spiritualite

Publié le 3 Août 2007

Le silence est d'or. Le  petit placide apprécie  particulièrement. Alors  pourquoi un blog, il n'en sait plus trop rien.

Il n'a pour seul témoin que le Seigneur. Marcher devant lui, nous approcher de lui, nous unir à lui. N'est-ce pas au fond l'essentiel loin de toute la fourbe, des agitations.
Dom Delatte nous explique qu'il faut ouvrir les yeux, sortir de son sommeil; pour ouvrir les yeux il faut étouffer tous les bruits extérieurs. Il faut étouffer l'actualité quotidienne aussi bruyante soit-elle. Ouvrir les yeux pour secouer notre sommeil. Ce sommeil qui nous hypnotise. Ce sommeil de mouche tsé-tsé si dangereux qui nous laisse dans nos illusions, dans nos rêves, ... ce sommeil qui nous sécurise,  dans un certain sens.
La foi est l'onction qui sans doute nous permet d'ouvrir les yeux. C'est le saint chrème de l'aveugle. Alors les vraies réalités nous apparaissent.  Ouvrir les yeux " à la lumière déifique". 
Oui l'internet aveugle, la lumière est trop violente. Les compliments aveuglent, leurs lumières sont aussi trop violentes; la compagnie parfois aussi aveugle. Quand nous les ouvrons nos quinquets  pour une fois, oui nous ne voyons plus que cette réalité, la seule vraie, il n'y a rien au monde que le Seigneur et nous; tout le reste ne nous est que mirage, chimère, tromperie, trompes  l'oeil,  Dieu et moi. Lui et moi. En dehors, que l'on demande à Michel Serrault ce qu'il y a,  plus rien. 
Au fond du petit Placide, on en a rien à faire; il partira comme il est venu.  æu fond il est comme cette fourmi qui s'agitte sur le sol, qui va chercher sa tambouille et dont on a nul soucis. Une fourmi parmi d'autres milliers de fourmis. On ne sait plus qui elle est, si elle est à quoi elle sert. On marche dessus et on la piétinne parce qu'nn n'y a pas prêté attention. Personne n'y prête attention.
Et dom Delatte affirme que l'inattention est notre pire ennemi.

Dom Delatte commente la règle en disant alors que Dieu nous parle à tout instant,  mais nous sommes sourds aveugles et inertes sans vrai souci de la vérité. Cette seule  vérité  qui nous place à notre véritable place notre seule place de petite  fourmi.


Bon anniversaire encore à Pierre  Yves et  à Bénédicte...!!!!!  

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 19 Juillet 2007

Le  petit  Placide est entré au désert comme Agar. Agar chassée par  les  angliches,  ah non là c'est  par Abraham.
contraint, poussé, forcé....
Déserts..,  comme les souffrances qui précèdent l'accouchement. Il faut des sages femmes, ces personnes qui vous aiment vraiment, ... pour vous  accompagner dans de tels moments.

"Je regarde autour de moi...je considère... j'observe, j'attends. Personne autour de moi dit le psaume. C'est qu'il faut grandir et pour grandir,  le désert est nécessaire.

"Ah si tiens,  sur une ile,  quelqu'un qui m'aime vraiment.."  Il y a des étoiles comme ça  encore,  qui brillent dans la nuit  pleines de pudeur, pleines de sagesse et de réconfort. Ces étoiles que l'on scrute et dont on ne se lasse pas de regarder et dont la lumière ne vous éblouit pas. "belle étoile brille, brille, si tu brilles c'est que tu m'entends..!' Je chantais cela étant petit en écoutant Pinocchio.


