Publié le 7 Août 2012

 

http://img.over-blog.com/60x44/1/10/86/49/le-petit-placide/2011/petit-placide-2/placide/2012/2012-PETIT-PLACIDE/2012/mdr.png

 

 

 

http://img.over-blog.com/500x374/2/52/88/26/PHOTOS-2012/AOUT-2012/P1040741.JPG

 

 

  je suis passé au magasin super Morti U ce matin, pour aller faire mes courses... à Marseille! et oui .. leur manque du soleil à Marseille.


j'espère qu'ils pourront manger leurs tomates cet automne, ce qui n'est pas dit . heureusement elles étaient en promotion ! elles devaient sortir du congélateur .. ! même qu'ils ont essayé de les mettre sur ebay mais ça a pas marché ! http://www.gifsmaniac.com/gifs-animes/mini-animaux/pingouin/mini-animaux-pingouin-10.gif

 

par contre je suis allé chez pépé alors là ! j'en suis tombé raide...

 

DSCN6280-.JPG

 

DSCN6287a.JPG

 

DSCN6283-.JPG

 

 

DSCN6291l.jpg

 


 

http://lafibre.info/images/smileys/mdr.png  http://www.maxi-gif.com/gif-anime/legumes/legumes-tomates-00009.gifmême qu'elles sont drôlement bonnes tes tomates pépé! avec une tomate je fais au moins deux repas ! demain on ira aux mirabelles ! 

 


 

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 7 Août 2012

Asuncion-Ntra.-Sra-jpg

 

« La scène est à Nazareth, dans la Galilée. Une humble maison. Un ménage humble et pauvre : un artisan, son épouse vierge. Regardons. Là nous pouvons tout apprendre. Nazareth est l’école par excellence. Nous voyons le milieu et l’atmosphère où s’accomplissent les œuvres de Dieu : l’humilité, la pauvreté, la solitude, la pureté, l’obéissance.


Ce même archange Gabriel envoyé, dans l’Ancien Testament, pour renseigner Daniel sur le mystère des semaines d’années et la date de l’avènement du Messie, député à Zacharie pour lui apprendre que l’heure est proche, est maintenant envoyé de Dieu dans une ville de la Galilée, Nazareth, à une vierge du nom de Marie, épouse de Joseph, un rejeton de la famille de David.


Et ayant pénétré près d’elle, il dit : « Je vous salue, pleine de grâce… »

 

Ce n’est pas avec des paroles qu’il faut commencer. Aussi bien, les termes sacrés sont pleins, riches de signification profonde. C’est vraiment la joie qui est annoncée au monde , et depuis cette heure-là, il n’y a plus que du bonheur pour ceux qui acceptent l’Incarnation.

 

Cette créature surnaturelle qui s’éveille à la parole de l’ange, suffit à l’allégresse du temps et à celle de l’éternité.

 

Le terme grec par « gratia plena », signifie une plénitude de grâce reçue par Notre Dame.

 

Et comme la grâce est la dot de l’âme et la condition de son union à Dieu, celle qui est pleine de grâce est pleinement à Dieu, pleinement avec Dieu ; elle est sainte non seulement par ses privilèges, mais par ses vertus. « le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre les femmes ».


L’ange ne dit rien de plus.

 

La salutation était plus large que toutes celles adressées dans l’Ancien Testament, l’attitude de l’ange infiniment respectueuse, la Vierge infiniment humble.

 

Joignons ensemble tous ces éléments et nous aurons la raison de la prudente réserve de Notre Dame. Lorsque l’on remarque qu’elle fut troublée à ces paroles de l’ange, cela veut dire qu’elle demeure indécise sur ce qu’elle devait répondre. Et, gardant le silence, elle recherchait, à part elle, ce que pouvait signifier une telle salutation. Encore une fois, elle est humble, elle est prudente : l’ange l’a abordée comme une reine, mais il n’a encore rien dit de son message divin.

 


En face de ce silence, qui contenait une interrogation muette, Gabriel reprit la parole.

 

Le "ne timeas" n’a pas pour dessein de bannir une crainte proprement dite mais seulement d’exclure même le trouble et l’indécision que nous venons de décrire.

