Publié le 8 Août 2014

DSCN0345

 

th_Mistwetter.gif

 

Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

 

Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

 

 

le Bon Dieu prend soin de nos factures d'eau et le jardin ne s'en porte pas plus mal...

 

 

Très-Eau, Tout Puissant, et Tout Bon Seigneur,

 

 

 

Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

 

 

A toi sont les louanges, la gloire,

 

 

Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

 

 

l'honneur, et toute bénédiction!

 

A toi seul, Très-Eau, ils conviennent,

 

Et nul homme n'est digne de nommer ton nom.

 

Loué, sois-tu, Seigneur, avec toutes tes créatures,

 

Et tout particulièrement notre frère le Soleil, rarement là,

 


Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

 

Et loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre soeur l'eau,


Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

 

Qui est très utile, et humble et chaste!

 


Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

 

et qui nous fait faire tant d'économies... au prix où ça coûte ! 

 


 


Skype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype EmoticonsSkype Emoticons

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 8 Août 2014

http://p0.storage.canalblog.com/01/14/249840/48007246.jpg

 

St Cyriaque est puissant contre le démon, et la confiance des peuples l'a rangé à ce titre parmi les Saints auxiliateurs.

 


 

diacre et exorciste.

 

Saint Cyriaque, de famille patricienne, après avoir exercé les fonctions importantes de préfet de la Toscane, embrassa la religion chrétienne et donna tout son bien aux pauvres. Il fut ordonné diacre sous le Pape Marcellin. Surpris avec son collègue Largus, diacre comme lui, pendant qu'il portait des vivres aux chrétiens persécutés qu'on occupait à la construction d'un monument de l'empire, il fut condamné au même supplice, ainsi que son compagnon, et ne put désormais soutenir les chrétiens, ses frères, que par la parole et par l'exemple. L'empereur, apprenant cela, les fit jeter dans un cachot obscur. Cependant la fille du tyran Dioclétien fut possédée d'un démon qui la tourmentait avec violence et disait: "Cyriaque seul pourra me chasser." On l'envoya chercher dans sa prison, avec Largus et un autre compagnon nommé Smaragus. La jeune fille fut délivrée et reçut bientôt le Baptême à l'insu de son père. Cyriaque, en reconnaissance, fut rendu à la liberté. Or le démon chassé du corps de la fille de l'empereur s'était emparé de la fille du roi de Perse, qui s'écriait dans ses tortures que Cyriaque de Rome pouvait seul la délivrer. Cyriaque, mandé par le roi persan, consentit à faire le voyage avec ses deux compagnons, espérant procurer la gloire de Jésus-Christ. La fille possédée fut guérie au nom de Jésus-Christ et devint chrétienne. Cyriaque et ses amis demeurèrent quelques temps en Perse pour prêcher la foi et affermir les nouveaux chrétiens. De retour à Rome, ils profitèrent de leur liberté pour continuer à soulager les pauvres et les malheureux et à se rendre aux assemblées des chrétiens. Mais bientôt, pendant l'absence de Dioclétien, l'entre empereur, nommé Maximien, fit saisir les trois vaillants chrétiens: "Adorez les dieux de l'empire", leur dit le juge. "Nous ne connaissons, répondit Cyriaque, que Jésus-Christ, Maître du Ciel et de la terre, mort sur la Croix pour notre salut." Aussitôt le bourreau reçoit l'ordre cruel de verser de la poix bouillante sur la tête du saint diacre, qui remerciait Dieu et chantait: "Gloire à Vous, Seigneur, qui me jugez digne de souffrir pour Votre nom! – Qu'on l'étende sur le chevalet, reprit le juge, qu'on disloque ses membres et qu'on le frappe à coups de bâtons!" Pendant le supplice, Cyriaque, souriant et paisible, les yeux levés au Ciel, murmurait cette prière: "Seigneur Jésus, gloire à Vous! Ayez pitié de moi, Votre indigne serviteur; je Vous rends grâces, mon Dieu, qui me permettez de souffrir pour Votre saint nom!" Les invincibles martyrs eurent la tête tranchée.

