Publié le 23 Septembre 2020

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 22 Septembre 2020

 

 

être dans leurs prières, merci pour tout ,

pour l'invitation !

hier tard dans la nuit,   encore,  j'étais tellement heureux. 

Dans la vie il y a de ces virages inattendus, !!!

comme c'est étrange de se sentir aimé et heureux... " les petites intentions de Simon, "  vidéo 7 de Solesmes !!!! 

Ph 

 

 

 

pour tous nos moines,

pour dom Antoine Forgeot, 

pour frère Timothy.

Merci. 

 

"Voici l'heure pour nous de sortir

du sommeil."

règle de st Benoît 

 

(Rom. XIII, 11)

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 22 Septembre 2020

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 22 Septembre 2020

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 21 Septembre 2020

 

 

 

 

Née le 18 mars 2003 à Madrid.Elle a commencé ses études musicales à l'âge de 4 ans à l'école de musique CEDAM de Madrid avec le professeur de piano Tatevik Simonian. À l'âge de 7 ans, elle entre en 1ère primaire du conservatoire professionnel de musique "Isaac Albéniz" à Getafe au piano. Elle a été l'élève du professeur Laura Sánchez. Elle suit actuellement des cours de 5ème Licence Professionnelle de Piano au Conservatoire “Manuel Rodríguez Sales” (Madrid), sous la tutelle de José Francisco Martínez et sous la direction des professeurs Leonel Morales et Leo de María.

Elle a participé à de nombreux récitals et concerts dans de prestigieuses salles nationales:

Théâtre Ateneo à Madrid, Palais Cibeles à Madrid, Théâtre Mira de Pozuelo (Madrid), Auditorium «Isaac Albéniz» à Getafe, Auditorium Majadahonda, Théâtre Federico García Lorca à Getafe (Madrid), Salle Chopin dans l'Auditorium Mª Luisa de Parque. Séville, Auditorium de Jávea, Auditorium des Reales Alcázares de Séville, Auditorium du Palacio de Cristal del Retiro (Madrid), Auditorium de la Faculté de musique et des arts du spectacle de l'Université Alfonso X el Sabio, Auditorium Medina Elvira de Grenade, Auditorium de l'Université d'Alcalá de Henares, Auditorium “Jacinto Guerrero” à Tolède, Théâtre-Auditorium Cuenca, Auditorium “Shigeru Kawai Center” à Madrid, Auditorium “Instituto de América” à Santa Fe à Grenade, Auditorium Culturel Caja Rural »à Grenade, Auditorium du Complexe Culturel« San Francisco »de Cáceres.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 21 Septembre 2020

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 21 Septembre 2020

 

 

" Courez , pendant que vous avez la lumière de vie." 

 

règle de st Benoît 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 20 Septembre 2020

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 19 Septembre 2020

 

 

Très Sainte Vierge Marie avec une entière confiance en votre coeur de Mère,

je vous prie instamment de prier Votre Fils notre Dieu de mener à bonne fin l'oeuvre qu'il a commencé en moi et de commander à sa grâce de venir à mon aide,

pour ce que ma nature a de moins possible,

car sans Vous,  je ne puis ni ne veux rien faire.

 

+

 

Neuvaine à st Michel Archange. 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 19 Septembre 2020

 

Aujourd'hui, 19 septembre, c'est votre anniversaire, vous auriez eu 30 ans : une date importante dans la vie qui marque votre entrée en pleine maturité. Mais, dans la dimension où vous vivez maintenant le temps ne compte plus, vous êtes éternellement jeune et vous ne perdrez jamais votre splendide sourire qui continue ici sur terre à nous rafraîchir et à nous donner la sérénité encore sur la route.
 
Pourquoi cette lettre ? Cela fait 5 ans que j'ai commencé à m'occuper de vous et à vous connaître en 2015. Je dois dire que, de mon point de vue de postulateur, en cinq ans, vous avez parcouru un long chemin ! Bien plus que beaucoup d'autres qui, sur la voie de la reconnaissance officielle de la sainteté, se sont lancés devant vous mais ne sont pas encore arrivés jusqu'à vous.
 

 J'aime retracer ce parcours avec vous : du 19 septembre 2016 au 24 avril 2017 a eu lieu le procès diocésain, au cours duquel de nombreuses personnes qui vous sont chères ont témoigné de vos vertus : votre foi en Dieu à qui vous aviez confié votre vie au jour le jour, la sérénité constante soutenue par l'amour du Seigneur et de la Madone, l'amitié désintéressée, joyeuse et généreuse que vous avez su offrir, votre amour pour la Création et pour les pauvres proches et lointains, votre chemin de maladie accepté avec force mais aussi avec une confiance sereine en Dieu.

 

Vous êtes presque au bout du chemin et, avec un peu de chance, vous serez bientôt saint.

Votre postulateur doit maintenant vous dire merci. En plus de trente ans de profession, que j'aime appeler mission, j'ai connu de nombreux Serviteurs de Dieu, certains déjà bienheureux, et tous m'ont laissé un message ou un souvenir qui est devenu une partie de moi. Un groupe d'une quarantaine d'amis qui, au fil des ans, sont devenus une partie de ma vie ; je sais tout d'eux : leur vie, leurs paroles, leur apparence physique, leurs pensées, leur façon de prier, ce qu'ils ont fait, qui ils ont rencontré...

