divers

Publié le 2 Octobre 2021

 

 

 

El próximo 16 de octubre serán beatificados en la Catedral de Córdoba 127 mártires de la persecución religiosa desatada en España entre 1936 y 1939. Víctimas del odio, entregaron su vida por el amor a Cristo, convirtiéndose en víctimas de reconciliación cuyo testimonio de Fe nos muestra el camino de Verdad y Vida .

Cette cause de béatification, qui s'achève le 16 octobre, accueille 115 hommes et 12 femmes morts de réputation de sainteté pour avoir défendu leurs principes chrétiens et mourir en pardonnant à leurs bourreaux.

Le plus grand nombre de martyrs étaient des prêtres et des laïcs : 79 prêtres et 39 laïcs, avec eux 5 séminaristes, 3 religieux et un religieux.

Parmi les martyrs de la persécution religieuse dans le diocèse de Cordoue figurent des personnes âgées de 15 à 88 ans.

Le plus grand nombre de personnes décédées avait entre 30 et 40 ans, soit un total de 28 ; quatre de moins de 20 ans et treize de 20 à 30 ans. Entre 40 et 88 ans, quatre-vingt-deux personnes sont mortes en défendant leur foi.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 30 Septembre 2021

 

 

" Demandez au Seigneur qu'Il soit satisfait de nous quand nous paraîtrons devant Lui.

Cela seul importe. " 

dom Delatte 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 29 Septembre 2021

 

 

photos paras  petit placide.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 27 Septembre 2021

 

 

 

 

 

Joseph Zieminski is a College III seminarian from the Diocese of Santa Rosa, California.

He was home-schooled his whole life and came to seminary right out of high school. He attended and led boy’s youth groups at his parish and he also served for Mass on a regular basis. Joseph now serves as one of our music directors at the seminary. Some of his special interests include liturgy, music, baseball, and ultimate frisbee. If you are discerning the priesthood, Joseph encourages you to keep close to Christ in prayer and remember that if you listen, He will always show you the way. Please pray for Joseph!

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers, #homélies

Repost0

Publié le 27 Septembre 2021

 

 

 

" Maître , laissez-le encore cette année, que je creuse tout autour de lui et lui mette du fumier. " 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 27 Septembre 2021

 

 

Ave Maria !

no el Covid  !!

+

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 24 Septembre 2021

 

 

 

 

 

Dans l'Évangile d'aujourd'hui, nous voyons Notre-Seigneur guérir un paralytique qu'il rassure en disant : Vos péchés sont pardonnés. Remarquez comment le péché est identifié à la paralysie, comme dans d'autres passages, il l'est à la maladie, à l'infirmité, à l'exil et finalement à la mort comme Lazare.

 Oui, le péché est ce qui paralyse, c'est ce qui tue et détruit. Le péché est aussi assimilé à la stérilité et à la stérilité comme nous l'avons vu hier dans l'Evangile du samedi : Un certain homme fit planter un figuier dans sa vigne : et il vint y chercher du fruit et n'en trouva aucun. Et il dit au vigneron : Voici, pendant ces trois années je viens chercher du fruit sur ce figuier et je n'en trouve pas. Coupez-le donc. Pourquoi encombrer le sol ? Mais il répondit, lui dit : Seigneur, laisse-le tranquille cette année aussi,

Et s'il porte heureusement du fruit, sinon, après cela, tu le couperas (Lc 13, 6-9).

Le Seigneur veut pardonner, guérir, réconcilier, et pour cela il donne du temps, mais en quantité limitée.

La miséricorde de Dieu n'est limitée que par notre refus de faire bon usage du peu de temps qui nous est donné pour nous convertir et faire le bien. L'Évangile tout entier nous présente cette vérité, presque à chaque page. C'est aussi la grande leçon de Fatima.

Ce vendredi prochain, nous entrerons dans le mois d'octobre, c'est-à-dire le mois du Saint Rosaire, que Notre-Dame nous a suppliés de prier spécialement à Fatima. Les apparitions à Fatima ont eu lieu il y a plus d'un siècle, mais Fatima est loin d'être terminée. Ses prophéties sont pour aujourd'hui. En 1981, le Pape Jean-Paul II a été interrogé sur le célèbre Troisième Secret de Fatima, et il a répondu ces paroles graves : « Nous devons être prêts à subir de grandes épreuves dans un avenir pas si lointain ; épreuves qui exigeront que nous soyons prêts à abandonner même nos vies, et un don total de soi au Christ et pour le Christ. Par vos prières et les miennes, il est possible d'atténuer cette tribulation, mais il n'est plus possible de l'éviter, car ce n'est qu'ainsi que l'Église peut être effectivement renouvelée. Combien de fois, en effet, le renouveau de l'Église s'est-il opéré dans le sang ? Cette fois encore, il n'en sera pas autrement. Nous devons être forts, ... nous devons nous confier au Christ et à sa sainte Mère, et nous devons être attentifs, très attentifs, à la prière du Rosaire."

