Publié le 14 Mars 2013

http://idata.over-blog.com/1/10/86/49/le-petit-placide/2011/petit-placide-2/placide/2012/2012-PETIT-PLACIDE/2012/sept-2012/fin-2012/Holy-father-copie-1.jpg

 

 

481346_343870559046041_1714578679_n-copie-1.jpg

 

426477_120894064764518_1215140617_n.png

 

.

Annuntio vobis gaudium magnum


HABEMUS PAPAM


Georgium Marium Bergoglio


qui sibi nomen imposuit


Fr a n c i s c um

 

 

Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Eglise (Mt, 16, 18)

 

 

Ce mercredi 13 mars à 19 h, au terme d’un bref conclave, l’Eglise à l’écoute de l’Esprit, par la voix de ses cardinaux, a porté le Cardinal Jorge Mario Bergoglio, comme 265ème successeur de Pierre. Contre toute attente, ses « frères cardinaux sont allés le chercher au loin, presqu’au bout du monde. »

 

Par la prière, par la médiation humaine, par l’écoute de la Parole, survient celui que l’on n’attend pas, celui qui est don de Dieu, déjouant les raccourcis et les pronostics médiatiques.

 

Il a choisi le nom de François, celui du pauvre d’Assise qui a configuré sa vie au Christ.

 

Le monde entier a été surpris. C’est trop vite oublier que le conclave est avant tout un acte spirituel : il s’agit d’une démarche de discernement opérée sous le regard de Dieu. Par-delà la médiation humaine, l’Esprit Saint agit et donne à l’Eglise le Pape dont elle a besoin dans le monde de ce temps.

 

A l’humilité du Pape Benoit XVI répondent les mots du Pape François lors de sa première apparition au balcon de St Pierre. Loin de toutes les supputations humaines, l’attend une tâche ancienne et toujours nouvelle pour l’Eglise de Dieu : annoncer à temps et à contretemps la bonne nouvelle du Salut à tous les hommes. Il continue le chemin au service d’une évangélisation toujours nouvelle. En ce sens, on ne peut parler que de continuité du témoignage dans la fidélité au Seigneur : allez donc, de toutes les nations, faites des disciples et baptisez-les au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit (Mt 28, 19). Toutes les autres tâches, même essentielles, demeurent subordonnées à cette priorité absolue.

 

Le nom de François rappelle également à chacun et à chacune d’entre nous que le témoignage et l’adhésion de foi ne peuvent être authentiques que dans une cohérence de vie. Le nouveau souverain pontife, disciple de St Ignace, a tenté de le vivre de manière limpide jusque dans sa responsabilité d’archevêque de Buenos Aires.

 

Rendons grâce pour le don de Dieu fait à son Eglise et prions pour celui que Dieu a choisi.

 

Je vous invite à vous joindre, ou à vous unir d’intention, à la messe d’action de grâce que je célébrerai ce dimanche à 19h, en l’église Saint-Louis de la Roche-sur-Yon.

 

+ Alain Castet,

 

Evêque du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, Mgr Marc Aillet réagit à l'élection du cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio sous le nom de François.

 

"J'ai été un peu surpris et très touché par ses premiers mots et premiers gestes. C'est un très beau signe qu'il vienne du Nouveau-Monde. Le choix de son nom traduit un souci évangélique. François, c'est celui qui peut aider à la réflexion intérieure de l'Eglise de Rome. C'est très significatif. Qu'il soit Jésuite, c'est nouveau aussi. Je crois qu'il va s'inscrire dans la continuité de Benoît XVI en apportant quelque chose d'autre. Ce qui peut paraître surprenant, c'est son âge et son état de santé mais l'Eglise est un organisme vivant, plein de vitalité."

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 13 Mars 2013

http://images.lindependant.fr/images/2013/03/13/premiere-apparition-du-papefrancois-1er_289220_516x332.JPG

 

http://www.ouest-france.fr/photos/2013/03/14/130313223638327_75_000_apx_470_.jpg

 

http://actualite.portail.free.fr/monde/14-03-2013/francois-ier-succede-a-benoit-xvi/000_dv1437302_1.jpg

 

 

Le Vatican a confirmé mercredi soir que le nouveau souverain pontife voulait prendre le nom de François, sans numérotation.

