Publié le 31 Mai 2014

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 31 Mai 2014

merci ms'ieur l'abbé !  vive l'opus sacerdotale !

 

 

......................................................................................................... 

je vous les dédicace, trop mignon...trop belle ! on veut du direct ! non mais ! enfin j'aurais eu une belle messe ! je pense à Jean ! hi hi hi trop beau .. 

 

..........................................................................................................

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost 0

Publié le 30 Mai 2014

ClickHandler.ashx.jpg

 

"Si quelqu'un m'aime, mon Père et moi nous l'aimerons, nous viendrons en lui, et nous ferons en lui notre demeure. "

 

 

 

La religion du Christ est vraiment une religion du monde présent; elle a une finalité en ce monde, quoiqu'elle n'ait pas sa fin ultime ici-bas. Elle donne du bonheur sur cette terre, quoique le bonheur qu'elle donne ne soit pas le bonheur ultime.

 

Tels sont en vérité les avantages de la spiritualité chrétienne qu'on ne pourrait inventer une spiritualité meilleure pour une race qui ne viserait pas à un monde supérieur, car la morale chrétienne contribue à donner à la vie humaine sa plus grande somme possible de bonheur.

 

Le but du Christiannisme est la sanctification, ce qui veut dire tout ce qui est saint, vrai et beau. (pas comme le modernisme empreint d'erreur, insipide et moche) ..

 

Sa fin est la vie éternelle, ce qui ne veut certes pas dire que ses seuls intérêts soient ceux du monde invisible, mais ce qui veut dire que sa sanctification est telle qu'elle porte des fruits éternels.

 

Si le monde invisible était la première et la dernière finalité du Christianisme, il y aurait danger d'une préoccupation exagérée pour l'au-delà. La fin et la consommation du Christiannisme est une sainteté qui doit nécessairement tenir compte du monde présent; mais la vie éternelle en est l'aboutissement naturel.

 

On peut dire en toute vérité que le désir de la gloire céleste fait partie de la sainteté; mais il ne fait pas partie de l'effort de la sainteté - car qui pourrait faire effort pour monter au ciel. - il est la conscience naturelle que la sainteté de notre vie présente trouve sa consommation dans la gloire éternelle.

 

C'est pourquoi nous constatons dans la spiritualité chrétienne le double phénomène du Christ présent avec nous, remplissant nos coeurs de son amour, et d'une espère de désir ardent pour l'ami absent que nous espérons trouver au ciel.

 

Le Christianisme est la vie avec le Christ sur cette terre: là où fleurit la plus haute sainteté, là s'est manifestée la plus grande présence effective de Notre-Seigneur.

 

La pensée du ciel lui-même a toujours été regardée comme l'une des principales considérations aptes à rendre la vie présente heureuse et parfaite. Elle aide la sainteté; mais nos efforts sont pour la sainteté. On retrouve sans cesse dans la religion du Christ, telle que la montre l'expérience, ce merveilleux équilibre d'une sagesse philosophique transcendante: le Dieu crucifié enseigne la tendresse compatissante dans la souffrance physique; le Verbe qui est dans le sein du Père est l'être humain le plus parfait régnant dans les cieux à la droite du Père; sa religion est la religion du bonheur du monde présent.

 

Outre son trône dans les cieux, Il a sa présence réelle dans l'Eucharistie, et le désir inassouvi de la plus haute sainteté chrétienne n'est pas tant de le trouver que de le voir, car la sainteté L'a déjà trouvé, mais, étant de ce monde, elle ne l'a pas encore vu.

 

Le rapport entre la sainteté en cette vie et la vie éternelle pourrait être considéré de différents points de vue. Pour le moment, je désire insister sur le point de vue psychologique, je veux dire l'attitude du saint chrétien en face de la béatitude céleste.