Chacun m'a laissé un cadeau spécial : ceux qui ont aimé Dieu au point de donner leur vie en martyre ; ceux qui ont eu la charité sans limite en servant les pauvres, les malades, les lépreux ; ceux qui ont eu le courage de trouver des œuvres difficiles pour répondre aux nouvelles demandes de charité et d'assistance ; je connaissais aussi la sagesse et le service pastoral de l'évêque et du prêtre qui s'impliquaient personnellement parmi le peuple ; je connaissais aussi la préciosité de la vie consacrée à Dieu dans la prière et dans le silence du cloître.

Et puis les jeunes qui m'ont laissé le don de savoir aimer Jésus dans la simplicité, sans complications, sans questions, comme on aime tellement son ami le plus proche qu'il devient naturel de le suivre jour après jour sur le chemin de la vie, sans s'étonner si ce chemin est court parce qu'il y a la certitude de le trouver.
 
Toi, Matteo, qu'est-ce que tu me donnes ? Je dois te faire un aveu : dès le premier instant où tu es entré dans mon cœur avec une profondeur nouvelle, c'est comme si chaque jour j'avais rendez-vous avec toi me souriant partout dans la maison, puisque j'ai mis ton image à plusieurs endroits, de la chambre à la cuisine !
 

Vous me donnez une profonde sérénité que vous transmettez avec votre sourire et vos yeux, la joie de commencer chaque jour avec un nouvel enthousiasme, la recherche du positif comme vous l'avez toujours fait en toute chose. Vous n'avez rien nié de la vie, de ce que la vie peut nous apporter de beau et de bon.

 

Vous ne vous êtes pas laissé submerger et contaminer par le négatif qui semble souvent vouloir submerger le positif aujourd'hui. Tout le bien qui vous entourait, vous l'avez identifié, valorisé, fait grandir et fructifier.
 
Vous avez aimé la famille et, dans les difficultés quotidiennes et la diversité des personnages, vous n'avez pas vu une limite mais un enrichissement.
 
Vous avez apprécié la joie d'avoir tant d'amis et aussi de vous amuser avec eux, sans jamais tomber dans la banalité ou le "ils font tous ça", mais en goûtant et en communiquant aux autres la beauté d'être ensemble, en riant, en jouant et en chantant, puis en cimentant de véritables liens destinés à durer.
 
Vous avez absorbé le côté positif de l'étude qui ouvre l'esprit et cela vous a permis de planifier votre propre demain, dans lequel la recherche du bien commun trouverait une place, non pas chez le voisin le plus proche mais dans le monde entier, en ayant toujours le sentiment de faire partie d'une communauté sans frontières, d'aimer, de grandir et de défendre sans distinction d'aucune sorte et avec équité.
 
Vous aimiez une fille qui avait le bonheur de planifier avec elle l'avenir d'une famille, sans la hâte de brûler les étapes, mais dans la joie de grandir et de mûrir ensemble.
 
Vous vous êtes sentis partie intégrante de la Création, vous avez apprécié sa beauté et vous avez ressenti le devoir de la chérir, de la préserver et de la rendre encore plus belle avec des attitudes responsables.
 
Vous avez aimé et consacré du temps à la prière et à la conversation en tête-à-tête avec Dieu, que vous avez toujours senti proche de vous comme la force et la présence qui guide les pas de ceux qui le cherchent et savent l'écouter.
 
On se sentait faire partie de la grande famille de l'Eglise, sans jamais s'attarder ou polémiquer sur les côtés négatifs qu'elle, composée d'hommes, présentait parfois.
 
Vous avez vu et vécu la positivité même d'une maladie incurable, vous ne vous êtes pas retourné sur vous-même pour pleurer les projets partis en fumée et les inévitables renoncements, mais vous avez vécu la maladie comme une opportunité.
 

Vous avez accueilli la maladie comme une façon de vous rapprocher de Jésus, la considérant comme un chemin enveloppé, comme vous l'avez dit, dans le brouillard qui, en s'amincissant, a révélé des aspects nouveaux et surprenants tout en réduisant votre horizon temporel.

 

Merci Matthew, pour cette positivité que tu me donnes, qui m'aide dans la vie de tous les jours et qui, je l'espère, deviendra de plus en plus un cadeau pour nous tous, parfois trop préoccupés par l'immédiat et trop fermés pour être aussi simples que Dieu le veut.

Et encore au nom de tous ceux qui vous aiment :

JOYEUX ANNIVERSAIRE

 

Francesca Consolini

Postulatrice

 ou quand certaines rencontres provoquent un changement radical. j'arrive encore  à me surprendre..qui l'eût cru il y a quelques temps. 

quand tu es à complies, dans les bras de Jésus, 

ici ce sont les laudes avec le chant du benedictus. .. j'y crois de plus en plus. Quel bonheur. Il y a  comme une continuité incessante. Comme dit dom Guéranger, la prière qui ne se tait ni le jour, ni la nuit.. le pire mal ne ralentit pas son élan , même une épidémie . 

Nous ne trouvons notre véritable  raison d'être que dans l'amour.. alors quand il y a réciprocité..! Dans ce domaine, il y en a toujours.  On a plus la même vision des choses, les frontières limitées  imposées par les hommes sont franchies... 

Cette façon de voir les choses que j'ai presque toujours eu la seule façon d'aller droit au but. fuir le négatif. Il y a assez de sites partisans du négatif, pour ne pas tomber le panneau et en être complice .. 

que sera-ce le ciel ! si un simple visage, un simple sourire peut nous remplir ainsi de joie et arriver à nous faire oublier les tristissitudes de ce bas monde,  pour ne penser qu'aux félicités du ciel. " la joie de commencer chaque jour, avec un nouvel enthousiasme,"

en pensant sûrement,  à quelqu'un qu'on aime. 

Ph 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0