Avec la Sainte Vierge , s'unir à Jésus - Mois de Marie -

Publié le 30 Avril 2017

 

   Ce que la sainte Vierge vit en nous et ce qu'elle nous apprend à chercher en elle, ce n'est pas tellement son âme elle-même que la vie de son âme ou plus précisément l'objet de cette vie : Ma vie c'est le Christ. Ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi.

   Vivre la vie de Marie, en réalité, c'est donc trouver le Christ en elle, " vivre le Christ " , être formé par elle à l'image du Christ.

Après avoir dit que

                       le principal effet de cette dévotion est d'établir la vie de Marie dans une âme, en sorte que ce n'est plus l'âme qui vit mais Marie vit en elle,

le bienheureux Grignon de Montfort ajoute :

                        "Comme elle est partout féconde, elle la fera vivre sans cesse à Jésus-Christ et Jésus-Christ en elle: Filioli mei , quos iterum parturio donec formetur Christus in vobis." ( Gal. IV 19-

   Dans le TRAITE DE LA VRAIE DEVOTION,  le bienheureux Grignon de Montfort explique cette oeuvre de Marie en nous disant que :"

                        la sainte Vierge est le monde de Dieu: celui qui est jeté dans ce monde divin est bientôt formé et moulé en Jésus-Christ et Jésus-Christ en lui... Il est jeté dans le même moule qui a formé un Dieu.

    C'est pourquoi les enfants de la sainte Vierge

                         se jettent, se cachent, se perdent dans son sein amoureux et virginal, pour y être embrasés du pur amour et pour y trouver pleinement Jésus.

   Mais comment la sainte Vierge formera-t-elle le Christ en nous?

   Elle le fera en nous faisant revivre sa propre vie d'union à Lui et aux trois divines Personnes, par cet enseignement affectif et caché qui est propre aux mères et aussi du Saint-Esprit, dont elle est l'instrument parfait. " Quand la divine Marie est Reine dans une âme, elle y travaille en secret, à l'insu même de l'âme... "

   Elle nous apprendra à nous comporter vis à vis du Père en enfants ardemment désireux de vivre selon son bon plaisir et pour sa gloire.

   Elle nous apprendra à compatir, avec elle , aux souffrances de Jésus, à cette souffrance surtout qui vient de l'offense infinie du péché. Elle nous fera participer à son amour des âmes, et en particulier des âmes pour lesquelles Jésus a le plus souffert.

   Elle nous apprendra à nous laisser aimer par le Saint-Esprit, avec une fidélité absolue à toutes ses grâces.

   Elle nous fera adorer la Trinité sainte présente en nous, comme elle le fit ici-bas depuis sa plus tendre enfance.

   Enfin, à la communion, elle nous " prétera son coeur pour y recevoir son Fils dans les dispositions qui furent les siennes si nous le lui demandons.

   Et ainsi , peu à peu, en nous communiquant sa vie de foi et d'amour, la très sainte Vierge nous unira à Dieu. 

Et elle nous unira à lui beaucoup mieux que nous y serions parvenus selon le mode propre de notre coeur, car " cette Mère de la belle dilection l'ouvrira et l'élargira pour y introduire le pur amour dont elle a le trésor. "

   Désormais, c'est avec l'amour du coeur de la sainte Vierge que nous aimerons Notre-Seigneur et son Père ou plutôt c'est elle qui aimera Jésus en nous, puisque son âme est devenue notre âme et sa vie notre vie.

Et pourtant il ne faudrait pas croire que le but unique et dernier de la sainte Vierge, en nous faisant participer à sa vie intérieure, soit notre propre perfection.

   Si grand que soit son amour pour nous, nous ne sommes pas le centre de son coeur; ce qu'elle désire, c'est que cette perfection serve à la gloire de son Fils, et par lui, à la gloire de la Sainte Trinité.

ad majorem Dei gloriam

  

Selon le bienheureux Grignon de Montfort, le plan divin est que nos âmes deviennent " des copies vivantes de Marie ", afin que Dieu continue à trouver en nous la très sainte Vierge.

                                              "Dieu le Saint-Esprit veut se former en elle et par elle des élus et lui dit =" J'ai pris tant de complaisances en vous, lorsque vous viviez sur la terre dans la pratique des plus sublimes vertus, que je désire encore vous trouver sur la terre, sans cesser d'être dans le ciel.  Reproduisez-vous pour cet effet dans mes élus. Que je voie en eux avec complaisances les racines de votre foi invincible, de votre humilité profonde, de votre mortification universelle, de votre oraison sublime, de votre charité ardente, de votre espérance ferme, et de toutes vos vertus. Quand le Saint Esprit , son Epoux, l'a trouvée dans une âme, il y vole, il y entre pleinement, il se communique à cette âme abondamment et autant qu'elle donne place à son Epouse."

   Il s'agit, en somme , de reproduire, de continuer et de perpétuer au cours des siècles cette union sublime que la sainte Vierge avait eue ici-bas dans la foi avec Notre-Seigneur.

   " Dieu a créé tous les autres hommes, écrit le Père Schrijevers C.S.S.R.  afin que cette divine Vierge grâce à eux, puisse multiplier comme à l'infini son amour pour Jésus. Nous ne sommes sur terre que pour faire revivre notre Mère; nous ne sommes que son prolongement. Notre coeur est pour elle comme un coeur de rechange par lequel elle aime à nouveau Jésus.  Ainsi, ce qu'elle possède, elle le rend fécond une infinité de fois par la communication qu'elle nous en fait. Ainsi elle aime Dieu autant de fois qu'elle compte d'enfants fidèles."

   En définitive, si Dieu veut que Marie soit notre Mère et nous unisse à ce point à elle, c'est parce que son âme a rendu ici-bas, par sa fidélité à la grâce du Christ, la plus grande gloire qu'une créature ait jamais pu lui rendre, après Jésus, et c'est parce qu'ainsi nos âmes , en participant à la sainteté de leur Mère, lui rendront une gloire participée de la sienne.

_______________________________

 

Je vous salue, Marie, ma chère Mère, ma joie, ma gloire,

mon coeur et mon âme ! Que je n'aie pas d'autre esprit que le vôtre pour connaître Jésus-Christ et ses divines volontés; que je n'aie pas d'autre âme que la vôtre pour louer et glorifier le Seigneur; que je n'ai pas d'autre coeur que le vôtre pour aimer Dieu d'un amour pur et d'un amour ardent comme vous.

St Louis Marie Grignion de Montfort.

 

Rédigé par rp Paul Philippe +

Publié dans #spiritualité

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article