Le petit Placide reste face à lui-même, devant sa propre histoire, son histoire, pas celle des autres... Il n'a plus que cela à faire d'ailleurs.
Les provisions d'Agar s'épuisent.. Même son enfant qu'elle jette, qu'elle abandonne dans un buisson, Agar en a ras le bol.
Le petit placide n'en a pas un, mais des centaines, pas un enfant mais des frères.
L'un d'eux se fait ordonner demain prêtre du Seigneur, prêtre moine. Le petit placide  ne va pas le jeter dans la fosse mais être particulièrement près de lui en ce jour... Veni Creator spiritus. On a pas demandé au petit Pacide pourtant de prendre part à une telle manifestation, il n'en a même pas été informé. Oui il aimait bien frère Bruno le petit Placide.


Je pensais à Agar. ...Alors l'Ange la  trouve prés d'une source.
Pour rencontrer le Seigneur, il faut avoir encore soif. aller au-delà de ce que l'on ne comprend pas sans doute. Souvent le Seigneur se trouve ainsi près de quelqu'un qui a besoin  d' eau. L'eau du baptême même si c'est un baptême de souffrances ou d'incompréhesions.  La source du petit Placide c'est saint Benoît, source inépuisable pourtant de bienfaits, "Vase d'or rempli de pierres précieuses..."

Il faut après l'abondance , avoir ces moments de ras le bol où seuls  nous prenons conscience enfin des réalités, des seules réalités, alors  nous ressemblons peut-être à des saint Augustin où nous avons une ressemblance avec un personnage comme Agar..

"donnez nous la patience, dans l'adversité, " (prière à saint Benoit.) notre pain quotidien...le pain de l'attente. Parfois il n'y a aucune réponse. Sur l'île, le pain est bon au moins. Et puis c'est tous les jours qu'il y en a sur la table et qu'on le déguste tant il a été fait avec amour et passion. Et même qu'il y a du vrai levain.
Ici le levain manque, celui qui donne de l'énergie, des vitamines!

  Agar, elle, elle se résout, elle plie,  elle plie finalement devant l'entêtement de son  Dieu trop jaloux. ...Elle craque, pleure et déprime.
Elle n'en a que faire du Motu Propriorum, ce n'est pas son affaire. C'est l'affaire des autres, ..
Elle, son affaire,  la plus importante c'est la rencontre évidente qu'elle fait avec son Seigneur... son seul Misere qui la place toute désolée et affligée  devant Dieu. " On m'a mis dans la fosse profonde, dans les liieux ténébreux et dans l'ombre de la mort" ps. 87

Pleurs de résignation, pleurs de soumission, pleurs de 'oui" dits  d'une manière pincée.. mais des 'oui' quand même. Y a-t-il d'ailleurs eu dans sa vie un non volontaire et absolu? ... depuis le oui de son baptême.
C'est fou comment Dieu s'y prend pour nous faire accepter malgré nous ses saintes volontés et saints désirs...
"Je multipllierai ta descendance,"  dit l'Ange à Agar. Il n'y a rien de stérile dans la désolation, rien que de la fécondité.


  Finalement on n'arrive même plus à pleurer.
On ne pleure plus. Parler de soi, de ses souffrance, le monde s'en fout Pourtant les brigands, les voleurs comme dit l'Evangile sont passés par là.
On aimerait que cette belle histoire continue. Ce sont des épisodes parfois interminables, comme à la télévision, dont on ne voit pas la fin. Chacun peut,  peut-être,  aussi dire qu'il n'en a pas visu l'épilogue.. le prêtre, le lévite.. à quoi bon s'appitoyer sur le sort d'une personne!.. lui offrir au moins l'hospitalité de son coeur.
  On passe son chemin. L'autre gémit, appelle et crie. Ses cris sont étouffés par les bruits de la planète. Il y en a tellement de ces bruits sourds et monotones.
On ne l'entend pas où on ne veut pas l'entendre. On sait que plus loin au prochain virage on aura plus souvenance même de son visage.

On regarde, on interroge.  ... Alors de la petite étoile (il y a des petits princes dessus !!)  parvient ce cri de confiance et d'espérance, "ne crains pas"....  Belle étoile brille, brille, si tu brilles, c'est que tu m'entends..!

