Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

divers

Publié le 22 Juin 2019

 

 

 

 
Ce samedi 22 juin 2019, a lieu la troisième édition de la Journée nationale des blessés de l’armée de Terre. Le capitaine Erwann, des écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, dans le Morbihan, est l’un d’eux. Il raconte.

Le capitaine Erwann est chef de section à l’école militaire interarmes (EMIA) de Saint-Cyr Coëtquidan, à Guer, dans le Morbihan. Le militaire de 27 ans, se souviendra toute sa vie du 22 mars 2018 comme du 14 juillet 2018.

Pour la première date, le capitaine est en mission à Kidal, au nord-est du Mali. « Il est 6 h 50. Une pluie d’obus s’abat sur notre camp, huit au total, nous sommes attaqués. Je sors de ma tente afin de me mettre à l’abri dans un véhicule blindé léger », retrace le militaire, d’une voix posée, prenant le temps de détacher chaque mot.

Très vite, il se rappelle que c’est son peloton qui est de garde. « Il faut que je me rende à l’autre bout du camp pour coordonner nos points de défense. »

« Je suis comme un légume porté sur une civière »

Sur le chemin, un obus explose à 20 mètres de lui à peine et le projette très violemment au sol. « Sous l’effet de l’adrénaline, je parviens à me relever, à rejoindre le poste d’entrée, à faire le point avec mes hommes à la radio. Mais la tête me tourne, j’ai besoin de m’asseoir, je m’écroule et perds connaissance… »

Le camp comptera 17 blessés. Le capitaine Erwann est transporté à l’infirmerie. « Lorsque je reprends connaissance, mes membres ne répondent plus, je suis comme un légume porté sur une civière, se remémore-t-il. Deux médecins constatent que je n’ai pas d’éclats d’obus mais pensent que ma moelle épinière a pu être touchée par le souffle » de l’explosion.

Le capitaine est inquiet pour ses hommes, « mais aussi, cela peut paraître futile, par des notations que je n’ai pas eu le temps de remettre »

Des examens dans un hôpital de campagne à Gao, au Mali, montrent qu’il n’y a rien de cassé. « Des camarades de promotion sont venus me voir, cela me fait chaud au cœur. Je vois de l’inquiétude dans leurs yeux, je me rends compte que mon état peut être définitif. »

« Pas de blessures physiques sans blessures psychiques »

« Je suis rapatrié très rapidement en France, à l’hôpital d’instruction des armées de Percy, seulement 24 heures après l’explosion », poursuit-il. À la sortie de l’avion, quatre camarades de régiment sont présents : « Je suis touché par cette surprise, le mot fraternité prend tout son sens. »

Une batterie d’examens montre qu’il n’y a aucune lésion définitive. Vient le temps de la rééducation, « avec l’aide de personnels médicaux exceptionnels, je dois me relancer, vaincre mes peurs, me mettre debout. Je pense à mon grand-père, mon modèle militaire, plusieurs fois blessé qui s’est toujours relevé. »

Mi-juin, il sort. « J’ai réussi à remarcher. J’ai récupéré 95 % de mes facultés. Je suis en vie. Je suis toujours suivi sur le plan physique et psychologique, car il n’y a pas de blessures physiques sans blessures psychiques. »

Pendant son hospitalisation, il n’y a pas un jour où il n’a pas eu de visites, confie-t-il : « En avril, mon chef de corps est venu me voir. Lui aussi a failli laisser sa vie à Kidal, un mois plus tôt. Son véhicule a sauté sur une bombe artisanale, tuant nos deux frères d’armes qui étaient à l’avant. Mon chef de corps a été gravement blessé. »

« Même meurtri dans la chair et dans l’esprit, on peut se relever »

Mais si son colonel était présent, c’était pour lui faire une requête bien particulière : « Il m’a demandé, si j’étais rétabli, d’être son porte-étendard lors du défilé du 14-Juillet. Très honoré mais marchant peu, je ne voyais pas comment nous allions défiler l’un et l’autre… »

 

Pourtant, « nous avons pu le faire », poursuit le capitaine Erwann. « Lui, malgré sa douleur, a laissé sa canne pour défiler à la tête de son régiment. J’étais fier derrière mon colonel. D’autres blessés étaient dans les rangs. Une belle preuve que même meurtri dans la chair et dans l’esprit on peut se relever. »

Le capitaine Erwann n’a jamais baissé les bras. Malgré ce fait de guerre à Kidal, la question de tout quitter ne se pose même pas, explique-t-il : « Sans l’armée je serais tout simplement malheureux. Cette journée nationale [des blessés de l’armée de Terre] reste importante. Nous honorons nos morts, c’est normal. Cependant, il est important de donner de la visibilité à cet événement, car les blessés militaires on en parle peu ou pas. »

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 20 Juin 2019

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 20 Juin 2019

 

 

Gracias, splendide !!!  ,  y que tengan unas buenas y felices vacaciones !!! mis oraciones por ustedes!

