Publié le 14 Octobre 2021

 

 

 

 

 

 

" Mais quand les hommes rebelles à l'abandon tombent dans de fortes épreuves, et qu'ils sont rabotés avec un dur et rude balai, il leur parait que tout est perdu, et ils tombent en grande et forte tentation, dans le doute et dans une crainte effrayante. " Non, Seigneur, disent-ils, tout est perdu. Je suis privé de toute lumière et de toute grâce." 

Si tu étais un homme bien ordonné et bien abandonné jamais il n'en irait si bien pour toi, et tu ne serais jamais mieux qu'au temps où le Seigneur voudrait te chercher; cela te suffirait, tu éprouverais la vraie paix. 

Qu'il te veuille dans l'aveuglement, dans l'obscurité ou la froideur, qu'il te veuille fervent ou qu'il te veuille pauvre selon ce qui lui plait, en toute manière, dans l'avoir ou dans la privation, quel que soit le moyen qu'il prenne pour te chercher, tu te laisserais trouver.

Ah! mes enfants, celui qui suivrait ce chemin et se livrerait intérieurement et extérieurement, comment pensez-vous que Dieu en agirait avec lui ? Ah, il l'élèverait si délicieusement au-dessus de toute chose. " 

Tauler 

La soumission à Dieu, en un sens, va jusqu'au péché même. Notre faiblesse et notre misère inhérentes à notre nature naissent avec nous, et nous poursuivent tout le long de notre vie. Nous sommes pétris de néant et nous tendons vers le néant. Que de fois ne sommes-nous pas arrêtés dans notre ascension vers Dieu par les tentations qui troublent notre conscience, et par les chutes qui nous bouleversent! Là encore, il y a une ascèse de l'esprit à exercer qui consiste surtout à ne pas se laisser décourager, à accepter ces tentations avec esprit d'humilité, tout en y résistant avec force, à pleurer ses péchés...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 14 Octobre 2021

 

 

 

 

 


🇪🇸🇪🇸

 

 

 

 

 

 

 

.🇪🇸🇪🇸

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Repost0

Publié le 13 Octobre 2021

 

« Je suis Notre-Dame du Rosaire. »

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 13 Octobre 2021

 

 

 

"Veux- tu devenir et être une petite brebis  ? Etablis-toi dans une vraie paix, toujours égale, en tout ce qui peut arriver, de quelque façon que ce soit. Quand tu as fait ce qui te regarde, sois en paix, et sans crainte en toutes choses, de quelque façon qu'elles arrivent. Confie tout à Dieu, et abandonne-toi complètement à lui, même dans tes fautes, , non pas d'une manière sensible, mais selon la raison, c'est-à-dire en te détournant d'eux, en en ayant de l'aversion.

Dans ce sens, on ne s'abandonnera jamais trop.

Tauler. 

 

les voeux arrivent encore de...  Moscou ! super sympas.. 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 13 Octobre 2021

 

 

 

 para mi muy gran amigo Pedro ! 

 

viva Espana !

es la sacristia de Ste Gemme la plaine !

 

Dirigé par le P. Francisco José Delgado, un groupe de prêtres espagnols cherche à défendre la foi catholique sur YouTube avec le programme « La Sacristía de La Vendée ».

S'adressant à l'ACI Prensa le 11 octobre, le P. Delgado, prêtre de l'archidiocèse de Tolède en Espagne, a souligné qu'« il y a près d'un an un petit groupe de prêtres a commencé la sacristie de La Vendée, ce que nous avons appelé un « rassemblement sacerdotal contre-révolutionnaire '".

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 13 Octobre 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 12 Octobre 2021

 

 

... Dans le recueillement de notre âme, dans le silence de tous les bruits du monde, adorons en toutes choses la douce providence de notre Père . Il sait, Lui ce qu'il faut à chacun de nous; il a calculé et mesuré les coups de marteaux nécessaires pour nous sculpter à son image; il sait les déchirements dont a besoin notre coeur pour se tourner vers l'Infini.