Très attentif à la prière du Rosaire. Pourquoi le saint pontife a-t-il dit cela ? Parce que c'était la demande de Notre-Dame précisément à Fatima. Le 13 mai 1917, elle dit aux enfants : Priez le Rosaire tous les jours, afin d'obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre. … Le mois suivant : Je souhaite que vous veniez ici le 13 du mois prochain, pour prier le Rosaire chaque jour. … Le 13 juillet : Je veux que vous veniez ici le 13 du mois prochain, et que vous continuiez à prier le Rosaire chaque jour en l'honneur de Notre-Dame du Rosaire, afin d'obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre, car elle seule peut vous aider. … En août : Je veux que vous continuiez à prier le Rosaire tous les jours. … En septembre : Continuez à dire le Rosaire pour obtenir la fin de la guerre. Enfin au grand miracle d'octobre : je suis Notre-Dame du Rosaire. Continuez à dire le Rosaire tous les jours. …

Huit ans plus tard, dans une apparition privée à Lucie, elle dit : « Ma fille, regarde Mon Cœur ceint des épines dont les hommes ingrats Le transpercent à chaque instant par leurs blasphèmes et leur ingratitude. Essayez-vous au moins de me consoler et de m'annoncer en mon nom que je promets d'assister à l'heure de la mort des grâces nécessaires au salut tous ceux qui, le premier samedi de cinq mois consécutifs, se confessent et communient, récite le Rosaire et tiens-Moi compagnie pendant un quart d'heure en méditant sur les mystères du Rosaire avec l'intention de Me réparer » (10 décembre 1925 à Sœur Lucie à Pontevedra). Sœur Lucie dira plus tard ce commentaire : « La Très Sainte Vierge en ces derniers temps que nous vivons a donné une efficacité nouvelle à la récitation du Rosaire à tel point qu'il n'y a pas de problème, aussi difficile soit-il, de savoir si temporelle ou surtout spirituelle, dans la vie personnelle de chacun de nous, de nos familles, des familles du monde, ou des communautés religieuses, ou même de la vie des peuples et des nations, qui ne peut être résolue par la Chapelet. Il n'y a pas de problème je vous dis, peu importe combien il est difficile, que nous ne puissions résoudre par la prière du Saint Rosaire." "Avec le Saint Rosaire, nous nous sauverons, nous nous sanctifierons, nous consolerons Notre-Seigneur et obtiendrons le salut de beaucoup d'âmes."

Pourquoi, pourrions-nous demander, y a-t-il un tel pouvoir dans le Rosaire ? Tout simplement parce que c'est la quintessence de l'Évangile. Il place devant nos yeux les grands mystères de notre salut, vus à travers les yeux de la Mère du Sauveur. Le vrai disciple du Christ qui partage l'amour qu'il a pour sa propre Mère, et le prouve dans sa vie quotidienne par la récitation très simple et facile du Rosaire, est tenu d'attirer la grâce de Dieu sur lui-même et sur ceux pour qui il prie . De plus, puisque Dieu veut que nous jouions notre rôle dans notre propre salut et celui des autres, en priant le Rosaire, nous donnons en quelque sorte à Marie un nouveau pouvoir d'écraser la tête du Serpent et de détruire son pouvoir maléfique sur le monde, qui est aujourd'hui à son zénith.

Vous avez probablement entendu plusieurs fois le texte de ce qu'on appelle le Secret de Fatima, mais je pense qu'il est utile de le relire une fois de plus. En réalité, il s'agit d'un secret en trois parties, qui ont été révélés au fil du temps et non d'un seul coup. Les première et deuxième parties se lisent ainsi : « Notre-Dame nous a montré une grande mer de feu qui semblait être sous la terre. Plongés dans ce feu étaient des démons et des âmes sous forme humaine, comme des braises ardentes transparentes, tout de bronze noirci ou bruni, flottant dans la conflagration, tantôt soulevées dans les airs par les flammes qui sortaient d'elles-mêmes avec de grands nuages de fumée, tantôt retombant de tous côtés comme des étincelles dans un immense feu, sans poids ni équilibre, et au milieu des cris et des gémissements de douleur et de désespoir, qui nous horrifiaient et nous faisaient trembler de peur. Les démons se distinguaient par leur ressemblance terrifiante et repoussante à des animaux effrayants et inconnus, tous noirs et transparents. Cette vision ne dura qu'un instant. Comment pouvons-nous jamais être assez reconnaissants envers notre bonne Mère céleste, qui nous avait déjà préparés en promettant, lors de la première apparition, de nous emmener au ciel. Sinon, je pense que nous serions morts de peur et de terreur.