Agar a dit oui ... au messager de Dieu et sans doute, le Seigneur attend le Oui du petit Placide pour le sortir de l'épreuve..... 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 10 Juillet 2007

Merci pour tout ce que j'ai reçu.
"ô vigne d'une extraordinaire fécondité dans la Maison de Dieu."

Oui Saint Benoit est fécond. La fécondité du patriarche est surprenante. Elle est paternelle, elle est maternelle, elle est spirituelle. 
Je crois oui, comme je disais à la spiritualité des étoiles qui meurent mais pour exploser dans une  autre dimension cent fois plus lumineuse.

La spiritualité de saint Benoit au fond ne nous amène que dans ces fonds obscurs, repoussants, insignifiants, morbides.  Mais pour y devenir féconds dans l'éternité.
Tout le reste ne me semble qu'aritifices du diable, du démon pour nous freiner dans  notre élan, et surtout pour nous faire croire qu'il n'y ait rien de tout cela qui ne soit vrai, que la seule Vérité ne sortirait que d'un forum, qu'il n'y en aurait pas d'autres.
Tout le reste est trompe-l'oeil de quelqu'un qui n'en a rien à faire de nos vies, et tout prêt à nous bercer de maintes et douces  illusions.  La liturgie ne nous amène que dans ces profondeurs, dans ces vides, dans ces riens. Le diable lui nous arrête facilement à tout l'aspect extérieur, mais il faut creuser. 
Il faut oser casser le noyau dur comme celui d'un kiwi. C'est à l'intérieur qu'il y a de la Vie.
Ce sont de nos déceptions, de nos vides, de nos ennuis, de nos dégoûts, de nos peines les plus profondes, les plus amères que naissent les plus belles étoiles.

Oui  je m'étonnerai de la fécondité toute paternelle du patriarche, de sa patience, de  son insistance, de son entêtement, enfin de compte de son amour pour ses fils, ses enfants protégés.

La spiritualité de saint  Benoit on ne la trouve assurément pas sur des étals de boucherie où la viande est étalée  attirant toute les mouches sur elle.
La spiritualité de saint Benoit, on ne la trouve que dans les cachots ténébreux et inconfortables de nos existences, dans l'insignifiant vécu et quotidien de nos vies.
Acceptée avec amour, acceptée malgré soi souvent, acceptée résigné, enfin, elle ne peut que nous amener à ces frontières de l'éternité, où toutes nos larmes seront séchées avec l'habit du saint Patriarche.
La spiritualité de saint Benoit c'est une spiritualité d'hommes responsables, c'est une spiritualité étonnante et sévère, décourageante mais si pleine d'espérance des réalités, des seules réalités du ciel.




Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 10 Juillet 2007


21200.JPG
Saint Benoît, priez pour nous.
Sainte fête à tous les
moines ..
qu'il réponde à tous nos besoins temporels et spirituels,
qu'il nous aide à acquérir les seuls biens éternels....
"recherche la paix, poursuis-là et fais le bien.."
sur les dura et aspera per quae itur ad Deum...
dans la nuit de l'intelligence et de la foi.


bougie.gif


    11 Juillet 2007.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 9 Juillet 2007

21200AC.JPG
O bon Père Benoît, chef et Patriarche des moines, espérance et consolation de tous ceux qui recourent à vous de tout leur coeur, je me recommande humblement à votre très sainte  protection. Daignez, en raison de l'excellence de vos mérites, me défendre  contre tous les ennemis de mon âme et m'accorder dans l'abondance de votre tendresse, la grâce de la componction et le don des larmes, afin que je puisse pleurer comme il convient et abondamment tant de fautes et d'offenses dont je me suis souvent rendu coupable depuis ma jeunesse contre l'aimable et désirable Seigneur Jésus-Christ, et afin que je mérite de vous louer et de vous honorer dignement.