 

Le mercredi 1er mai a eu lieu à l'Escolanía del Valle de los Caídos la fête traditionnelle de l'évêque, d'origine médiévale, comme expliqué ailleurs sur ce site.

L'investiture de Son Excellence et de Monseigneur Monseigneur Hernán Z. G., accompagné de son Vicaire, le très illustre M. Manuel R. S., et de son Secrétaire, le très illustre M. Rodrigo B. R., a eu lieu dans la chapelle de la Vierge de Lorette avant la Sainte Messe conventuelle de 11 heures,

Après la messe et les photos, les familles ont visité le dôme et puis il y a eu le baiser de la bague et la distribution de bonbons pour tous les enfants dans le cloître de l'Escolanía.

Après le repas familial fraternel à l'Hospedería, l'acte de l'après-midi a été célébré à 16h00 dans la salle des Assemblées : M. Obispillo a lu la proclamation, puis les étudiants de deuxième année de l'ESO ont joué une pièce de Carlos Arniches : "Les athées". Comme toujours, à la fin du théâtre a procédé à la remise des trophées sportifs et des diplômes et des prix dans la zone scolaire, pour finalement conclure avec quelques chansons dirigées par les étudiants de 2 º ESO. Après la cérémonie, les enfants de chœur ont eu droit à quelques jours de repos mérité avec leurs familles et ils sont revenus chanter la Sainte Messe le dimanche 5. Pendant ces jours-là, d'anciens scolastiques de la "Nova Schola" sont venus renforcer le chant des moines à la messe conventuelle.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 18 Juin 2019

 

Felicidades Alexandro, te beso!

L'"enfant prodige" d'Almoradí augmente sa légende musicale
Le corniste de 11 ans Alexandro García remporte deux autres prix internationaux en moins d'un mois.

L'"enfant prodige Almoradi" triomphe à nouveau en Europe. Alexandro García Antolinos ajoute deux autres prix à son palmarès, cette fois à Berlin (Allemagne) et à Cracovie (Pologne). Le jeune musicien, qui étudie au Conservatoire Pedro Terol d'Orihuela, a reçu plus de trente prix nationaux et internationaux. A l'âge de 11 ans, il a déjà remporté les premiers prix de plusieurs des plus importants concours musicaux du monde. Après ses premiers prix et plusieurs ors à Londres, Berlin, Salzbourg, Vienne, Rome et Bruxelles, cette année 2019 a brillamment démarré, puisqu'après son triomphe à New York il y a deux mois, il l'a fait à nouveau à Berlin avec son deuxième instrument, le cor naturel (vieux cor sans valves ni pistons) et à Cracovie.

Le jeune corniste, étudiant au Conservatoire "Pedro Terol" d'Orihuela, a remporté, pour la troisième année consécutive, l'un des premiers prix du "Concours international de musique Rising Stars Grand Prix Berlin 2019". Il s'agit d'un prestigieux concours d'interprétation musicale qui réunit chaque année les meilleurs musiciens au niveau international et qui se déroule dans la capitale allemande. Le concours est ouvert aux musiciens du monde entier et se concentre principalement sur la musique classique, folk, traditionnelle et jazz. Alexandro García a participé à la section des solistes, cuivres dans la catégorie junior (jusqu'à 12 ans), en remportant le premier prix.

Le jury était composé de Caroline Fischer, pianiste soliste internationale avec de nombreux prix et performances dans les auditoriums les plus prestigieux du monde entier, du professeur de piano et de musique de chambre à l'Université des Arts de Mannheim en Allemagne Paul Dan, Vladimir Tolpygo, Stefan Wagner, trombone principal de l'Orchestre philharmonique de Munich, Michael Kaulartz, tuba principal de l'Orchestre symphonique national islandais et Ludovica Bello, membre du chœur du Théâtre national de Mannheim. A cette occasion, il y avait des participants de plus de 35 pays différents et avec leur propre niveau de virtuosité, de sorte que le jury n'a pas eu un choix facile.

L'"enfant prodige" Alexandro García a conquis tout le monde avec le son incroyable de la corne naturelle, que très peu de gens dans le monde dominent à un si jeune âge et de grande difficulté, avec laquelle même certains cornistes  adultes n'osent pas.

