R.I.P Fontgombault.

Publié le 22 Janvier 2010

http://pagesperso-orange.fr/..schola-st-gregoire/Personal%20Web%20Page_fichiers/image011.jpg

Mademoiselle Denise Lebon


spécialiste du chant grégorien,  le petit Placide
adresse ses sincères condoléances à sa famille,
à la schola St Grégoire, à Una Voce France, et aux moines de Fontgombault.

sépulture aura lieu ce vendredi 22 janvier, à 15h00, en l'église paroissiale de Fontgombault,
+
requiescat in pace.

Né le 17 juin 1923 à Flers dans l’Orne, Mlle Denise LEBON est la première élève du cours par correspondance en 1941. Elle poursuit l’étude du chant grégorien à l’aide des différents degrés de la Schola Saint Grégoire.

 Arrivé au Mans le 1er octobre 1947, elle loge au 26 rue Paul Ligneul, chez les parents de Mademoiselle BELLIN à partir de 1948. Elle se met au service de la Schola Saint Grégoire.

 L’activité de la Schola est bouleversée à partir de 1965 par l’abandon de la pratique grégorienne. Cependant, Mlle Bellin et Mlle Lebon tiennent bon dans la fidélité à l’Eglise et au Saint Père, ainsi qu’à l’esprit du fondateur Dom Gajard, moine de Solesmes.

 En 1975, Mlle Bellin décède. Mlle Lebon lui succède. Elle poursuit inlassablement l’œuvre de la Schola Saint Grégoire.

 Progressivement, sous l’impulsion de Mlle Lebon, avec un dévouement total, les fruits arrivent : nouveaux élèves, abbayes, sessions, voyages à l’étranger, …

 En 1986, Mlle Lebon reçoit des mains du Cardinal Casaroli la distinction « Pro Ecclesia et Pontifice ». A diverses reprises, elle reçut la médaille du Saint Père pour l’année en cours.

 En mai 2002, Mlle Lebon se retire, mais reste proche de la Schola Saint Grégoire en suivant ses activités.

schola st Grégoire.

 

 

 

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

PG 22/01/2010 11:30



Je me souviens d'elle, il y a bien longtemps déjà, de son amour du chant, de sa précision, de sa patience et de sa pédagogie. Parlant des moines de Fontgombault, elle disait, pour encourager ceux
qui débutaient, qu'elle les avait connus alors qu'ils avaient du mal à chanter correctement "au clair de la lune"... Cela donne une idée du chemin parcouru par les moines, mais aussi du talent de
la demoiselle. RIP.