divers

Publié le 31 Mars 2021

 

 

 

 

 

Sainte fête à tous nos moines et

à nos prêtres.

priez pour moi.

+

 

 Ici Silence monastique , les oiseaux chantent.  J'aimerais tant  resservir la messe !  qui sait. la seule chose qui me manque.  

On a à s'engueuler avec personne, super ! pas belle la vie? On se supporte c'est déjà pas mal. la poule prépare les oeufs pour les petits ... normal . ah papa poule, comme si c'était les miens! sont à l'école.. hélas! 

la plus belle actualité.  Jésus. 

... près de petit frère.  parfois on est heureux.  C'est drôle comme sensation, je ne sais pas si c'est une réalité objective ou si c'est de l'illusion.. voilà, voilà. Sur un nuage. Quel silence... 

avec toutes mes prières et mon affection, très bonnes et saintes fêtes de Pâques.  2011 mes dernières pâques à l'abbaye ! j'espère que Ben nous jouera encore quelques morceaux d'orgue.. office des ténèbres osb superbe avec petit novice ! 

Philippe 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 30 Mars 2021

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 30 Mars 2021

 

 

 

 

 

bonnes et saintes fêtes de Pâques ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 30 Mars 2021

 

 

 

 

 

Chers bienfaiteurs du Chavagnes International College .

Nous venons de commencer la Semaine Sainte, occasion de rentrer dans une médiation plus profonde des souffrances du Christ.

Mais cette méditation nous rappelle que géographiquement parlant, dans la proximité de l'endroit où Notre Seigneur a souffert, on a aujourd'hui aussi des Chrétiens qui participent par leur souffrances aux souffrances du Christ.

Qu'il soit par la persécution ou par la situation politique ou sociale actuelle qui touche énormément le Proche Orient. Prenant conscience de cette réalité, notre école, soutenue par la Fondation Catholique Britannique CATHOLIC BOYS EDUCATIONAL TRUST a pris la décision de s'impliquer et d'aider.

Notre seul moyen d'aide est l'éducation, bien évidemment. Pour l'instant, dix garçons du Proche Orient ont reçu des bourses d'étude dans notre établissement (8 Libanais et 2 Syriens). Les élèves Libanais sont déjà arrivés, un en janvier et les derniers 7 la semaine dernière. Grâce à votre générosité, après avoir reçu les visas, ils ont eu la possibilité de venir jusqu'en France. La situation économique du Liban aussi bien que la situation matérielle de leurs familles auraient pas fait que ce voyage, ce projet, soient tout simplement impossibles.

Au nom de notre école et des élèves arrivés (Elio, Silvio, Hani, Charbel, Giorgio, Yvan et Miguel) nous voulons exprimer notre gratitude pour votre apport financier pour l'achat de leur billets d'avion. Nos prières accompagnent actuellement les derniers deux Syriens qui attendent leur rendez-vous avec le Consulat Français de Beyrouth pour déposer leur dossier.

Que Dieu vous bénisse et qu'Il vous récompense ! Nous vous souhaitons une bonne et fructueuse montée vers Pâques !

Père Nicolas Cibian, aumônier

 

 

Saintes fêtes de Pâques. @+ Philippe. 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 29 Mars 2021

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 29 Mars 2021

 

 

 

 

 

pour mr. l'abbé Duchêne, sainte semaine, priez pour moi; notre envoyé spécial ne nous a pas précisé les horaires pour la semaine sainte.. !  

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 29 Mars 2021

 

 

14 Mars 2021 .
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 pour mr. l'abbé Duchêne, sainte semaine, priez pour moi. 

Nouvelle Zélande fssp+ 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 29 Mars 2021

 

 

 

 

priez pour nous.

 

 

Il est né à Mat i Jushi, Albanie, le 5 février 1920 et a été martyrisé à Përmet, comté de Gjirokastër, Albanie, le 28 mars 1947.

 Béatifié  pendant le pontificat du Pape François, par le cardinal Angelo Amato, s.d.b., préfet de la Congrégation pour les causes des saints et légat papal, devant la cathédrale Saint-Étienne de la ville de Scutari, le 5 novembre 2016

 

 Il est célébré le 28 mars Dedë Maçaj ou encore Gjonaj est né dans la ville de Mat i Jushi, Albanie, le 5 février 1920. Elève du Collège Javeriano de Scutari, dirigé par les pères jésuites, il a terminé sa formation à l'Université pontificale Urbaniana. Il fut ordonné prêtre à Rome en 1944. L'année suivante, il retourna dans son pays natal, juste au début de la persécution religieuse lancée par le régime communiste. 

 

Initialement vice-curé de la cathédrale de Scutari, il fut le successeur de Don Ndre Zadeja, curé de Sheldija, fusillé le 25 mars 1945. Peu de temps après, il fut appelé au service militaire, chargé d'être le conducteur d'une ambulance.

 

 À cause de lui, ses voyages à Rome et son rôle de prêtre le rendirent méfiant aux yeux des responsables du régime. L'occasion de l'arrêter est venue quand il a eu un incident avec son ambulance et il est revenu tard au régiment: il a été bientôt accusé de sabotage. Torturé pendant quinze jours, il était presque méconnaissable de ses camarades soldats. 

 

Devant toute la troupe et en sa présence même, le commissaire politique du régime a annoncé:

 

 «Nous nous méfions des ennemis les plus forts de vous et de vos camarades et de notre armée, voire des coups de traîtres comme vous».

 À ce moment-là, alors que des soldats fidèles au parti communiste étaient présents dans la troupe, il a demandé: 

 

"Que mérite ce dangereux espion du Vatican?" 

 

La réponse a été: "Une balle dans la tête!" 

Il se souvint terriblement de la question de Pilate devant la foule qui condamnait Jésus à la crucifixion. Ainsi, au moins sans l'existence d'un procès-farce, dépouillé de la monnaie militaire, Don Dedë a été enchaîné et conduit devant le mur des exécutions, avec huit soldats prêts à tirer. Il tomba à genoux et, à voix basse, se mit à prier.

 Le commissaire politique s'est approché de lui pour le réprimander, mais il a répondu d'une voix ferme: 

«Laissez-moi tranquille» et a repris sa prière. Tout à coup, s'adressant au peloton, il prononça ses derniers mots avec un ton de voix qui contraste apparemment avec sa silhouette: «Devant Dieu, en présence duquel je dois aller devant vous, chers soldats, je déclare que je suis assassiné à cause de haine contre l'Église catholique. « 

 Et je le dis sans amertume ni haine pour ceux qui sont sur le point de me tirer dessus. Enfin, les yeux au ciel et d'un large geste devant les persécuteurs, il a crié:

 

 «Vive le Christ Roi! Vive le Pape! Vive l'Albanie! »

 

La première volée de balles n'a pas semblé le blesser, à la stupéfaction des soldats. Il a marché environ un mètre en avant, continuant toujours la prière. «Il est innocent, sauvons-le!» 

Certains membres du peloton ont plaidé, mais les militants du Parti communiste ont crié plus fort: «Une balle dans la tête! Une balle dans la tête! ". Ce n'est qu'à ce moment-là que le prêtre tomba sans vie sur le sol; il avait 27 ans. L'un des 38 martyrs albanais dirigés par Mgr Vinçenc Prennushi, le père Dedë Maçaj a été béatifié à Scutari le 5 novembre 2016. Le père Ndre Zadeja et dix-huit autres prêtres diocésains font également partie du même groupe.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 26 Mars 2021

 

 

 

 

and my organist, Prague, Pologne, Australie... etc... 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 25 Mars 2021

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0