   Dieu lui-même , au cours de notre vie, et, on peut dire à chaque instant même de notre existence, nous appelle lui-même, force nos regards à se tourner vers Lui. Sachons l'écouter  et ne faisons pas la sourde oreille . Courbons-nous avec humilité, douceur et reconnaissance sous les épreuves grandes et pénibles qu'Il nous envoie. 

   L'épreuve est la voie de Dieu.

   " C'est la myrrhe que Dieu nous donne sous forme de souffrances de quelque genre qu'elles soient, intérieures ou extérieures. Celui qui accepterait cette myrrhe en charité, sous la même impulsion foncière qui nous la fait donner par Dieu, quelle vie délicieuse ne sentirait-il pas naître dans son âme! Oui, la plus petite comme la plus grande souffrance que Dieu laisse tomber sur toi vient du fond de son ineffable amour; oui d'un amour tout aussi grand que les dons les meilleurs et les plus sublimes qu'il puisse te donner ou qu'il t'ait jamais donnés... Si seulement tu voulais les accepter....! 

Tauler. 

  Laissons-nous chercher dans une humble soumission à sa volonté; quand notre coeur est meurtri, quand des souffrances plus intimes encore viennent nous éprouver, c'est Dieu qui nous cherche, c'est Lui qui nous appelle. Laissons-nous bouleverser par Lui. 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 12 Octobre 2021

 

+ DÉDICACE

Homélie du Très Révérend Père Dom Jean PATEAU Abbé de Notre-Dame de Fontgombault

(Fontgombault, le 12 octobre 2021)

Ecce nova facio omnia.

Voici que je fais toutes choses nouvelles. (Ap 21,5)

 

La fête de la Dédicace dans l’année liturgique, n’appartient ni

au cycle du temporal qui parcourt les mystères de la vie du Christ à travers les temps de l’Avent, de Noël, de l’Épiphanie, du Carême, de Pâques et de la Pentecôte, ni au cycle du sanctoral où l’Église, à travers un culte public, invite ses propres enfants à imiter la vie de ceux qui ont vécu à l’écoute de la grâce et selon la loi de Dieu, et qu’elle a déclarés saints.

Non, rien de tout cela ce matin. La fête de la Dédicace est le rappel d’un événement qui a marqué l’histoire d’un lieu et qui ne manque pas de laisser un souvenir impérissable à ceux qui l’ont vécu. La dédicace d’une église est une prise de possession par Dieu de ce lieu qui devient consacré. Toutes les églises ne sont pas dédicacées cependant. Sur les murs de celles qui le sont, douze croix demeurent témoins de l’événement. Des cierges les illuminent au jour anniversaire. Il est significatif que le rite de la dédicace commence par l’entrée des reliques des martyrs qui seront placées dans la table de l’autel et s’achève par l’inauguration de la réserve eucharistique. Dieu en ce lieu est plus présent qu’en tout autre.

Comme aux plus grandes fêtes, l’Église déploie chaque année les fastes de sa liturgie en ce jour anniversaire.

L’église de pierre est un lieu saint, chantait l’antienne d’Introït : Terrible est ce lieu, c’est la maison de Dieu, la porte du Ciel. Maison de Dieu, porte du Ciel, l’église est le lieu favorable pour qui veut cheminer vers Dieu. En ce lieu de silence réservé à la prière, le Seigneur demeure d’une manière particulière, sacramentelle, dans le tabernacle.