 

François, et non François Ier. Dans la soirée, le Vatican a insisté pour souligner que le nouveau pape voulait être appelé François, sans référence à la numérotation romaine.

 

Federico Lombardi, directeur du bureau de presse du Saint-Siège, a écarté toute confusion dans la soirée, rappelant que c'est ainsi que le cardinal Jean-Louis Tauran avait d'ailleurs présenté le nouveau souverain pontife au monde. «Il ne s'appellera François Ier que lorsqu'il y aura un François II», a glissé malicieusement Federico Lombardi. Toute allusion amusée au monarque emblématique de la Renaissance française devrait ainsi être éloignée.

 

 

link

 

 

Lorsque le futur Pape François s'opposait au mariage homo

 

Le cardinal Jorge Mario Bergoglio devenu pape François le 13 mars 2013 s'était fermement opposé au "mariage' homo en Argentine en 2010.

 

Extrait :

 

"Ne soyons pas naïfs : il ne s'agit pas d'un simple combat politique : c'est le projet de détruire le plan de Dieu. Il ne s'agit pas d'un simple projet législatif (celui-ci est seulement un instrument), mais une « movida » du père du mensonge qui prétend embrouiller et tromper les enfants de Dieu. Jésus nous dit que, pour nous défendre face à cet accusateur mensonger, il nous enverra l'Esprit de Vérité. Aujourd'hui la Patrie, devant cette situation, a besoin de l'assistance spéciale de l'Esprit Saint qui mette en lumière de la Vérité au milieu des ténèbres de l'erreur ; elle a besoin de cet Avocat qui nous défende des sortilèges de tant de sophismes par lesquels on tente de justifier ce projet de loi, qui embrouillent et trompent même des gens de bonne volonté."

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 12 Mars 2013

 

 

 

N9015.JPG

 

DSCN9016.JPG

 

 

Messe Pro eligendo summo pontifice

 

merci , sublime. En union de prières pour nos cardinaux.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 11 Mars 2013

http://3.bp.blogspot.com/_jwoYyFNiHMk/Ro0kI7a8a9I/AAAAAAAAAj0/DU78rp1YO90/s400/Herisson02.jpg

 

« Les hautes montagnes sont pour les cerfs, la pierre est le refuge des hérissons (Ps 103).


Ceux qui sont capables des bonds de la contemplation possèdent les hautes montagnes de l’intelligence.

 

Quant à nous, tout petits hérissons, que la pierre nous soit un refuge !

 

Tout petits et tout couverts des épines piquantes de nos péchés, nous ne pouvons saisir les choses élevées, mais cachés dans le refuge de notre pierre, la foi au Christ, nous sommes sauvés ! »

 


 

St Grégoire le Grand - 1ères Vèpres.

 


 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 10 Mars 2013

Rédigé par philippe

Repost0

Publié le 10 Mars 2013

304184 4698602175896 1816881091 n

 

plus près de mes moines que prévu, pas besoin de grand chose pour être heureux.Surtout quand c'est beau l

 

 

9014.jpg

 

dans la grisaille Vendéenne d' un comme  mini conclave....tous les chemins mènent à Rome ! évidement que c'est rare ..!! Il faut beaucoup prier pour nos jeunes prêtres . ! il faut l'aimer beaucoup  l'Eglise..


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 10 Mars 2013

http://www.metrofrance.com/_internal/gxml!0/4dntvuhh2yeo4npyb3igdet73odaolf$p0b6f14ycw5619cdw365fhe5ly1qut4/vatican-soccer-04.jpeg

 

  http://www.clarin.com/deportes/Clericus-Roma-Vaticano-CSP-ClericisCup_CLAIMA20130308_0118_14.jpg

 

http://imagens4.publico.pt/imagens.aspx/756094?tp=UH&db=IMAGENS

 

 

La Clericus Cup, le Mondial de football des hommes d'Eglise organisé depuis sept ans au Vatican, reprend ses droits ce week-end avant le début du Conclave pour l'élection du nouveau pape, après avoir été suspendu à la suite de la démission de Benoît XVI.

