divers

Publié le 6 Novembre 2019

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 6 Novembre 2019

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 6 Novembre 2019

 

 

Juan Baixeras Berenguer, mártir claretiano de Barbastro, nació el 21 de noviembre de 1913. Sus ultimas palabras escritas fueron: Vivan los Sagrados Corazones de Jesús y de María!

Juan Baixeras Berenguer, martyr claretiano de barbastro, est né le 21 novembre 1913. Ses derniers mots écrits ont été : vive les sacrés cœurs de Jésus et de Marie !
 

Le diocèse de Barbastro-Monzón (environ cent mille habitants, dans la province de Huesca, Aragon) entame le processus de béatification de 241 martyrs, dont 31 laïcs, tués dans la persécution antireligieuse sur son territoire entre 1936 et 1939.


Le 15 octobre 2019, le Conseil presbytéral a approuvé l'initiation de la cause de béatification de :

- 204 prêtres diocésains,
- 6 séminaristes
- et 31 martyrs laïcs.

Ils furent assassinés sur le territoire actuel du diocèse de Barbastro ainsi que dans les paroisses des Altoaragonesas qui appartenaient à l'époque au diocèse de Lérida.

"Il doit y en avoir beaucoup d'autres, mais ce sont ceux que nous avons vus le plus clairement. Nous avons terminé le travail le 31 août et nous prenons maintenant les mesures appropriées pour ouvrir le dossier à Rome. Le Vatican devra autoriser le processus ", explique le Vicaire général, historien et membre de la Commission historique pour la cause des martyrs, Angel Noguero.

Le diocèse a annoncé qu'il prépare un site web avec toutes les informations sur les martyrs du territoire, avec leurs dates, lieux et histoires de vie et de martyre, qui sera publié dans les prochains mois.

Barbastro-Monzón célèbre ce mercredi 6 novembre une célébration religieuse pour tous les bienheureux martyrs du Haut-Aragon oriental (d'autres diocèses espagnols se souviennent aussi de leurs martyrs et victimes de persécutions à cette date). L'Église des Clarétains de Barbastro accueillera à 20h00 l'Eucharistie solennelle présidée par l'évêque Ángel Pérez, qui a encouragé les fidèles à participer à la célébration.
 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 4 Novembre 2019

 

Seulement 1 mariage sur 10 en Catalogne est catholique : il y a six ans, ils étaient 2 sur 10, peu nombreux, mais deux fois plus nombreux.

 

Au total, 27 000 mariages ont été célébrés en Catalogne en 2018, selon la législation en vigueur, dont 24 000 (presque 89%) étaient des mariages civils. Plus du tiers des mariages (9 734) ont plus de 35 ans

Il convient de garder à l'esprit qu'un mariage civil sur 24 était en fait un "mariage" de même sexe (539 "mariages" entre femmes et 516 entre hommes) et qu'en outre, 3 051 mariages civils comprenaient au moins un divorcé qui s'était remarié.

 

Depuis cette année-là, les mariages catholiques sont une minorité, et maintenant ils sont presque une rareté statistique non pertinente. Même si l'on exclut les "mariages" homosexuels et les couples mariés divorcés (qui ne peuvent aspirer à un mariage sacramentel - sauf si leur union précédente est déclarée nulle et non avenue) est un très petit chiffre.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 3 Novembre 2019

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 2 Novembre 2019

 

 

 

Jour de colère, jour fameux,
Qui réduira le monde en cendres
selon les oracles de David et de la Sibylle.
 
Quelle terreur règnera
quand le juge viendra
tout examiner avec rigueur.
 
La trompette répand étonnamment ses sons,
parmi les sépulcres de tous pays,
rassemblant tous les hommes devant le trône.
 
La mort sera stupéfaite, comme la nature,
quand ressuscitera la créature,
pour être jugée d’après ses réponses.
 
Un livre écrit sera produit,
dans lequel tout sera contenu ;
d’après quoi le monde sera jugé.
 
Quand le juge donc tiendra séance,
tout ce qui est caché apparaîtra,
et rien d’impuni ne restera.
 
Que, pauvre de moi, alors dirai-je ?
Quel protecteur demanderai-je,
quand à peine le juste sera en sûreté ?
 
Roi de terrible majesté,
qui sauvez, ceux à sauver, par votre grâce,
sauvez-moi, source de piété.
 
Souvenez-vous, Jésus si doux,
que je suis la cause de votre route ;
ne me perdez pas en ce jour.
 
En me cherchant vous vous êtes assis fatigué,
me rachetant par la croix, la passion,
que tant de travaux ne soient pas vains.
 
Juste Juge de votre vengeance,
faites-moi don de la rémission
avant le jour du jugement.
 
Je gémis comme un coupable,
la faute rougit mon visage,
au suppliant, pardonnez Seigneur.
 
Vous qui avez absous Marie-Madeleine,
et, au bon larron, exaucé les vœux,
à moi aussi vous rendez l’espoir.
 
Mes prières ne sont pas dignes (d’être exaucées),
mais vous, si bon, faites par votre bonté
que jamais je ne brûle dans le feu.
 
Entre les brebis placez-moi,
que des boucs je sois séparé,
en me plaçant à votre droite.
 
Confondus, les maudits,
aux flammes âcres assignés,
appelez-moi avec les bénis.
 
Je prie suppliant et incliné,
le cœur contrit comme de la cendre,
prenez soin de ma fin.
 
Jour de larmes que ce jour-là,
où ressuscitera, de la poussière,
pour le jugement, l’homme coupable.
 
