Publié le 12 Février 2014

 

 

 

 

 

http://www.clearcreekmonks.org/_images/clear-creek-abbey-march-for-life-Mass-2-800.jpg

 

 

 

 

http://www.clearcreekmonks.org/_images/clear-creek-abbey-nellie-gray-Mass.jpg

 

http://www.clearcreekmonks.org/_images/clear-creek-abbey-march-for-life-Mass-4-800.jpg

 

DIOCESE DE TULSA

 

 

http://www.dioceseoftulsa.org/pictures/14-Prague_c.jpg

 

 

http://www.dioceseoftulsa.org/pictures/6-Pontifical-Mass_web.jpg

 

http://www.dioceseoftulsa.org/pictures/1-Prague_c.jpg

 

  ils ont la messe au moins eux ! peuvent être cathos avec ça !

 

 

linkdiocèse de Tulsa.

 

 

 

http://www.dioceseoftulsa.org/pictures/3-March-for-Life-2014_s.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 11 Février 2014

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 10 Février 2014

97.jpg

 

404.JPG

  photoS petit placide

ORA PRO NOBIS.

 

"Chez nous, dans notre entourage, il y a des "tempêtes sur la mer", il y a de la misère et les autres souffrances qui anéantissent. Portons secours là où nous le pouvons."

 

Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance, réclamé votre secours, ait été abandonné.

Animé d'une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je cours vers vous et, gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds.

O Mère du Verbe incarné, ne méprisez pas mes prières, mais accueillez-les favorablement et daignez les exaucer.

 

Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 9 Février 2014

http://vultus.stblogs.org/assets_c/2011/02/Santa_Scolastica_Y-thumb-300x396-8602.jpg

 

 

   Ce qui caractérise les saints, c'est qu'ils se sont donnés, non pas seulement à un idéal terrestre, d'ordre intellectuel ou moral, mais ils se sont donnés pleinement à Dieu, ils sont pris par Lui, possédés par Lui, et ne vivent que pour Lui et pour les âmes à sauver. Ils veulent voir des ordres de Dieu dans les conseils de son amour, et ils se laissent guider par l'inspiration divine, dût-elle les conduire aux plus grands sacrificies. Or plus ils s'abandonnent à Dieu, plus le Seigneur les comble de ses dons, et plus ils reçoivent, plus ils se donnent, en donnant la vie au prochain.

 

   Pourtant cette sainteté des plus grands serviteurs de Dieu est infiniment inférieure à celle du Sauveur.

 

   Elle se dégage peu à peu de multiples imperfections; elle n'est point en eux une perfection innée; elle est le couronnement d'un long et pénible labeur, le fruit du travail de la grâce et celui de leurs mérites.

 

C'est le terme d'une ascension, où parfois les guides eux-mêmes trébuchent, comme Pierre pendant la Passion de son Maître. Il est certes plus facile de marcher dans la plaine sur les sentiers battus que de faire cette ascension, là surtout où il n'y a plus de chemin, et où l'on ne sait plus où mettre le pied.

Parfois on recule, il semble que tout est perdu et qu'on va être surpris par l'obscurité et le froid sans aucun abri.

 

Dans cette ascension, comme le remarque saint Jean de la Croix, il y a comme des hauts et des bas; on fait ici trois pas en avant et deux en arrière, mais on avance pourtant, et après de longues épreuves, où le serviteur de Dieu n'est pas sans commettre des fautes, il arrive progressivement, sous l'illumination de la foi, à l'union à Dieu. Sa sainteté, mêlée tantôt de précipitation et tantôt de pussillanimité, est une oeuvre laborieuse et lente, oeuvre de la grâce et de la coopération personnelle, avec des signes encore nombreux de fragilité humaine, comme nous le voyons dans la vie des plus grands saints que furent les Apôtres.

 

  De plus la sainteté des serviteurs de Dieu est en eux une perfection  , en ce sens qu'elle est surajoutée à leur être; elle consiste dans la grâce sanctifiante qu'ils ont reçue à un degré supérieur et dans la charité qui a grandi en eux. Cette perfection est aussi accidentelle, en ce sens qu'ici-bas ils peuvent la perdre, comme Adam la perdit et pour lui et pour nous.

 

  Enfin c'est une perfection qui laisse toujours place à une perfection plus haute, à une connaissance plus profonde des mystères de Dieu, et à une charité plus ardente, fruit de plus de grâces et de plus d'efforts.

