat .

Chaque année, à mon anniversaire, je pense qu'il y a eu aussi une miséricorde dans cette drôle d'existence. Chaque anniversaire nous permet de faire un bilan, voir le chemin parcouru, regretter ses échecs, ses erreurs, le mal dont on a été capable, repartir avec de nouvelles résolutions se dire que rien n'est jamais perdu avec l'aide du Seigneur; cette année de la miséricorde revêt pour moi alors une nouvelle signification.  On peut toujours repartir, recommencer. yaka ! yapluka.. faut se reprendre en mains. Voilà tout. pas évident tout seul. le psy n'est parfois pas l'accompagnateur idéal. Alors dans ces cas, il ne reste plus que l'abandon. qu'est-ce qu'on peut quand on n'y peut rien. attendre.

 

la vertu est presque quasi impossible à l'homme seul. A moins d'être un saint, un ermite,  seul,  impossible d'être vertueux. La vertu exige la vie en société. Aux Sables d'Olonnes mon ami Roger  en était sûrement un , un de ces viieillards pourtant  solitaire que la vie a brisé de par la mort de son épouse,  et sa maladie, et pourtant . ... mais ça aussi c'est une miséricorde; que dans la vieillerie, on reste fidèle . quel témoignage pour l'abbaye ! je pense souvent à lui.  Du mois d'Octobre pareillement . Drôle d'avoir dans ses amis de facebook quelqu'un qui est dcd .

Celui que je rencontrais hier, en qui je n'y  voyais que comme un "ennemi", aujourd'hui je ne le regarde plus avec le même oeil. Cela m'est arrivé ces derniers temps non plus dans le même contexte. je l'aurais serré dans mes bras, et pourtant . ne pas tomber dans les excès inverses.

les abrutis resteront toujours des abrutis. Avec un ami , question abruti on a déniché vraiment la perle rare ! un javanais qui n'arrive pas à parler un mot  français!

Il faut avoir fait bien du vide dans son coeur, le Seigneur s'en est chargé. Il a épuré bien des choses dans ce coeur blessé au plus profond de ses sensibilités exacerbées.  

Chacune de ces démarches d'ordre spirituel, la plus insignifiante qui soit, impossible sans une intervention divine, sans que Dieu n'y ait été présent. De cela j'en suis plus que convaincu.

Alors l'oblature a aussi peut-être été efficace si on peut parler d'efficacité.

je repense à tout ça. j'en bénirai le Seigneur, nos pères abbés, les moines, Solesmes, l'évêque,  qui sait! même si je ne comprends pas encore tout et qu'il faut pourtant encore bien souffrir. le temps des illusions est périmé, "tout concours au bien de ceux qui aiment Dieu" même une terre ingrate désolée et si indésirée! on y attend plus rien de personne surtout ici. Alors le Seigneur peut encore venir.

Aujourd'hui j'ai été invité à aller à Pau avant la messe .. j'ai failli me laisser faire . tellement sincère, ne pas s'emballer surtout .   Voilà j'assume .

tant que des petites étoiles y brillent encore. Voilà c'est ça l'oblature . Reconnaitre simplement que Dieu est passé par là malgré tout grâce sûrement à la prière de ses frères.

merci mon Père, priez pour moi .

 

saint François priez pour nous.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0