ego sum pastor bonus: dimanche des vocations .

Publié le 29 Avril 2017

pour notre séminariste Sébastien,

" Mon Dieu donnez-nous beaucoup de prêtres,

de saints prêtres. "

   Aux jours pénibles où nous vivons, les vocations sacerdotales sont le besoin le plus pressant de l'Eglise de France et la condition nécessaire de son existence et de son avenir.

   C'est par le ministère des prêtres que le Christ voulut continuer ici-bas sa mission rédemptrice. Va-t-il donc chez nous abandonner son oeuvre? Lassé de l'athéisme officiel de nos gouvernants, de l'indifférence des masses, de la tiédeur même des siens, va-t-il retirer à notre pauvre pays les continuateurs de son incarnation et de son Sacerdoce? Va-t-il laisser peu à peu s'éteindre et disparaître ceux qui prolongent par son Eucharistie, son humanité sainte, sa divine présence, son action parmi nous?

Pour recruter les vocations sacerdotales, il faut les désirer,  Oui , tous les chrétiens doivent prendre conscience de la pénurie dont souffre le clergé, des graves dommages, qui tôt ou tard, se résulteront pour tous et pour chacun, pour la famille et la paroisse, pour la société et pour la patrie. Tous doivent en ressentir une vive peine, un regret profond. C'est de ce regret et de cette peine que naîtra le désir ardent de ce qui manque. C'est de ce désir que jaillira la prière féconde, la demande instante exigée par Dieu comme condition de ses dons. En particulier sur ce point Jésus voulut que l'homme s'intéressât à son propre sort : " Rogate ergo Dominum messis.. Demandez donc au Maître de la moisson qu'il nous envoie des ouvriers pour moissonner vos âmes.

   Puisse donc Notre-Dame se susciter parmi vous beaucoup d'imitateurs, et puissent ces imitateurs, avec la grâce de Dieu, conduire au divin sacerdoce beaucoup de petits Jésus.

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Commenter cet article