 

 

 

rp Garrigou Lagrange

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 9 Février 2014

http://fssp.com/press/wp-content/uploads/2014/02/subdiaconate-2013-29.jpg

 

http://fssp.com/press/wp-content/uploads/2014/02/subdiaconate-2013-46.jpg

 

Subdiaconate to Six Seminarians

 

 

 

 

j'ai reconnu, ça ne me rajeunit pas tout ça  . ! congratulations ! je pense beaucoup à vous .toutes mes prières ..content pour vous. ; ça me rappelle de bons moments quand même   ! je l'attendais beaucoup ce moment de grâces pour tous vos amis ...


thank you very much .. Philippe .  

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 8 Février 2014

http://www.arcauniversal.com.ar/wp-content/uploads/2012/12/trigo3.jpg

 

Le divin semeur jette aujourd'hui, dans notre âme, le bon grain de l'Eucharistie; ce grain doit lever dans la semaine,. Sans doute dans la semaine, le démon sèmera aussi son ivraie parmi ce bon grain. Mais il faut que, par notre pénitence, nous détruisions l'ivraie.

 

Le mal est la semence du démon, il peut et  doit se développer librement et parvenir à maturité. La liberté est accordée sur la terre au bien et au mal. Le mal lui-même a un rôle à jouer dans le plan de Dieu: il doit purifier le bien, éprouver sa fermeté; il est dans la main de Dieu une férule pour le bien. A proprement parler, il ne peut pas nuire au royaume de Dieu et c'est là une consolation pour nous quand nous voyons tant de mal sur la terre.

 


 

Aujourd'hui l'Eglise nous dit quelques paroles très importantes sur le péché:

 

- le péché est une semence du diable. Le diable est toujours en jeu. Sur la terre, c'est toujours un maître puissant; ne sous-estimons pas sa force.

 

- Sur la terre, nous avons la liberté pour le bien et le mal. Le péché lui aussi peut se répandre. C'est un fait avec lequel il nous faut compter.

 

- Ce n'est qu'à la fin qu'il y aura une sanction juste. Alors le péché non expié recevra son châtiment. Quel calme et quelle certitude ne nous donne pas l'Evangile de ce dimanche.

 

dom pius Parsch

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 8 Février 2014

 

http://histoirepatrimoinebleurvillois.hautetfort.com/media/00/01/1572497310.jpg

 

http://histoirepatrimoinebleurvillois.hautetfort.com/media/02/02/3205840666.jpg

[clichés ©H&PB]

 

 

Journée impériale à Nancy : hommage à Charles et Zita de Habsbourg-Lorraine

 

Une journée dédiée au couple impérial et royal Bienheureux Charles Ier de Habsbourg-Lorraine et la Servante de Dieu Zita, son épouse, était organisée ce samedi 8 février 2014 à Nancy par l'association du Souvenir bourbonien en Lorraine.

 

 

on pense au père Henry quand c'est comme ça ! comme il me manque !

 

 

link histoire et patrimoine bleurvillois

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 7 Février 2014

cecilia5.jpg

 

"Il n'est pour nous en ce monde qu'une douleur sans remède, et c'est de n'être pas des saints. "  Th. Deman OP .

 

 

  

Jésus est un soleil de sainteté qui veut prodiguer ses splendeurs. Il a reçu la sainteté comme principe universel de toutes les grâces, grâces de lumière, d'attrait, de force. Il n'est pas un vase, un ruisseau, un fleuve de sainteté: il en est la source vivante.

 

   Saint Jean nous dit:" C'est de sa plénitude que nous avons tous reçu, et grâce sur grâce." (Joan, I, 16). Contemplons ce rayonnement dans la vie des saints,, dans celle des Apôtres, des martyrs, des confesseurs, des vierges de tous les temps, y compris du nôtre.

 

   Disons-nous qu'à notre baptême nous avons reçu du Sauveur ce même rayonnement de vie surnaturelle. Si nous sommes retombés dans la mort du péché, l'absolution, le pardon du Christ, nous a ressuscités spirituellement, a remis notre âme sous les eaux vives de la grâce, sous le fleuve des miséricordes divines. Si nous trouvons l'épreuve, disons-nous que la grâce qui nous est offerte est proportionnée aux sacrifices demandés.

 

   Laissons-nous attirer par le Sauveur, éclairer, réchauffer, vivifier par Lui. Laissons-nous aimer par son amour très pur et très fort, qui nous purifiera de plus en plus. S'il nous fait souffrir, c'est pour nous rendre semblables à Lui, et nous associer au mystère de la Rédemption par la souffrance. Demandons-lui des grâces toujours nouvelles, jusqu'à celle de la persévérance finale, et, sans résistance, laissons ces grâces nous porter aux actes de générosité grandissante, pour notre salut, pour celui du prochain, pour la gloire du Christ.