 

  Litanies de Saint Cyriaque de Rome

 

Seigneur, ayez pitié

 Christ, ayez pitié

 Seigneur, ayez pitié

 Jésus-Christ, écoutez-nous

 Jésus-Christ, exaucez-nous

 

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

 Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

 Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous 

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

 

Vierge Marie, qui avez écrasé la tête de Satan, priez pour nous

                   Vierge Marie, invulnérable aux attaques de Satan, priez pour nous

 

Vierge Marie, qui nous protégez contre le dragon, priez pour nous

 

Vierge Marie, Reine des Anges, priez pour nous

 

Notre Dame de la Délivrance, priez pour nous

 

Notre-Dame des Victoires, priez pour nous

 

Saint Michel Archange, priez pour nous

 

Saint Joseph, priez pour nous

 

Saints apôtres, priez pour nous

 

Saints martyrs, priez pour nous

 

Saints exorcistes, priez pour nous

 

Saint Cyriaque, puissant exorciste, priez pour nous

 

Saint Cyriaque, vaillant martyr, priez pour nous

 

Saint Cyriaque, adorateur du Christ, priez pour nous

 

Saint Cyriaque, prédicateur de première force, priez pour nous

 

Saint Cyriaque, diacre fidèle à l’Eglise, priez pour nous

 

Saint Cyriaque, vainqueur de Satan, priez pour nous

 

Saint Cyriaque, terreur des démons, priez pour nous

 

Du pouvoir du diable, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des tentations de Satan, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des embûches du démon, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des vengeances diaboliques, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des attaques sataniques, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des occasions de péché, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des faux amis, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des ennemis, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des personnes maléfiques, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des malédictions, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des liens maléfiques, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des liens impurs, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des liens généalogiques négatifs, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des relations dangereuses, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des fausses visions, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des attaques des sorciers, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des sectes, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des maladies provoquées par les sortilèges, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des traumatismes, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des blocages de la vie sentimentale, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des blocages de travail, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des blocages financiers, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit d’angoisse, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de la drogue, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de tristesse, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des obsessions destructives, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit d’occultisme, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit d’orgueil, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de pouvoir, Saint Cyriaque, délivre-nous

De l’esprit de vanité, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de mensonge, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de destruction, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de division, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de haine, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de désespoir, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de blasphème, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de suicide, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de vengeance, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De l’esprit de doute de la foi, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Des esprits impurs, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De tous les esprits mauvais, Saint Cyriaque, délivre-nous

Des infirmités du corps, de l’âme et de l’esprit, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De tous les dangers, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

De la damnation éternelle, Saint Cyriaque, délivre-nous

 

Agneau de Dieu qui enlevez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur

 

Agneau de Dieu qui enlevez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur

 

Agneau de Dieu qui enlevez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur

 

Priez pour nous, Saint Cyriaque,

 

afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 

Prions

 

Nous Vous louons, ô Dieu, pour la victoire de Votre Fils notre Seigneur Jésus-Christ. Nous Vous louons pour notre puissant intercesseur Saint Cyriaque, diacre et exorciste. Par son intercession, accordez-nous la délivrance des maux qui nous affligent, libérez-nous de la damnation éternelle et des dangers de l’âme et du corps, afin que nous vivions dans la liberté des enfants de Dieu. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 7 Août 2014

pas de ma faute, fait que ça !!! et c'est joli en plus ! ça repose, c'est doux. avant la messe..! c'est andante...

. Skype Emoticons

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 7 Août 2014

http://www.paradisu.info/images/corse01-small.gif

 

65 prêtres en activité en Corse

 

ncardinés ou non dans le diocèse, religieux, le nombre d’ecclésiastiques ne cesse de diminuer Une tendance nationale. Le dernier séminariste sera ordonné diacre le 6 septembre prochain à Bastia

 

Devenir prêtre aujourd'hui ? La question ne semble plus se poser chez les jeunes corses puisque le dernier séminariste que compte le diocèse, Louis El Rahi, sera ordonné diacre le 6 septembre prochain en la cathédrale Sainte-Marie de Bastia. Il s'agit là de la dernière marche avant son ordination presbytérale qui interviendra en 2015.

 

Le problème est qu'après lui, il n'y aura plus d'ordination sacerdotale en Corse avant longtemps.

 

Ce tarissement des vocations a débuté il y a quelques années, les jeunes insulaires semblant plus intéressés par l'aspect matériel de la société plutôt que son côté spirituel. Certains veulent faire de la Corse une terre chrétienne depuis son origine, mais il semblerait que l'île poursuive lentement mais sûrement son chemin de déchristianisation. Les églises ne font plus le plein le dimanche et seules les grandes fêtes rassemblent encore les fidèles, souvent âgés. Un constat amer sur une île qui a comme « Reine » depuis 1765, la Vierge Marie et s'apprête à être consacrée une nouvelle fois à Marie.