La lecture de l’Apocalypse évoque la sainteté du lieu où nous sommes, dans des termes sans équivoque :

Et la Ville sainte, la Jérusalem nouvelle, je l’ai vue qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, prête pour les noces comme une épouse parée pour son mari. Et j’entendis une voix forte qui venait du Trône. Elle disait : «Voici la demeure de Dieu avec les hommes ; il demeurera avec eux, et ils seront son peuple, et lui- même, Dieu avec eux, sera leur Dieu. » (Ap 21,2-3)

Entrer dans une église consacrée invite au souvenir que l’église n’est pas un lieu comme un autre. Entrer dans une église consacrée, c’est aussi entendre l’appel à accueillir Dieu chez soi, en sa propre demeure, en sa famille, sa communauté, en son propre cœur, en son âme. Signée lors du sacrement du baptême, l’âme est un lieu sacré qui doit être protégé.

Cette volonté de Dieu de venir résider, non seulement dans les temples de pierre mais aussi chez nous, transparaît de manière très concrète dans les lignes aimables relatant la visite de Jésus à Zachée, le publicain collecteur d’impôt : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » (Lc 19, 5)

"Il faut », le Seigneur ne laisse pas grand choix à celui qui était perché sur un sycomore, en espérant le voir tout en demeurant inaperçu. Beaucoup d’hommes, bien plus que nous ne le croyons, cherchent aujourd’hui à connaître Jésus... leur laisserait-il plus de choix qu’à Zachée ?

L’appel adressé par le Christ personnellement à Zachée, les apôtres ont reçu mission de le faire résonner jusqu’aux limites de la terre comme le rapporte saint Matthieu en conclusion de l’Évangile :

Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint- Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. (Mt 28, 19-20)

L’appel à la mission s’adresse désormais à tous les chrétiens et en particulier aux prêtres. Cet appel devrait pouvoir se conclure par la même réflexion que faisait Jésus : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » (Lc 19, 9-10)

Sauver, tel est le but de la mission.

Il y a quelques jours a été rendu public un rapport accablant qui met en cause des prêtres, des religieux. Qu’ont-ils fait ? Ils ont abusé de jeunes. Ils ont été envoyés en mission par l’Église pour conduire à Dieu, pour introduire au salut. Mais dans leur cœur, la duplicité était cachée. Dissimulés derrière leurs missions d’apôtres, ils ont cherché aussi à profiter, non pas à servir mais à se servir. Parfois aussi, ceux qui savaient se sont tus.

La blessure est immense dans le cœur de ceux qui recevaient ces hommes comme les ambassadeurs du Christ. Par la faute des évangélisateurs, par des silences gênés ou complices, l’Église est désormais accusée, et le Christ moqué par certains de ceux qui ont souffert du fait de mercenaires. Tous les chrétiens sont blessés et demeurent dans la honte.

Aujourd’hui, comme en bien des temps, la frêle barque de l’Église est agitée tant au-dehors par les flots, qu’au-dedans par les fautes de ses membres.  ... (!!!)

Saint Jean Chrysostome, Patriarche de Constantinople au IVe siècle affirmait :

Telle est la grandeur de l’Église que, combattue, elle triomphe, outragée, elle n’en apparaît que plus éclatante. Elle reçoit des blessures, mais elle ne succombe pas à ses blessures ; elle est ballottée par tous les flots, mais elle ne sombre pas.

(Saint JEAN CHRYSOSTOME, Hom. in Eutropium, 1, PG 52, col. 397)

Face au scandale, nous nous trouvons bien démunis. Le Seigneur des consolations sait apaiser les cœurs des victimes. Elles ne peuvent rester sur le bord de la route, abandonnées tant par leurs bourreaux que par ceux qui préféreraient les ignorer. Eux aussi sont des fils d’Abraham. Malgré les blessures et à travers leurs blessures, ils demeurent invités à franchir les portes de la Cité sainte.

