Publié le 16 Juin 2010

http://farm5.static.flickr.com/4018/4681999977_06570e033a.jpg

 

 

Le petit Placide s'unit à la joie de la communauté Saint Martin

 

 

 

Le 26 juin 2010, trois prêtres et huit diacres seront ordonnés pour la Communauté Saint-Martin par S.E le Cardinal Claudio Hummes, préfet de la Congrégation pour le Clergé, en la Basilique Notre-Dame de la Trinité à Blois.

 

Monsieur l’abbé Paul Préaux, Modérateur général,

les prêtres et diacres de la Communauté Saint-Martin,

 

vous prient d’entourer Arnaud Amayon, Pascal Boulic et Alban Dyèvre au jour de leur ordination sacerdotale,

 

Matthieu de Neuville, Claude-Noël Desjoyaux, Pierre Doat, Ignace Duchatel, Dominique Malmezat, Martin Panhard, Montfort de Lassus Saint-Geniès et David Gilbert au jour de leur ordination diaconale,

 

qu’ils recevront par l’imposition des mains de Son Eminence le Cardinal Claudio Hummes, préfet de la Congrégation pour le Clergé, en la Basilique Notre-Dame de la Trinité, à Blois, le samedi 26 juin 2010 à 10 heures.

 

à ces futurs ordinands et à leur famille toutes nos prières.

 

PAX

 


 



Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 15 Juin 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 15 Juin 2010

  http://www.larazon.es/images/uploads/image/f0/f9/209822/c617x266_044mad28fot1.jpg?1275008138

 

El Arzobispo cree que la Eucarístia «preserva la vida de la corrupción»

 

http://farm5.static.flickr.com/4013/4645472583_0598270a28.jpg

 

http://farm5.static.flickr.com/4037/4646055608_cb691be145.jpg

 


 


 

http://www.architoledo.org/Cabecera%2025.jpg

 

http://farm5.static.flickr.com/4006/4650149940_c514cbf92f.jpg

 

http://farm5.static.flickr.com/4042/4650183534_4c79ba68d0.jpg

 

 


 



 

http://farm5.static.flickr.com/4001/4650192488_e59d97ce29.jpg

 

 

 

http://farm5.static.flickr.com/4032/4652172999_44d1c065fe.jpg

 

 

,
4 juin 2010
,

 

 


 


,

 

HOMILÍA DEL SR. ARZOBISPO EN LA MISA EN RITO HISPANO MOZÁRABE, EN LA S. I. CATEDRAL PRIMADA

 tolède..  très beau ! 


28 de mayo

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 15 Juin 2010

http://s.tf1.fr/mmdia/i/53/4/kart-cures5-4692534ywegv.jpg?v=1

 

 

http://s.tf1.fr/mmdia/i/53/2/kart-cures3-4692532ulwif.jpg?v=1

 

 

 

http://s.tf1.fr/mmdia/i/53/5/kart-cures6-4692535htfkr.jpg?v=1  

 

désolé pour les pubs ..

 

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 15 Juin 2010

http://2.bp.blogspot.com/_SmVKUYWvcG0/TBdajqF2v5I/AAAAAAAALf0/CM_nlBmBWmI/s1600/CSC_7881+copia.jpg

 

 

http://3.bp.blogspot.com/_SmVKUYWvcG0/TBdbHzletZI/AAAAAAAALgc/Yw3tXzVu8jc/s1600/DSC_7869+copia.jpg

 

http://1.bp.blogspot.com/_SmVKUYWvcG0/TBdYb_BkoPI/AAAAAAAALec/FUjvn6to3rA/s1600/DSC_7902+copia.jpg

 

http://2.bp.blogspot.com/_SmVKUYWvcG0/TBdfhoY2WzI/AAAAAAAALkU/7ykK7U5MjBs/s1600/CSC_7819+copia.jpg

 

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 15 Juin 2010

http://www.thepapalvisit.org.uk/extension/ezflow/design/ezflow/images/main-logo.png

 

http://www.campingjard.fr/images/drapeau_anglais.gif

 

 

31825_1430405433020_1019375888_1249007_3242931_n.jpg

<

 

 