 

Les chiffres sont implacables. Il y a actuellement 65 prêtres en activités sur un diocèse qui compte plus de 300 000 âmes et près de 400 paroisses. Seuls 28 d'entre eux sont incardinés au diocèse d'Ajaccio. Cela veut dire qu'ils ont été ordonnés en Corse et dépendent directement de l'évêque.

 

Seize autres ne sont pas incardinés et 21 prêtres appartiennent à des ordres religieux. C'est le cas d'ailleurs du nouveau curé de Sartène, le Père Salvador, qui est un franciscain. À cela, s'ajoutent quinze diacres permanents qui ne peuvent célébrer l'Eucharistie.

 

Couvrir tout le territoire

 

Ces données statistiques obligent le diocèse d'Ajaccio et l'évêque de Corse à composer avec les paroisses et les paroissiens pour trouver des solutions. Malgré cela, comme on l'explique du côté de l'évêché, « il n'est pas question pour l'instant de concentrer les prêtres sur des secteurs à forte densité et de délaisser les zones où il y a moins de monde. La volonté de Mgr de Germay est de déployer sur tout le territoire de l'île des prêtres en activités. »

 

Pour parvenir à rendre des services d'église sur toute la Corse, Mgr Olivier de Germay doit se reposer aussi sur des ordres religieux présents sur le territoire depuis plusieurs siècles à l'image des Franciscains qui, à Sartène, viennent du Mexique mais assurent la présence de la spiritualité du Poverello sur l'île. Il en est de même pour les Capucins sur les hauteurs de Bastia qui ont en charge le couvent de Saint-Antoine. Si beaucoup d'entre eux sont tout de même corses, le siège provincial de cette communauté se trouve en Sardaigne.

 

Une pyramide des âges inversée

 

Autre fait non négligeable : l'âge des prêtres qui ont des charges pastorales. Une pyramide des âges inversée puisque 40 curés ont de 52 ans à plus de 90 ans. 29 d'entre eux ont entre 30 et 52 ans. C'est un facteur qu'il ne faut pas occulter puisque l'âge de la retraite des ecclésiastiques est fixé à 75 ans. Dans les années qui viennent, le manque de prêtres se fera de plus en plus criant sur l'île et de nombreuses paroisses n'auront plus de curé. Il en va donc de la survie de l'église de Corse puisqu'une église sans prêtre ne peut exister.

 

C'est un vaste problème de société auquel se retrouve confronté actuellement Mgr Olivier de Germay. Comment donner envie à des jeunes hommes de marcher sur les pas du Christ ? Une question que de nombreux évêques en France se posent. Pour le moment, elle reste sans réponse. Un bien triste constat pour une terre de Corse attachée à ses traditions religieuses. « L'église n'est pas un self-service où l'on vient que lorsque l'on a besoin », disait en son temps un curé. Une phrase pleine de sens qui devrait être méditée.

 

Et en plagiant et en modifiant une citation restée célèbre de Saint Jean-Paul II, une question pourrait être posée : « Corse qu'as-tu fait de ton baptême ? »

 


 link

 

http://agl.0.cm.static.nicematin.net/media_corsematin/imagecache/article-taille-normale-nm/image/ouch/2014/08/07/955fb23739c083057c753527ee473ffe.jpg

 

La crise des vocations n'est pas spécifique à la Corse, même si elle est ici assez marquée puisqu'actuellement un seul jeune se prépare à devenir prêtre en Corse, un jeune qui est libanais.

 

La crise des vocations a de multiples causes. On constate en tout cas qu'elle est liée à la baisse de la pratique. Là où la pratique dominicale diminue, la transmission de la foi diminue, et par conséquent les vocations aussi. C'est la raison pour laquelle on dit souvent que la crise des vocations est d'abord une crise de la foi.

Comparé à un diocèse de même taille, y a-t-il des diocèses sur le continent qui n'ont plus de séminaristes?

 

Oui, il y a des diocèses, même plus grand que le nôtre, qui n'ont plus de séminaristes depuis plusieurs années. Le séminariste que nous avons actuellement sera ordonné diacre le 6 septembre prochain, ce qui est un motif d'action de grâces, même s'il doit encore accomplir deux années d'études au séminaire.

 

Par ailleurs, je fais entrer au séminaire en septembre un homme d'âge mûr qui, si Dieu le veut, pourra être ordonné prêtre pour le diocèse dans quelques années.

 

La famille doit-elle être le creuset de ces vocations?

