divers

Publié le 17 Mai 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 17 Mai 2016

 

Le suivi statistique de l’Eglise catholique en Chine n’est pas aisé. L’Eglise y est divisée en communautés « officielles » et « clandestines », le régime communiste a une conception plus politique que scientifique des statistiques qu’il produit et l’absence de réelle liberté religieuse dans ce pays empêche de mener des études indépendantes et rigoureuses sur le sujet. Malgré tout, des données existent et les plus récentes indiquent une certaine difficulté pour les catholiques à se maintenir autour de 1 % de la population du pays ainsi qu’un déclin notable des vocations sacerdotales et religieuses.

 

Net déclin des vocations sacerdotales et religieuses

Après une phase de croissance très nette, dans les années 1980, 1990 et début 2000, la population catholique aurait donc atteint un plateau, voire aurait commencé à décliner. « Ce retournement va entraîner une baisse du nombre des vocations, même si ce dernier phénomène prendra quelques années à se concrétiser pleinement », explique encore Anthony Lam. En 2000, toutes communautés confondues, on a compté 134 ordinations sacerdotales, le chiffre est monté à 171 en 2002 et n’a jamais été dépassé depuis. Entre 2005 et 2011, le déclin est quasi continu, jusqu’à seulement 46 ordinations en cette année 2011. Le léger mieux des années 2012 à 2014 (74 ordinations en moyenne pour ces trois années) ne semble devoir être que passager, étant donné que les entrées dans les grands séminaires, « clandestins » comme « officiels », sont sur la même tendance descendante. On comptait ainsi 550 séminaristes « clandestins » en 2010 mais seulement 300 en 2014; pour les « officiels », les chiffres sont respectivement de 630 et 560 pour 2010 et 2014.

Chez les religieuses, les courbes sont encore plus impressionnantes: 2 500 novices étaient en formation en 2000; elles ne sont plus que 156 en 2014 (toutes communautés confondues, les « clandestines » se portant un peu mieux que les « officielles »). Ainsi que le note Anthony Lam, les années 2000, une époque où personne ne parlait de crise des vocations mais où, au contraire, on construisait des séminaires et des noviciats toujours plus grands, semblent bien révolues.

 

source
 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 16 Mai 2016

 

 

C'est dans le besoin qu'on reconnait ses amis, et dans la douleur? Plus d'amis on possède, mieux on tolère la douleur physique, révèle la chercheuse Katerina Johnson dans un entretien à Sputnik.

Devinez quel est l'analgésique le plus puissant? C'est l'endorphine, hormone du bonheur, qui supprime la douleur plus efficacement que la morphine,

Comme l'humain est un animal social, les interactions personnelles sont hautement importantes pour lui. Et la perception de la douleur s'avère être directement proportionnelle aux dimensions du réseau d'amis qu'on possède. Plus d'amis, moins de douleur alors!

 

bon , pas mal. the best ! avec  VK .. génial. j'y comprends rien la plupart du temps mais c'est mieux que des murs politico religieux à vous saoûler, la surdose . ! au moins eux sont pas omnibulés par le pape François et tout le reste.

tiens trois autres qui viennent d'arriver !  .. Moscou évidement.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 14 Mai 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 14 Mai 2016

 

Un nouveau chapitre des «Misérables» vient d'être écrit au tribunal correctionnel de Cahors. Sans faire offense à l’œuvre de Victor Hugo, Nesliat Delhaye, l’avocate d’un jeune homme de 18 ans jugé pour un vol de pâtes et de riz dans une maison de Figeac, a finement évoqué cette référence littéraire. Il faut dire que le parallèle était facile à faire entre Jean Valjean, condamné pour un vol de pain, et ce prévenu. "J'avais faim. Je n'ai rien pris d'autre. C'était un vol par nécessité", a-t-il justifié avant, finalement, d'écoper de 2 mois de prison ferme pour ce délit alimentaire dont le préjudice pour la victime s'est monté à un peu de riz et 5 kilos de pâtes.

 

SOURCE

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 13 Mai 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 13 Mai 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 12 Mai 2016

 

la Confirmation de plus de quatre cents adultes du diocèse. Je les confie à votre prière et je vous souhaite une belle fête de la Pentecôte.

cardinal Vingt Trois.

&

Nomination de deux nouveaux vicaires généraux

 

Les ordinations de nouveaux prêtres seront célébrées à Notre-Dame de Paris le samedi 25 juin 2016 à 9h30.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 11 Mai 2016

 

 

 

né un 14 Août 2003

 

   un peu de fraîcheur ... ouahhh danke sehr ! du soleil loin des ténèbres,   son site . (sans doute en construction ) . quel bonheur.  pour la st Philippe tiens cadeau . un petit ange. vraiment super  !  un très beau cadeau, un ami de plus ! viele danke ...  ça a été rapide avec lui. danke schön

 

danke und Glückwünsche an seine Eltern

 

au concert Philippe Raskin & Friends le 19. Mars 2016 à Kraainem (Bruxelles).

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 11 Mai 2016

 

 

L’homme au masque de fer est l’un des prisonniers les plus connus de l’histoire française et pour cause… De nombreux mystères entourant son identité ont attisé l’imaginaire de célèbres écrivains et réalisateurs, popularisant et élevant ainsi son histoire au rang de mythe. Un historien vient néanmoins de faire tomber le masque en dévoilant l’identité de ce fameux prisonnier. 

 

L’homme au masque de fer a été emprisonné en 1669 et retenu captif pendant 34 ans, jusqu’à sa mort en 1703. C’est d’ailleurs à son décès que le mythe débuta puisque, à ce moment-là, personne ne connaissait ni son nom, ni le motif de son incarcération. Ce mystère de l’histoire française a d’ailleurs fait l’objet de nombreuses théories ainsi que d’un film sorti en 1998 intitulé “L’Homme au masque de fer“. Il avait passionné de grands écrivains et philosophes, comme Alexandre Dumas ou encore Voltaire.

 

C’est près de 350 ans plus tard que Paul Sonnino, un professeur d’histoire à l’université de Californie à Santa Barbara, clame avoir enfin levé le voile sur l’identité de l’homme au masque de fer… C’est dans son livre intitulé “The Search for the Man in the Iron Mask : A Historical Detective Story” qu’il révèle les détails de son investigation qui l’ont amené à découvrir l’identité de ce fameux prisonnier.

Il confie ainsi : “Les historiens s’accordent à dire que l’homme au masque de fer s’appelait Eustache Dauger et que durant sa longue incarcération, il ne portait un masque que de façon occasionnelle. D’ailleurs, ce dernier était fait de velours et non pas de fer. Ils s’accordent également à dire qu’Eustache était un valet. Ce qu’ils étaient jusqu’alors incapables de déterminer, c’est de qui il était le valet et pourquoi il avait été retenu prisonnier pendant plus de 30 ans.”

Grâce à ses recherches, Paul Sonnino a réussi à déterminer qu’Eustache Dauger était le valet du trésorier du cardinal Mazarin. Ce dernier était le principal ministre d’Etat de France de 1643 à 1661 et a donc occupé ce poste durant les premières années de règne de Louis XIV. Au cours de sa vie, le cardinal Mazarin avait accumulé une grande fortune, et selon Paul Sonnino, Eustache Dauger aurait découvert qu’une grande partie de celle-ci avait été volée.

 

source

 

y en a peut-être un dans les caves du Vatican ! qui sait. y a peut- être Paul Vi  ? 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0