Publié le 28 Février 2012

benedict-and-scholastica.JPG

 

 

RSCN1913.JPG

 

Vivons donc saintement .

 

La vie de l'homme ici-bas est une vapeur légère, et cette vie déjà si fragile est troublée chaque jour par quantité de périls.

 

 

De tous côtés Dieu sème l'épouvante pour ne trouver personne en état de damnation. Il se fait quelque chose dans ce pressoir: le monde est un pressoir, les pressées y abondent.

 

Soyez l'huile et non le marc; que chacun se convertisse à Dieu et change de vie.

 

L'huile a des chemins secrets, des endroits obscurs où elle s'étend.

 

Voici au contraire quelqu'un qui se livre aux moqueries et aux sarcasmes, qui blasphème à haute vois sur les places: c'est le marc qui sort.

 

Cependant le Maître du pressoir travaille sans cesse par ses ouvriers, par ses saints anges. Il connait son huile, il sait ce qu'elle peut porter quelle pression il lui faut pour qu'elle s'écoule. Le Seigneur connait les siens.

 

Soyez huile, ayez horreur d'être marc. Qu'ils s'éloignent de l'iniquité tous ceux qui invoquent le nom du Seigneur! (II tim. 11, 19) N'ouvrez pas vos coeurs à la haine ou chassez-la promptement.

 

Tous ces fléaux ne sont pas si redoutables.

 

Tu crains les tremblements de terre? Tu crains les bouleversements du ciel? Tu crains les guerres?

 

Crains aussi la fièvre; tout-à-coup, quand l'appréhension de ces grands maux vous inspire la terreur, ce ne sont pas eux qui arrivent, mais une petite fièvre qui se jette à travers et vous emporte. Et si le Juge vous trouve au nombre de ceux qu'il ne connait pas, de ceux auxquels il dira:" Je ne vous connais pas, retirez-vous!" (Luc XIII,27), qu'adviendra-t-il? Où aller? Quel avocat choisir? Comment rachèterez-vous votre vie pour en réparer les désordres?

 

Vous permettra-t-on de retourner sur terre pour expier le mal commis?

 

Ne vous laissez pas tromper par celui qui trompe - le démon-, car seul il ne trompe pas celui qui est infaillible.

 


 

saint Augustin.

 

 

 

 

 

mais l'homme passe comme un songe, et c'est bien en vain qu'il s'inquiète. Il thésaurise sans savoir pour qui.

 

Ps XXVIII

 

 

 

  133055309789689.jpg

  photo:  petit placide

 

 

Le fond de tout, c'est l'Amour

 


L'avenir ne nous appartient pas. La vie n'est pas ce que nous la faisons ; Dieu seul en dirige le cours. Tout ce que nous pouvons faire est d'accepter avec confiance cette direction qui est débordante d'amour. Ne voyons pas trop ce que sont les hommes, ni les choses, ni les événements. Le spectacle est si souvent décourageant.

 

Regardons Celui qui règle souverainement tous ces mouvements et qui les fait concourir à un plan d'amour infini.

 

Enfonçons-nous de plus en plus dans ces vues de foi, qui seules sont intelligentes et vraies.

 

Ce sont les vues mêmes de Dieu. En tout ce qu'Il fait ou permet Il ne voit et ne veut que son amour. Faisons comme Lui.

 

Évidemment les apparences sont déconcertantes. Le monde est plein de mal et de haine. Comment voir l'amour en des manifestations si opposées ? On ne le voit pas ; on le croit.

 

Croire c'est voir dans la lumière de Dieu ; c'est s'en rapporter à Lui qui nous dit : « Vos yeux du corps, votre raison voient le mal.

 

Mais ces vues sont superficielles. Le fond de tout c'est l'amour : croyez-moi, je vous l'affirme. »

 

Nous voyons que la foi exige un bien lourd sacrifice ; mais nous voyons aussi qu'elle nous donne une sécurité et une paix qu'on pourrait appeler infinies, puisqu'elles reposent sur la parole même de Dieu.

 

Nous avons le secret profond de la tranquillité chrétienne au milieu des pires événements.

 

Les événements c'est du passager ; la parole de Dieu c'est de l'éternel.

 

dom Guillerand .

