divers

Publié le 23 Décembre 2009





A l'approche de Noël, je me tourne vers le monde avec ses inquiétudes et ses épreuves présentes qui peuplent ma prière.

 

Je pense aux quelques 300 familles touchées, dans le bassin de Lacq, par la fermeture de la Célanèse ; je pense aux producteurs de lait dans l'incertitude face à l'avenir, et plus généralement, au monde agricole encore très présent dans notre département, de plus en plus fragilisé, alors qu'il constitue le tissu rural indispensable à l'équilibre humain de notre société.

 

Je pense aux inquiétudes qui agitent nombre de nos concitoyens en cette période de crise économique et sociale.

 

En contemplant le « nouveau-né de la crèche » que nous nous apprêtons à fêter, je pense à la dépréciation alarmante de la vie humaine dont on cherche parfois à se défendre plutôt que de la protéger, en particulier chez les plus petits et les plus faibles : le drame de l'avortement - et pour les innocents ainsi sacrifiés, et pour les femmes ainsi blessées dans leur maternité -, le dépistage systématique des anomalies génétiques, les recherches hasardeuses et inacceptables sur les cellules souches embryonnaires, comme l'ont rappelé les évêques de France dans le débat récent sur la révision des lois de bioéthique.

 

Je pense encore aux nouvelles pauvretés plus existentielles, toutes les formes de sous-développement moral et spirituel, la crise du sens qui affecte en particulier les jeunes et qui donne si souvent une tonalité dépressive à nos sociétés dites riches et provoque tant de ruptures du lien social.

 

En fixant les yeux de la foi sur la sainte famille de Nazareth, je pense très fort à l'éclatement douloureux de la famille, cellule de base et creuset affectif d'une société humaine digne de ce nom.

 

Aux fidèles de l'Eglise catholique, j'adresse donc un encouragement à une solidarité toujours plus active pour soulager les détresses de leurs frères et sœurs en humanité ; je les renvoie au vibrant message des évêques de France aux communautés chrétiennes : « La charité du Christ nous presse ».

Que le pain vivant de l'Eucharistie -Bethléem signifie « maison du pain »- fasse grandir en eux cette volonté d'amour qui les engage toujours plus intensément au service de leurs frères.

 

A tous les hommes et les femmes de bonne volonté, en particulier à ceux qui sont éprouvés, je veux adresser un message d'espérance : « je vous annonce une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple ». « Aujourd'hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire » (Lc 2, 13).

 

C'est la seule « promesse de bonheur » qui soit fiable pour aujourd'hui : Jésus seul peut sauver les hommes de leurs détresses, et Lui seul peut aller jusqu'au fond des problèmes, c'est-à-dire jusqu'à leurs racines cachées dans le cœur de chaque homme. Lui seul par sa Parole et sa présence dans les sacrements de l'Eglise, peut guérir le cœur de l'homme et le remplir d'une volonté d'amour qui soit vraiment efficace et qui puisse faire advenir un monde nouveau où règnent la justice et la paix.

 

« Voici que je me tiens à la porte, dit Jésus, et je frappe ; si quelqu'un entend ma voix et s'il m'ouvre, j'entrerai chez lui et je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi » (Ap 3, 20).

 

† Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron.


 

http://www.lapurdi.net/Images/irratia.gif

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 14 Décembre 2009

 

 

http://www.divino-nino.com.ar/img/ninopesebre.jpg

 

"Un rejeton sortira de la souche de Jessé, un surgeon s'élèvera de ses racines."

Isaïe 11 I-5

 

 

 

Que votre arrivée en ce monde est douce et pacifique, ô Jésus ! On n'entend point votre voix retentir avec empire ; et vos mains, encore immobiles au sein maternel, n'essaient même pas de rompre le faible roseau qu'un souffle achèverait de briser.

Que venez-vous donc faire dans ce premier Avènement? Votre Père céleste nous l'apprend par le Prophète. Vous venez pour être un gage d'alliance entre le ciel et la terre. O Enfant divin ! à la fois Fils de Dieu et fils de l'homme, bénie soit votre venue au milieu des hommes ! Votre berceau sera l'Arche de notre salut ; et quand vous marcherez sur la terre, ce sera pour nous éclairer et nous délivrer de la prison des ténèbres. Il est donc bien juste que nous allions au-devant de vous, et d'autant plus que vous faites à vous seul la plus grande partie du chemin. « C'est bien le moins, dit saint Bernard dans son premier Sermon de l'Avent, quand le malade n'a pas la force de marcher au-devant de son Médecin, qu'il tâche de soulever la tête, et de faire quelques mouvements à sa rencontre. Il ne s'agit donc pas, ô homme ! dépasser les mers, de pénétrer les nuages, de franchir a les montagnes : non, le chemin n'est pas considérable. Va seulement jusqu'à toi-même, et tu rencontreras ton Dieu : car il est dans ta bouche, il est dans ton cœur. Va au-devant de lui jusqu'à la componction de ton cœur, jusqu'à la confession de ta bouche; sors seulement du bourbier de ta malheureuse conscience ; car l'auteur de la pureté ne saurait la choisir pour asile dans l'état où elle est présentement. » Gloire à vous donc, ô Jésus, qui ménagez les fractures du roseau, afin qu'il puisse reverdir et fleurir au bord des eaux dont vous êtes la source ! gloire à vous, dont le souffle tout-puissant se modère, afin de n'étouffer pas la dernière étincelle de cette mèche qui s'éteint, mais qui, n'étant pas encore froide, peut se raviver et luire pour le festin de l'Epoux.

