videos

Publié le 15 Février 2018

on entend la Marseillaise chez Kovsky !!! ça commence bien pourtant !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 15 Février 2018

 

 

 

what a success! bravo Ilia .

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 12 Février 2018

 

 

 

"La vraie loi de notre vie surnaturelle c'est l'enfance "

dom Delatte.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 11 Février 2018

 

 

il n'a rien à envier aux lyonnais ! sûrement quelqu'un de très sympa comme Ian, ..

Thank you for your comment! the first of all pianists on my blog ... !!!

 

very nice !

Russia en Angleterre ...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 8 Février 2018

 

 

 

superbe vidéo , trop beau ! muchas gratias. que du bonheur .. plein d'intériorité et de profondeur . splendide, l'Espagne profonde . quelles belles voix de soprano !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 8 Février 2018

 

 

    Premier prix au 1er Concours International de Piano de Leganés dans la catégorie A en avril 2017.
    Premier prix en catégorie A au Concours International María Herrero de Grenade en juillet 2017
    Premier prix en catégorie A au Concours Parque Alameda Jeune Talent organisé à Valladolid en novembre 2017.
    Premier prix de la catégorie A du Concours Santa Cecilia organisé par la Fundación D. Juan de Borbón à Ségovie en novembre 2017.
    Deuxième prix en catégorie A au concours César Franck à Bruxelles en décembre 2017

muchas gracias Phillippe!

bravo Guillermo ! Felicitaciones !!!  du soleil !

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 6 Février 2018

 

 

"je l'attribue au dur labeur surajouté au don de Dieu. "

 

Lorsque Dominic Fiacco, 12 ans, tend la main pour serrer ses lacets, il est presque temps, comme pourrait le dire son grand-père, de faire sauter les gens de leurs chaises.

   Récemment, un lundi soir, le jeune musicien surprenant, vêtu d'une cravate et tenant une fedora, car sa famille s'habille toujours pour l'église, se matérialise dans le grenier du chœur et est suspendue par l'orgue avant un concert instrumental et choral à l'église Saint-Joseph-Saint-Patrick d'Utica. Dominic exsudait l'humilité, mais ces chaussures étaient prêtes à rebondir et glisser sur le pédalier pendant que ses doigts régnaient sur les trois manuels (claviers) dans une interprétation triomphale de la musique de Brahms, Haendel et Bach.

   Quand on lui a demandé si ses chaussures s'envoleraient pendant une représentation, il a répondu:

   "Ils ne se détacheraient probablement pas, mais les lacets pourraient se détacher. Ce n'est pas encore arrivé." Si c'est le cas, le chœur d'adoration sera prêt à aider. Après que Dominic eut terminé le dernier morceau de la soirée, le ténor Samuel Dickson lui en donna cinq.

   Il est phénoménal, dit Dickson. "Il est génial. Il est formidable."

   C'est un secret bien gardé ", a dit son grand-père Joe Fiacco, mais, oh, comment cela change. Déjà, Dominique est connu comme l'organiste assistant qui joue pour pas moins de trois messes les week-ends à Saint Joseph-Saint-Patrick, où les représentations ciselées des saints sortent des murs comme attirées par la musique. L'an prochain, Dominic sera le plus jeune organiste à se produire à la célèbre église de la cathédrale Saint Jean le Divin de Manhattan depuis la rénovation du Grand Orgue en 2008.

Ô mystérieux talent !

   Le programme du lundi soir à Utica comprenait la chanson O Magnum Mysterium: O Great Mystery. Un mystère terrestre est le talent de Dominique. Certains membres de la famille et parents jouent d'instruments ou s'intéressent à la musique, mais il a, selon les mots de son professeur d'orgue Stephen Best,"un potentiel illimité".

   "M. Best a dit que c'est un don de Dieu. C'est aussi simple que ça ", a dit Joe.

   Il a ajouté:"Je ne connais rien à la musique. Ma femme a appris à jouer de la guitare et à chanter, mais avoir la capacité de faire ce qu'il fait n'est pas naturel."