 

La famille doit d'abord être une « Église domestique », c'est-à-dire une sorte d'Église en miniature. Un lieu où la foi n'est pas un sujet tabou, un lieu où l'enfant est initié à la prière : prière personnelle, prière familiale, prière avec la communauté chrétienne le dimanche.

 

Un lieu aussi où on s'efforce de vivre l'Évangile, où on apprend à tenir compte des autres, à partager, à pardonner, se réconcilier. Un lieu enfin où on découvre l'importance mais aussi la joie qu'il y a à aller au-devant de ceux qui sont dans le besoin.

 

Même si la transmission de la foi n'est pas quelque chose d'automatique, de telles familles sont des lieux où la foi se transmet. Non pas en s'imposant, mais comme par capillarité. Dans ce cadre, si Dieu appelle un jeune, il a beaucoup plus de chance d'entendre l'appel que s'il vit dans un milieu où on ne parle jamais de Dieu.

 

Dans le Notre Père, on dit « que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel ». Est-ce une volonté divine que l'Église d'occident connaisse une baisse des vocations pour mieux renaître par la suite?

 

« Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant mes pensées au-dessus des vôtres », dit le Seigneur. Autrement dit, il faut faire attention à ne pas vouloir trop vite se faire l'interprète de la volonté de Dieu.

 

Ce qui est sûr c'est que Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et que l'Évangile soit annoncé à toutes les nations. Même si, surtout depuis le Concile Vatican II, nous voyons mieux maintenant que l'Église a besoin de la participation de tous (consacrés et laïcs) pour remplir sa mission, il reste que l'Église a besoin de prêtres et de consacrés.

 

Je ne dirais donc pas que le Seigneur souhaite une baisse des vocations, mais peut-être nous faudra-t-il passer par une période de purification pour retrouver une foi qui soit moins culturelle et plus spirituelle. Nous nous disons parfois chrétiens parce que nous sommes attachés à la culture, aux traditions ou aux valeurs qu'elle véhicule.

 

C'est bien mais il s'agit d'aller au-delà, à un attachement à la Personne de Jésus-Christ qui suppose une remise en question permanente pour mettre en pratique l'Évangile et témoigner de la joie de croire. Le renouveau de l'Église passera par la redécouverte de la dimension missionnaire de la vie chrétienne.

 

link

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 7 Août 2014

http://www.sanlorenzopy.com/wp-content/uploads/2011/08/cayetano.jpg

 

saint Gaétan, né à Vicence, de race illustre, fut consacré à Marie dès le sein de sa mère, puis ensuite à sa naissance. On lui donna le nom de Gaétan, pour conserver un célèbre nom familial; mais on y ajouta le nom de Marie, pour marquer sa consécration à la Reine du Ciel.

 

Gaétan de Sainte-Marie montra de bonne heure un grand amour pour les pauvres; ce fut là, du reste, un des beaux caractères de toute sa vie. Son coeur d'enfant, tendre et délicat, le faisait pleurer souvent à la vue des misères qui s'offraient à lui; les pauvres, qui le connaissaient tous, l'appelait leur petit ami, en attendant qu'il fût leur père. L'enfant leur rendait mille petits services, et lorsqu'il recevait quelque argent de ses parents à titre de récompense, il n'avait rien de plus pressé que de le distribuer à ses chers mendiants. La petite somme était toujours vite épuisée; alors Gaétan mettait en mouvement tous les ressorts de sa jeune politique, et il finissait toujours par reconstituer son petit trésor. À bout d'expédients, il demandait l'aumône à ses parents pour l'amour de Dieu.

 

Devenu prêtre, il bâtit une église dans ses domaines pour y exercer le saint ministère. Comme il était très simple et même négligé dans ses vêtements, son père se fâchait souvent et l'accusait de déshonorer son nom en se mêlant aux mendiants. Le plus souvent Gaétan répondait à ce reproche par son silence. Il s'occupa avec zèle des ouvriers, ce qui lui attira la persécution de ses proches, puis l'admiration de tous, quand on vit son ministère opérer de grands fruits de sanctification. Partout où il allait, sa première visite était pour les pauvres et les malades.

 

Un jour de Noël, Notre-Seigneur lui apparut sous la forme d'un petit enfant; il Le prit dans ses bras et Le caressa longtemps, pendant que son coeur se fondait d'amour.

 

A Rome, Gaétan, plein du désir de donner au clergé des modèles à imiter, fonda, de concert avec quelques saints prêtres, la congrégation des Théatins. La confiance absolue en Dieu valait plus pour lui que tous les conseils de la prudence humaine, et nulle part la Providence ne le laissa manquer du nécessaire.

