.....+ PAX

Publié le 29 Juin 2012

2968358969_1_3_b7esiPDj.gif

 

5 Juillet .. déjà un mois ! Ecce. Fiat ! 

 

 

merci...à Anne !  un mot plein de chaleur ..cela me fait tant plaisir ... j'ai si peu l'occasion de recevoir de tels mots de réconfort..à part me réclamer des sous ou m'envoyer leur pub .. là on connait mon adresse !

 

. Je reconnais bien la délicatesse féminine.. Rien que votre mot me redonne confiance. Comme quoi il ne me faut pas grand chose. . Un petit rien il parait que c'est cela la bienveillance, j'ai lu ça l'autre jour.


.Cela me permet de faire le tri, dans les soi-disant "amis" .. Enfin de compte il n'y en a pas des masses. . alors on anticipe le jour où sous serons seul devant Dieu ... espérant sa Miséricorde ..peut-être sans prêtre.

Il n'y aura plus question alors de rite, de messe summorum, comme tout cela reste subjectif.

 

Une belle expérience où on est oui en face des vraies et seules réalités de la vie. La vie spi des gens ça n'intéresse personne..!  Trop rares sont ceux qui s'y intéressent. "Comment ça va?" il faut leur dire "bien" comme cela ils sont contents, ils ne vous doivent rien. Rien que du formalisme ça s'arrête là,  comme quand on vous dit bonne année ou joyeux Noël ! 


l'autre jour je rencontrai un prêtre,  je lui disais priez pour le père Henry, la réponse que j'ai eue : il a pas besoin il a les moines!! Une autre fois, un autre à qui je demande de bénir la table, "pas besoin, elle se bénit toute seule!" ..me prenant sans doute pour une bête étrange d'un autre monde.. 


  alors  quand c'est comme ça on jette l'éponge. Je vais aller me confier à des gens comme ça ?  sûrement pas.

 

Mais je ne suis pas du genre à abandonner. ne serait-ce que pour le père Henry, Je ne suis pas dans une milice pour devenir un jour déserteur à cause de la bêtise humaine, de ceux qui scandalisent les petits, qui, par leur attitude trahissent la Mission, avec leurs réflexions à 4 sous - leur indifférence ou leur ingratitude, (moderno ou tradi)  - un piège trop facile pour le diable -  mais pour me battre et jusqu'à la mort s'il le faut. même seul tant pis ! 

 

il faudra du temps pour cicatriser la plaie, me familiariser avec l'absence, - déjà dans la vie spirituelle c'est pas évident - mais on y arrivera... ...Ces deux soeurs jumelles qui cohabitent ensemble, sous le même toit, l'absence et la solitude ..Il faut me laisser le temps de les apprivoiser,  quîte à lâcher du leste dans la pratique religieuse pour prendre du recul, même avec l'abbaye. 

 

quel confesseur maintenant?  quand je le revois dans ma cellule surtout dans les débuts, ce regard si plein de tendresse et de compassion.Je revis tout cela que je n'aurai plus....Je ne serai pas obligé d'avoir les mêmes affinités avec notre nouveau père maître, (dont j'ignore encore le nom)  sauf qui sait miracle...On n'a pas les mêmes affinités avec tous les moines. Ca passera ou ça passera pas. Il y en a ça passe pas du tout. 

 

La vie est bien faite, la vie est belle,  le père Henry ne nous montre que la solitude clouée à la croix! "Le moine est seul," ( je me rappellerai toujours de cet entretien).. "monos"  moine. seul,  alors la nature qui ne s'y attendait pas sur ce coup là, prise au dépourvu elle se rebiffe, elle se scandalise même.. et puis à la fin il faudra bien qu'elle finisse par l'accepter..sinon elle criera tout le temps à l'injustice,  pour finir par se damner elle-même. Ecce Fiat  !

