Notre-Dame de Fatima en Russie .

Publié le 23 Septembre 2019

 

La construction d'un sanctuaire en l'honneur de Notre-Dame de Fatima au cœur de la Russie est encouragée.

Aleksander Burgos est un prêtre espagnol du diocèse de Valladolid (Espagne) qui vit à Saint-Pétersbourg (Russie) depuis 17 ans, où il veut promouvoir la construction d'un temple dédié à la Vierge de Fatima.

 Comme il l'a expliqué à l'ACI Prensa, la construction d'un sanctuaire à cette invocation de la Vierge est "normale" parce que "si la Vierge de Fatima a demandé dans une de ses apparitions à Tuy (Espagne) la consécration de la Russie à son cœur immaculé, saint Jean Paul II l'a fait en 1984 et nous avons parlé et prié pour la conversion de la Russie pendant 100 ans, il nous semble normal après cela de faire dans ce pays, un sanctuaire de Fatima.

En ce sens, le P. Burgos a aussi affirmé qu'une autre des raisons qui l'ont conduit à promouvoir ce projet marial est de rendre grâce à la Vierge "pour tout ce qu'elle a fait pour la Russie, parce qu'il est bon d'être reconnaissant".

Ce serait un sanctuaire d'action de grâce, de pétition pour la Russie afin que la conversion soit plus complète et que catholiques et orthodoxes puissent prier ensemble. Dans l'icône qui irait au centre du sanctuaire est écrit en russe,'Unity in You'", a-t-il dit à ACI Press.

Cette icône est reconnue comme une image byzantine et c'est devant elle que les évêques de Russie et du Kazakhstan ont renouvelé leur consécration au Cœur Immaculé de Notre Dame le 13 mai 2017.

L'unité des Églises est aussi au cœur de ce projet de sanctuaire parce que, comme l'explique le prêtre, "catholiques et orthodoxes ne peuvent pas célébrer ensemble l'Eucharistie, mais nous pouvons prier la Vierge et entrer tous dans son cœur parce qu'elle est le cœur de la mère".

Le P. Burgos, qui essaie de retirer ce projet depuis près de deux décennies, a expliqué qu'une étape importante a été franchie récemment dans sa réalisation depuis qu'il a obtenu la permission des autorités russes d'avoir la possibilité d'accepter l'achat d'un terrain, environ 700 000 euros, et la construction ultérieure du sanctuaire

C'est pourquoi il souligne que "toute aide est la bienvenue, même celle de petites sommes, car ces petites contributions sont utiles pour beaucoup, parce que les catholiques russes sentiront la solidarité des catholiques espagnols et du reste du monde", et il encourage tous les fidèles de la Vierge de Fatima à collaborer.

"Que ce soit cinq ou dix, tout va bien. Ces contributions sont très importantes parce que c'est un patrimoine spirituel d'aide qui fait beaucoup de bien parce que si vous recevez, par exemple, dix dons de cinq euros, je sais qu'il y a dix personnes qui veulent aider, qui prient pour la Russie et cela réconforte beaucoup l'âme, c'est un très grand patrimoine spirituel" a-t-il expliqué.

La Conférence épiscopale espagnole (CEE) collaborera avec ce sanctuaire avec la contribution du New Evangelization Fund et la Fondation du Centre Académique Romain (CARF) s'est également engagée à envoyer une partie de l'aide.

 

 

 

Rédigé par Philippe

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alejandro Burgos Velasco 01/03/2020 16:07

Oui, est-il possible. Pouvez-vous écrire à cet e-mail beliykamen@gmail.com? Merci beaucoup!

Mercier 02/10/2019 18:51

Bonjour, est-il possible d'ajouter le lien pour envoyer les dons pour la construction du sanctuaire de Notre Dame de Fatima à Saint Petersbourg? Merci. Cordialement. Caroline