Publié le 30 Novembre 2015

 

 

very nice

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 29 Novembre 2015

 

 

   bravo ! (ils comprennent ça en Russe!) félicitations ! bon courage à Yegor ! tu parles bien français en plus et sans fautes

 

"Merci beaucoup! Very nice! Aujourd'hui j'ai  appris que le concours se déroulera jusqu'au 1er Juillet 2016 et le résultat sera connu que dans l'été.

Je continue à travailler dur et jouer du piano!"

 

 

"

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 29 Novembre 2015

 

Du 1 décembre 2015 au 3 janvier 2016

Un Noël Russe
Liturgie et chœurs orthodoxes de Noël
Chants traditionnels de Noël et chants populaires russes

Figure importante du monde choral moscovite, Pavel SOUTCHKOV, lui-même baryton soliste, dirige le CHŒUR du MONASTERE VYSSOKO-PETROVSKY de MOSCOU. Il met à la disposition de cet ensemble toute son expérience acquise au fil des années, notamment au sein du Chœur du Monastère de Novospassky et du Chœur Sirine de Moscou, pour présenter à la fois les chants orthodoxes russes écrits par les grands compositeurs mais également de nombreux chants issus de la tradition monastique et des chants traditionnels et populaires russes.
Pour cette nouvelle tournée en France, les grandes voix d’hommes du CHŒUR du MONASTERE VYSSOKO-PETROVSKY de MOSCOU nous proposent la tradition vocale russe de Noël avec un haut niveau d’exécution musicale et une grande vérité d’interprétation.
La diversité et la richesse de l’expression vocale russe passionnent Pavel SOUTCHKOV et ses chanteurs.
C’est pourquoi figurent dans ce programme de Noël les chants de l’Eglise Russe à travers les extraits de la liturgie et les chœurs orthodoxes mais également les chants traditionnels et populaires.
Des chants très nostalgiques ou plein d’énergie et qui reflètent, tout comme les chants religieux, la poésie, la spiritualité et la joie de la Nativité, dans toute la richesse de l’âme russe.

 

Mardi 1er décembre 2015 à 20h45
Eglise Saint-Louis-en-l’Ile. 75004 (T3)

Le CHOEUR de l’ASSEMBLEE NATIONALE
Voix de femmes. Dir. Philippe LE FEVRE

Le CHOEUR du MONASTERE VYSSOKO-PETROVSKY de MOSCOU.
Voix d’hommes Direction : Pavel SOUTCHKOV
Claudine GODINEAU, piano
Choeurs orthodoxes russes et oeuvres de Liadov, Rimsky-Korsakov, Rachmaninov

 

 

 

SOURCE

Il ne peut pas être partout Daniel Kharitonov ! au Vatican et à Paris.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 28 Novembre 2015

 

 

 

 

 

R. Roráte caeli désuper, et nubes pluant iustum.

R. Cieux, répandez d'en haut votre rosée et que les nuées fassent descendre le Juste.

 

 

 

1. Ne irascáris, Dómine, ne ultra memíneris iniquitátis:

1. Ne te mets pas en colère, Seigneur, ne garde plus souvenir de l’injustice.

ecce cívitas Sancti tui facta est desérta:

Voici, la cité sainte est devenue déserte,

Sion desérta facta est : Ierúsalem desoláta est:

Sion a été désertée, Jérusalem est en désolation,

domus sanctificatiónis tuae et glóriae tuae, ubi laudáverunt te patres nostri

la maison de ta sanctification et de ta gloire, où nos pères avaient dit tes louanges.

 

 

2. Peccávimus, et facti sumus tamquam immúndus omnes nos,

2. Nous avons péché et sommes devenus impurs.

et cecídimus quasi fólium univérsi

Nous sommes tombés comme des feuilles mortes

et iniquitátes nostrae quasi ventus abstúlerunt nos :

et nos iniquités nous ont balayés comme le vent.

abscondísti fáciem tuam a nobis, et allilísti nos in manu iniquitátis nostrae.

Tu as détourné de nous ta face, et nous as brisés sous le poids de nos fautes.

 

 

3. Vide Dómine, afflictiónem pópuli tui

3. Vois, Seigneur, l’affliction de ton peuple,

et mitte quem missúrus es :

et envoie celui que tu dois envoyer :

emítte agnum dominatórem terrae, de petra desérti, ad montem fíliae Sion :

envoie l’Agneau, le maître de la terre, de Pétra dans le désert jusqu’à la montagne de ta fille Sion,

ut áuferat ipse jugum captivitátis nostrae

afin qu’il ôte le joug de notre captivité.

 

 

4. Consolámini, consolámini, pópulevmeus, cito véniet salus tua.

4. Consolez-vous, consolez-vous, mon peuple : vite viendra ton salut,

Quare mærore consúmeris, quare innovávit te dolor ?