 

Il est certain qu'aucun saint n'a une connaissance expérimentale de ce qui l'attend au ciel; ses désirs du ciel, quels qu'ils puissent être, ne sont pas de choses qu'il a déjà goûtées et dont il voudrait goûter encore; même quand ils sont très intenses, ces désirs sont immensément inférieurs à l'excellence de leur objet. Pour avoir une idée du ciel proportionnée à l'excellence de la félicité céleste, il faudrait imaginer un élu qui aurait vécu dans le ciel et en serait sorti pour revenir à la vie mortelle - une supposition évidemment contradictoire dans les termes.

 

L'attitude du saint par conséquent à l'égard du ciel n'est pas et ne peut absolument pas être l'attitude d'un homme en quête d'un bonheur qu'il connait d'expérience. On peut même se demander s'il est possible de faire des efforts vers une chose inconnue; on peut bien l'attendre, se demander tout le temps ce qu'elle sera, mais la poursuivre avec toute l'ardeur de son esprit et de son coeur ne semble pas possible.

 

C'est pourquoi la sainteté chrétienne est essentiellement un effort pour posséder le Christ, pour goûter sa douceur, parce que, bien qu'Il ne puisse être pleinement connu, cependant, Il n'est pas un inconnu. On peut dire que chaque stade de sainteté comporte une réalisation de la présence du Christ qui lui donne sur le moment entière satisfaction.

 

Mais le ciel et ses glorieux mystères dépassent toujours la compréhension de l'homme.

 

Il ne les possède jamais ici-bas comme il possède le Christ.

 

Le Christ est un Royaume au dedans de nous, le ciel est un Royaume au dehors de nous, et c'est le royaume intérieur qui rend le soldat du Christ heureux dans toutes ses batailles.

 

dom Vonier o.s.b

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 29 Mai 2014

http://www.besserlaengerleben.at/wp-content/uploads/2010/05/41_00338607_pieter-aertsen_christi-himmelfahrt.jpg

 

 

ASCENSION

Homélie du Très Révérend Père Dom Jean Pateau,

Abbé de Notre-Dame de Fontgombault

(Fontgombault, le 29 mai 2014)

 

 

 

Prædicate Evangelium omni creaturæ

 


Annoncez l’Évangile à toutes les créatures. (Mc 16,15)

 

 

Chers Frères et Sœurs, Mes très chers Fils,

 


La finale de l’Évangile de saint Marc, choisie par l’Église comme lecture pour la Messe de l'Ascension, rapporte l'envoi en mission des onze Apôtres.

Le séjour terrestre de Jésus touche à sa fin. La mission visible du Fils de Dieu incarné est arrivée à son terme. C'est au tour des Apôtres d'annoncer désormais la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, l’Évangile, et de l'annoncer à toutes les créatures.

 


Pour les Apôtres s'ouvre une grande neuvaine qui se clôturera par l'effusion du Saint-Esprit au matin de la fête de la Pentecôte. Durant ces jours, les Apôtres ne devront pas s'éloigner de Jérusalem, mais attendre la visite du Paraclet, celui qui a été promis par le Père (cf. Ac 1,4). Il viendra illuminer et réchauffer des cœurs et des âmes encore bien tièdes. Jésus n'est pas sans savoir les limites de ceux à qui il confie l'évangélisation du monde. L'envoi en mission des Apôtres est précédé d'un reproche de Jésus visant ses disciples pour « leur incrédulité et la dureté de leur cœur, parce qu’ils n'avaient pas cru ceux qui l'avaient vu ressuscité. » (Mc 16,14)

 


Les paroles de Jésus sont-elles encore actuelles ?

 


En ce jour, Jésus envoie encore en mission. Il nous envoie en mission. Tournons-nous vers le Père et demandons sur ceux qui sont devenus des chrétiens adultes, par l'onction de saint Chrême reçue lors du sacrement de Confirmation, une infusion renouvelée de l'Esprit-Saint et de ses dons, afin qu'à l'instar des Apôtres nous redevenions d'authentiques témoins du Christ.