Dieu vous considère individuellement, qui que vous soyez. Il vous appelle par votre nom. Il vous voit et vous comprend de même qu’Il vous a faits. Il sait ce qu’il y a en vous, tous vos propres sentiments particuliers et toutes vos pensées, vos dispositions et vos penchants, votre force et votre faiblesse. Il vous voit au jour de votre joie et au jour de votre tristesse. Il sympathise à vos espérances et à vos tentations. Il s’intéresse lui-même à toutes vos inquiétudes et à tous vos souvenirs, à toutes les élévations et les dépressions de votre esprit. Il a compté même les cheveux de votre tête et les coudées de votre taille ; Il vous entoure de compassion et vous porte dans ses bras. Il vous relève et vous repose à terre. Il remarque la manière intime dont vous vous comportez parmi les sourires et les larmes, dans la santé ou la maladie. Il observe tendrement vos mains et vos pieds ; Il entend votre voix, le battement de votre cœur et votre respiration même. Vous ne vous aimez pas davantage vous qu’Il ne vous aime Lui. Vous ne pouvez pas avoir plus d’horreur de la douleur qu’Il n’en a Lui-même à vous la voir subir. Charge-t-Il de son poids vos épaules ? C’est comme si vous les en chargiez vous-même, si vous êtes sage, pour en ressentir ensuite un plus grand bien. Vous n’êtes pas seulement sa créature, bien qu’Il ait soin des moindres passereaux eux-mêmes et pitié du nombreux bétail de Ninive. Vous êtes un homme racheté et sanctifié, son fils adoptif, favorisé de cette portion de gloire et de bénédiction qui découle éternellement de Lui sur son Fils unique. Vous êtes choisi pour être sien ; vous l’êtes même plus que nos frères qui habitent l’est et le sud. Vous êtes un de ceux pour qui le Christ a offert sa dernière prière, scellant celle-ci de son sang précieux.

 

Quelle pensée n’est-ce pas que celle-là, une pensée presque trop grande pour notre foi ! C’est à peine si, quand nous l’envisageons, nous pouvons nous défendre de faire autrement que Sara, c’est-à-dire de sourire de surprise et de perplexité. Qu’est-ce donc que l’homme, que sommes-nous, que suis-je moi-même, pour que le Fils de Dieu se souvienne ainsi de moi ? Que suis-je pour que, de démon que j’étais presque, Il ait fait de moi un ange, pour qu’il ait changé la constitution première de mon âme, fait de moi une créature nouvelle, – moi qui n’ai cessé d’être un transgresseur depuis ma jeunesse, – choisi l’intime de mon cœur pour y habiter personnellement, faisant de moi son temple ? Qui suis-je pour que Dieu le Saint-Esprit entre en moi et tourne mes pensées vers les Cieux avec des gémissements inénarrables ?

 

Cardinal NEWMAN.

 

 

 

 

http://www.thepapalvisit.org.uk/var/ezflow_site/storage/images/media/banners/updated-pope-benedict-banners/pope-benedict-xvi-on-balcony/22959-1-eng-GB/Pope-benedict-XVI-on-balcony.jpg

 

 

http://www.thepapalvisit.org.uk/var/ezflow_site/storage/images/media/banners/pope-benedict-banners-648x300/pope-benedict-xvi-pilgrimage-to-portugal3/32194-1-eng-GB/Pope-Benedict-XVI-Pilgrimage-to-Portugal_large.jpg

 

 

SITE OFFICIEL

,


papal visit website 

 

 

 

 

Pope Benedict XVI will visit England and Scotland on a four-day Papal visit from 16-19 September 2010.

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 14 Juin 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 14 Juin 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 14 Juin 2010

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 14 Juin 2010

http://klimes.mysteria.cz/clanky/psychologie/ora_et_labora2.jpg

,

 

 

Le travail c'est la sainteté.

 

 

 

Une affiche placardée à quelques mètres de ma porte m’a interpellé : on y voit les mains d’un homme agrippant des barreaux de prison. Message associé : « la retraite devrait être une libération ». La campagne, diffusée ces jours-ci, est signée PCF.

 

Le travail est-il un tel esclavage, que son aboutissement dans la retraite soit perçu comme une libération ? Pour un parti qui fonde son idéologie sur la lutte des classes, nul doute : le travail est un instrument de domination d’une classe privilégiée (les capitalistes) sur une classe exploitée (les prolétaires).

 

Le travail : un purgatoire ?

 

Pour le jeune pro que je suis, qui en goûte les joies et les peines, le travail est avant tout un facteur d’autonomie qui permet de plus n’être « à charge », mais également un lieu où me sont confiées des responsabilités (parfois écrasantes, mais qui font grandir).

