présent, passé, avenir.

Publié le 27 Août 2008




"
Le présent, nous y sommes attachés. L'avenir, nous le fabriquons dans notre imagination. Seul le passé, quand nous ne le refabriquons pas, est réalité pure."



simone Weil
la pesanteur et la grâce.

... quand ce passé est blessure, nous n'avons sans doute qu'à vivre avec. Le refabriquer dans l'imaginaire, ne sert sans doute à rien. Vivre avec en l'acceptant, en le traînant parfois lourdement, en l'offrant tout simplement, ne pas s'en fermer les yeux, le passé est trop souvent blessure profonde.



Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

denis raymond 28/08/2008 16:17

Je soupçonnais que tu étais philosophe ou poète. Il a un mot que j'affectionne beaucoup: connaître. Dans ce mot il a le mot 'naître', 'naître avec'. 'Seul le passé est réalité pure'. Vrai. On ne peut aller vers la Lumière sans passer par la noirceur ou les Ténèbres. Cette douleur ou souffrance de notre passé façonne ce que nous sommes aujourd'hui. Comment donner un exemple concret de tout ça, en voici un exemple. Le pape Jean-Paul II a déclaré Docteur de l'église Thérèse de Lisieux, en religion Thérèse de l'Enfant-Jésus. Pas croyable, une petite carmélite sans aucune connaissance théologique nommée Docteur. En fait il l'a nommé pour son vécu mystique, de ce qu'elle a comprise dans ses doutes sur Dieu et de sa vocation. Cette enfant du Carmel a vécu quelques années dans le doute de sa Foi. Elle n'est pas restée assise sur sa douleur, elle a approndie sa connaissance de la Foi. Le lien qu'elle a trouvé c'est dans le texte de l'Épitre à St-Paul ICorinthien verset 12 et plus. C'est ce texte qui dit que: 'Même si tu as toutes les connaissances, si tu n'as pas l'Amour tu n'es rien'. Et plus loin: 'La Foi, l'Espérance, la Charité. Le plus grand des trois est la Charité'. À partir de là, elle a trouvé sa vocation. Et tout ça a pris plus qu'une année pour connaître son cheminement. Pas oublier qu'elle est aussi patronne des Missionnaires, sans avoir quitter son cloître. Pour ma vie personnelle ce serait aussi dans ce contexte. Une fois que je connais mon passé, qui peut me faire passer par la noirceur, la souffrance, je pourrai atteindre cette liberté que la Lumière apporte.

philippe 28/08/2008 17:18



Merci. la souffrance morale aide beaucoup à être philosophe. Cela sert pour comprendre la nature humaine et tout ce qui gravite autour. Le pourquoi des choses. très beau commentaire. Depuis
l'ouverture de ce blog j'ai rarement eu des commentaires de cette profondeur.
Après la foi nous ouvre aux autres réalités surnaturelles, mais toujours dans la noirceur et les Ténèbres, même si la foi nous donne Dieu, mais dans la nuit.. et là on ne peut qu'avoir des
approches, des murmures.

Nous gémissons dans cette vallée de larmes là haut seulement Dieu essuyera les larmes de nos yeux. Là haut seulement nous serons dans la pleine charité et serons dans la pleine connaissance.
Sans la charité on est rien. oh, oui.
La charité c'est le manteau qui couvre tout! soeur Marie de jésus crucifié.
On s'asseoit tellement facilement sur des dogmes, des principes et on oublie tout le reste qui va avec.
En attendant il faut pâtir sans cesser de naître et de renaître tous les jours.
Ne pas oublier de naître..tourné vers les réalités d'en-haut, c'est la devise du père Abbé.
"On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux". Si l'on n'a plus de coeur on ne voit plus rien.
Bon si tu as des choses à y mettre, comme collaborateur, c'est sûr c'est tout à fait ma spiritualité.
Ph





alain Bagot 27/08/2008 20:00

il y en aurait à dire, bon sang. très bon sujet de philosophie.