Publié le 26 Octobre 2021

 

 

 c'est tellement rare ! bonne retraite à Capitaine. 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 25 Octobre 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 25 Octobre 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 25 Octobre 2021

 

 

 

12 septembre 2015 – une nouvelle date qui restera à jamais gravée dans les mémoires et célébrée dans ma famille. Un peu plus de deux ans se sont écoulés depuis que nous avons « perdu » notre fils à l'abbaye, et pour être tout à fait honnête, notre famille n'a jamais été aussi heureuse. Le 12 septembre, le fr. John McFadden a fait sa première profession par laquelle il a renoncé au  monde et accepté la vie de moine. Ce jour-là, notre fils était le plus heureux qu'il ait jamais été. Et nous étions tous très heureux pour lui aussi.

Si vous vous souvenez, en 2013, ma famille a pleuré son départ de manière très humaine. John était l'aîné de nos dix enfants. Il était notre enfant le plus compétent et le plus obéissant. C'est lui qui a initié ou poursuivi nos traditions familiales. Il était le chef du gang, comme je l'ai écrit dans mon article. Nous savions qu'une fois parti, les choses ne seraient plus jamais les mêmes. Et nous avions raison. Et nous n'attendions pas avec impatience la vie sans lui à la maison.

Mais ensuite, deux ou trois choses ont changé.

En février 2014, ma femme et moi avons rendu visite à notre fils à l'abbaye. C'était la première fois que ma femme y venait, et seulement la deuxième fois. Lorsque nous avons posé les yeux sur John pour la première fois, des larmes nous sont venues aux yeux, des larmes de bonheur de le voir et de le voir si heureux. Après avoir passé quelques jours avec lui, l'avoir vu prier les heures avec le reste des moines et lui avoir parlé tout au long de la visite, nous savions qu'il était là où il était censé être et qu'il faisait ce que Dieu voulait qu'il fasse.

En août, toute la famille se rend à l'abbaye pour passer une semaine avec John. Ce fut une grande réunion de famille et, à la fin de la semaine, tout le monde était convaincu que John était le plus heureux qu'il n'ait jamais été et avait l'air naturel dans son nouveau cadre.

Un an s'est écoulé, et une fois de plus, nous avons chargé la camionnette et nous nous sommes dirigés vers l'Oklahoma. Cette fois, cependant, c'était pour assister au mariage de John, pour ainsi dire, avec l'ordre bénédictin, par sa Première Profession. 

Ce jour-là, il rejeta formellement ses vêtements mondains et choisit l'habit monastique, puis se donna entièrement à Dieu. C'est ce que Dieu a appelé mon fils Jean à faire, et cela nous donne à tous un tel bonheur qu'il a dit oui à son appel à la vocation. Dans trois ans, il espère faire ses vœux perpétuels, puis quelques années plus tard, si Dieu le veut, il sera ordonné prêtre.

 

Ainsi, le point de ce court article est double. Un, pour donner une mise à jour à ceux d'entre vous qui se sont peut-être demandé ce qui est arrivé à la famille McFadden, et deux, pour vous faire savoir que Dieu a toujours un plan, même lorsque les choses semblent être au pire.

 

À l'époque où John nous a quittés en août 2013, nous pensions perdre notre fils, mais en réalité, nous avons gagné plus de 45 nouveaux fils de saint Benoît – tous les moines de l'abbaye – qui font maintenant partie de notre famille. À chaque visite, nous voyons plusieurs fois les mêmes moines. Ils sont tous assis aux mêmes endroits dans l'église pendant leurs heures ; beaucoup d'entre eux ont les mêmes tâches chaque jour, et nous apprenons, lentement mais sûrement, à les connaître par leur nom et à en apprendre davantage à leur sujet. Nous sentons que nous faisons partie de leur famille, et ils font partie de la nôtre.

 

Aussi, tout au long de ces deux années, toute ma famille a découvert la beauté de l'écriture épistolaire. Comme c'est la seule façon de communiquer avec John, nous lui écrivons tous fréquemment et lui envoyons des photos de mises à jour de diverses choses qui se sont produites dans notre monde. Et recevoir une lettre de lui est à peu près la chose la plus excitante qui arrive régulièrement dans notre famille. À l'ère des communications électroniques d'aujourd'hui, écrire et recevoir des lettres personnelles par courrier est une rareté et nous considérons l'opportunité de le faire comme un véritable cadeau.

 

Un autre grand avantage de l'entrée de John à l'abbaye est que lorsque nous lui rendons visite, nous avons tous l'occasion de voir la beauté de la vie monastique, tandis que mes fils et moi pouvons dîner et travailler avec les moines, si nous le souhaitons. Passer du temps sur la propriété de 1 000 ha de Clear Creek vous donne vraiment un aperçu de la façon dont le monachisme a contribué au développement et à la formation de la civilisation occidentale. Règle de saint Benoît, écrite au 6 e , a été le document directeur de nombreux monastères et couvents à travers le monde au cours des 1500 dernières années. La Règle de saint Benoît fournit un modèle pour vivre de manière pacifique et productive, en tant que communauté, dans une culture chrétienne, et lors de la visite de l'abbaye, vous pouvez voir comment saint Benoît lui-même a pu vivre, aux côtés de ses frères moines. C'est une grande leçon d'histoire et une excursion digne de toute bonne famille catholique.