 

Cette fois Notre-Dame est appelée par son nom : « Ne craigniez point, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu. »

 

La faveur de Dieu, la tendresse de Dieu qui est souveraine, qui est gracieuse, qui est active, s’est reposée sur elle. La même expression a été employée au sujet de Noé, qui bâtit l’arche du salut ; Noé trouva grâce devant le Seigneur (Gen 6 8). Mais il s’agit aujourd’hui d’une faveur plus haute, d’une arche plus sainte, d’un salut plus complet. La Sainte Vierge connaissait les Ecritures ; elle avait lu et médité, au chapitre 7 d’Isaïe, les mots mêmes que l’ange emploie maintenant. « Voici que la Vierge concevra et enfantera un Fils, et on l’appellera Emmanuel ». Voici, dit l’ange, que « vous concevrez dans votre sein et que vous enfanterez un Fils, et vous l’appellerez Jésus ». Le parallélisme était flagrant. Emmanuel, « Dieu avec nous », c’était l’équivalent de Jésus, « Dieu sauveur ».

 

Observons par quels traits l’ange dessine la mission du Fils de la Vierge. Il sera grand : il sera appelé, parce qu’il sera réellement, Fils du Très Haut. L’ange ne dit pas : le Fils du Très Haut. Ses paroles semblent calculées pour marquer une relation intime avec Dieu, sans exprimer encore nettement la filiation divine et la seconde personne de la très Sainte Trinité.

 

Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il régnera pour les siècles sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. Remarquons les termes et l’étendue de la prophétie. C’est chose extraordinaire que cet enfant qui n’est pas né encore, soit promis à sa Mère comme un roi et comme un roi éternel, en dépit de l’humiliation à laquelle était réduit, à cet époque, le peuple juif tout entier.

 

Peut-être avons nous le droit de remarquer aussi que cette prophétie s’est accomplie, qu’elle s’accomplit chaque jour encore, qu’elle est partiellement inachevée, et que le temps ne dure que pour lui donner le loisir de sa pleine réalisation.

 

Il semble que Notre-Dame, même avant la salutation angélique, aurait dû se reconnaître comme prédestinée à devenir la Mère de Dieu. Elle connaissait admirablement les Livres Saints ; elle était pleine de grâce ; elle savait que les temps étaient venus ; elle était de la famille de David ; le Messie devait naître d’une vierge ; or il lui avait été inspiré de vouer la première, sa virginité à Dieu.

 

Tous les indices semblaient donc réunis. Comment ne s’est-elle pas demandé : « Mais n’est-ce pas de moi qu’il est question ? » Elle ne se l’est pas demandé. Les humbles s’ignorent. Peut-être avait-elle souhaité seulement d’être la servante de la Mère du Messie. Et la salutation de l’ange, si claire pour nous après l’événement, ne fit pas sortir la Vierge de cette divine ignorance d’elle-même. Après tout, il y avait moyen d’interpréter les paroles angéliques de manière à demeurer en deçà d’une grandeur à laquelle elle n’avait jamais songé. Aussi longtemps qu’il demeurait une imprécision, une part d’obscurité dans le message divin, ce serait une retraite, un abri où se réfugierait l’humilité de la Vierge. Y a-t-il au monde un spectacle plus beau que celui-là ? Dieu qui y était attentif , dut s’y complaire.

 

Nous aussi, perdons-nous dans cette splendeur. Voici comment on pourrait traduire cet incomparable malentendu : « Dieu, par l’ange, me promet un fils. Il sera glorieux. Mais puisque l’ange n’a pas dit formellement qu’il est le Messie, qu’il est le Fils de Dieu, ce sera un roi comme les autres, un homme comme les autres. Il naîtra d’une femme, non d’une Vierge. Or j’ai voué à Dieu mon corps et mon âme ; mon mariage n’est qu’un voile, et mon époux le gardien prédestiné de ma virginité. Comment donc pourra s’accomplir la promesse angélique, puisque j’ai fait vœu de n’être à aucun homme ? « Quomodo fiet istud, quoniam virum non cognoxco”?