 

Le Saint était déjà âgé quand il tomba malade, à Naples; il refusa un matelas et voulut mourir sur la cendre et le cilice; il refusa aussi un médecin extraordinaire, disant: "Je suis un pauvre religieux, qui ne vaut pas la peine d'être assisté." Marie vint Elle-même chercher son âme. Il laissa la réputation d'un séraphin à l'autel et d'un apôtre en chaire.

 

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

 

messe 18 h 30

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 7 Août 2014

Skype Emoticons    Георги Чиколов


това е наистина красива !!!

 

 

...........................................................................................................

.........................................................................................................

........................................................................................................... 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 7 Août 2014

http://www.oeuvre-orient.fr/wp-content/uploads/2013/05/Mgr-SAKO-patriarche-de-Babylone-chasuble-noire-sur-fond-jaune.jpg

 

A Sa Sainteté le Pape François,

 

A Leurs Béatitudes les Patriarches d’Orient,

 

A Leurs Excellences Les Présidents des conférences Épiscopales,

 

Les chrétiens de l’Irak affrontent une tragédie énorme

 

Les chrétiens de Mossoul (province Irakienne de Ninive), horrifiés, ont quitté la ville avec seulement leurs habits sur eux. Leurs églises ont été profanées. Le 2 août, une migration de masse a eu lieu depuis les villages de Telkef, Batnaya et Telleskuf. La petite ville de Sinjar et d’autres villes voisines sont tombées et 70 personnes ont été massacrées. Hier, lundi 4 août, l’EI a commencé à bombarder le village Telkef, et une jeune chrétienne a été tuée.

 

(…) Il est évident qu’il n’a y pratiquement pas de collaboration entre le Gouvernement central et celui de la Région Kurde, d’autant plus que le nouveau gouvernement n’est pas encore formé ! Nos partis politiques ont échoué à mener toute action tangible.

 

Quant à l’Église, elle se trouve toute seule, plus qu’en tout autre temps. Néanmoins, il faut que ses leaders réagissent, quand bien même il serait trop tard, en exerçant la pression nécessaire sur la communauté internationale ainsi que sur ceux qui détiennent le pouvoir de décider, afin de faire cesser ces crimes scandaleux et ces destructions, qui touchent surtout des citoyens désarmés. (…)

 

Nous demandons une opération politique de grande envergure au niveau international. Il y a en effet la nécessité d’une prise de conscience autour d’un simple principe humain : une exigence d’actions réelles et de solidarité, car nous sommes devant une crise existentielle, devant le fait « que nous existions ou que nous n’existions plus ».

 

Du fond du cœur, la solution se trouve uniquement entre les mains de la communauté internationale, à commencer par les super puissances. Nous nous adressons vivement à leurs consciences, afin qu’elles révisent leurs positions, et réévaluent l’impact de la situation actuelle. Ces puissances se trouvent face à une responsabilité humaine et morale dans laquelle il ne serait pas raisonnable de recourir à des demi mesures. (…)

 

Les chrétiens d’Irak ont un besoin vital d’une aide humanitaire urgente ; ils ont besoin d’une protection véridique efficace et permanente, sensée les rassurer, pour qu’il ne soit pas mis un terme à leur existence, alors que leurs origines sont profondément enracinées en Irak. Ceci concerne aussi les chrétiens dans les autres parties du Moyen-Orient, qui est également en train de s’enflammer et de se déchirer.

 

Aussi nous faisons appel à nos frères et sœurs partout dans le monde, qu’ils soient vraiment solidaires de notre détresse en ce temps d’épouvantable épreuve. Qu’ils vivent avec nous ce sentiment solidaire de la même famille. Nous avons besoin de communion de cœur et de prière avec nos fidèles dans cette grande épreuve, comme nous l’avons vécue durant la visite de la délégation des évêques de France présidée par Son Eminence le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon.

 

Nous continuons à croire au dialogue, à l’échange et à la convivialité.

 

Que Dieu nous accorde la grâce et la possibilité de dépasser cette épreuve, et qu’Il enlève de tous les cœurs toute haine et toute violence.

 

En Grande union de prière

 

+ Louis Raphael I Sako

 

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 6 Août 2014

  Skype Emoticons

 

 

.........................................................................................................

..........................................................................................................

 

Timothée Vinour-Motta (13 ans)

.....................................................................................................

......................................................................................................