 

À la fin de chaque visite, bien que tristes de laisser mon fils derrière, ma femme et moi sommes assez heureux de rentrer chez nous et de vivre en Virginie. Nous comprenons que nous sommes appelés à vivre dans le monde, tout en n'étant pas du monde. Nous comprenons que notre vocation est le mariage, et une partie de cette vocation est de vivre en société, en aidant à nous amener, nos enfants et ceux qui nous entourent à la gloire du salut. Et quand nous discutons de la vocation de notre fils à la vie bénédictine, ma femme et moi finissons toujours par convenir que nous ne pouvons pas la comprendre, que nous ne pouvions pas imaginer nous donner à Dieu de cette manière unique – abandonner le monde pour une vie de routine, l'adoration, la prière et l'obéissance.

 

Et puis on se rappelle qu'on fait ça en fait, en quelque sorte.

 

Lorsque nous avons dit « oui » en août 1991, ma femme et moi avons juré de renoncer à tous les autres dans le monde, de nous accrocher les uns aux autres et de devenir une seule chair. Au cours des 24 dernières années de mariage, nos vies ont été pleines de routine, d'adoration, de prière et d'obéissance, mais d'une manière différente de celle des moines.

 

Bien que je sois loin d'être l'homme qu'est le Père Abbé Anderson, j'ai la responsabilité de guider notre famille vers le salut. Ma femme, Amanda, bien que n'étant pas le maître des novices que le P. Francis Bethel  (ex  Fontgombault ) est, en tant que maman scolarisée à domicile, est chargé d'aider tous nos petits "novices" avec leurs besoins éducatifs. Bien que nous ne passions pas 8 heures par jour en prière, nos prières du matin et du soir, les prières avant les repas, l'Angélus, la messe quotidienne et le chapelet quotidien nous aident tous à garder les yeux fixés sur Dieu, comme les moines essaient de le faire tout au long de leurs journées. Et organiser les tâches quotidiennes des différents membres de la famille est essentiel pour que notre famille vive et maintienne l'ordre, tout comme pour les moines, lorsqu'ils passent de nombreuses heures par jour à travailler pour rendre gloire à Dieu.

Et puis il y a l'obéissance. Nous, en tant que famille, avons tous fait vœu d'obéissance à Dieu et à son Église par les sacrements du baptême et de la confirmation. Nous avons choisi d'être membres de son Église et d'être obéissants aux règles, règlements, politiques et enseignements que la Sainte Mère l'Église nous propose. Et c'est une bonne chose, pas un obstacle ou une souffrance. Être obéissant à la Vérité nous libère et nous permet de devenir les hommes et les femmes que Dieu veut que nous soyons.

Donc, en fin de compte, bien que je ne puisse pas comprendre exactement comment John peut être un moine, je suppose qu'il ne peut pas vraiment comprendre comment je peux être un homme marié, et c'est OK. Nous sommes tous deux appelés à des vocations différentes, et Dieu nous utilisera pour accomplir son plan de la manière qu'il jugera appropriée.

Nous n'avons pas vraiment besoin de comprendre les vocations des uns et des autres, mais nous devons continuer à prier pour que chacun de nos autres fils et filles connaisse et suive sa vocation, car en fin de compte, c'est ce qui est le plus important.

 

Sur une note finale, s'il vous plaît continuez à prier pour mon fils alors qu'il avance dans sa vocation, et s'il vous plaît priez pour les moines de Clear Creek ( www.clearcreekmonks.org ) alors qu'ils travaillent à achever la construction de leur belle église, afin qu'ils puissent restent toujours fidèles à la Règle de saint Benoît et que d'autres jeunes gens voient la beauté de leur vie simple et sainte.


La famille McFadden

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 25 Octobre 2021

 

 

 

 

union de prières pour nos amis, à nouveau  confinés.    🙏

 

Ivaylo Vassilev - 

F. Liszt -

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 24 Octobre 2021

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 23 Octobre 2021

 

 

Le 24 octobre, le fr. John McFadden, OSB sera ordonné quatre-vingt-dix-neuvième ancien élève du collège par Mgr Edward Slattery, ancien évêque à la retraite du diocèse de Tulsa, Oklahoma.

Le diacre McFadden est un moine bénédictin profès de l'abbaye Notre-Dame de Clear Creek, une communauté bénédictine appartenant à la Congrégation de Solesmes. Fondée en 1999 à partir de l'abbaye Notre-Dame de Fontgombault en France, l'abbaye est située dans le diocèse de Tulsa. La communauté compte actuellement environ 60 moines, dont un autre ancien élève Stephen Foeckler.

 

Avec l'assurance de mes prières. 

udp  brother Timothy  mc Namara

18 Octobre 2020

 

philippe 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 23 Octobre 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 22 Octobre 2021

 

 

 

 

saint Raphaël

24 Octobre. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 22 Octobre 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0