Une terre de mission s'offre à nous : Omni creaturæ : toutes créatures.

 


Annoncer le Christ ce n'est pas emprisonner l'homme sous un carcan de préceptes mais le libérer de l'asservissement à ses passions. Il a fallu plus de trois siècles pour que les sociétés de l'Antiquité comprennent l'extraordinaire grâce qu'est la visite de Dieu pour l'homme.


Aujourd'hui le même chemin doit être parcouru. Il commence par notre propre conversion. Sommes-nous convaincus que choisir le Christ, c'est faire le bon choix ? Avons-nous donc choisi réellement le Christ ? Croyons-nous enfin qu'annoncer le Christ, c'est servir son prochain ?


Le monde actuel est un monde de dictatures : dictature d'un seul, dictature des plus puissants, dictature d'une majorité.

 

Saint Thomas d'Aquin a donné un critère éminent de discernement politique : le bien commun. Les différents régimes de dictatures sont mauvais en tant qu'ils se proposent de promouvoir le bien d'une partie des membres du groupe. Un bon régime politique se doit de discerner et de promouvoir le bien commun de tous les membres du groupe.


Il est difficile de discerner dans la vie politique actuelle une volonté de promotion du bien commun.

 

Le but de la loi est plutôt d'encadrer un maximum de permissivité, offrant ainsi à chacun d'assouvir tranquillement ses passions, tout en recherchant un minimum de conséquence sur autrui ; ce qui permet d'éviter un trop grand nombre de mécontents. Une nouvelle humanité se construit laissant sur le bord de la route les êtres gênants ou encombrants : les enfants non désirés ou handicapés, les personnes âgées, les ratés de la société où prennent place tant de jeunes qui ne trouveront de réponse à leur misère que dans l'alcool, la drogue ou le suicide. La société, sûre de son bon droit, se bornera à constater le fait dans des statistiques sans âme, cachant derrière l'anonymat du chiffre ceux qui sont ses propres victimes et dont il ne faut pas parler.


Alors que les sociétés délaissent l'homme, l'homme ne devrait-il pas délaisser ces sociétés et choisir à nouveau l'homme et son bien. Annoncez l’Évangile à toute créature ! Voilà la réponse du Christ.


Les Apôtres auprès du Seigneur sont onze. C'est peu. Les disciples de Jésus représentaient quelques centaines de personnes tout au plus. Ce n'est pas beaucoup pour un Empire romain qui s'étend sur tout le bassin méditerranéen. Pourtant avec l'aide du Saint-Esprit, dans l'obéissance à l'ordre de mission reçu du Christ, les Apôtres entreprennent l'annonce de la Bonne Nouvelle qui sera accompagnée et confirmée par les signes accordés par le Seigneur.


Le monde moderne n'est pas si différent de l'Empire romain décadent, tout particulièrement au plan de la morale et de la famille. Refuser tout repère authentique à l'enfant ou à l'adolescent a été, est, et sera l'arme de tous les dictateurs. En face de ceux-ci le chrétien doit être un contre-révolutionnaire en tant qu'il refuse de se laisser étourdir par le foisonnement artificiel des idées, mais qu'il les brise contre le Christ et contre la réalité, afin de voir de quel bois elles sont faites.


Comment écouter encore les chantres du relativisme, qui accueillent avec émerveillement toute sottise dont le seul mérite est d'être en contradiction avec les usages hérités de tant de siècles de christianisme et ayant fait leur preuve, et qui condamnent au silence, avec la plus grande sévérité, ceux qui se font les apôtres de ce qu'on appelait encore hier la vérité ou les fondements de la société.


Il n'y a plus de vérité, plus de certitude, disent-ils... Mensonge, il y a l’Évangile. « Annoncez l’Évangile à toutes les créatures » demande Jésus à ses disciples.

Les jeunes, les hommes et les femmes, toutes créatures ont un droit à la vérité. Ils ont le droit de connaître Dieu.