Par l’Église, Dieu veut les toucher, les guérir. Qu’il inspire aux pasteurs les gestes et les paroles qui doivent être accomplis et prononcées. Les promesses de Dieu rapportées par le livre de l’Apocalypse demeurent actuelles :

Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur : ce qui était en premier s’en est allé. (Ap 21,4)

L’affirmation de Dieu est sans appel : « Voici que je fais toutes choses nouvelles. » (Ap 21,5)

Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #homélies

Repost0

Publié le 12 Octobre 2021

 

 

 Habituées à Le contempler, nos âmes sont de plus en plus captivées par sa souveraine beauté, habituées à nous confier en Lui, à nous abandonner entre ses mains, rien ne pourra plus troubler le calme de nos âmes.

Dieu est notre Père. Que sa douce volonté s'accomplisse en nous! C'est ce fiat de résignation, ce fiat de joie et de reconnaissance que l'âme chrétienne doit chanter sans cesse. 

   Si tu es possédée par Dieu, toutes les créatures ne sauraient faire dériver et chavirer ta petite barque, ton vouloir foncier. A un tel homme, Dieu, le meilleur de tous les biens donne un joyau si magnifique, c'est-à-dire une joie si intense, que l'homme en reçoit au fond de l'âme une paix si vraie et une telle sécurité que ceux-là seuls peuvent le comprendre qui en jouissent. 

Il peut, il est vrai , arriver assez souvent que les vagues déferlent du dehors en tempête contre la petite barque, comme si elles voulaient engloutir son passager,; mais le trouble ne peut l'envahir au point de l'empêcher de demeurer intérieurement dans sa bonne paix. 

La petite barque peut bien être secouée et ballotée du dehors, mais il ne lui arrivera jamais plus de chavirer; sa divine paix intérieure et sa vraie joie lui restent toujours.

Tauler.

 

" In manus tuas commendo spiritum meum"

" Mon Dieu, je remets mon âme entre vos mains; à chaque instant de ma vie, dans tous les évènements qui m'arrivent. Mon Dieu , vous notre Père, je sais que par des voies que nous ne comprenons pas toujours, vous nous conduisez vers vous. J'adore votre sainte volonté. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 10 Octobre 2021

 

 

11 Octobre 

maternité de la Ste Vierge.

 

 

 

grande fête de la Dédicace 

 

« La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc. "

+

priez pour moi 

 

 

" Suscipe me, Domine, secundum eloquium tuum, et vivam: et non confundas me ab expectatione mea. " 

+

12 Octobre 2003

... " Et si vous voulez que je meure maintenant et que ce fût pour votre gloire, je ne regarderais pas derrière moi pour demander un sursis. Si je devais vivre aussi vieux que Mathusalem, je désirerais que pendant chaque année de cette longue existence, pendant chaque semaine de l'année, chaque jour de chaque semaine, chaque heure de chaque jour, chaque instant de chaque heure, je vous loue aussi parfaitement que jamais vous loua un bienheureux dans la véritable splendeur des saints; je désirerais vous louer autant de fois qu'on aperçoit de grains de poussière dans un rayon de soleil, je désirerais que tous ces grains de poussière vous louent pour réaliser mon désir comme si moi-même je l'avais réalisé dans cette vie.

C'est pourquoi, Seigneur, appelez-moi quand vous voudrez, bientôt ou dans un temps plus éloigné, mon coeur consent à tout. 

bx Henri Suso. op+

 

merci pour tous vos voeux d'anniversaire, super content. des inattendus.. ! 

thank you for all your birthday wishes.​​​​​ ! 

mais toujours, 

"Buenos días desde España.🇪🇸🇪🇸 Toda nuestra familia te deseamos un MUY feliz cumpleaños y un gran abrazo a ese AMIGO👏 que siempre siempre está ahí.

FELICIDADES
 

!!!!!⭐📯🇪🇸🇪🇸

C'est délicieux de se sentir aimé !  si tu savais.... 

Philippe  qui ne regrette rien. merci à tous nos moines et ceux de Clear Creek . Sans eux on aurait tout largué depuis longtemps. 

 

 

Jonathan Pilatz

 

(14 Jahre)

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0