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 28 Février 2012

281920_2137399667434_1019375888_2414495_8070285_n.jpg

 

 

430095_177672162343912_114792488631880_295312_726425371_n.jpg

 

Miserere mei Deus

secundum magnam misericordiam tuam


Ayez Pitié de moi, mon Dieu,dans la grandeur de votre 

miséricorde

 

et secundum multitudinem miserationum tuarum

dele iniquitatem meam


Et selon la multitude de vos miséricordes,

effacez mon péché.


Amplius lava me ab iniquitate mea

et a peccato meo munda me

 

Lavez-moi encore davantage de ma souillure,

purifiez-moi de ma faute.


Quoniam iniquitatem meam ego cognosco

et peccatum meum contra me est semper

 

car j'ai conscience de mon péché,

et ma faute est sans cesse devant mes yeux.

 

 

Tibi soli peccavi et malum coram te feci

ut justificeris in sermonibus tuis et vincas cum judicaris

 

C'est contre vous seul que j'ai péché,

c'est en votre présence que j'ai fait le mal:

aussi êtes-vous juste dans vos sentences, souverain dans vos jugements.

 

 

Ecce enim in iniquitatibus conceptus sum

et in peccatis concepit me mater mea

 

Considérez que j'ai été conçu dans l'iniquité,

que ma mère m'a conçu dans le péché.

 

Ecce enim veritatem dilexisti

 

incerta et occulta sapientiae tuae manifestasti mihi

 

Vous aimez la vérité: les plus profonds mystères de votre sagesse

vous me les avez révélés.

 

 

Asparges me hysopo et mundabor

lavabis me et super nivem dealbabor

 

Vous m'aspergerez avec l'hysope, et je serai purifié;

vous me laverez, et je serai plus blanc que la neige.

 

 

Auditui meo dabis gaudium et laetitiam

et exultabunt ossa humiliata

 

Vous me ferez entendre des paroles de joie et d'allégresse

et mes os brisés tressailleront !


Averte faciem tuam a peccatis meis

et omnes iniquitates meas dele

 

Détournez les yeux de mes fautes, effacez toutes mes iniquités.


Cor mundum crea in me Deus

et spiritum rectum innova in visceribus

 

Créez en moi, ô mon Dieu un coeur pur;

créez au plus profond de mon être un esprit de droiture.

 

 

Ne proicias me a facie tua

et spiritum sanctum tuum ne auferas a me

 

Ne me chassez pas loin de votre présence; 

ne me retirez pas votre esprit de sainteté.

 

Redde mihi laetitiam salutaris tui

et spiritu principali confirma me

 

Rendez-moi la joie de votre salut,

et raffermissez-moi dans ma première ferveur.

 

 

Docebo iniquos vias tuas

et impii ad te convertentur

 

j'enseignerai vos voies aux méchants,

et les impies reviendront à vous;

 

 

Libera me de sanguinibus Deus Deus salutis meae

et exultabit lingua mea justitiam tuam

 

Délivrez-moi du sang versé, ô Dieu, Dieu mon Sauveur!

et ma langue publiera votre justice.

 

 

 

Domine labia mea aperies

et os meum adnuntiabit laudem tuam

 

Seigneur ouvrez mes lèvres, et ma bouche chantera vos louanges.

 

 

Quoniam si voluisses sacrificium dedissem utique

holocaustis non delectaberis

 

Si vous aviez voulu un sacrifice, je vous l'aurais offert, certes;

mais vous ne prenez pas plaisir aux holocaustes.

 

 

Sacrificium Deo spiritus contribulatus

cor contritum et humiliatum Deus non despicies

 

Le sacrifice, qui plait à Dieu, c'est l'âme brisée; le coeur broyé, le coeur humilié,

Seigneur, vous ,ne le dédaignez pas.

 

 

Benigne fac Domine in bona voluntate tua Sion

et aedificentur muri Hierusalem

 

Comblez Sion des dons de votre bienveillance, Seigneur,

afin que se relèvent les murs de Jérusalem.

 

Tunc acceptabis sacrificium justitiae oblationes et holocausta

 

Alors vous accepterez les sacrifices de justice, les oblations, les holocaustes;


   

tunc inponent super altare tuum vitulos

 

alors on immolera de jeunes taureaux sur votre autel. 

 

+

 

 

 

COMMENT VIVRE PENDANT LE CARÊME?

 


 

1 Les moines doivent toujours vivre comme pendant le Carême, c'est sûr !

 

2 Mais peu d'entre eux ont ce courage. C'est pourquoi nous recommandons de garder une vie très pure, au moins pendant le Carême,

 

3 et donc d'effacer pendant ces jours saints toutes les négligences du reste de l'année.