 


Aurons-nous le courage de répondre à leur attente? Rejoignons en ces jours les Apôtres au Cénacle. Unissons-nous à leurs prières et demandons les uns pour les autres la grâce de l'Esprit-Saint. Jésus ne manquera pas de nous exaucer. Puisse-t- il ne pas avoir à reprocher un jour notre tiédeur et notre incrédulité.


Que Marie, la femme qui a cru, accompagne ses enfants sur la route.

 

Soyons apôtres, soyons les témoins courageux, jusqu'aux extrémités de la terre, de Celui en qui nous croyons.


Amen, Alleluia.

 


thanks... ! 

 

Dear Brothers and Sisters,

 

My dearly beloved Sons, 

Sermon en anglais

 

 

 

link RORATE cAELI 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par dom Jean Pateau

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 29 Mai 2014

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost 0

Publié le 29 Mai 2014

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 29 Mai 2014

http://www.gnadenquelle.de/images/Pfingsten_11.jpg

 

 

 

Veni, creator, Spiritus,

O Esprit Créateur,

Mentes tuorum visita,

venez visitez les âmes des fidèles,

Imple superna gratia,

et remplir de la Grâce céleste

Quae tu creasti pectora,

les coeurs que vous avez créés

 

Qui diceris Paraclitus,

Vous êtes appelé le Consolateur

Altissimi donum Dei.

le Don du Dieu Très-Haut

Fons vivus, ignis,caritas

la source d'eau vive, le feu, l'amour,

Et spiritalis unctio.

l'onction spirituelle

 

Tu septiformis munere,

Versant sur nous vos sept Dons

Digitus paternae dexterae.

vous êtes le doigt de la main du Père.

Tu rite promissum Patris,

Promis solennement par lui aux hommes

Sermone ditans guttura.

vous venez leur apporter la puissance du langage

 

Accende lumen sensibus

Eclairez nos esprits de votre lumière

Infunde amorem cordibus,

versez l'amour dans nos coeurs,

Infirma nostri corporis

soutenez la faiblesse de notre corps

Virtute firmans perpeti.

par votre incessante énergie

 

Hostem repellas longius

Repoussez l'Ennemi loin de nous,

Pacemque dones protinius;

hâtez-vous de nous donner la paix;

Ductore sic te praevio

marchez devant nous comme notre chef,

Vitemus omne noxium.

et nous éviterons tout mal.

 

Per te sciamus da Patrem,

Faites-nous connaître connaître Dieu le Père

Noscamus atque Filium;

faites-nous apprendre aussi le Fils

Teque utriusque Spiritum

et croire en tout temps que vous êtes

Credamus omni tempore.

l'unique Esprit de l'un et l'autre

 

Deo Patri sit gloria,

Gloire soit à Dieu le Père,

Et Filio, qui a mortuis

gloire soit au Fils ressuscité des morts

Surrexit, ac Paraclito

gloire au Paraclet

In saeculorum saecula. dans les siècles des siècles

 

Amen. Ainsi soit-il.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 29 Mai 2014

http://www.croixdunord.com/wp-content/uploads/2014/05/Mgr_Jaeger-596x246.jpg

 

« Qu’on le veuille ou non, des images font honte ! A ceux qui n’ont rien, la force vient enlever même ce qu’ils n’ont pas. Une fois de plus, les refuges de fortune dressés par les migrants aux abords du port de Calais ont été démantelés et leurs occupants dispersés. Ils étaient insalubres : personne ne prétendra le contraire ! Ils étaient devenus le repère de la gale, ce n’est pas une surprise. Les migrants rassemblés constituent une proie facile pour des exploiteurs sans scrupules. La misère n’est pas perdue pour tout le monde.