Dans la réponse de l’ange, nous entendons la réponse de Dieu. Le Fils qui sera donné à Marie, ne sera pas le fruit d’un commerce humain : le vœu de virginité demeurera donc sauf. « C’est l’Esprit de Dieu, l’Esprit Saint, qui descendra sur vous ; c’est la force du Très-haut qui vous couvrira de son ombre. » Le texte grec est susceptible de plusieurs interprétations. La vertu de Dieu, c’est-à-dire le Fils de Dieu, vous demandera son voile, sa nature humaine, l’ombre dont il s’enveloppera pour se rendre visible aux regards humains ; la vertu de Dieu, le Fils de Dieu entrera en vous, comme on entre dans sa demeure ; il se reposera à l’ombre de votre sein ; il sera, par vous, Dieu avec nous, Emmanuel, beaucoup plus vraiment que dans le Saint des Saints et à l’ombre des grands chérubins qui étendent leurs ailes sur le propitiatoire ; une troisième interprétation, celle qui est commune et préférable, semble-t-il, reconnaît qu’il est question encore du Saint-Esprit, comme dans la première partie du verset ; nous aurions affaire à un cas de parallélisme synthétique et d’équivalence entre « Spiritus Sanctus superveniet in te » et « Virtus Altissimi obumbrabit tibi ». Par deux fois, l’ange a voulu signifier la pureté virginale de la conception promise.

 

Ce n’est point l’homme, c’est Dieu seul, c’est la sainteté et la pureté de Dieu qui interviendra. « Espri-Saint » et « Vertu du Très-haut » indiquent tous deux une même réalité : Dieu dans sa sainteté et son pouvoir infini, en un mot l’élément actif de cette création surnaturelle. Les paroles qui suivent et que nous traduisons d’après le grec, marquent le résultat, le fruit béni de cette action : « C’est pourquoi l’enfant qui doit naître sera appelé Saint et le Fils de Dieu ». Le Fils de Dieu prendra, grâce à Notre Dame, sa place dans la création, sa place, la première et l’unique dans la famille humaine : « Ut sit ipse primogenitus in multis fratribus (Rm 8 29)

 

Il y a une grande différence entre l’accueil fait par Zacharie au message angélique : « Comment saurai-je qu’il en sera ainsi ? » et celui de la sainte Vierge : « Comment cela se fera-t-il ? » Aucune doute n’effleure l’âme de notre Dame ; elle demande seulement à l’ange comment, dans sa vie, se pourront concilier deux devoirs : celui de l’obéissance et celui de son vœu. Néanmoins, nous remarquerons que Dieu use, dans l’un et l’autre cas, du même procédé. Il traite sa créature avec respect ; il lui donne un signe, c’est-à-dire une preuve de ses dires et une garantie de la foi qu’il réclame. Ainsi, ses témoignages sont croyables à l’infini : « Testimonia tua credibili facta sunt nimis ». Ce signe, la Sainte Vierge ne le sollicitait pas : il lui fut gracieusement accordé. Pour obtenir son consentement l’ange en appelle à une autre conception miraculeuse : Votre parente Elisabeth, elle aussi, a conçu un fils dans sa vieillesse ; depuis six mois déjà elle le porte en son sein, elle, la stérile. Car nulle parole prononcée par Dieu, nulle promesse sortie de ses lèvres ne sera jamais trahie, ni démentie, ni inexécutée.

 

Il y avait un intérêt extrême, pour l’humanité et pour Dieu même, à ce que la Sainte Vierge donnât son adhésion au mystère. Lorsqu’il s’agit d’union et de mariage, il doit y avoir un consentement libre des deux parties. L’union hypostatique n’échappe pas à cette loi. C’est une union ; ce n’est pas une conquête, ni une contrainte, une sorte de mainmise violente d’un des contractants. Dieu, nous l’avons dit traite sa créature avec égards. Or, ce consentement indispensable à l’Incarnation, Dieu ne pouvait le demander ni à la portion de l’humanité qui avait précédé et qui n’existait plus ; ni à la portion qui existait alors et qu’on ne pouvait plébisciter pour savoir si elle consentait à l’union divine ; ni à la portion future de l’humanité. On ne pouvait non plus consulter la nature humaine individuelle que devait revêtir le Verbe : elle n’existait pas encore, et c’était précisément en vue de son existence que le consentement était sollicité.