 

Sur les terrains de l'Oratoire de Saint-Pierre, 355 prêtres et séminaristes de 56 pays reprennent la compétition pour la 2e journée de la petite coupe du monde de football de l'Eglise catholique.

 

Organisée par le Centre sportif italien (CSI), la Clericus Cup est née il y a sept ans d'une idée de l'actuel secrétaire d'Etat Tarcisio Bertone.

 

La journée de samedi s'ouvre avec le match vedette entre les deux leaders du groupe B, les Italiens de la Madonna Celeste del Mater Ecclesiae contre les "Bleus" du Séminaire Gallico.

 

Les Français n'ont jamais réussi à battre leurs adversaires de samedi, mais cette année il peuvent compter en attaque sur le puissant capitaine Sadio, véritable machine à marquer d'origine sénégalaise.

 

....

 

 

Dimanche se jouent les matches des groupes C et D, toujours à deux pas du Vatican.

 

Avant d'entrer dans la Chapelle Sixtine, certains cardinaux pourront penser un peu à leur équipe de football, du Portugais José Saraiva Martins au cardinal Wilfrid Fox Napier, archevêque de Durban.

 

La saison dernière, le cardinal de Sydney, George Pell, était assis sur le banc lors de la finale gagnée par les North American Martyrs.

 

link

 

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 9 Mars 2013

 

http://www.sportnographe.com/wp-content/uploads/2013/03/cardinal-marc-ouellet.jpg

 

 

C'est justement la grande «capacité d'écoute» du cardinal Ouellet qui a d'abord frappé Jasmin Lemieux-Lefebvre, directeur des communications au diocèse de Québec.

 

Il a eu Mgr Ouellet pour «patron» d'octobre 2009 jusqu'à son départ l'été suivant. Il a connu un homme plus «nuancé» que l'image publique qu'il projetait.

 

«Il ne recherchait pas la confrontation... Ça le peinait d'être interprété comme directif alors qu'il faisait des propositions.»

 

Un témoignage qui tranche avec les perceptions d'un homme froid, intransigeant et insensible aux valeurs des autres.

 

Mgr Ouellet tenait à ce que chacun de ses textes soit relu aussi par des femmes, rapporte M. Lemieux-Lefebvre. Il a senti que, dans tous ses discours, il y avait «un moment avec des trémolos».

 

En public, Mgr Ouellet préférait lire ses textes plutôt qu'improviser, de crainte de se laisser emporter par l'émotion, explique André Belzile.

 

«Il a beaucoup appris à Québec», croit son ancien directeur des communications. Il n'était «pas une personne figée».

 

«Il y a des choses qu'il referait autrement.» S'il devient pape, il ne sera «pas pareil à ce qu'il a été à Québec».

 

***

 

Un conservateur aux idées fortes et de droite aurait normalement dû avoir beaucoup de succès à Québec.

 

Plusieurs se sont d'ailleurs reconnus en lui. Enfin, un évêque qui n'a pas peur de s'affirmer, qui ne craint pas la controverse et ne s'agenouille pas devant les pouvoirs publics.

 

Pour une majorité, y compris les prêtres et les autres évêques du Québec, le décalage était trop grand. «Le clergé ne se sentait pas apprécié ni aimé», a constaté Gilles Routhier, de l'Université Laval.

 

Les évêques ne l'ont jamais élu à la présidence ou la vice-présidence de leur association, rompant avec une tradition pour un évêque de Québec.

 

Les réactions, parfois violentes, de fidèles et de lecteurs de journaux ont montré combien ses prises de position dérangeaient. Le Soleil en sait quelque chose, Mgr Ouellet y ayant tenu chronique un moment.