De plus, en moins d'un mois, Alexandro a remporté un autre prix international, cette fois à Cracovie, au Concours International de Musique OPUS 2019 organisé par la Fundación Vide et Arte Fundacja Life & Art, avec plus de 100 interprètes du monde entier dans les domaines du piano, cordes, chant, vent, métal, percussion et musique de chambre, le jeune Almeriain a remporté le jury dans la section cuivres pour l'interprétation de concerts pour cor et orchestre de Mozart. En plus du premier prix, le directeur du concours lui a remis l'un des prix spéciaux. Alexandro García Antolinos continue d'accroître sa légende.

para visitarlo en Alicante, concertar una cita con un año de antelación! merci pour l'invitation, et les très belles photos ... splendides.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 13 Juin 2019

 

en présence de mgr Jacolin, évêque de Luçon

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 5 Juin 2019

 

 

 

photo sdis 17

"Au nom du ministre de l’Intérieur, je te décerne cette médaille d’honneur pour un acte de courage et de dévouement"

 

[A 11 ANS, IL REÇOIT UNE MÉDAILLE POUR ACTE DE COURAGE ET DÉVOUEMENT]


En octobre dernier, les sapeurs-pompiers étaient appelés suite à un coup de vent ayant menacé un groupe de dériveurs à La Rochelle. A leur arrivée sur la plage, ils ont rencontré Arthur, un jeune héros qui venait de sauver 3 de ses camarades :
- Le premier, en difficulté dans la houle, en dégréant son bateau afin de le ramener sur la plage
-Le second, en allant le chercher à la nage alors qu'il était entrain de dériver sur les rochers
-Et le dernier, en hypothermie dans l'eau, en nageant pour le rejoindre, puis en le hissant à bord de son bateau qui avait dessalé.
Après avoir mis en sécurité ses amis, Arthur est allé demander de l'aide au restaurant voisin, et appeler les secours.
Impressionnés par le sang-froid du jeune garçon qui n'a pas hésité à affronter la houle et le vent pour secourir ses camarades, les sapeurs-pompiers ont proposé au préfet de lui remettre une médaille pour acte de courage et de dévouement.

C'est ainsi qu'Arthur a été distingué la semaine dernière, dans la cour de son collège à La Rochelle.

hospitalité des armées.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 1 Juin 2019

 

 

 

Laura Arias Palomino de Cordoue n'a que 11 ans et sa carrière musicale l'amène cet après-midi à donner un concert à Séville, à la Casa de los Pianistas, où elle a l'occasion de démontrer sa virtuosité contre des partitions de Beethoven, Bach, Moszkowski, Mozart et Granados. Là, le public aura l'occasion de voir comment les qualités musicales innées ont la formation et la discipline nécessaires pour ouvrir la voie en tant que pianiste de concert.

Laura a commencé quand elle n'avait que cinq ans et à l'âge de huit ans, elle est entrée au Conservatoire professionnel de musique de Ziryab, où elle étudie actuellement pour le troisième degré, quelque chose d'inhabituel à voir dans ces écoles. Ce processus est complété par des master classes données par des musiciens de renom tels que Leonel Morales (2019/18), Pabel Gililov (2019), Leo de María (2018), Tommaso Cogato (2019/18/17), Mariarosaria D´Aprile (2017/18), Angel Damián Sanzo (2017), Adrián Oetiker (2017), Mario Hossen (2017), Luis Fernando Pérez (2016). Julián Sanz Rioboo (2016) et autres.

Parallèlement, Laura Arias a déjà donné de nombreux concerts et a participé à divers concours. Ainsi, cette année, elle a remporté le premier prix du XIXe Concours international de musique Grand Prix Virtuoso de Londres et le premier prix absolu du cinquième Concours international de piano de la ville de Séville. A ces reconnaissances maximales, il faut ajouter les premiers prix du IV Concurso de Interpretación Musical Villa Ducal de Osuna et du Diego Coca Morales pour la meilleure interprétation de Chopin. Il s'est également classé deuxième au 8ème Concours International de Piano María Herrero Ciudad de Granada, au 5ème Concours International de Piano Vila de Xabia Rotary et au 4ème Concours International de Piano Julio García Casas de Séville, entre autres

Avec seulement 11 ans, elle a aussi son propre enregistrement. Le 30 avril, au Consulat du Portugal à Séville, sera présenté le CD qui réunit les gagnants du 5ème Concours International de Piano Ciudad de Sevilla.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 29 Mai 2019

 

Le 501e régiment de chars de combat est en deuil et s'associe à la douleur de sa famille et de ses frères d'armes. Le brigadier POTIER est mort le mardi 21 mai 2019 des suites de ses blessures causées lors de son accident, en opération extérieure au Liban, dans l’accomplissement de sa mission.