 

J’ai cependant la chance d’avoir un emploi intéressant, exercé dans de bonnes conditions, et suis conscient que de nombreux travailleurs, qui souvent n’ont pas réellement choisi leur poste, pâtissent de dures conditions de travail.

 

La vision biblique du travail n’a, à première vue, rien à envier au communisme : dans la Genèse, la peine qui l’accompagne le travail est la conséquence du péché originel. Elle y est mise en parallèle avec la douleur (qu’on sait vive) de l’enfantement.

 

L’oisiveté n’a pas plus les faveurs de la Bible : difficile, à l’époque du chômage de masse, d’entendre la parole de Paul aux Thessaloniciens (2Th 3 ,10) : « celui qui ne veut pas travailler, ne doit pas manger non plus » !

 

Comment réconcilier ces deux positions ?

 

Travailler plus… ?

 

Faut-il, au nom du progrès, rejeter l’injonction de Paul ? Ceux qui en seraient tentés admettront que Paul était également précurseur dans la justice sociale : « il faut que celui qui laboure le fasse avec espérance et que celui qui bat le blé puisse compter sur sa part» (1 Cor. 9-9). L’homme qui a écrit cela serait sans doute aujourd’hui aux côtés des travailleurs sans papiers.

 

Certains passages des évangiles semblent à l’inverse s’opposer frontalement à toute logique économique : rappelez-vous la parabole des ouvriers de la dernière heure, payés à l’égal de ceux qui ont peiné toute la journée, ou de Marthe, qui après s’être affairée à le recevoir entend Jésus lui dire que Marie a choisi la bonne place…

 

C’est que l’Évangile n’est pas un manuel d’économie… et son message n’est pas « travailler plus pour gagner plus » ! Cette idéologie, celle du self-made man, est l’opposé du christianisme… qui invite justement à se reconnaître héritier, intendants de nos propres vies et non propriétaires.

 

« Travaillez plus car vous avez reçu plus » est sans doute beaucoup plus évangélique ! Souvenez-vous de la parabole des talents (Mt 25,14-30)… Le travail prend ainsi une dimension morale… difficilement audible par une génération dont les comptes publics sont en déficit constants depuis 1974 !

 

Convertir notre regard sur le travail et par le travail

 

Il nous faut donc convertir notre regard sur le travail, pour cesser de le voir seulement comme source de peine, mais aussi comme un moyen qui nous est donné de manifester notre reconnaissance face au don de Dieu.

 

Une seconde lecture plus attentive de la Genèse montre que le travail existe dès avant le péché originel : seule la peine qui y est associée en est la conséquence. Par le travail, au contraire, nous avons la possibilité d’être associés à l’œuvre de création de Dieu.

 

Le Christ a également voulu nous faire collaborateurs et associés de notre propre salut en nous donnant comme signe de son corps le pain, « fruit de la terre et du travail des hommes ».

 

Qu’est-ce qui sépare le travail-prison du travail-libération ? L’employé captif de l’ouvrier du Royaume ? L’histoire du Fils Prodigue (cf. Lc 15, 11-32) l’illustre assez bien. Ayant demandé sa part d’héritage (signifiant ainsi à son père qu’il est mort à ses yeux), il dilapide tout : c’est le fait de travailler loin de son Père qui lui fait prendre conscience de sa bonté, de la gratuité de ses dons.

 

Retrouver le goût du travail passe peut-être par laisser une place pour Dieu dans notre travail :

 

* cesser de travailler pour soi ou pour être bien vu, mais placer l’homme au centre en valorisant le travail de nos collaborateurs ;

* refuser de faire du travail l’unique centre de notre vie, en prenant des temps de retraite, pour cesser de guetter chaque jour LA retraite ;

* si l’on est un manager, en leur manifestant de la confiance tout en les amenant à se développer dans leurs compétences et leur personnalité.

 

Un saint, Josemaria Escriva, avait compris l’importance du travail vu comme une spiritualité enracinée, au quotidien, dans le Christ. L’institution qu’il a fondée, l’Opus Dei, porte dans ses gènes cette volonté de ne pas chercher les grandes choses, mais de se laisser sanctifier dans son travail1.

 

In fine, si nous convertissons notre regard sur le travail, c’est notre travail qui bientôt nous convertira. Nul besoin de grandes choses, de « réussir » : si vous connaissez Dieu, votre vie est déjà réussie !

 

A quand « travailler mieux pour trouver Dieu » ?

 

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0