 

Sous sa gouverne, le nombre d'adjurations, l'abandon formel du lien avec la religion catholique, fut en hausse.

 

Sa traversée de Québec fut un long chemin de croix: opposition à l'avortement même en cas de viol; opposition à la décriminalisation de l'euthanasie; opposition aux cours d'éthique et de culture religieuse à l'école et aux classes le dimanche; abandon des cérémonies d'absolution collectives pour revenir aux confessions individuelles; bataille pour dépouiller le Collège François-de-Laval de son nom de Petit Séminaire; appui tacite à la guerre en Afghanistan; opposition au mariage de conjoints de même sexe; timidité sur la place des femmes dans l'Église, etc.

 

Même sa demande publique de pardon pour les erreurs de l'Église a fini par se retourner contre lui. Pourquoi s'être limité aux erreurs d'avant 1960? Et pour ne pas avoir consulté et informé ses pairs avant de prendre la parole?

 

Ces controverses auront souvent empêché de voir ou de retenir ses réussites.

 

Le Congrès eucharistique de 2008, réussi malgré l'absence du pape.

 

Son engagement auprès des nouveaux arrivants à Québec, notamment à travers une fondation qui porte son nom et qui a survécu à son départ.

 

***

 

J'ai réécouté la conférence de presse du 30 juin 2010 où Mgr Ouellet a commenté son départ pour Rome après sept ans et demi à Québec

 

J'en ai retenu trois réponses à des questions de journalistes.

 

Ses meilleurs et pires souvenirs à Québec? Après une longue réponse, une autocritique : «J'ai essayé de donner un certain exemple. Je n'ai pas été parfait. J'espère que d'autres suivront.»

 

Quelles qualités faudra-t-il à votre successeur? Sa réponse a provoqué l'hilarité : «Avoir la foi.»

 

Petit, aviez-vous rêvé d'un poste important à Rome; qui sait, devenir pape?

 

«Ce n'était pas mon rêve. Mon rêve quand j'étais petit était d'être un missionnaire.»

 

Un long silence suivra. Mgr Ouellet lutte pour retenir ses émotions. «Je ne pense pas que je vais devenir le pape un jour», ajoutera-t-il.

 

Un an plus tard, jour pour jour, devant des journalistes de Québec rencontrés à Rome, il fera cette confession avec un brin d'humour.

 

Devenir pape? «Ce serait un cauchemar... C'est une très grosse responsabilité. Personne ne fait campagne pour ça.»

 

On aura noté qu'il a dit cauchemar. Pas enfer.

 

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 8 Mars 2013

http://www.biografiasyvidas.com/biografia/g/fotos/gregorio_magno_2.jpg

 

http://3.bp.blogspot.com/-VattTjX-rds/UER2ZZiMBlI/AAAAAAAAAso/nKnQSFev49s/s1600/san_gregorio_museo_romanticismo_mu0021_ID_Lines.jpg_1306973099.jpg

 

PAPE, CONFESSEUR, ET DOCTEUR

 

ORA PRO NOBIS

 


"Son désir fut véritablement de vivre en moine, dans un entretien constant avec la Parole de Dieu, mais par amour de Dieu il sut se faire le serviteur de tous à une époque pleine de troubles et de souffrances, se faire « serviteur des serviteurs ».

 

C’est précisément parce qu’il le fut qu’il est grand et qu’il nous montre également la mesure de la vraie grandeur."

 

Benoit XVI

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 8 Mars 2013

http://ispgstreetpainting.typepad.com/.a/6a00e54ef84add883401538e8ad15c970b-800wi

 

 

601320_506890142708341_1906256498_n.jpg 

 

"N’ayez pas peur du Christ ! Il n’enlève rien et il donne tout. Celui qui se donne à lui reçoit le centuple. Oui, ouvrez, ouvrez tout grand les portes au Christ, et vous trouverez la vraie vie !"

 


Le monde est racheté par la patience de Dieu et détruit par l’impatience des hommes.

 

 

Benoît XVI

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0