    Dominique travaille vers la perfection. Il s'est offert un total de neuf sur dix pour les quatre morceaux qu'il a interprétés au concert: la pièce pour piano Sonatine: III de Ravel. Animes et trois pièces d'orgue - How Lovely Is Thy Dwelling Place de Brahms, Hallelujah Chorus de Haendel et Toccata in F Major de Bach. Évaluant leur difficulté, il donna au Ravel, avec ses moments alternés d'intensité et de douceur," peut-être huit "; aux Brahms et au Haendel," cinq "; et à la dernière pièce vivante et majestueuse, la Toccata de Bach," neuf ou dix ". De l'archet que Dominique devait prendre à la fin, le public était du côté du 10.

   Il se sent un peu mal à l'aise en s'inclinant, il joue pour la gloire de la musique. Sa personnalité polie contraste avec les sons tonitruants d'orgue qu'il produit. Il aime garder sa musique "lisse et branchée", et il n' y a pas de bombardement dans ses réponses réfléchies aux questions.

  

   Son grand-père pense que Dominic tire sa politesse de ses parents, Pamela et William. Leurs enfants, cinq garçons et une fille, ont entre deux et douze ans. La famille vit dans le village de Pologne au nord-est d'Utica.

   Dominique avait demandé à sa mère si elle allait tourner les pages de la partition pour lui au concert de l'église. Pamela m' a dit:"C'était tellement drôle quand il m' a approché:" Maman, tu peux le faire? Ok, on s'entraîne d'abord, OK?" Et quand on sera prêts:"Je t'achèterai une chaise."

 

   Pamela s'est dit que ses efforts en tant qu'accompagnatrice de musique maternelle lui ont valu une note de 7,5.

   Ça a marché, dit Dominic.

   "C'est un enfant adorable. Il est l'aîné, dit Pamela. Il s'occupe toujours de moi, de toute la famille, des enfants. Il adore lire. Il adore jouer avec ses frères et sœurs plus jeunes." Dominic pense que les pièces de monnaie sont son "passe-temps le plus normal que l'on publie généralement dans un journal", mais il aime aussi les trains.

Une famille classique

   Les quatre enfants les plus âgés de la famille sont scolarisés à la maison "dans la tradition classique", a déclaré William dans un courriel.

   Les Fiaccos possèdent un orgue électrique et un piano. Respectueux de la compétence de Dominique à l'orgue, dit Guillaume, je l'attribue au dur labeur surajouté au don de Dieu. Je suis fier qu'il joue avec passion. Qu'il ne cesse de jouer avec passion."

   Il a ajouté que le jeu des instruments de musique n'est pas comme un cours rigoureux en preuve mathématique. Elle ne concerne pas l'intellect spéculatif... mais la perfection des mouvements musculaires et de la coordination, le développement du sens du rythme et de l'harmonie. …

   Actuellement, Dominique pratique trois heures par jour.

 Il n'arrête pas de se demander:"Comment un gamin peut faire ça?"

Dominic avait huit ans quand il a commencé à prendre des leçons de Best. J'ai été un peu hésitant car je n'avais jamais enseigné à quelqu'un d'aussi jeune et il n' a pas pu atteindre les pédales ", dit Best," mais j'ai accepté d'essayer, et le reste est de l'histoire ancienne.

Mais je pense qu' à tout âge, le travail acharné, le dévouement et l'amour de la grande musique produiront des résultats. Le jeu de Dominic montre bien qu'il est passionné par l'orgue, et nous sommes très heureux qu'il le soit!"

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité, #videos

Repost0

Publié le 5 Février 2018

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 5 Février 2018

 

 

 

 

FUCECCHIO. Alessio Buggiani ne savait pas. Il ne savait pas qu'il avait chez lui un petit prodige du piano, qui de l'ancien instrument à la maison est déjà arrivé à des concours régionaux et nationaux, apportant souvent des victoires et des certificats. Pierpaolo Buggiani est un garçon de 11 ans, qui a découvert qu'il a un sentiment très spécial avec ces touches blanches du milieu et les moyens noirs et les pédales. Parce que pour transformer les mouvements des mains et des pieds en mélodie, il nous faut une "coordination" mentale que tout le monde n' a pas.

Mardi, à Santo Stefano, pour le bébé-prodigy du plan sera une occasion d'être un prophète à la maison. Prochain rendez-vous qui le verra protagoniste avec d'autres jeunes étudiants de M. Berni, sera le concert de Noël "Di Suoni in... Canto" organisé par l'association La Calamita Onlus, qui se tiendra à 15h30 au sanctuaire de Santa Maria delle Vedute di Fucecchio et dont les recettes iront au soutien des activités du centre d'agrégation de La Calamita, dans la Piazza D. Mais comment est née l'inspiration du jeune Pierpaolo?