O olivier, ô vigne d'une extraordinaire fécondité dans la maison de Dieu. O vase d'or massif, orné de toutes sortes de pierres précieuses, choisi par Dieu et très agréable à son coeur, enrichi d'innombrables dons de la grâce comme d'autant de diamants étincelants.  Je vous prie, je vous supplie, je vous conjure  de toute l'ardeur de mon coeur et par tous les désirs de mon âme, Père très bienveillant et doux Maître, de daigner vous souvenir devant Dieu du pauvre pécheur que je suis, pour que, dans sa bonté&, il me pardonne tous mes péchés, me maintienne dans le bien et ne permette pas que quelque malheur m'éloigne jamais de lui. Puisse-t-il, au contraire, m'admettre après vous, ô Père, dans la société  des Bienheureux et m'accorder la joie de le contempler; là je goûterai le bonheur éternel avec vous et avec l'immense armée de moines placée sous votre étendard. Daigne m'accorder cette grâce notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ, qui, avec le Père et le Saint-Esprit, vit et règne dans les sicècles des siècles.
Amen.

PRIONS.

Nous vous demandons, Dieu tout-puissant, en vertu des mérites et des exemples de notre Bienheureux Père saint Benoît, de ses disciples Placide et Maur, de la Vierge sa soeur scholastique et de tous les saints moines qui ont combattu pour vous dans les rangs de son armée et sous sa conduite, de renouveler en nous votre Esprit-Saint, afin que, sous son inspiration, nous luttions avec vigueur contre la chair, contre le monde et contre le démon. Et puisque la palme de la victoire ne s'obtient que par les fatigues du combat, donnez-nous la patience dans l'adversité, la constance dans les tentations et la prudence dans le danger. Donnez-nous l'éclat de la chasteté, le désir de la pauvreté, le mérite de l'obéissance et la fidélité résolue dans l'observance. Puissions-nous, forts de votre secours et unis par les liens de la charité fraternelle, nous acquitter de notre service avec une commune ardeur et traverser cette vie présente de manière à mériter d'entrer un jour, victorieux et couronnés, dans l'éternelle Patrie pour y être réunis aux phalanges des saints moines. Par le Christ Notre Seigneur.

Amen.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 22 Juin 2007

La lettre de révocation s'est faite sans appel. Les tribunaux,  sans que  l'on  puisse  faire appel ont jugé.  Il n'a pas été nécessaire de la présence de l'intéressé  pour le  jugement.  Cela rappelle  une autre vieille histoire., d'une autre barbarie...   "pas  assez efficace!" Lui, "trop efficace". Le monde a changé, il a évolué.

Telle  est  la sentance prononcée  pour  fuir  une  autre réalité, celle que l'on ne veut pas montrer, qu'il ne faut  pas  montrer.  Un des  maillons d'une chaîne..interminable,   une histoire parmi tant  d'autres... Telle la brebis que l'on amène à l'abattoir, et qui se tait sans rien dire.

J'ai connu quelqu'un qui était propriétaire de cannes  à sucre.  Un vieillard anodin. Il me racontait comment étant propriétaire en Afrique du Sud, il baffait  (c'était son expression) les "noirs". "Ils aimaient ça, il leur fallait cela ..." Un peu trop d'alcool et son histoire devenait encore plus morbide et sinistre avec les gestes en plus... et le pauvre noir qui était à ses genoux implorant pitié. Et toujours avec un sourire sadique l'on me narrait tout cela. Et il riait puant l'odeur de whisky. Je pense qu'il en rajoutait même beaucoup. allez savoir!
Oui je ne pensais pas que cela pouvait exister. Adamo en avait le thème d'une de ses chansons..... "que voulez vous que je vous chante!":  un "noir" roué à coups de triques...parce qu'il avait osé, bigre..
Je ne m'imaginais pas, plus jeune tout ce que cela pouvait représenter ou je me disais "c'est un truc de la gauche, contre la droite.." pour légitimer tout cela.

... Alors, oui ce jour,  je compris enfin peut-être  jusqu'où  la cruauté d'un être humain pouvait aller..
Ca lui plaisait et sans aucun remords apparement. Sa conscience ne lui reprochait rien.