 

Voilà donc les destinées du monde suspendues aux lèvres et au cœur de Notre-Dame. Entendons l’Eglise, dans sa liturgie, la supplier de consentir à Dieu : « Suscipe Vervum, Virgo Maria quod tibi a Domino per angelum transmissum est… ».

 

Monde crée et monde incréé, tous les deux sont anxieux, attentifs, épiant la réponse de la Vierge, qui, pour tous deux, sera décisive. Ce n’est pas un rêve arbitraire, mais la doctrine de saint Thomas d’Aquin : « L’annonciation, dit-il, était convenable : ut ostenderetur esse quoddam spirituale matrimonium inter Filium Dei et humanam naturam ; et ideo per Annuntiationem exspectabatur consensus Virginis, loco totius humanae naturae » ( III 30 1) (« pour que fût montré qu’il y avait un certain mariage spirituel entre le Fils de Dieu et la nature humaine.

 

Et c’est pourquoi par l’Annonciation était attendu le consentement de la Vierge en lieu et place de toute la nature humaine »). La Sainte Vierge n’ignorait pas ce que devait impliquer pour elle la maternité divine. Dieu n’a pas surpris sa mère. Elle savait, par l’Ecriture, sur quelles épées nues son cœur serait traîné. C’est pleinement consciente qu’elle adhère au vouloir du Seigneur.

 


La condition faite à Notre Dame par l’Incarnation entraîne deux conséquences, qu’il nous suffira d’indiquer ici.

 

La première, c’est que jamais fils n’a été le bien de sa mère autant que le Seigneur l’a été de Marie. La virginité de notre Dame attache son Fils à elle toute seule, à elle exclusivement, comme le fruit de sa pureté ; il est le Fils de sa chair et de sa volonté ; à lui elle a vraiment tout donné. Mais comment osons-nous parler de tels mystères ?

 

Il nous faudrait pourtant ajouter encore que l’heure même de l’Incarnation, Notre-Dame a concentré et ramassé en elle l’humanité entière ; que son âme a comme embrassé et enveloppé tout ce que nous sommes ; et qu’à l’exemple de son Fils, à raison du même acquiescement qui lui a été demandé par Dieu, nous sommes à elle comme nous ne sommes à personne. Elle est la Mère de tous les vivants, la nouvelle Eve. Comment peut-il demeurer une tristesse sur terre, depuis que l’éternité elle-même s’est inclinée, que les cieux se sont abaissés, que l’ange est venu au nom de Dieu, et que Notre Dame et notre Mère lui a répondu simplement : « Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon votre parole ».


Et l’ange se retira d’auprès d’elle. Et en même temps que la Vierge disait à Dieu : « Ecce ancilla Domini », dans une adoration parfaite, s’élevait de son sein une adoration plus parfaite encore. La Mère de Dieu se disait la servante du Seigneur ; le Fils de Dieu se disait l’esclave et le serviteur de Dieu. L’apôtre saint Paul nous l’a révélé : « Lorsque le Christ fit son entrée ici-bas, il dit : « Vous ne vouliez plus d’hosties et d’oblations, alors vous m’avez donné un corps ; les holocaustes et les victimes pour le péché ne vous plaisent point, alors j’ai dit : Me voici, selon qu’en tête du livre, il est écrit de moi, pour faire ô Dieu, votre volonté »(Hb 10 5-7)

 

C’est au même instant que, du cœur de Fils comme de celui de la Mère, montait vers Dieu le parfum d’un même sacrifice, d’une même adoration. » 

 

Dom Delatte

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 6 Août 2012

DSCNc6239.JPG

DSCN6176.JPG

 

DSCN-6236.JPG

 

DSCN6179-copie-1.JPG

 

DSCNb6247.JPG

 

DSCN-copie-1

 

 

 

DSCN6188.JPG

 

RSCN6203.JPG

 

 

mdr  je t'ai piqué des fleurs pour ma Sainte Vierge ! non mais...et pour le père Henry ! même qu'elle est trop belle ma photo du père Henry parce qu'elle est unique ! 

 

 

DSCN6202.JPG

 

des tomates pour mon poulet ... faignant ! faut tout lui faire son boulot !!! bonne santé !tu manques quand t'es absent alors prolonge pas sitipli !!!

il en n'a pas des si belles Mortichoux même à Marseille  !http://www.gifsmaniac.com/gifs-animes/mini-animaux/pingouin/mini-animaux-pingouin-10.gif non mais !  font pousser que des pizzas ! pfft .. des pizzas à Marseille ! 