 

Le scandale n’est pas fondamentalement dans la démolition de ces camps improvisés, mais dans les raisons de leur apparition. Jusques à quand se poursuivra sur nos rivages un déni d’humanité qu’une sournoise indifférence s’efforce de cacher ? Il n’y a pas des migrants dont l’errance gêne et dérange. Chacun d’entre eux a un visage, porte une histoire, crie une souffrance, fuit une détresse, redoute une persécution. Aucun être humain ne se coupe de son pays, de sa famille, de sa culture, de sa dignité sans y être poussé par d’impérieux motifs. D’autres êtres humains peuvent-ils à leur égard demeurer sourds et aveugles ?

 

Il n’appartient pas aux seuls Calaisiens, aux seuls Français, d’assumer les conséquences de décisions politiques anciennes ou récentes qui défient le bon sens. Les pouvoirs nationaux, européens et mondiaux ont, un jour, sollicité le droit et l’honneur de gouverner leurs semblables. Ils ne peuvent pas se dérober à la lourde responsabilité de gérer ensemble le délicat problème des migrations et des causes qui les engendrent.

 

La difficile recherche de solutions concertées et durables ne saurait justifier la mise entre parenthèses de la grandeur et de la valeur de chaque être humain. Il n’est pas davantage acceptable d’abandonner à des bénévoles plus merveilleux les uns que les autres la sauvegarde du minimum de respect qui est dû à chaque membre de la famille humaine quelles que soient ses origines, son appartenance, sa langue et sa culture. Un abri, l’hygiène, les soins, un simple repas : est-ce déjà trop demander ?

 

Les récentes consultations électorales ont souligné les énormes défis que doit relever notre communauté nationale. Elle ne le fera qu’en retrouvant les valeurs susceptibles de reconstituer le tissu d’un vouloir-vivre commun trop abîmé. La solidarité au-delà des frontières a toujours renforcé l’unité à l’intérieur de notre pays. Le véritable service du frère n’appauvrit pas. Il ajoute toujours un surcroit d’humanité. Nous en avons bien besoin. »

 

link

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 28 Mai 2014

http://skd-online-collection.skd.museum/imagescreate/image.php?id=507248&type=gross

 

O Jésus notre Rédempteur, objet de notre amour et de nos désirs : Dieu Créateur de toutes choses, et homme dans la fin des temps.

 

Quel excès de bonté vous a fait prendre nos crimes sur vous, et souffrir une cruelle mort pour nous sauver de la mort !

 

Vous avez forcé la prison des enfers, vous en avez tiré vos captifs; et par un glorieux triomphe, vous avez pris votre place à la droite de votre Père.

 

Que votre miséricorde, Seigneur, vous porte à surmonter nos maux en nous les pardonnant, et contentez nos désirs en nous faisant voir votre gloire.

 

Soyez notre joie, comme vous devez être notre récompense : faites que nous mettions notre gloire en vous, à présent et dans l'éternité. Ainsi soit-il.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 28 Mai 2014

http://unavocecba.files.wordpress.com/2014/05/0037e-cardenalburke.jpg?w=660

 

http://img.over-blog.com/600x900/1/10/86/49/le-petit-placide/2011/petit-placide-2/placide/2012/2012-PETIT-PLACIDE/2012/sept-2012/fin-2012/2013/juin-2013/AUTOMNE-2013/2014/10415721_10152460792257148_6297983869325915441_n.jpg

 

http://img.over-blog.com/600x900/1/10/86/49/le-petit-placide/2011/petit-placide-2/placide/2012/2012-PETIT-PLACIDE/2012/sept-2012/fin-2012/2013/juin-2013/AUTOMNE-2013/2014/10374086_10152460752697148_5753309402491712252_n.jpg

 

 

 

 

http://1.bp.blogspot.com/-6yioi8S3-9c/U4UjfcBAXHI/AAAAAAAAXS0/G6Y7ktzPtKo/s1600/Montserrat+1.jpg

 

http://4.bp.blogspot.com/-Ez-ykHgnLb8/U4Ujf7WT-mI/AAAAAAAAXS4/mg59m8wm4CI/s1600/Montserrat+2.jpg

 

 

 

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost 0