Nous n'avons plus besoin d'aller en Afrique du Sud pour encore côtoyer cette cruauté.  Elle prend des couleurs différentes, et peut aller des couleurs tamisées, très claires, insignifiantes, aux couleurs  très foncées, froides.. Le bleu lavande devient un bleu outremer glacé. La palette de dame cruauté est infinie et variée.


Ce ne sont plus des "noirs" mais une personne que l'on "baffe" sans scrupules, un couple, des enfants, ...On leur avait promis la liberté, ils ont eu l'esclavage ... En échange de leurs biens, on leur offre la rue, la nudité, le mépris, le déshonneur. Ils sont passés, sont tombés dans l'oubli. Le temps en a effacé jusqu'à leur souvenir.

Du même coup je vis la Tendresse du Bon Dieu. Comme l'effet contraire  le recto de cette cruauté surprenante. Surprenante Tendresse de mon Dieu. Qui en mesurera sa profondeur! "Le flot des iniquités humaines qui se brise contre Lui, comme une vague en fureur au pied d'une falaise de granit", dit la Mère Louise Marie Claret de la Touche...


Bienheureux ceux qui pleurent... Le Bon Dieu qui se met toujours du côté des faibles, des insignifiants, des malheureux, des pauvres. Et déjà ici-bas leur récompense est donnée... car ils seront  consolés. "Dieu essuiera toutes larmes de leurs yeux."  La béatitude de ceux qui déjà sont dans la paix, la béatitude de ceux qui ont subi qui ont eu à subir, pas qui ont fait subir.
Quand une étoile meurt, au fond ce qui est surprenant,  c'est la vie qui explose..
Au stade de la supernovae, elle devient 10 à 100 millions de fois plus brillante qu'avant...

Amusant cette analogie avec la béatitude des larmes.


Cette Tendresse qui malgré tout ne cesse de se dire, tous les jours, cette Tendresse insistante, prévenante et délicate.. Elle se dit, elle attend son heure, et elle décide..  Elle veut faire comprendre au fond que c'est elle la seule maîtresse à bord. Alors quand la Tendresse éclate, elle nous foudroie sur le champ, nous confond...Nous naissons dans les pleurs, dans les larmes, ... c'est au fond la vie qui explose!.. Nous sommes des petites naines en puissance.  ... "les souffrances du temps présent sont sans proportion avec la gloire qui doit se manifester en nous..." st Paul Romains 8 18-23


Dieu est bon, sa miséricorde infinie.. Bienheureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés..


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 5 Juin 2007

"Les chrétiens qui s'approchent de l’Eucharistie savent qu'elle est un mystère ineffable, que l’image qu'ils se forment de leurs communions, même dans les meilleurs cas, est misérable, comparée à ce qu'elle laisse inexprimé ; qu'ils doivent se rappeler qu'on ne connaît ici-bas les choses divines qu'en voyant qu'elles sont toujours à découvrir et qu'il faut tenter sans cesse de passer outre : « Cherche à te contenter non de ce que tu comprends de Dieu, disait Jean de la Croix, mais de ce qu'en lui tu ne comprends pas ; ne t'arrête pas à mettre ton amour et tes délices dans ce que tu entends ou sens de lui, mets-les plutôt en ce que de lui tu ne peux ni entendre ni sentir : voilà ce qu'on appelle chercher Dieu dans la foi."

cardinal Journet: la sainte Messe.

"Il les a nourris de la fleur du froment et du rocher il a fait couler le miel pour les rassasier."

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 5 Juin 2007

"Or, en face du sacrement, que nul ne s'étonne : avez-vous mesuré la toute-puissance ?

Sur tant d'autels à la fois, en deçà et au delà de la mer, ici et là, ailleurs encore ! Oh ! que personne, mes enfants, n'ait l'audace de s'étonner, car il a dit lui-même : "Je vous suis incompréhensible ; je suis Dieu, j'agis sans vous, et le mot impossible n'a pas de sens pour moi. J'aurais pu vous faire capables de comprendre ; j'ai mieux aimé vous laisser le mérite de la foi : croyez et ne doutez pas" »

Bse Angèle de Foligno "Visions", chap. 66.

source..