 

DSCN6212.jpg

 

elle te remercie pour ta grande et précieuse générosité d'ailleurs..elle les trouve très belles, elle est contente ma sainte Vierge à mouah ! 

 

DSCN6215.JPG

 

DSCN6214.jpg

 

DSCN6260.JPG

 

-DSCN6267.JPG

 

http://img.over-blog.com/100x100/1/10/86/49/le-petit-placide/2011/petit-placide-2/placide/2012/2012-PETIT-PLACIDE/2012/jumping-monkey-gif-animation.gif

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 5 Août 2012

http://histoirepatrimoinebleurvillois.hautetfort.com/media/01/00/2347323552.jpg

 

 

NEUVAINE DE L'ASSOMPTION


*


6 au 14 août - 15 août fête de l'Assomption.

 

à toutes vos intentions, pour nos nouveaux prêtres moines, nos futurs

postulants, pour notre évêque .

 

Marie est élevée corps et âme à la gloire du ciel et avec Dieu et en Dieu, elle est Reine du ciel et de la terre. Est-elle si éloignée de nous? Bien au contraire. Précisément parce qu'elle est avec Dieu et en Dieu, elle est très proche de chacun de nous. Lorsqu'elle était sur terre, elle ne pouvait être proche que de quelques personnes.


Etant en Dieu, qui est proche de nous, qui est même "à l'intérieur" de nous tous, Marie participe à cette proximité de Dieu. Etant en Dieu et avec Dieu, elle est proche de chacun de nous, elle connaît notre coeur, elle peut entendre nos prières, elle peut nous aider par sa bonté maternelle et elle nous est donnée - comme le dit le Seigneur, - précisément comme "mère", à laquelle nous pouvons nous adresser à tout moment.

Elle nous écoute toujours, elle est toujours proche de nous, et, étant la Mère du Fils, elle participe de la puissance du Fils, de sa bonté. Nous pouvons toujours confier toute notre vie à cette Mère, qui est proche de tous.

 

Benoît XVI

 

Très Sainte Vierge Marie, avec une entière confiance en votre coeur de Mère, je vous prie instament de prier votre Fils notre Dieu de mener à bonne fin l'oeuvre qu'il a commencé en moi et de commander à sa grâce de venir à mon aide, pour ce que ma nature a de moins possible, car sans Vous ni Lui, je ne peux ni ne veux rien faire.

 

prière de persévérance des moines.


 


 

 

561166_327432697349850_1436024174_n.jpg

 

ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous.

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 4 Août 2012

http://farm7.staticflickr.com/6154/6165951034_6bc0b06e5d_z.jpg

 

http://3.bp.blogspot.com/-unFLcNckssk/UB-oBdTKQOI/AAAAAAAACng/TTzZ0ARoEbQ/s1600/DSC_7783.JPG

 

 

fr. José-Marie Chevalier

fr. Jean-Baptiste Cazelle

fr. Benoît-Joseph Schreurs

 

sacerdos in aeternum

 

 

 

 

 

pps 

 

http://i265.photobucket.com/albums/ii232/TERESA7_album/FORUM-3%20052208/FONTGOMBAULT-INT.jpg

 

2012-1297.JPG

 

nous avons bien pensé à eux ..même si depuis le père Henry on n' y a plus vraiment personne.. 


 

« Vous demandez ce que font ces solitaires?... « ils sont au-dessus de nos cites, ou le vice étale ses audaces et ses triomphes, les paratonnerres qui écartent la foudre,... ils expient pour vous ; ils rachètent vos âmes entraînées par les plaisirs, ensevelies dans la sensualité, dominées « par l’égoïsme... Si demain leurs lèvres se fermaient, si leurs mains découragées s'abaissaient vers la terre, s'ils abandonnaient les douloureux sentiers de la pénitence, le monde serait emporté, comme un brin de paille, par les tempêtes de la vengeance divine! »

 

Mgr Turinaz

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 3 Août 2012

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/8/85/Armes_de_Mgr_Alain_Castet.jpg

 

DSCN6155.JPG

 

 

 

DSCN6159.JPG

 

 

 

DSCN6118.JPG

DSCN6030.jpg

RSCN6167.JPG

 

DSCN6113.jpg

 

 

 

DSCN6120.JPG

 

DSCN6112.JPG

 

DSCN6144.JPG

 

 

 

miel Monseigneur , très exceptionnel !!!! du jamais vu de mémoire de jardinier ..même chez Macdo ils ne font pas ça ! lollarge.gif

 

Abeja-obrera.gifpas grave en face du père Antoine !

