divers

Publié le 4 Mai 2018

/ 03:04 am (CNA/EWTN News) - Un nouvel album d'une communauté de Bénédictines du Missouri rural est consacré aux cœurs de Jésus, Marie et Joseph, mais d'une manière particulière à la paternité de Saint Joseph.

Elle a ajouté que le thème de l'album a été suggéré par le cardinal Raymond Burke, préfet émérite de la Signature apostolique, qui dirigeait une retraite au prieuré.

Le cardinal a "demandé un enregistrement, auquel j'ai répondu que nous avions pensé en faire un en l'honneur des Coeurs Sacrés et Immaculés, mais que nous étions déchirés parce que nous en avions aussi promis un à saint Joseph", raconte Mère Cecilia. "Son Éminence s'est tournée vers nous et nous a dit simplement : " Vous savez ce que vous devez faire, c'est de vous adresser au Sacré-Cœur de Jésus, au Cœur Immaculé de Marie et au Cœur le plus pur de Saint-Joseph ". Les Sœurs ont spontanément applaudi à la réponse directe au dilemme."

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 2 Mai 2018

30 ° à Moscou, faut pas exagérer quand même! non mais sans blagues ! fait la gueule Philippounet !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 1 Mai 2018

 

 

 

 m'en moque, il fait aussi froid qu'ici ! nananère.. peuvent sûrement pas aller se baigner !  merci Tatiana pour l'invitation ... !

c'est ça d'être prodige..  !   font que ça se balader.  quelle misère !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 30 Avril 2018

Merci encore pour ce mois d'Avril surtout à Peter et Anatol qui n'ont pas hésité à me mettre sur leur page, malgré nos différences de convictions  religieuses, comme je disais à papa  Peter au moins eux ont le respect de l'autre et quand il me dit qu'il se bat contre toute forme d'injustice comme je l' applaudis... ! la justice et les tradis c'est tout un monde, incompatible . On connait pour l'avoir vu ici aussi . Mais eux ont souffert, la plus grande détresse qu'une famille ait pu connaître. Et c'est sur la souffrance physique et morale  qu'ils ont reconstruit leur destinée si belle que l'on connait maintenant avec leurs trois enfants, après avoir un jour tout perdu , dans un terrible naufrage ,  il y a dix ans. 

C'est  la souffrance qui donne le sens et le respect  de l'autre.  Sans souffrance l'autre reste un tartuffe que l'on exploite et dont on se sert comme on veut, quand on peut  et comme on peut.

quel bel exemple de courage, de reconquête,  d'abnégation et de sacrifices ils ont pu me  montrer.  Ne jamais baisser les bras quoiqu'il arrive. 

Merci à tous ces jeunes , continuez à nous faire rêver. C'est un choix de vie, de sacrifices et d'efforts constants, de courage,   mais très tôt déjà il apporte du bonheur et de la joie.  Il nous fait oublier à nous spectateur,  la cruauté de ce monde égoïste et sans pitié et que dans ce déluge d'inhumanité qui nous entoure, il y a encore que des petites fleurs qui ne demandent qu'à s'ouvrir au  divin soleil pour qu'on les cueille avec tendresse et beaucoup d'amour  et les placer là  tout  près dans le sanctuaire  de notre coeur.

je n'oublierai jamais ...

thank you very much.

philippe

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 30 Avril 2018

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 27 Avril 2018

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 26 Avril 2018

le même ciel qu'ici !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 26 Avril 2018

site internet .

je me suis fait des amis au moins ! danke schön.

 

willkommen zurück und genießen Sie Ihren Urlaub! Glückwünsche

Né le 13.11.2003 à Laufen BL, Suisse, Anatol commence à jouer du violon avec sa mère à l'âge de trois ans. Son papa est philosophe.  des gens équilibrés quoi. une famille comme on aurait aimé avoir eu.

2008-13 il vit en Espagne (La Palma/Canaries et le Pays Basque), où il donne aussi ses premières représentations publiques et concerts, - quelqu'un de bien quoi ! - Ongi etorri à Anatol! je me disais aussi qu'on  avait quelque chose en commun..

Depuis octobre 2013, il vit avec sa famille près de Berne et reçoit des cours du Prof. Barbara Doll (Académie de musique de Bâle).

Depuis 2017, il a également reçu des leçons supplémentaires de György Pauk à Londres (Royal Academy).

 

 

 

 

une vie d'artiste !

 

   On imagine différemment une usine de talents - mais dans la maison cosy de la famille Toth à Milken près de Schwarzenburg, un vent particulièrement créatif souffle. Dans le salon à panneaux de bois se trouve un piano, bien en évidence au milieu de la pièce un pupitre de musique et - à ne pas négliger - un étui à violon.

Le violon est prêté à Anatol Toth et l'accompagnera au Concours Menuhin à Genève du 12 au 22 avril. Anatol, 14 ans, l'un des deux Suisses, s'est qualifié pour participer à la compétition internationale. Plus de 300 jeunes violonistes du monde entier se sont inscrits au concours. Combien d'heures par jour pratique-t-il pour se préparer ? "Pas tant pour l'instant, mais en général trois heures par jour", dit le musicien calmement.