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 4 Juin 2007

"Considerabam ad dexteram et videbam; et non erat qui cognosceret me..." Je regarde à ma droite et je cherche: personne qui me reconnaisse..."

psaume 141...

L'on vous reconnait lorsqu'on a besoin de vous, sous-entendu d'une manière bénévole .. L'on vous reconnait souvent à l'odeur du don que vous apportez, à sa valeur.... au titre souvent de noblesse que vous avez, si vous portez une marque de "bonne famille, bon chic, bon genre"., des moyens des armes de famille, et du temps dont vous dispoez surtout pas pour être servi mais pour servir..
l'on vous reconnait à votre éloquence, à votre intelligence, à vos écrits..., au rang que vous avez dans la bonne société..

S'il vous arrive de frapper à une des portes, que vous apercevez entr'ouverte, disons pas tout à fait fermée, tous les prétextes seront bons pour vous faire prendre conscience de l'inopportunité de votre quête ou de votre démarche, vous avez comme un sacré culot. Crime de lèse majesté.
L'on "priera pour vous" en lettre recommandée avec accusé de réception ou en colissimo... c'est plus expéditif...Ou l'on vous renverra au surnaturel.."Mais non vous n'êtes pas seul, Dieu est avec vous...les anges, les saints..." histoire de dire quelque chose, "demandez donc à saint Joseph, lui saura vous aider. " Ou alors "n'habite plus à l'adresse indiquée. parti sans laisser d'adresses..ou carrément " restez dans votre coin. " Tant que vous ne dérangez personne c'est très bien comme ça. ou encore
. "Ah, vous manquez de beaucoup d'humilité, qui êtes-vous pour prétendre à quelque chose!"
Ce qui signifie la plupart du temps "allez vous faire voir!" mais...
Oui quel égocentrique que ce psalmiste! .

Considerabam et videbam, comme le petit prince de Saint Ex. Son monde est toujours le même, il n'a guère change; celui-là à son réverbère, l'autre à son surnaturel..
Considerabam et videbam...

Je regarde à ma droite et je cherche, parcourant les villes, les cités, et même l'internet. .." personne continue le psaume ,...ne s'inquiète de ma vie. "

L'image du Sauveur, c'est Lui qui parle. Lui qui donne le meilleur don que l'on puisse donner Lui même, Dieu. la sainte Eucharistie, Lui qui a la plus haute marque de Noblesse, Jésus Roi des Juifs, Lui qui a disposé de tout son temps pour nous communiquer la vie de son Père, la vie éternelle.. Lui qui le premier par le prophète a dit ces saintes paroles considerabam ad dexteram et videbam...
Au fond c'est l'image du pauvre de celui qui n'a presque plus rien que des yeux pour pleurer...

"vous voyez vos maux s'accroître, ne vous découragez pas, mais redoublez bien plutôt de vigilance. Dieu ne permet à cet orage de s'élever que pour vous faire secouer votre négligence, et sortir de votre sommeil. Alors en effet, vous rompez avec toutes les choses superflues, tous les soucis de la vie présente perdent pour vous leur attrait, vous devenez plus appliqué à la prière, plus porté à l'aumône et au mépris des jouissances sensuelles, et grâce à l'affliction, vous triomphez plus facilement de tous les vices de votre âme." St Jean Crysostome

Et, assurément, il n'y aura personne autour de vous, je dis bien personne, sinon à de rares exceptions près , pour compâtir, il ne faut pas chercher l'introuvable dans cette vie, ne s'appuyer que  sur celui  peut-etre qui aura eu quelque semblant avec ce " et non erat qui cognosceret me.
Que de réalisme.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 4 Juin 2007

ostensoir-soleil.jpg
jeudi: fête du Très Saint Sacrement.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0