Son père, Alessio Buggiani, nous raconte:"Nous avons le piano à la maison, un souvenir de notre famille. Un vieil instrument s'est arrêté pendant un certain temps, jusqu' à ce que Pierpaolo montre une curiosité et une prédisposition inattendues pour cet objet; enfant, il était déjà capable de faire les premiers "escaliers", alors nous avons décidé de l'amener au maître Berni. C'est lui qui nous a fait comprendre que Pierpaolo possède des qualités exceptionnelles en termes de prédisposition au son du piano. Déjà à l'âge de 6 ans, il a fait les premières compétitions et aurait déjà pu être à la télé ".

Un talent, raconte-t-il à son père, associé à un personnage sensible:"Oui, peut-être que mon fils est une mouche blanche, compte tenu des passions de ses pairs. C'est un garçon timide, qui grandit et change, qui aime écouter de la musique. Mais ce n'est pas de la musique de masse, on pourrait dire. L'amour du piano de Little Buggiani se combine avec une autre passion, qui n' a apparemment rien à voir avec elle: la natation.

Il faut dire qu'en flottant et en se déplaçant dans l'eau, la même chose fait avec ses propres doigts qui se déplacent harmonieusement sur les touches du piano.

Pierpaolo Buggiani a déjà participé à 54 concours nationaux et internationaux de piano en Italie et à l'étranger, remportant 44 premiers prix dont 15 absolus ou obtenant toujours la deuxième ou troisième place. Ce sont les chiffres du très jeune pianiste, qui a toujours été l'élève du maître Fabrizio Berni qui le suit musicalement depuis que Pierpaolo, à l'âge de quatre ans et demi, a commencé son étude systématique du piano. L'oreille absolue, prédisposition innée à la musicalité, des petites mains qui volent sur le clavier avec naturel et agilité, sont des qualités qui, avec la technique, raffinée grâce aux leçons de Berni, ont également donné la possibilité à l'enfant prodige de Fucho de passer avec des notes maximales l'examen final des trois premières années de cours préuniversitaires au Conservatoire "Franci" de Sienne. Pierpaolo s'est produit dans de nombreux événements et concerts à travers l'Italie et devient une jeune promesse de la musique classique non seulement locale.
 

 

Pierpaolo si è esibito in numerose manifestazioni e concerti in giro per l'Italia e sta diventando una giovane promessa della musica classica non solo locale. Prossimo appuntamento che lo vedrà protagonista insieme ad altri giovani allievi del M. Berni, sarà l'ormai consueto Concerto di Natale "Di Suoni in...Canto" organizzato dall'Associazione "La Calamita Onlus" che si terrà martedì 26 dicembre 2017 alle ore 15,30 presso il Santuario di Santa Maria delle Vedute di Fucecchio e il cui ricavato andrà a sostegno delle attività del Centro di Aggregazione "La Calamita". Sarà l'occasione per gustare un programma che spazierà da autori romantici come Chopin ad autori contemporanei come Copland, passando per Debussy ed altri, attraverso la sapiente interpretazione di un piccolo, ma promettente pianista.

Leggi questo articolo su: http://www.gonews.it/2017/12/18/pierpaolo-buggiani-show-pianista-prodigio-fucecchio-suona-la-calamita/
Copyright © gonews.it

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 4 Février 2018

 

Dmitry a commencé à étudier la musique à cinq ans. Il a participé au VIème Festival des Arts pour Enfants "Janvier Soirées" au Musée Richter (2012), au Festival International des Jeunes Musiciens "Morning Stars" en Suisse et en Autriche (2012). Il participe régulièrement au festival russo-polonais "Académie de Musique des Jeunes". Il a joué au concert de bienfaisance de l'OSCE à Vienne (2014), a participé à la cérémonie d'ouverture des "Crazy Days of Music" à Saint-Pétersbourg avec l'Orchestre du Collège Rimsky-Korsakov (2014). Avec cet orchestre, il a fait des tournées en Lettonie et en Lituanie en 2015 et 2016. Il est boursier du gouvernement de Moscou et de la Fondation caritative Vladimir Spivakov. En janvier 2016, il a donné un récital à Vilnius dans le cadre du Festival de Noël de la Fondation caritative Vladimir Spivakov.


 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0