Pourquoi es-tu consumé dans l’affliction, pourquoi la douleur se renouvelle-t-elle en toi ?

Salvábo te, noli timore; Ego enim sum Dóminus Deus tuus,

Je te sauverai, n’aie pas peur, moi, je suis le Seigneur Dieu,

Sanctus Israël Redémptor tuus.

Le Saint d’Israël, ton Rédempteur.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 28 Novembre 2015

 

 

c'est  op,  pas osb.. very good  !

 

 

"Il fait froid aujourd'hui, un peu partout. Quand il n'y a plus d'amour, qu'un zèle amer et si peu de charité, comme tout se refroidit.
"Et puis, tout cela est à base naturelle, circonscrit dans les limites toujours étroites de notre vie d'ici-bas, et offre le danger d'accoutumer l'homme à ne voir que la terre."

 

dom Delatte

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 28 Novembre 2015

 

 

 

Date : dimanche 6 décembre 2015 71500 LOUHANS - FRANCE

 

Rambouillet - 13/12/2015

 

 

après il est invité chez pape Benoît pour sa Noël faut pas le dire, c'est un secret ! il n'a pas été invité à aller  se retirer dans une abbaye . !  avec un sourire comme ça de toute façon..

 

 

 

 

 

Vari luoghi della città - Ravenna
Date: 05/12/2015, 11/12/2015, 16/12/2015, 18/12/2015...

Anche quest’anno durante il periodo natalizio si svolgeranno i tradizionali Concerti di Natale con orchestre e cori di prestigio in diverse chiese della città di Ravenna e del suo territorio.
Sin dai primi giorni di dicembre moltissime iniziative musicali a partire dal tradizionale Concerto di Natale di musica sacra e corale, con la Young Band di Voghenza, la Corale di San Severo di Ponte Nuovo e la partecipazione di Andrea Lama, in programma sabato 5 dicembre presso la Chiesa di San Massimiliano Kolbe a Lido Adriano e il Concerto di Natale vocale e strumentale con I Cantori di San Vitale diretti dal M° Antonio Amoroso venerdì 11 dicembre nella Chiesa di San Rocco a Ravenna.
Da non perdere anche il Concerto di Natale in programma venerdì 18 dicembre nella Chiesa di Santa Teresa di Gesù Bambino, diretto dal M° Paolo Olmi con la Young European Musicians Orchestra.

La rassegna musicale per le celebrazioni del Natale proseguono poi domenica 20 dicembre con il Concerto per la Natività per soli, coro con l'Orchestra della Basilica di San Francesco, nella Basilica di San Francesco e il Concerto di Natale con Ensemble Accademia Bizantina di Ravenna, diretto dal M° Ottavio Dantone, all'interno della Chiesa di San Giovanni Battista, accanto al bellissimo presepe napoletano in stile '700.

I Concerti di Natale 2015
Vari luoghi della città - Ravenna
Date: 05/12/2015, 11/12/2015, 16/12/2015, 18/12/2015...

Anche quest’anno durante il periodo natalizio si svolgeranno i tradizionali Concerti di Natale con orchestre e cori di prestigio in diverse chiese della città di Ravenna e del suo territorio.
Sin dai primi giorni di dicembre moltissime iniziative musicali a partire dal tradizionale Concerto di Natale di musica sacra e corale, con la Young Band di Voghenza, la Corale di San Severo di Ponte Nuovo e la partecipazione di Andrea Lama, in programma sabato 5 dicembre presso la Chiesa di San Massimiliano Kolbe a Lido Adriano e il Concerto di Natale vocale e strumentale con I Cantori di San Vitale diretti dal M° Antonio Amoroso venerdì 11 dicembre nella Chiesa di San Rocco a Ravenna.
Da non perdere anche il Concerto di Natale in programma venerdì 18 dicembre nella Chiesa di Santa Teresa di Gesù Bambino, diretto dal M° Paolo Olmi con la Young European Musicians Orchestra.

La rassegna musicale per le celebrazioni del Natale proseguono poi domenica 20 dicembre con il Concerto per la Natività per soli, coro con l'Orchestra della Basilica di San Francesco, nella Basilica di San Francesco e il Concerto di Natale con Ensemble Accademia Bizantina di Ravenna, diretto dal M° Ottavio Dantone, all'interno della Chiesa di San Giovanni Battista, accanto al bellissimo presepe napoletano in stile '700.

 

Venerdì 18 dicembreConcerto di Natale | Ore 21
Chiesa di Santa Teresa di Gesù Bambino, via Santa Teresa
Young Musicians European Orchestra
Direttore Paolo Olmi, pianista Daniel Kharitonov
Musiche di Ciaikowsky, Beethoven, Brams
A cura di Emilia Romagna Concerti.
Ingresso a pagamento: biglietti primo settore VIP numerato: 75€; secondo settore centrale numerati 50€; terzo settore navata centrale numerati 30€; Cral 25€; navata laterle numerata 20€; posto di matroneo non numerato 20€. Info: 0544.33835

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 28 Novembre 2015

'Anne-Lorraine Schmitt.

