Publié le 24 Mars 2015

 

 

Sans témoin, dans la pièce retirée d'une maison de Nazareth, une jeune fille du nom de Marie reçoit la visite d'un ange. Après avoir salué l'habitante de la demeure, la créature céleste s'émerveille devant la beauté de cette âme.
Quel beau compliment, pour Marie, que de s'entendre dire par la bouche de Gabriel : « Le Seigneur est avec vous » ! Le messager céleste est venu pour recueillir un mot prononcé au nom de toute l'humanité. Il est venu afin de remporter au ciel le plus beau « Oui » sorti du cœur d'une personne humaine et de pouvoir ainsi le répéter sans fin à la face de Dieu, pour sa gloire et pour l'humiliation éternelle du diable.

dom Pateau osb+

En contemplant le mystère de l’Incarnation, nous ne pouvons pas nous empêcher de tourner notre regard vers elle et nous remplir d’étonnement, de gratitude et d’amour en voyant comment notre Dieu, en entrant dans le monde, a voulu compter avec le consentement libre d’une de ses créatures.

 

Ce n’est que quand la Vierge répondit à l’ange : « Voici la servante du Seigneur; que tout se passe pour moi selon ta parole » (Lc 1, 38), que le Verbe éternel du Père commença son existence humaine dans le temps.

Il est émouvant de voir comment Dieu non seulement respecte la liberté humaine, mais semble en avoir besoin. Et nous voyons aussi comment le commencement de l’existence terrestre du Fils de Dieu est marqué par un double « oui » à la volonté salvatrice du Père : celui du Christ et celui de Marie.

Cette obéissance à Dieu est celle qui ouvre les portes du monde à la vérité et au salut.

En effet, Dieu nous a créés comme fruit de son amour infini, c’est pourquoi vivre conformément à sa volonté est la voie pour rencontrer notre authentique identité, la vérité de notre être, alors que s’éloigner de Dieu nous écarte de nous-mêmes et nous précipite dans le néant. L’obéissance dans la foi est la vraie liberté, l’authentique rédemption qui nous permet de nous unir à l’amour de Jésus en son effort pour se conformer à la volonté du Père. La rédemption est toujours ce processus de porter la volonté humaine à la pleine communion avec la volonté divine.

Chers frères, nous louons aujourd’hui la Très Sainte Vierge pour sa foi et nous lui disons aussi avec sainte Elisabeth : « Heureuse celle qui a cru » (Lc 1, 45). Comme dit saint Augustin, avant de concevoir le Christ dans son sein, Marie le conçut dans la foi de son cœur. Marie crut et s’accomplit dans ce qu’elle croyait (cf. Sermon 215, 4 : PL 38, 1074).

Demandons au Seigneur de faire grandir notre foi, qu’il la rende vive et féconde dans l’amour. Demandons-lui de savoir accueillir en notre cœur comme elle la parole de Dieu et de l’appliquer avec docilité et constance.

 

La Vierge Marie , de par son rôle irremplaçable dans le mystère du Christ, représente l’image et le modèle de l’Église.

 

L’Église aussi, de même que fit la Mère du Christ, est appelée à accueillir en soi le mystère de Dieu qui vient habiter en elle. Chers frères, je connais les efforts, l’audace et l’abnégation avec lesquels vous travaillez chaque jour pour que, dans les réalités concrètes de votre pays, et en cette période de l’histoire, l’Église reflète toujours plus son vrai visage comme un lieu où Dieu s’approche et rencontre les hommes.

L’Église, corps vivant du Christ, a la mission de prolonger sur la terre la présence salvatrice de Dieu, d’ouvrir le monde à quelque chose de plus grand que lui-même, l’amour et la lumière de Dieu.

Cela vaut la peine, chers frères, de dédier toute sa vie au Christ, de grandir chaque jour dans son amitié et de se sentir appelé à annoncer la beauté et la bonté de sa vie à tous les hommes, nos frères.