 

Prions aussi pour avoir des saints, qui disent aux hommes de notre temps ce qu'ils ont le plus besoin d'entendre, et qui par leur vie leur révèlent l'amour du Christ pour nous.

 

   Déjà dans l'Ancien Testament le Seigneur disait à ses ministres:" Soyez saints, parce que je suis saint." (Lévitique, XI,44)

 

   Maintenant que nous avons reçu celui qui est le Saint des Saints, disons-lui:" Seigneur, sanctifiez-nous, afin que nous sanctifions votre nom, que nous reconnaissions votre bonté, et que votre règne s'établisse plus profondément en nous."

 

   C'est la première prière que l'enfant apprend de sa mère, ce sont les premières paroles du Pater:" Notre Père qui êtes aux cieux, que votre nom soit sanctifié." ou glorifié, qu'il soit reconnu saint, et non pas seulement par nos paroles, mais par nos actes, par toute notre vie, qui devrait être un chant de gloire au Créateur pour reconnaître sa bonté.

 

 

 

rp. Garrigou Lagrange.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 7 Février 2014

http://www.ciambra.it/parrocchia/immagini/sacro_cuore.gif

 

http://www.overheardinthesacristy.net/wp-content/uploads/2009/09/czech-nuns3.jpg

 

 

 

Personne ne nous a aimé et ne nous aimera jamais comme le Christ. C'est pourquoi, lorsque les fidèles de Corinthe étaient divisés, celui-ci disant :" Moi, je suis à Paul! - tel autre: et moi à Appolos! - et moi à Céphas! - et moi au Christ! - saint Paul leur écrit:" Est-ce Paul qui a été crucifié pour vous? " (I. Cor. I, 13)

 

Jésus a voulu prendre pour lui le calice immonde de Gethsémani, pour nous donner le calice de son précieux Sang, qui est élevé tous les jours sur l'autel. Ces deux calices représentent toute l'histoire du monde et des âmes, ils sont comme les deux plateaux de la balance du bien et du mal, et c'est le bien qui l'emporte; le précieux Sang peut effacer tous les crimes, si l'on implore le pardon.

 

   Jésus, par sa victoire sur le péché, remportée sur la Croix est la source de la vie et de la sainteté, la source de toute consolation, le salut de ceux qui espèrent en lui, l'espoir des mourants, les délices des saints, comme le disent les litanies du Sacré-Coeur. Il nous a donné l'Eucharistie, pour rester avec nous jusqu'à la fin du monde et se donner en nourriture à chacun de nous en particulier.

 

   Il dit à ses amis privilégiés qui suivent son exemple:" Ce qui laisse la plaie de mon coeur ouverte, c'est mon amour. Je veux prouver aux âmes que mon coeur ne se ferme pas. Bien au contraire, mon plus grand désir est que les âmes entrent par cette plaie de mon coeur, abîme de charité et de miséricorde. Ce n'est que dans ce Coeur d'un Dieu qu'elles trouveront le remède pour adoucir leurs souffrances et fortifier leur faiblesse. Qu'elles me tendent la main; moi-même je les y conduirai."

 

 

   Nous restons égoïstes, parce que notre amour est trop faible, trop pauvre, trop étroit, et qu'il se replie misérablement sur nous. Le coeur du Christ dilatera nos coeurs en nous apprenant à aimer par-dessus tout la gloire de Dieu et le salut des âmes.

 

   Pourquoi nous laissons-nous aller à la jalousie, à l'envie? Parce que notre amour ne s'élève pas assez haut, jusqu'au Bien suprême que tous nous pouvons posséder ensemble sans nous nuire.

 

   Au lieu de nous laisser aller à la jalousie, remercions plutôt le Seigneur d'avoir donné à notre prochain des qualités que nous n'avons pas, et jouissons en nous-mêmes, comme la main profite de ce que l'oeil voit.

  Pourquoi sommes-nous lâches? Parce que nous n'aimons pas assez, parce que notre coeur a froid; parce que nous comptons uniquement sur nos forces, dont l'infirmité est manifeste, et parce que nous ne comptons pas assez sur le Coeur de Jésus, sur son amour pour nous.

 

   Le Coeur du Sauveur peut et veut nous donner ces saintes énergies, celle de la confiance et de l'amour, qui inspire l'adoration, l'action de grâces et de réparation, en mettant au-dessus de tout la gloire de Dieu.

 

  Cor Jesu, de cujus plenitudine omnes nos accepimus, miserere nobis,

 

Allons au Père, par lui, avec lui et en lui.

 

R.p Garrigou Lagrange

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 6 Février 2014

 

 

  Je ne regrette rien !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0