 Brigadier Erwan POTIER

Erwan POTIER naît le 28 décembre 1995 à Senlis dans l’Oise. Après avoir obtenu un CAP installateur thermique, il fait le choix du métier des armes en entamant une carrière en qualité d’engagé volontaire de l’armée de terre pour une durée de 3 ans à compter du 2 août 2016, au titre du 501e régiment de chars de combat à Mourmelon-le-Grand.

Dès son arrivée au régiment, il suit une formation générale initiale au Centre de Formation Initiale Militaire à Valdahon jusqu’au 28 octobre 2016 à l’issue de laquelle il est affecté au 5e escadron. Afin de se spécialiser, il poursuit son instruction militaire et obtient le 16 décembre suivant le certificat pratique « cavalier d’accompagnement tireur » avec la note de 12,80/20.

Faisant preuve d'exemplarité, il se distingue très rapidement par son enthousiasme et sa détermination. Élevé à la distinction de 1re classe le 3 février 2017, il est fier de servir sa patrie et rayonne parmi ses frères d’armes. Participant à la mission « Sentinelle » avec son unité du 3 avril au 7 juin 2017 à Antibes, il accomplit avec professionnalisme sa mission.

Le 10 novembre 2017, il est désigné pour une première expérience opérationnelle d’une durée de 4 mois au sein de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban dans le cadre de l'opération "DAMAN XXIX" dans sa fonction de cavalier d’accompagnement tireur.

Au cours de ce mandat, il s’est totalement impliqué dans les missions de patrouille au profit de sa section en prenant systématiquement une part active dans la collecte des renseignements. Il s’est particulièrement distingué le 17 novembre 2017 dans le village de MEISS EJ JEBEL, lors de l’opération P5 alors que durant la traversée du village, plusieurs individus s’en prennent au véhicule en tête du dispositif. Il a réalisé un compte rendu clair et précis à son chef de bord, permettant à ce dernier la diffusion de l’information et la prise de mesures de protection rapide, contribuant au désengagement du dispositif en toute sécurité. Son attitude, sa sérénité, son professionnalisme et son sang-froid sont remarqués.

Le 12 février 2018, au cours d’un déplacement vers une Blue Line Patrol dans le Spanbatt, le chasseur de 1re classe Erwan POTIER a été grièvement blessé lors d’un accident en Véhicule Blindé Léger. Il est rapatrié dans un avion médicalisé pour être admis en service de réanimation de l'hôpital militaire à Percy, puis, transféré dans un établissement spécialisé en juin 2018.

Après avoir courageusement lutté pendant de nombreux mois, il succombe le 21 mai 2019.

Toujours volontaire, il a, au-delà de sa mission, participé à la vie de groupe et du peloton avec rigueur et spontanéité. Ses chefs comme ses pairs saluent en lui le soldat très professionnel, le camarade attachant et le frère d’armes fidèle.

Titulaire de la médaille outre-mer avec agrafe Liban le 29 novembre 2017, la médaille de protection militaire du territoire lui est attribuée le 31 décembre 2017. Le 1er janvier 2018, il se voit décerner par son chef de corps la médaille de bronze de la défense nationale, échelon bronze avec agrafes « missions d’assistance extérieure » et « arme blindée cavalerie », puis la médaille ONU le 8 février 2018. La médaille des blessés lui est accordée le 2 juillet 2018, suivie le 3 juillet par la médaille des blessés libanaise. La croix de la valeur militaire avec étoile de bronze lui est attribuée le 12 septembre 2018. Titulaire du titre de reconnaissance de la nation le 14 mars 2019, il obtient la croix du combattant le 29 mars 2019. La médaille militaire lui est conférée le 29 mai 2019.

Il a été promu au grade de brigadier à titre exceptionnel le 21 mai 2019.

Agé de 23 ans, le brigadier Erwan POTIER était célibataire. Il est mort des suites des blessures causées lors de son accident dans l’accomplissement de sa mission.
 
 
 
 
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 25 Mai 2019

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 23 Mai 2019

 

 

Un prix sera remis aux sapeurs-pompiers, le 29 octobre prochain à Paris, en reconnaissance de leur héroïsme face au terrible incendie qui a partiellement ravagé la cathédrale Notre-Dame, le 15 avril dernier.

À fait exceptionnel, prix exceptionnel ! Les sapeurs-pompiers de Paris vont recevoir, en octobre prochain, un prix européen du patrimoine pour leur intervention du 15 avril dernier lors de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame. Un prix qui vient récompenser le courage de ces héros du quotidien. « Ce prix exceptionnel leur est décerné en reconnaissance et en admiration de leur combat courageux et victorieux contre les flammes qui ont dévasté Notre-Dame de Paris le soir du 15 avril 2019 », explique Europa Nostra, dans un communiqué.
 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0
<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 200 300 > >>