À celui-là donc, pardonnez, ô Dieu.
Doux Jésus Seigneur,
donnez-leur le repos.
 
+
 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 1 Novembre 2019

 

 

 

bonne et sainte Fête !

+

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 1 Novembre 2019

 

 

Pour la première fois, l'Espagne aura un panthéon pour les enfants . Selon les rapports de l'archidiocèse de Valence (Espagne), le panthéon sera béni le 1er novembre prochain, jour de la Toussaint, dans le cimetière paroissial de la ville de Torrent, comme annoncé par l'Association Torrent Yes to Life, promoteur de l'initiative.

Le panthéon a une image de la Virgen de los Desamparados, patronne de Valence, une figure d'ange et des espaces à la base pour d'éventuelles sépultures. Comme expliqué, cette initiative vise à " reconnaître la dignité humaine dès le moment de la fécondation ".

Amparo Baviera, président de Torrent Yes to Life, a expliqué que le panthéon a deux espaces dans sa base pour "recevoir des embryons et des foetus, des enfants qui n'ont finalement pas terminé leur processus de gestation pour différentes raisons : fausse couche, naturelle, induite.

Il a également souligné que " ce monument aide à reconnaître la dignité de la personne humaine dès le moment de la fécondation car, depuis lors, il y a un nouvel être humain dans le sein maternel.

 L'objectif de ce panthéon est que "les parents et les proches de ces bébés qui ne sont pas encore nés aient un endroit pour les enterrer et aussi pour les aider dans leur processus de deuil, ce qui n'est pas facile.

Comme ils l'expliquent, le nouveau panthéon est situé au pied d'une image de la Virgen de los Desamparados, patronne de Valence et au sommet est la figure d'un petit ange "comme un symbole de l'innocence et la pureté de ces enfants à naître.

"Actuellement, beaucoup d'enfants avortés sont considérés dans de nombreux cas comme des déchets médicaux et finissent à la poubelle ou dans l'industrie cosmétique. Avec cette initiative, nous avons l'intention de contribuer à la victoire de la culture de la vie sur la culture de la mort", a-t-il déclaré.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 30 Octobre 2019

 

en union de prières pour tous les moines de la Congrégation de Solesmes,  pour ceux qui sont persécutés.

 

"Bienaventurados los perseguidos por causa de la justicia, porque de ellos es el Reino de los cielos."

 

"Bienheureux ceux qui sont persécutés pour la

justice, car le Royaume des Cieux est à eux . "

“Todos me abandonaron y nadie me asistió.

"-Que Dios los perdone-. Pero el Señor me ayudó y me dio fuerzas para anunciar íntegro el mensaje, de modo que lo oyeran todos los gentiles”.

St paul à Thimotée.

"Dichosos los que trabajan por la paz, por que serán llamados hijos De Dios ."
.

+

Nous, moines, luttons pour la justice, la vérité et la paix. Il ne peut s'agir d'une paix imposée par le pouvoir en marge de la justice et contournant les droits des faibles humains.

Mais ce que nous exigeons de nos dirigeants est une exigence pour chacun d'entre nous. Saint Benoît exige de l'abbé qu'il corrige ses moines et ne laisse pas le mal prendre racine et s'imposer dans le monastère. Puis il demande à l'abbé de corriger ses frères et en même temps de faire amende honorable pour ses propres défauts. Ce sage conseil de saint Benoît doit être appliqué par nous tous dans nos relations fraternelles. Nous sommes tous pécheurs et ce que nous ne pouvons pas garder le silence sur ce qui ne va pas, nous ne devons pas nous gâter. Notre désir que le Royaume de Dieu vienne dans notre monde et ne s'enracine pas seulement dans nos cœurs, exige que chacun de nous travaille dur pour supprimer les obstacles dans nos cœurs par manque de renoncement à soi.

Le seul chemin est Jésus, et c'est ainsi qu'Il a d'abord marché, c'est le chemin de croix. Il est sur la croix et quiconque veut Le servir doit être là où Il est.

Le Seigneur est le seul chemin, Il est le salut. Cette vérité primordiale peut devenir une connaissance abstraite engourdie sans influence effective sur notre vie. Avoir soif de vraie sagesse pour nous aider à canaliser notre existence et à ne pas tourner autour du pot est la seule chose qui devrait nous préoccuper. Les jours passent, agités par les nombreuses activités que nous avons à faire, mais sans faire attention à l'essentiel.

La prière, au contraire, est comme le thermomètre de notre foi, mais d'une foi vivante, qui est la seule valable : la foi unie aux œuvres. Soit c'est une foi qui transforme notre vie, soit c'est une foi morte. Et la preuve que cette foi est animée par la charité, c'est qu'il y a du progrès dans la charité et la prière, c'est-à-dire que l'amour de Dieu et du prochain grandit ou devient paralysé et presque mort ou complètement mort.

La prière est sans doute le repos de l'âme, mais c'est aussi une croix dans le sens où dans la prière la lutte contre notre égoïsme est rendue claire, parce que la prière est de se mettre entre les mains de Dieu, c'est de vivre dans Sa volonté et non dans la nôtre ; la prière est renonciation à nos propres critères, de vivre dans la volonté de Dieu et non dans une simple résignation réticente.

Et quand on passe de la résignation et de l'endurance à l'embrassement de la croix par amour pour celui qui a embrassé la croix, par amour pour nous, la vie change complètement. Puis nous passons des ténèbres à la lumière, de l'angoisse à la joie.

P. José Ignacio González Villanueva

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 30 Octobre 2019

 

regina sanctorum omnium,

ora pro nobis

+

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0