Vous avez vu l'enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs. Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. Si ce que je vous dis est fait, beaucoup d'âmes seront sauvées et il y aura la paix. La guerre va se terminer : mais si les gens ne cessent d'offenser Dieu, une pire éclatera pendant le pontificat du pape Pie XI.

Quand vous voyez une nuit éclairée par une lumière inconnue, sachez que c'est le grand signe que Dieu vous donne qu'il est sur le point de punir le monde de ses crimes, par la guerre, la famine et les persécutions de l'Église et du Saint Père. Pour éviter cela, je viendrai demander la Consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé, et la Communion réparatrice les premiers samedis. Si mes demandes sont entendues, la Russie sera convertie, et il y aura la paix ; sinon, elle répandra ses erreurs dans le monde entier, provoquant des guerres et des persécutions de l'Église. Les bons seront martyrisés ; le Saint-Père aura beaucoup à souffrir ; diverses nations seront anéanties. À la fin, mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie, et elle se convertira, et une période de paix sera accordée au monde. » La troisième partie, qui n'a été rendue publique qu'en l'an 2000, est la suivante : « Après les deux parties que j'ai déjà expliquées, à gauche de Notre-Dame et un peu au-dessus, nous avons vu un Ange avec une épée flamboyante main gauche; clignotant, il dégageait des flammes qui semblaient vouloir mettre le feu au monde ; mais ils s'éteignirent au contact de la splendeur que Notre-Dame rayonnait vers lui de sa main droite : montrant la terre de sa main droite, l'Ange cria d'une voix forte : « Pénitence, Pénitence, Pénitence ! Et nous avons vu dans une lumière immense qui est Dieu : « quelque chose de semblable à la façon dont les gens apparaissent dans un miroir lorsqu'ils passent devant lui » un évêque vêtu de blanc « nous avons eu l'impression que c'était le Saint-Père ». D'autres évêques, prêtres, religieux et religieuses gravissant une montagne escarpée, au sommet de laquelle il y avait une grande croix de troncs dégrossis comme d'un chêne-liège à l'écorce ; avant d'y arriver, le Saint-Père traversa une grande ville à moitié en ruines et à moitié tremblante d'un pas hésitant, affligé de douleur et de chagrin, il pria pour les âmes des cadavres qu'il rencontra sur son chemin ; arrivé au sommet de la montagne, à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui lui tirèrent des balles et des flèches, et de la même manière moururent les uns après les autres les évêques, les prêtres, hommes et femmes religieux, et divers laïcs de différents rangs et positions. Sous les deux bras de la croix, il y avait deux anges avec chacun un aspersoir de cristal à la main, dans lequel ils ramassaient le sang des martyrs et avec lui aspergeaient les âmes qui se dirigeaient vers Dieu ».

 

 Mes chers amis, le temps presse. Ne reportons pas le jour de notre conversion, notre vraie conversion. Ne faisons confiance ni aux princes ni à aucun être humain. 

Ne soyons pas comme le figuier stérile,  assurons-nous de produire de bons fruits de repentir.

Dieu seul peut sauver chacun de nous et l'humanité. 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 24 Septembre 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 24 Septembre 2021

 

 

 

 

 

 Ce matin,  ton petit " merci " en français avec un petit coeur était dans mon offrande du jour.

Il en faut tellement peu pour me rendre heureux...! c'est super. à user avec modération ! gracias a ti papa ! 

hu hu hu .. c'est un long apprentissage d'aimer quelqu'un ! j'aurai  une bonne note à l'examen, je crois ! je comprendrai pourquoi, là-haut;... 

 

Esta mañana, tu pequeño "merci" en francés con un corazoncito estaba en mi ofrenda del día.... Se necesita tan poco para hacerme feliz...​​​​​​

Philippe te beso mucho! 

 

 🎂 🎂 🎂 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 23 Septembre 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0