 

La nature humaine est en droit dans de telles circonstances de "péter les plombs" , comme me disait le père Henry les fautes 'circonstanciées,  même de lâcher prise, si elle ne reste dans sa volonté, pas dans cet état et qu'elle fait tout pour ne pas y rester. Allez comprendre le psy quand il n'arrive  plus à  suivre. Il n'a pas suivi, n'a pas compris au film. 

 

.Tout le reste surtout sur internet n'est qu'un trompe l'oeil pour amuser la galerie.. On s'arrache les amis sur Facebook, plus on en a plus on est content, - même si on ne les connait pas, qu'on ne les a jamais vus -   ou sur les forums, et

on se défoule sur le web, on s'entoure de mondanités, de réceptions,  pour masquer les vraies réalités, la réalité de sa solitude,  mais la vraie réalité vous rattrappe toujours un jour ou l'autre.. . quand on sait ça on a tout compris.

 

A ce stade j'aurai ma revanche, là on sera tous à la même enseigne.. !

 

Il y en a c'est déjà dans la vie ici-bas que l'apprentissage se fait, parfois trop tôt, trop  long, usant, déprimant, décourageant, . - où on en est las, fatigué,  et qu' on n'a même plus la force de crier au secours. parce qu'on sait que ça ne sert plus  à rien... - mais . c'est la seule différence et  c'est tout...

 

UDP priez le pour moi  "Que rien ne puisse troubler ma paix, ni me faire sortir de Vous" Comme ces mots ont plein de signification !

 

.....  + ph requiescat in pace. 


Cher Philippe,

 

Il y a un mois, quasiment heure pour heure, notre très cher P. Henry quittait ses frères et ses amis pour une tout autre abbaye.

En ce jour, je voudrais vous dire que j'ai une pensée très amicale pour vous et pour tous ceux, que je connais ou non, qui, comme nous deux, avaient tant reçu de lui et à qui il manque beaucoup. Je voudrais vous dire ma grande proximité, par la pensée, l'amitié - même si on ne se connaît pas très bien - et par la prière.

Cher Philippe, vous n'êtes pas seul, soyez en sûr.

jean-François .

 

merci beaucoup. On ne peut le vivre que dans la foi car rien n'est évident. merci de cette amitié qui est la vôtre dans une telle circonstance. .

. :

 



Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anonyme 04/07/2012 19:33


Pour votre réconfort, voici un texte tiré des "Merveilles du Lys Immaculé de la Ste Trinité", 1927 :