 

Je vous encourage dans cette tâche de semer dans le monde la parole de Dieu et d’offrir à tous le vrai aliment du corps du Christ. Pâques s’approchant déjà, décidons-nous sans peur et sans complexe à suivre Jésus sur le chemin de la croix.

Acceptons avec patience et foi n’importe quel contrariété ou affliction, avec la conviction que dans sa résurrection il a vaincu le pouvoir du mal qui obscurcit tout, et a fait se lever un monde nouveau, le monde de Dieu, de la lumière, de la vérité et de la joie. Le Seigneur n’arrêtera pas de bénir par des fruits abondants la générosité de votre dévouement.

 

Le mystère de l’incarnation, dans lequel Dieu se fait proche de nous, nous montre également la dignité incomparable de toute vie humaine. C’est pourquoi, dans son projet d’amour, depuis la création, Dieu a confié à la famille fondée sur le mariage, la très haute mission d’être la cellule fondamentale de la société et la vraie Église domestique.

 

BENOÏT XVI

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 24 Mars 2015

belle histoire:  Yvonne Gemayel

.............................................................

pionnière tellement humaine.

 

 

Malgré ses bientôt 97 printemps, Yvonne Gemayel a gardé quelque chose de cette jeune fille innocente qui découvrait, à 18 ans, l'Afrique et la vie en se mariant avec un homme qui avait le double de son âge. La jeune fille sortait du pensionnat et n'avait aucune expérience de la vie. À cheikh Michel Gemayel qui voulait épouser Yvonne, la supérieure du couvent, mère Herma Joseph, lui demande d'attendre un peu, le temps de lui permettre de préparer la jeune fille à ce qui l'attendait. Mais installé en Afrique, celui-ci ne voulait pas reporter son mariage. Il a toutefois promis de ne jamais la brusquer et de répondre à toutes ses attentes. De fait, pendant leurs longues années de vie commune, cheikh Michel (décédé en 1988) n'a rien refusé à sa chère Yvonne qu'il a emmenée avec lui à Abidjan dans un long voyage par mer, les avions étant encore très rares à l'époque.

...

Craignant de perdre le pays vers lequel elle est revenue avec tant d'espoirs, elle prend même la tête d'une manifestation de femmes et d'enfants à Bickfaya contre Youssef Saouda. À partir de là, son destin est scellé. Cette petite femme bourgeoise et élégante, qui s'implique dans une manifestation contre ceux que l'on considérait à l'époque comme des « communistes », frappe les esprits. On lui demande de s'investir encore plus. Elle adhère au parti Kataëb qui tenait alors tête aux « gauchistes ». Elle commence par y être active dans la section féminine aux côtés de Laure Moghaïzel, avant d'intégrer la commission nationale de la femme libanaise, toujours aux côtés de cette dernière.

 

Elle travaille même un temps avec Mgr Grégoire Haddad, mais c'est la guerre de 1975 qui va réellement consacrer son implication aux côtés des combattants qui défendaient les régions chrétiennes contre les Palestiniens. Avec l'abbé Charbel Kassis et Mona Cardahi, elle s'occupe des déplacés, notamment ceux de Damour. Frappée, surtout, par les privations infligées aux enfants, Yvonne Gemayel découvre aussi que les enfants ayant un retard mental n'ont aucune structure pour les prendre en charge, la survie étant la priorité en période de guerre. C'est pour cette raison qu'elle décide de fonder Acsauvel (Association civile pour la sauvegarde de l'enfant).

 

lire l'article.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Scarlett HADDAD

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 24 Mars 2015

Qui changera ma tête en fontaine
et mes yeux en source de larmes,
que je pleure jour et nuit
Parce que mon frère, mon proche parent s'est levé contre moi.
Tous mes amis ont usé de fraude envers moi.

Jérémie.