25 Novembre 2007

R.I.P.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 27 Novembre 2015

 

 

 

Qu'est-ce que l'Avent ?

La chose et claire, c'est une préparation à la venue de grâce du Seigneur.

L'Avent est nettement un temps de désir, d'aspirations, d'attente. Pour que la nourriture soit profitable, il faut que le corps ait la sensation de la faim. Dieu non plus ne veut pas imposer sa grâce à des âmes rassasiées.

" Ceux qui ont faim, il les remplit de biens; quand aux riches, il les renvoie les mains vides".

C'est là une des plus anciennes lois du royaume de Dieu. C'est pourquoi, pendant quatre semaines, l'Eglise nous fait ressentir la faim spirituelle, le besoin de Rédemption, afin de nous rendre dignes de recevoir la grâce de la Rédemption.

Nous nous demandons: comment éveille-t-elle en nous ce sentiment de faim spirituelle? Elle le fait avec une grande maîtrise. Elle nous représente dramatiquement le premier avènement du Christ, et dans ce drame sacré, elle nous fait partager la faim spirituelle, l'ardent désir des plus nobles et des meilleurs hommes qui ont attendu le Messie. En même temps, elle nous fait entrevoir la merveilleuse méthode éducative dont Dieu s'est servi pour préparer l'humanité à la venue du Rédempteur.

 

Cette préparation divine a été triple.

 

1. Toute l'histoire sainte, l'Ancien Testament nous conduit comme un éducateur vers le Christ.

2. Quand la plénitude des temps fut arrivée, Dieu envoya un précurseur spécial, sa personne, sa vie annonçaient l'avènement du Christ;

3.  Enfin Dieu bâtit pour son Fils un temple de pierres précieuses: le corps et l'âme de la Mère de Dieu.

 

Cette triple préparation à la venue du Christ doit nous instruire, nous aussi, à attendre, l'avènement de la grâce du Christ. Nous comprenons maintenant pourquoi ces trois éléments occupent une place si large dans l'Avent:

l'Ancien Testament, saint Jean-Baptiste et la Sainte Vierge.

 

  . Le drame commence (Avent): Préparatifs de l'arrivée de l'Epoux.

I. Il vient.

1. On l'aperçoit dans le lointain. '1er Dim. de l'Avent .

2. Jérusalem se prépare " 2ème dim. de l'Avent

 

II. Il est déjà proche.

3;  Première joie '3ème dim. de l'Avent

4. Le Roi prend ses haillons (Quatre-Temps)

5. Derniers préparatifs et appels ardents de l'Epouse ' Ant.O

6. Devant les portes éternelles (Vigile de Noël )

 

Réfléchissons brièvement sur la signification de ce terme, qui peut se traduire par « présence », « arrivée », « venue ».

Dans le langage du monde antique, il s’agissait d’un terme technique utilisé pour indiquer l’arrivée d’un fonctionnaire, la visite du roi ou de l’empereur dans une province. Mais il pouvait également indiquer la venue de la divinité, qui sort de son lieu caché pour se manifester avec puissance, ou dont la présence est célébrée dans le culte. Les chrétiens adoptèrent le terme « avent » pour exprimer leur relation avec Jésus Christ : Jésus est le Roi, entré dans cette pauvre « province » appelée terre pour rendre visite à tous ; à la fête de son avent, il fait participer tous ceux qui croient en Lui, tous ceux qui croient dans sa présence dans l’assemblée liturgique. A travers le terme adventus, on voulait dire en substance : Dieu est ici, il ne s’est pas retiré du monde, il ne nous a pas laissés seuls. Même si nous ne pouvons pas le voir ni le toucher comme c’est le cas avec les réalités sensibles, Il est ici et vient nous rendre visite de multiples manières.

La signification de l’expression « avent » comprend donc également celle de visitatio, qui veut dire simplement et précisément « visite » ; dans ce cas, il s’agit d’une visite de Dieu : Il entre dans ma vie et veut s’adresser à moi.

 

Nous faisons tous l’expérience, dans notre existence quotidienne, d’avoir peu de temps pour le Seigneur et peu de temps également pour nous. On finit par être absorbé par ce qu’il faut « faire ». N’est-il pas vrai que souvent, c’est précisément l’activité qui s’empare de nous, la société et ses multiples intérêts qui monopolisent notre attention ? N’est-il pas vrai que l’on consacre beaucoup de temps au divertissement et aux distractions en tout genre ? Parfois, les choses nous « submergent ».