 

screenshot_11.jpg

 

  il est à la broche qu'il a dit le jardinier ! 

 

 

DSCN6158.JPG

 

DSCN6137.JPG

 

DSCN6128.JPG

 

DSCN6125.JPG

 

DSCN6122.JPG

 

 

screenshot_14.jpg

 

RSCN6092.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

DSCN6092.jpg

 

DSCN6090.jpg

 

DSCN6084.jpg

 

DSCN6078.jpg

 

DSCN6071.jpg

 

DSCN6057.jpg

 

DSCN6025.jpg

 

DSCN6108.jpg

 

DSCN6106.jpg

 

DSCN6101.JPG

 

papounet's picture society ..

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 1 Août 2012

7037968103_81cd927fe7_z.jpg

 

 

7037002953_78160fc9d1_c.jpg

 

 

7036887599_07e1dde472_c.jpg

 

 

pour les ordinations sacerdotales du

 

Samedi 4 Août .. à

 

Fontgombault

 

 

5670186182_be8dd765fc_o.jpg

 

6165445013_86c2b1e5fa_o.jpg

 

le Samedi 4 Août à 9h 30 en l'église abbatiale de Fontgombault seront ordonnés 3 prêtres moines et un diacre. par Mgr André-Joseph Léonard. Archevêque de Malines-Bruxelles.

  http://www.dormitioninconcord.com/animated_candle.gif

 

7036945437_51639eb288_c.jpg

 

  photos de Lourdes & fgt : papounet society

 

 

Page_1-copie-6.jpg

 

 

"Nous sommes faits pour mieux que cela ; notre coeur a soif de plus d'amour que le monde ne peut lui en donner ; notre esprit a soif de plus de vérité que le monde ne peut lui en montrer ; tout notre être a soif d'une vie plus longue que la terre peut lui faire espérer"

 

(Bx Charles de Foucauld)

 

 

"Un grand signe apparut dans le ciel."

 

 

... un autre signe parut dans le ciel: c'était un Dragon couleur de feu, avec sept têtes et dix cornes: sur ses têtes sept diadèmes, et sa queue balaie le tiers des étoiles du ciel. Et elle les jeta à terre. Puis le Dragon se posta en face de la Femme qui allait enfanter, pour dévorer son enfant sitôt mis au monde. Et elle enfenta un fils, un fils mâle, qui doit régir toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut emporté auprès de Dieu et de son trône, et la Femme s'enfuit au désert, où Dieu lui a ménagé une retraite pour qu'on l'y nourrisse durant cent soixante jours..." (Apoc. 12.2.6)

 

Spectacle grandiose, spectacle mystérieux! Quel en est le sens général, et de quelle Femme s'agit-il?

 

La Femme c'est l'Eglise, l'Eglise en un sens large, celle de l'Ancien Testament et celle du Nouveau, celle de la terre et celle du Ciel, la Cité de Dieu qui, sous des modalités diverses, existe depuis les origines et qui n'aura pas plus de fin que le règne du Christ.

 

L'Eglise est revêtue de gloire, et par sa grâce, elle est invincible. Et pourtant ce n'est pas sans souffrances qu'elle enfante les saints, et elle est en butte aux persécutions du Dragon, chef des esprits mauvais qui a fait crucifier le Christ personnel Jésus, et qui pousse à l'apostasie le Christ mystique, c'est-à-dire les fidèles.

 

L'Eglise est à la fois en péril et en sécurité, et ce mélange de sécurité et de péril durera pour elle jusqu'à ce que le Christ, élevé au jour de l'Ascension jusqu'au trône de Dieu, revienne pour juger les vivants et les morts. D'ici là, l'Eglise est nourrie, dans son séjour terrestrer, de la Parole de Dieu et de l'Eucharistie.