" j'espérais la compassion, mais en vain, des consolateurs et je n'en ai pas trouvé." Ps. 68

Jésus trouve-t-il en nous la consolation qu'il est en droit d'attendre, ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 24 Mars 2015

L'Airbus A320 de Germanwings immatriculé D-AIPX décollant de Berlin, le 29 mars 2014.

 

Un Airbus A320 de la compagnie Germanwings s'est écrasé, mardi 24 mars, dans les Alpes-de-Haute-Provence, dans la région de Digne-les-Bains, d'après la gendarmerie et la Direction générale de l'aviation civile  Il reliait Barcelone à Düsseldorf et transportait 142 passagers et 6 membres d'équipage.
 
 
 
 
Accident aérien dans les Alpes de Hautes Provence,
tristesse et prière des évêques de France
 
 

C'est avec une profonde tristesse et une grande émotion que nous avons pris connaissance de la catastrophe aérienne survenue aujourd'hui dans les Alpes de Hautes Provence, qui a ôté la vie de nombreuses personnes.

Réunis à Lourdes les évêques de France sont en communion de pensée et de prière pour les victimes et pour leurs proches.

 
Mgr Jean-Phillipe Nault
Evêque de Digne
 
Mgr Georges Pontier
Archevêque de Marseille
et Président de la Conférence des évêques de France

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 24 Mars 2015

 

Une campagne archéologique près de Ramallah a déterré un complexe byzantin qui contiendrait également le tombeau de Saint Etienne, le premier martyr.

 

Le tombeau de Saint Etienne, premier martyr chrétien, se trouverait ici, à l'intérieur du site archéologique de Khirbet al Tireh. Les fouilles menées par des chercheurs de l'Université Al Quds, l'université palestinienne de Jérusalem, ont mis en lumière un grand complexe byzantin, avec une église et un monastère, à deux kilomètres de Ramallah, en Cisjordanie.

SALAH H. AL-HOUDALIEH


Chercheur - Institut d'archéologie - Université Al-Quds


« Nous avons trouvé dans cette église, gravées dans la roche, sur 88 cm et 1 mètre de haut, huit lignes et une inscription en grec évoquant le corps de Saint Etienne et rapportant qu'il a été enterré ici. Cet endroit est connu sous le nom de « Khirbet al Tireh » ou « Kafr Ghamla » et Ghamla fut le guide spirituelle de St Etienne. L'autre partie de la gravure parle d’un certain Dina, qui aurait investi de l'argent dans cette église pour honorer la visite de Jésus en ce lieu, lorsque Joseph et Marie sa mère, l’avaient cherché sans le trouver, au cours de leur voyage de Jérusalem à Nazareth, pendant trois jours. Il est probable que durant l'un de ces trois jours, Jésus soit passé en ce lieu. »

Sur une superficie de six hectares, appartenant à l'Eglise grecque-orthodoxe, les archéologues ont découvert de très grandes mosaïques, restaurées et recouvertes pour les protéger contre les dommages dus aux facteurs atmosphériques ou à l’activité humaine. Au niveau inférieur, ont été trouvé également une presse à huile et un système pour la production de vin. Les découvertes appartiennent à différentes époques, signe d'une longue histoire, de laquelle ce lieu se rend témoin.

 

SALAH H. AL-HOUDALIEH


Chercheur - Institut d'archéologie - Université Al-Quds


« Le nom de Khirbet al Tireh ou Ghamla, renvoie à des moments différents. La première époque est l’époque grecque, donc le IVe siècle av. JC. Puis, les époques romaine, byzantine et omeyyade, et enfin les débuts de la période islamique. Les fouilles archéologiques montrent que le site a subi un tremblement de terre qui l’a complètement détruit et, par conséquent, il y eut une forte migration vers la fin de l'ère omeyyade. »

 

source

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 23 Mars 2015

https://sanmiguelarcangel.files.wordpress.com/2012/08/arcc3a1ngel-san-gabriel-en-brescia.jpg

Je vous salue, ô Gabriel, sublime esprit de lumière et de beauté.