 

L’Avent, ce temps liturgique fort que nous commençons, nous invite à nous arrêter en silence pour comprendre une présence.

C’est une invitation à comprendre que chaque événement de la journée est un signe que Dieu nous adresse, un signe de l’attention qu’il a pour chacun de nous. Combien de fois Dieu nous fait percevoir un signe de son amour ! Tenir, en quelque sorte, un « journal intérieur » de cet amour serait un devoir beau et salutaire pour notre vie !

L’Avent nous invite et nous encourage à contempler le Seigneur présent. La certitude de sa présence ne devrait-elle pas nous aider à voir le monde avec des yeux différents ? Ne devrait-elle pas nous aider à considérer toute notre existence comme une « visite », comme une façon dont Il peut venir à nous et devenir proche de nous, en toute situation ?

Un autre élément fondamental de l’Avent est l’attente, une attente qui est dans le même temps espérance.

 

L’Avent nous pousse à comprendre le sens du temps et de l’histoire comme « kairós », comme occasion favorable pour notre salut. Jésus a illustré cette réalité mystérieuse dans de nombreuses paraboles : dans le récit des serviteurs invités à attendre le retour du maître ; dans la parabole des vierges qui attendent l’époux ; ou dans celle de la semence et de la moisson.

L’homme, au cours de sa vie, est en attente permanente : quand il est enfant, il veut grandir, adulte, il tend à la réalisation et au succès, en avançant en âge, il aspire à un repos mérité. Mais arrive le temps où il découvre qu’il a trop peu espéré, au-delà de la profession ou de la position sociale, il ne lui reste rien d’autre à espérer. L’espérance marque le chemin de l’humanité, mais pour les chrétiens elle est animée par une certitude : le Seigneur est présent tout au long de notre vie, il nous accompagne et un jour il essuiera aussi nos larmes. Un jour, bientôt, tout trouvera son accomplissement dans le Royaume de Dieu, Royaume de justice et de paix.

 

Mais il y a des manières très différentes d’attendre.

 

Si le temps n’est pas rempli par un présent doté de sens, l’attente risque de devenir insupportable ; si on attend quelque chose, mais que pour le moment il n’y a rien, c’est-à-dire que si le présent reste vide, chaque instant qui passe apparaît exagérément long, et l’attente se transforme en un poids trop lourd, parce que l’avenir reste tout à fait incertain. Lorsqu’en revanche le temps prend du sens, et en tout instant nous percevons quelque chose de spécifique et de valable, alors la joie de l’attente rend le présent plus précieux.

 

Chers frères et sœurs, vivons intensément le présent où nous arrivent déjà les dons du Seigneur, vivons-le projetés vers l’avenir, un avenir chargé d’espérance.

 

L’Avent chrétien devient de cette manière une occasion pour réveiller en nous le sens véritable de l’attente, en revenant au cœur de notre foi qui est le mystère du Christ, le Messie attendu pendant de longs siècles et né dans la pauvreté de Bethléem.

En venant parmi nous, il nous a rendu et continue de nous offrir le don de son amour et de son salut.

Présent parmi nous, il nous parle de différentes manières : dans l’Ecriture Sainte, dans l’année liturgique, dans les saints, dans les événements de la vie quotidienne, dans toute la création, qui change d’aspect selon que derrière elle Il est présent ou qu’elle est embrumée par le brouillard d’une origine incertaine et d’un avenir incertain. A notre tour, nous pouvons lui adresser la parole, lui présenter les souffrances qui nous affligent, l’impatience, les questions qui jaillissent de notre cœur. Soyons certains qu’il nous écoute toujours ! Et si Jésus est présent, il n’existe plus aucun temps vide et privé de sens. S’Il est présent, nous pouvons continuer à espérer même lorsque les autres ne peuvent plus nous assurer aucun soutien, même lorsque le présent devient difficile.

 

Chers amis, l’Avent est le temps de la présence et de l’attente de l’éternité.

Précisément pour cette raison, c’est, de manière particulière, le temps de la joie, d’une joie intériorisée, qu’aucune souffrance ne peut effacer. La joie du fait que Dieu s’est fait enfant. Cette joie, présente en nous de manière invisible, nous encourage à aller de l’avant avec confiance. La Vierge Marie, par qui nous a été donné l’Enfant Jésus, est le modèle et le soutien de cette joie profonde. Puisse-t-elle nous obtenir, fidèle disciple de son Fils, la grâce de vivre ce temps liturgique vigilants et actifs dans l’attente. Amen !

 

Benoît XVI

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 27 Novembre 2015

 

 

 

 

le petit Placide vous recommande (ami intime perso) e,merci de l'encourager. !

je me fais actionnaire spirituel de la dite société, sauf si je gagne à l'euromillions là , ça changerait la donne évidement 

.

 

son site internet .

 

page facebook

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 27 Novembre 2015

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0