 

Spectacle terrible en même temps que glorieux que celui du développement historique de l'Eglise, vision de paix cependant que celle de cette Epouse invincible du Christ vainqueur, dont elle partage la béatitude et la splendeur. Le démon hurle et frappe horriblement à moins que, pour mieux travailler, il ne se transforme en ange de lumière ou tout simplement se fasse oublier.

 

Il fait parmi les hommes des ravages, mais sa haine et sa rage laissent intacte la Sainte Eglise notre Mère dans sa beauté, dans sa sainteté, dans sa fécondité, et nul ne peut ravir à cette Mère les élus que Dieu a constitués ses enfants.

 

.. En face du démon se dresse Marie dans toute la glorieuse puissance de son Assomption, Marie, Mère de l'Eglise, Marie victorieuse des hérésies et gardienne de la foi, Marie rempart de la chrétienté, la Vierge de Lépante, la Vierge du Rosaire, Marie pleine de tendresse pour ses fils,

 

 

TRP dom Roy

Notre Dame de Fontgombault.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 30 Juillet 2012

http://www.briensphoto.com/photos/pict-39347-l.jpg?photo=S%C3%A9ance_d%27entra%C3%AEnement_sur_la_plage_pour_%22READY_CASH%22

 

Page_1-copie-7.jpg

 

 

 

 

http://www.classic-trot.com/Professionnels-photos/tristan-de-genouillac.JPG

 

http://pegasebuzz.com/leblog/wp-content/uploads/2012/01/ready-cash.jpg

 

 

http://22.img.v4.skyrock.net/2254/77442254/pics/3068927045_2_3_vl4uTFtt.jpg

 

 

dsc_0310.jpg

 

 

Normandie. Le champion Ready Cash perd son lad Tristan de Genouillac

 

 

 

 

Tristan de Genouillac, le lad du cheval Ready Cash, double vainqueur du Prix d’Amérique, entre dans les ordres, annonce Paris-Turf. Il s’occupait depuis deux ans du cheval que l’entraîneur ornais Thierry Duvaldestin a mené au sommet.

 

« Je ne m'y attendais pas, confie Thierry Duvaldestin. Il avait une relation très forte avec Ready Cash, un peu comme un animal de compagnie. C'était son cheval, personne n'y touchait. »

Il a quitté l'écurie vendredi et profite de deux semaines de vacances.

 

 

Tristan de Genouillac, 25 ans, entre le 13 août à l’abbaye de Fontgombault (Indre).

 

 

""Une page se tourne pour Tristan de Genouillac, le fidèle lad de READY CASH. Après avoir accompagné le fils d'Indy de Vive dans ses plus belles victoires, et notamment celles obtenues par deux fois dans le Prix d'Amérique, le jeune homme a en effet décidé de changer de voie. Son nouvel environnement ? L'Abbaye Notre Dame de Fontgombault, Tristan ayant fait le choix d'entrer dans les ordres. Arrivé il y a deux ans dans l'ecurie de Thierry Duvaldestin, David Javelle sera le nouveau compagnon de route du fer de lance de l'écurie."

 

canal turf

 

le petit Placide se réjouit de cette trop bonne et heureuse nouvelle et assure Tristan de toutes  ses prières sous la protection de notre bon père Henry .Bonne et sainte fête de l'Assomption. 


priez bien pour moi. belle (s) rentrée (s)  cette année ! deo gratias. 

 


 

 

 

 

 

 

 

  link

 

 
 

 

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 29 Juillet 2012

DSCN6004

 

DSCN5989.JPG

 

DSCN5987.JPG

 

DSCN5991.JPG

 

le Cardinal veille sur vous ... ! même quand Monseigneur est en vacances,


DSCN5992.JPG

 

DSCN6000.JPG

 

DSCN5998.JPG

 

RSCN6006.JPG

 

papounet's picture. society

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 28 Juillet 2012

 

 

134348393751623.jpg

il cherche, il attend  sa Marie  .. !

 

 

 

 

 

RSCN5984.JPG

 

 

Page_1-copie-5.jpg

 

 

même que je me suis pris les pieds dans la bouse ...molle et qui pue!

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0