abbaye de Solesmes : Omnium Sanctorum - 1er novembre

Publié le 30 Octobre 2015

 

 

1er novembre

 

La Toussaint est la fête de l'ensemble des bienheureux, connus et inconnus, qui par la grâce du Christ, se trouvent désormais au ciel. En mettant devant nos yeux la foule des saints qui entourent l’Agneau et font monter vers lui leur louange dans la Jérusalem céleste, la liturgie anticipe la béatitude à venir et ravive notre espérance, car tous ces saints sont des pécheurs pardonnés. L’évangile des Béatitudes nous rappelle que Jésus offre à tous les hommes le bonheur du ciel, quelle que soit leur misère ici-bas. Il a lui-même parcouru avant nous le chemin qui mène de cette terre à l’éternité bienheureuse.

C’est en Orient, au IVe siècle, qu’est apparue pour la première fois une « fête de tous les martyrs ». Elle était célébrée peu après Pâques, souvent le 13 mai. En effet, c’est à Pâques que les portes du ciel se sont ouvertes. Plus tard, le pape Boniface IV, au début du VIIe siècle, dédia l'ancien Panthéon, le temple de tous les dieux, à la Vierge Marie et à tous les martyrs. L'anniversaire de cette dédicace fut d’abord fixé au 13 mai, selon la tradition orientale. C’est dans l’Angleterre du VIIIe siècle qu’apparaît l’usage de célébrer tous les saints le 1er novembre. Il se répandit dans toute la chrétienté et jusqu’à Rome à l’époque carolingienne. La Toussaint contribue ainsi à donner son atmosphère à la fin de l’année liturgique, toute tendue vers le retour glorieux du Christ et le Royaume des cieux.

 

 

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article