Dans la langue de la musique à la maison

Le don musical d'Anatole a déterminé son parcours depuis sa plus tendre enfance. Il a commencé à jouer du violon à l'âge de trois ans et, dès le début, il s'est senti chez lui dans la langue de la musique. Ses parents Pedro et Judith Toth nous racontent comment il a écouté, imité et critiqué divers enregistrements de pièces quand il était jeune garçon : "Anatol a immédiatement saisi le spécifique dans diverses interprétations. "Sa propre opinion sur l'expression musicale est venue naturellement."

Lorsqu'il pratique, sa musicalité se met parfois presque sur son chemin, dit Anatol et sourit malicieusement. Parce que : "Tout d'abord, je dois déchiffrer les notes et reconnaître ce que le compositeur voulait vraiment". Le travail sur l'intonation et les bases techniques est ce qui est au début. Plus tard, le travail de détail et le raffinement de l'expression viendraient : "Pratiquer à la perfection exige beaucoup de discipline. "Laisser mûrir une pièce, par contre, prend beaucoup de temps."

Les explications factuelles d'Anatol sur ses techniques de pratique et son dévouement musical font presque oublier qu'il est un jeune dont les contemporains ont des choses complètement différentes en tête. Il semble étonnamment mature quand il parle. Il y a une énergie de jeunesse à ressentir, mais en même temps un calme extraordinaire. Pendant la conversation, il semble très concentré, il répond aux questions avec soin et avec des mots soigneusement choisis.

Anatol Toth et ses deux sœurs ne vont pas à l'école. Ils sont enseignés à la maison. Cela leur permet d'avoir beaucoup de temps pour d'autres intérêts que la musique. "J'aime particulièrement travailler dans le grand jardin ", dit le jeune homme.  (on va y aller se reposer, dans la campagne suisse verdoyante avec des memeus qui  font du chocolat  ! )

Mais son agenda lui fixe aussi un certain nombre de dates : Plusieurs fois par semaine, il fait le voyage de plusieurs heures jusqu'à Bâle. Depuis trois ans et demi, il est protégé de Barbara Doll à la Hochschule für Musik de Bâle. En outre, il participe régulièrement à des master classes et à des concours qui se déroulent souvent à Hambourg, Londres ou Nuremberg.

Menuhin Compétition comme tremplin de tremplin

"Le long chemin est le prix à payer pour le fait qu'il est difficile dans le système des écoles de musique et des universités suisses de trouver le bon navire pour la promotion de talents comme Anatol", dit son père Pedro Toth. Anatol est à l'âge où les gens vont normalement à l'école de musique, mais musicalement, il a depuis longtemps atteint le niveau universitaire. "J'aime être à l'université, où je peux être inspiré par des musiciens du même niveau ", dit le garçon.

Dans les structures données, il est difficile d'émerger de la chambre tranquille en tant que jeune talent aux yeux du public. Anatol considère le Menuhin Competition comme un tremplin prometteur. Bien sûr, son but est de pouvoir jouer avec de très grands orchestres. Mais être admis au concours signifie encore plus : " L'approche du Concours est unique. De nombreuses activités - physio, classes de maître ou événements sociaux - ne sont proposées qu'à ceux qui n'atteignent pas la finale. Et tout le monde dîne toujours ensemble à midi." Une approche qui favorise le sens de la communauté comme contrepoids à la concurrence.

Les morceaux répétés pour le concours Menuhin sont assis. Néanmoins, Anatol travaille chaque jour sur les moindres détails, ce qui exige beaucoup de discipline et de persévérance de sa part. "Je peux puiser ma patience dans mon enthousiasme pour la musique, dit-il. Mais avant le concours, il réduit consciemment le temps de pratique "pour que je puisse ensuite jouer les pièces sur les préliminaires concertante avec une émotion nouvelle". Les préparatifs de la compétition ne sont pas la seule chose qui l'occupe actuellement.

 

champion d'échecs !

Quels sont ses autres projets ? D'ailleurs, il dit qu'il participera aussi à la finale du championnat suisse d'échecs en mai. Beaucoup d'habileté pour un garçon qui dit de lui-même qu'il travaille autant sur lui-même qu'il aime ça. Je suppose que c'est ce qu'on appelle le talent.

source

le petit Placide aussi joue aux échecs , mais c'est pas les mêmes.. sont cruels les miens.

autre point commun, papa Peter  grand photographe... !

et voilà ! à 990 kilomètres d'ici on se croirait au pays Basque d'ailleurs, à part les maisons. 

.. Vous savez je crois n'avoir jamais reçu autant ! on reste en contact de toute façon , ça change des ploucs d'ici ! ça faisait depuis longtemps que ça ne m'était pas arrivé, se sentir heureux, en famille  ! sans compter votre  histoire qui m'a profondément bouleversé. comme me disait le père Abbé  ;" ceux qui sèment dans les larmes, moissonnent dans la joie  !"à ce qu'il parait !

autre point commun.

 

"avec les remerciements Anatol's family au petit Placide pour la traduction !"

l'hiver, chez Anatol ! autre point commun il aime les petits chats.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 26 Avril 2018

A Lourdes, les cierges que vendent les commerçants ne sont plus adaptés aux nouveaux brûloirs inaugurés le 4 avril dernier.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 25 Avril 2018

 

 

 

beauty will save the world !

 

il doit pleurer aussi quand c'est trop beau ! rarement vu si beau ..

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0