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 6 Août 2014

un bel autel catho  tratra

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 6 Août 2014

 

ran-2014-08-05-a-18.45.40.jpg

 

Skype Emoticons  " Seigneur, il nous est bon d'être ici à Fribourg; si tu veux, je vais y dresser quatre  tentes, une pour Moïse une pour Elie, et une pour le petit Placide; j'avais pas prévu, un invité de dernière minute..! 


 

 

Matthieu 17.I.9 version 2014.

 

http://www.bhgfd.com/securefilesystem/images/20140725130856_ima450_couvBD.jpg

 

 

QU'EST-CE-QUE LA MESSE ?

par l'Abbé Jacques Olivier, FSSP

 

Le Saint-Sacrifice de la Messe est quelque chose de si grand qu'il faudrait trois éternités pour l'offrir dignement : la première pour s’y préparer, la seconde pour le célébrer, la troisième pour rendre de justes actions de grâces. (Saint Jean Eudes)

 

Il y a deux mille ans, à trois heures de l'après-midi, cloué sur une croix au sommet du Golgotha, Jésus mourait pour le salut des hommes. En offrant sa vie en sacrifice à son Père du ciel, il rachetait le monde et réalisait la grande, l'incomparable, la seule et unique messe. La messe de la Croix, anticipée la veille au Cénacle avec les apôtres lors de la Sainte Cène et perpétuée dans chacune des messes célébrées depuis lors.

 

Il y a deux mille ans, le Christ a voulu donner sa vie en sacrifice à son Père par amour pour nous, et se donner à nous en nourriture pour nous faire devenir enfants de Dieu et temples du Saint-Esprit.

 

Depuis deux mille ans, à l'image du Christ-prêtre, les prêtres répètent et actualisent les gestes du Christ : ils renouvellent de manière non-sanglante le sacrifice du Christ et font communier les fidèles au Pain de Vie. « Faites ceci en mémoire de moi... » leur a ordonné Jésus. En langage courant, on dit qu'ils disent la messe, sans se douter de la puissance de ces simples mots...

 

Aucun chrétien ne doit ignorer que l'autel d'une église – de la plus majestueuse cathédrale à la plus humble chapelle – est toujours un autre calvaire, sur lequel est rendu présent à chaque messe l'acte d'amour infini de Dieu pour les hommes, source de toutes grâces. En y assistant avec piété, nous y recevons plus que par l'accomplissement de toutes nos bonnes œuvres réunies : c'est Dieu lui-même qui vient agir en nous. Nous sommes alors unis au Christ qui augmente en nous la vie surnaturelle et nous donne des gages pour la vie éternelle et pour notre propre résurrection.

 

Le sacrement de l'eucharistie est ainsi une nourriture pour notre âme : « Jésus-Christ est présent dans l'Eucharistie d'une façon unique et incomparable. Il est présent en effet d'une manière vraie, réelle, substantielle : avec son Corps et son Sang, avec son Âme et sa Divinité. Il est présent de manière sacramentelle, c'est-à-dire sous les espèces du pain et du vin, le Christ tout entier, Dieu et homme ». Nous sommes bel et bien « conviés au festin des noces de l'Agneau ».

 

Mais cette invitation passe par la croix : il n'y a pas de Vie, de Présence, d'Amour, sans Sacrifice... « Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime » nous enseigne Jésus, avant de nous en donner l'exemple par sa mort sur la Croix : son Corps est livré et son Sang répandu.

 

Au moment de la consécration, se réalise à nouveau l'offrande faite à Dieu du Sacrifice Parfait. Ce sacrifice adore Dieu, sauve le monde, répare les péchés, obtient toute grâce... Aujourd'hui encore, chaque messe réalise quatre effets :

– la louange : elle est l'adoration, la reconnaissance de l'empire de Dieu sur toute la création,

– l'action de grâces : elle remercie infiniment Dieu pour ses bienfaits, en lui rappelant ce qu'il a fait de meilleur pour nous,

– la propitiation : elle obtient la rémission (le pardon) pour nos péchés, et nous sauve des peines de l'enfer ou du purgatoire,

– l'impétration : elle nous obtient de Dieu les dons naturels et surnaturels dont nous avons besoin dans notre vie.

 

Nous pouvons ainsi comprendre pourquoi il est important d'assister à la messe au moins chaque dimanche et grande fête : nous avons tant à y recevoir. C'est la meilleure occasion de présenter nos intentions de prière à Dieu, pour nous-mêmes, pour nos amis, pour nos malades ou pour nos défunts, et d'obtenir son aide miséricordieuse.

 

paix liturgique.

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0