 

4 Pour y arriver, voici ce qu'il faut faire : abandonner tous nos penchants mauvais, faire effort pour prier avec larmes, pour lire, pour avoir le coeur peiné d'avoir offensé Dieu, pour nous priver.

 

5 Alors, pendant ces jours, ajoutons quelque chose au service habituel qui est notre devoir : prions plus souvent seuls devant Dieu, prenons moins de nourriture et moins de boisson.

 

6 Ainsi chaque moine offre librement à Dieu et avec la joie de l'Esprit Saint quelque chose en plus de ce qu'on lui demande,

 

7 c'est-à-dire : il mange moins, il boit moins, il dort moins, il parle moins, il évite les plaisanteries. Et il attend la sainte fête de Pâques avec la joie du désir inspiré par l'Esprit de Dieu.

 

8 Mais ce que chacun veut offrir à Dieu, il le proposera à son abbé. Ainsi il agira avec son accord et avec l'aide de sa prière.

 

9 En effet, quand un moine agit sans la permission du père spirituel, il faut penser que cela vient de l'orgueil ou du désir d'être admiré. Et Dieu ne récompense pas cette façon de faire. Donc, il faut tout faire avec l'accord de l'abbé.

 

Règle de saint Benoît de Nursie, chap. 49

 

 

link

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 28 Février 2012

cendres.jpg

 

 

  "Ne va pas, troublé de frayeur, abandonner sur le champ le chemin du salut dont les débuts sont forcément malaisés.

 

A mesure que l’on progresse dans une sainte vie et dans la foi, le cœur se dilate, et c’est avec une indicible douceur d’amour que l’on court dans la voie des commandements de Dieu". (RB Prol 48-49) ….

 

"alors sous la garde de Dieu, tu parviendras à ces plus hauts sommets de doctrine et de vertu dont nous avons parlé ci-dessus" (Ch. 73,9).

 


 

2012-2017-1-.JPG

 

  Chavagnes dans la ville éternelle ..

RSCN1755.JPG

 

13302781958769-copie-1.jpg

 

133019420252092-copie-1.jpg

 

RSCN1813.JPG

 

RSCN1814.jpg

 

RSCN1787.jpg

 

 

RSCN1848.jpg

 

 

RSCN1849.JPG

 

 

 

oremus . Great Tit' prayer.  

 


 Dieu qui purifiez votre Eglise par l'observance annuelle du carême, accordez à votre famille d'être fidèle par ses bonnes oeuvres à ce qu'elle s'efforce d'obtenir par ses jeûnes. 

 


 

RSCN1788-copie-1.jpg

 

Ausculta : il faut écouter ; s’il y a trop de bruit dans l’âme, et comme une dispersion de l’attention sur toutes choses, la voix de Dieu, ordinairement “ douce comme un souffle de brise ” (Ill REG., XlX, 12), n’est pas entendue.

 

Le silence, qui, à lui seul, est une louange parfaiteTibi silentium laus , est rare chez des êtres mobiles et influençables comme nous le sommes.

 

Prêter l’oreille ne serait pas assez, et Saint Benoît nous invite très joliment, avec le livre des Proverbes  et le psaume XLlV, à l’incliner, à “ incliner l’oreille de notre cœur ”.

 

Ayez l’intelligence accueillante, une certaine attitude confiante en face de la vérité proposée. Si vous commencez par faire le grincheux, par établir à l’entrée de votre esprit une douane sévère, ou bien encore, si vous êtes rempli de votre pensée au point de dire : “ Mais que m’apprendra-t-il de nouveau ? Je sais tout cela, et mieux que lui !... ”, vous êtes dans la plus fâcheuse des dispositions psychologiques, non seulement pour l’acquisition de la doctrine surnaturelle, mais pour l’information purement humaine.

 

Claude Bernard nous avertit, dans son Introduction à l’étude de la médecine expérimentale, que, tout en essayant de formuler et de vérifier son hypothèse, le savant doit se garder d’en être le captif et demeurer quand même hospitalier à toute autre explication meilleure.

 

N. B. Père demande donc que nous écoutions volontiers, avec une âme libre : libenter excipe.

 

Acceptons toujours et d’abord l’enseignement qui nous est donné : les éléments inassimilables pour nous s’élimineront plus tard d’eux-mêmes.Et efficaciter comple.