 

dom Guéranger

 



 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 10 Décembre 2009






http://www.leblogluxe.com/images/clabedan.typepad.com/photos/uncategorized/2008/11/03//domspatzen.jpg

avec les Toelzer




Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 10 Décembre 2009

http://pagesperso-orange.fr/pelleterie/logo_gendarmerie_nationale.jpg
 

Merci des bons voeux reçus aujourd'hui. A mon tour je vous

adresse les miens; j'ai eu une petite frayeur ! Espérant que la nouvelle

année réponde à vos désirs les plus chers...à tous ceux qui vous entourent

le petit Placide vous souhaite de bonnes et saintes fêtes de Noël.

Sincères félicitations !

pas de nouvelles de Nicolas.

pour vous les toelzer superbes encore les meilleurs après libera ! dommage,

elles sont toutes désactivées.....



 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 9 Décembre 2009



 

22/05/2007

Pages vues : 245 186 (total)

Visites totales : 50 052

Journée record : 05/12/2007 (1 048 Pages vues)

Mois record : 05/2008 (14 117 Pages vues)


Le Petit Placide et Chorale Libera vous adressent tous leurs voeux les meilleurs,
 les voeux arrivant déjà de partout !
thanks libera pour 2009 !
...

et de saintes fêtes de Noël.
thank you very much !
vive libera !












Abrazos.

Gracias a ti por estar aquí.

MiMundoCreativo


Toelzer  Knabenchoir Gloria

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 4 Décembre 2009

 

Saint Benoit, priez pour nous. 

 

L’Europe, donc, ne veut plus se dire chrétienne ; elle ne veut plus l’être carrément : elle est laïque, démocratique, droit-de-l’hommiste, et point c’est tout. Déjà, il convient de remarquer comme tout ceci porte une contradiction en soi, parce que sans christianisme, jamais démocratie, laïcité ni conception de droits pour l’homme n’eussent été conçues. C’est sur le terreau du christianisme que ces idées apparurent en Europe ; en reniant leur génitrice, celle-ci se trouve bien ingrate, bien orpheline, et l’on découvrira bientôt qu’elle est perdue, suspendue dans le vide, virevoltante dans le fameux abîme de l’athée, pour parler comme Chateaubriand.


Autre ingratitude à souligner : la création de l’Union Européenne fut en grande partie d’inspiration démocrate-chrétienne. Alors là encore, l’Europe se comporte comme un gamin capricieux et parricide.

 

Mais, en vérité, tout ceci n’est pas très important : l’Histoire n’a que faire des rappels de formes et des ingratitudes.


Le problème de la déchristianisation de l’Europe touche des points plus essentiels, il touche, par exemple, la nature de son âme tout entière. En reniant ses racines, l’Europe se nie dans son identité et dans son essence, ce qui, conséquemment, entraine le corps politique européen à être inefficace, à se chercher, et à ne susciter aucune grande adhésion.

Car l’on ne rattache pas les peuples à de banals et prosaïques projets de libre-circulation, de marché commun ou de démocratismes ; non, on les rattache à des identités fortes, fortes parce qu’anciennes, fortes parce que transcendantes.


Au sujet de la transcendance, Jean-François Mattéi vient d’écrire un livre formidable sur l’actuel manque de perspective de l’âme européenne, âme qui se vide de jour en jour de ses particularités et de son potentiel ; ce livre s’appelle « Le regard vide. Essai sur l’épuisement de la culture européenne », livre que je conseille à tous. Il rappel que la singularité de l’Europe fut toujours un regard éloigné et critique sur le soi et sur le monde, un souci d’idéalité et de transcendance, soucis que le christianisme nourrit pendant des siècles grâce à sa nature et la grande culture qu’il permet et suppose.

En abandonnant le christianisme, en niant son influence et son Histoire (attitude proche d’un négationnisme pur et simple), l’Europe perd non seulement de son âme, mais se détache surtout de ce qui la permet.

 

Pour terminer mon propos, simple et rapide réflexion d’un jeune qui déplore la perte des repères, l’absence de sens donné désormais à l’existence et la vacuité qui gagne partout du terrain, je laisse la parole à Benoit XVI en citant un passage de son discours du 24 mars 2007 dont j’ai parlé plus haut, et qui, que l’on soit d’accord ou non, donne à réfléchir sur l’Europe, son passé, son avenir et sa nature :

 

« Tout cela fait apparaître clairement que l’on ne peut pas penser édifier une authentique « maison commune » européenne en négligeant l’identité propre des peuples de notre continent. Il s’agit en effet d’une identité historique, culturelle et morale, avant même d’être géographique, économique ou politique; une identité constituée par un ensemble de valeurs universelles, que le christianisme a contribué à forger, acquérant ainsi un rôle non seulement historique, mais fondateur à l’égard de l’Europe. Ces valeurs, qui constituent l’âme du continent, doivent demeurer dans l’Europe du troisième millénaire comme un « ferment » de civilisation. Si elles devaient disparaître, comment le « vieux » continent pourrait-il continuer de jouer le rôle de « levain » pour le monde entier ? »

 

Julien Rochedy

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 3 Décembre 2009

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 2 Décembre 2009

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 2 Décembre 2009




ste Geneviève, patronne de la gendarmerie









les gendarmes ont célébré la Sainte- Geneviève
félicitations à mes amis de la gendarmerie.
un bonjour en passant à Kourou.

à mr l'aumônier.







Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 26 Novembre 2009


Date de création : 22/05/2007

Pages vues : 239 450 (total)

Visites totales : 48 000

Journée record : 05/12/2007 (1 048 Pages vues)

Mois record : 05/2008 (14 117 Pages vues)


 



merci. un clin d'oeil pour ces 48 000 à David. .
merci pour tout. je te dédie ce sanctissima...
!. Je n'en suis pas à ma première expérience. En trois ans oulalala.. !
We're very very alone in this world, my God !
O Sanctissima , ora pro nobis...


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0