Le Seigneur vous bénit lorsqu'il vous créa

plus parfait que toutes les créatures,

dans une gloire céleste, en vous insufflant l'esprit de force.

Vous êtes l'élu entre tous les Anges,

envoyé par le Roi des rois pour annoncer la grande oeuvre de l'Eternel,

l'incarnation du Verbe et la rédemption de l'humanité.

 

Saint Gabriel Archange,

ambassadeur de Dieu et ange gardien de la Vierge Marie,

qui vous tenez devant son trône dans le sanctuaire de Pompéi,

priez pour nous pécheurs, afin qu'après avoir,

avec le Rosaire, salué votre Reine

comme vous l'avez salué à Nazareth,

nous puissions avec Elle, Vous voir à l'heure de notre mort.

 

Ainsi soit-il.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 23 Mars 2015

 

vibrant appel à la sainteté.

 

En ce temps de la Passion  pour clôre tous les sermons de carême.

 

Très belle Lettre du Patriarche pour les canonisations des deux palestiniennes

JERUSALEM – A l’occasion de la canonisation de Mère Marie-Alphonsine et de Soeur Marie de Jésus Crucifié qui aura lieu le 17 mai porchain, Sa Béatitude Fouad Twal, patriarche latin de Jérusalem, adresse une lettre patorale pour les fidèles du diocèse et du monde entier. Veuillez la trouver ci-joint dans son intégralité

Sa Béatitude Fouad Twal, patriarche latin de Jérusalem

Nos deux nouvelles saintes sont des lampes pour nos pas. Par leur amour et leur foi, elles éclairent les familles religieuses ainsi que les fidèles de Terre Sainte, du Moyen orient et du monde entier. De leur vivant, elles ressemblaient aux " serviteurs fidèles qui attendaient le retour de leur maître" dans la vigilance, et aux vierges sages qui patientaient jusqu'à l'arrivée de l'Epoux. Elles sont alors entrées au "banquet des noces de l'Agneau". Aucun risque de rester dans "les ténèbres extérieures", ni pour elles ni pour les personnes qui marchent à leur suite.

Mgr Foudad Twal

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 23 Mars 2015

mardi de la Passion. fiat voluntas tua.

............................................................

mardi de la Passion. fiat voluntas tua.

________________________________________

Jésus savait que "son heure était venue".  Jean 13,1 que dans peu de temps, "il serait livré", afin de donner, par sa mort, la vie aux hommes. Il désirait cette heure mais ne voulait pas l'anticiper. cf Lc 22,15 et Jean 2,4

Il était venu sur terre: " pour faire non sa volonté mais la volonté de celui qui l'avait envoyé. " Jean 7,6.

 

A nous aussi Jésus demande de faire sans cesse la volonté de Dieu là où il nous a placés, et au temps fixé par sa Providence; observer les commandements, remplir parfaitement les devoirs d'état, dans une intention droite, afin de collaborer à l'établissement du règne de Jésus sur terre.

Tâche glorieuse qui doit accaparer toute notre vie, retenir toute notre attention à chaque moment de la journée. Un jour notre temps finira, et les paroles du souverain Juge retentiront à nos oreilles:" Rends compte de ta gestion, car tu ne peux plus gérer mes biens désormais." Lc 16, 2

Ce sera "le jour du Seigneur."

La vie est un temps d'épreuve de courte durée, mais d'une valeur inestimable: c'est d'elle que dépend toute notre éternité.

Seigneur, apprenez-nous à vous rapporter tout bien. Faites que notre vie se passe à votre service, que nous sachions "travailler à votre oeuvre aussi longtemps qu'il fait jour." Jean 9,4 Apprenez-nous à utiliser les biens temporels de telle sorte que nous puissions gagner le ciel.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 23 Mars 2015

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 23 Mars 2015

Screen Shot 2015-02-20 at 9.51.38 AM

 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0