 

C’est le propre de la vérité, de nous porter à l’action. Nous ne pouvons la “ retenir captive dans l’injustice ” (Rom., I, 18).

 

Nous serons responsables devant Dieu de tout le bien aperçu et que nous n’aurons pas fait. Mais c’est là aussi que gît la difficulté ; le péché a disloqué notre être : voir, vouloir, aimer, parfaire, tout cela est loin de s’opérer en un seul mouvement.

 

Et, de peur que l’œuvre ne nous effraie, afin surtout d’en définir dès maintenant le caractère et le dessein, N. B. Père marque, d’un trait immortel et à la manière sobre des anciens, ce qui est l’enjeu de notre vie, ce qui doit en être l’unique recherche, ce qui en fait la gravité, le charme aussi, la force, le mérite, la simplicité, ce en quoi se résume toute la Règle : Ut ad eum per obedientiae laborem redeas.

 

Il ne s’agit pas pour nous de vivre longtemps, de devenir érudit, de nous faire uni nom : il s’agit de marcher vers Dieu, de nous rapprocher de lui, de nous unir à lui.

 

dom Delatte commentaire de la Règle.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 28 Février 2012

 

 

 

PC061162.JPG

 

 

 

 

 

 

link

 

 

Aux Sables d’Olonne. une messe sera célébrée dans la forme extraordinaire, le dernier dimanche de chaque mois et aux fêtes principales, à 9h45 dans la chapelle du Sacré -Coeur, place Jules Ferry

 

 

 

Deux prêtres assureront ce service en alternance : l’abbé Bede Rowe, aumônier du Collège international de Chavagnes -en- Paillers (prêtre d'un diocèse anglais) et l’abbé Guillaume Loddé (fraternité Saint-Pierre), aumônier de l’Institution l’Espérance à Ste Cécile.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 22 Février 2012

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 20 Février 2012

DSCN1608.JPG

 

 

ECCE, nunc benedícite Dóminum, omnes servi Dómini:

 

Qui statis in domo Dómini, in átriis domus Dei nostri.

 

In nóctibus extóllite manus vestras in sancta, et benedícite Dóminum.

 

Benedícat te Dóminus ex Sion, qui fecit cælum et terram.

 

Glória Patri, et Fílio, et Spirítui Sancto.

 

Sicut erat in princípio, et nunc, et semper, et in sæcula sæculórum.

 

 

Amen.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 19 Février 2012

RSCN1481-copie-1.jpg

 

 

RSCN1709.jpg

 

 

133019420252092.jpg

 

 

 

 

132997048347244-copie-1.jpg

 

 

RSCN1480.JPG

 

 

RSCN1670.JPG

 

DSCN1667.JPG

 

 

 

 

132992585870039

 

 

 

 

 

  Quam magnificata sunt opera tua Domine.

 

RSCN1449.JPG

 

DSCN1542.JPG

 

DSCN1547.JPG

 

RSCN1596.JPG

 

RSCN1526.jpg

 

 

132977114268208.jpg

 

429865_3037400006880_1019375888_2910154_1026977913_n.jpg

 

RSCN1498.jpg

 

 

RSCN1499.jpg

 

 

Page_1.jpg

 

et même qu'on dessine mes oeuvres..! alalala et les droits d'auteur non mais !

 

 

406497_3194073126580_1108487368_33231086_497398135_n.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 16 Février 2012

 

DSCN1351

 

 

 

 

 

2aelbrechtboutschristcr.jpg

 

 

 

 

 

Regla de San Benito

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 15 Février 2012

murillo-boy-0-0.jpg

 

 

 

Aujourd’hui aussi, Dieu nous demande d’être les « gardiens » de nos frères (cf. Gn 4, 9), d’instaurer des relations caractérisées

 

par un empressement réciproque, par une attention au bien de l’autre et à tout son bien.

 

Si nous cultivons ce regard de fraternité, la solidarité, la justice ainsi que la miséricorde et la compassion jailliront naturellement de notre cœur.

 

Benoît XVI sermon de carême.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 13 Février 2012

 

 

 

301348_2267560001361_1019375888_2548992_2099261095_n.jpg

 

 

 

 

"S'il est une consolation parmi les agitations et les peines de la société humaine,

 


C'est la foi sincère et l'affection réciproque de bons et vrais amis."

 

 

 


Saint Augustin

 

 

"dura et aspera per quae itur ad Deum"

 

 


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0