LE CIEL OUVERT PAR LA PRATIQUE DES TROIS AVE MARIA
 
    Un des plus grands moyens de salut, un des signes de prédestina­tion les plus certains, est, sans contredit, la dévotion à la Très Sainte Vierge. Tous les saints docteurs sont
unanimes à le dire avec saint Alphonse de Liguori : « Le dévot serviteur de Marie ne périra jamais. »
    Le principal est de persévérer fidèlement jusqu’à la mort dans cette dévotion.
    Or, est-il une pratique plus facile, plus à la portée de tous, que celle de réciter chaque jour trois Ave Maria, en l’honneur des privilèges conférés par l’adorable Trinité à
la Vierge Immaculée : Puissance, Sagesse, Miséricorde ?
    Cette salutaire pratique a été révélée et enseignée à sainte Mecthilde par la Reine du ciel elle-même comme un moyen d’obtenir sûrement la grâce de la persévérance finale ou de
la bonne mort.
    Un des plus zélés propagateurs des Trois Ave Maria est saint Léo­nard de Port-Maurice. Ce célèbre missionnaire faisait réciter les Trois Ave Maria, matin et soir, en l’honneur
de Marie Immaculée, pour obtenir la grâce d’éviter tout péché mortel, et pendant le jour, et pendant la nuit. De plus, il promettait le salut, d’une manière cer­taine, à ceux qui y seraient
constamment fidèles.
    A la suite de ce grand saint franciscain, saint Alphonse de Liguori adopta cette pieuse pratique et lui donna l’appui de sa haute autorité. Il la conseillait beaucoup et
l’imposait même comme pénitence à ceux qui n’en avaient pas l’habitude.
    Le saint Docteur exhorte en particulier les parents et les confes­seurs à veiller soigneusement à ce que les enfants soient fidèles à ré­citer, chaque jour, leurs Trois Je vous
salue, Marie, le matin et le soir.
    Ou plutôt, à l’exemple de saint Léonard, il les recommande ins­tamment à tous, « aux dévots et aux pécheurs », aux hommes et aux femmes, aux jeunes gens et aux jeunes
filles.
    Les personnes consacrées à Dieu en retireront elles-mêmes de pré­cieux fruits de salut.
    Aussi, dans certains pays, cette pratique est-elle adoptée par la généralité des fidèles.
    De nombreux exemples montrent combien cette dévotion est agréable à la divine Mère, et quelles grâces particulières elle attire, pendant la vie et à l’heure de la mort, à ceux
qui ne l’omettent jamais un seul jour.
    Par un bref du 8 février 1900, le Souverain Pontife Léon XIII a sanctionné cette pieuse coutume en accordant, à perpétuité, sur la demande d’un Frère Mineur Capucin, une
indulgence de 200 jours, applicable aux âmes du Purgatoire, en faveur de tous ceux qui récite­raient les Trois Ave Maria, le matin et le soir, avec l’invocation re­commandée par saint
Alphonse : « Mater mea, libera me hodie a peccato mortali », ou en français : « O ma Mère, préservez-moi aujourd’hui du péché mortel. »
    Comme cette invocation doit être récitée une fois, le matin et le soir, après les Trois Ave Maria - de préférence à la fin de la prière habituelle - on conseille de dire, le
matin : « O ma Mère, préservez moi du péché mortel pendant ce jour », et, le soir, « pen­dant cette nuit ».
    Sa Sainteté Pie X a daigné accorder la Bénédiction Apostolique à tous ceux qui observeront cette pieuse pratique.

philippe 04/07/2012 19:37



merci.



de Corail Anne 03/07/2012 22:26


je suis désolée Philippe,que vous soyez si las et si triste...moi aussi j'ai les larmes aux yeux quand je pense au père Henry,mais je remercie le CIel qui nous l'a donné...son souvenir demeure à
jamais,il ne faut pas vous torturer le coeur,notre ami vit éternellement,débarrassé de sa dimension terrestre mais il connaît enfin le grand secret et il peut tant pour nous!!


le moine  a une vie donnée,le père H était arrivé au terme de son voyage,il demeure à jamais en nos vies de par la direction spirituelle qu'il ns a dispensée...et nous vîmes que cela était
bon...


pax tecum!


anne

philippe 03/07/2012 23:07



merci...



malou 02/07/2012 14:42


De tout coeur avec vous et en union de prières

philippe 02/07/2012 14:43



merci !



malou 02/07/2012 08:54


Pourquoi abandonner un si merveilleux site ?

philippe 02/07/2012 09:33



Le père Henry était tout pour moi. Trop seul à supporter tout cela sans aucune délicatesse de la part tout le clergé, religieux compris, de tout ce  que je connais, j'ai connus, de tous ceux
que j'ai soutenus dans ce blogue, pas un mot de sympa, jamais de personne et tout le monde sait les liens affectifs qui m'unissaient à lui. Depuis tant de temps.  "Philippe si vous avez
besoin de mes services comptez sur moi"! Il n'y en a eu qu'un ici le secrétaire de Monseigneur le père Antoine, le seul..Il n'y en a eu qu'un ici et alentours,  qui s'est proposé pour me
dire des messes pour lui! un seul.  Un seul qui de temps en temps m'appelle pour me demander comment ça va? un seul.  Ca s'arrête là. On compte ses amis dans ces cas là.. on peut avoir
soutane et autres...


J'ai bien vu aux obsèques du père Henry! Où étaient-ils tous ces prêtres, ensoutannés,  religieux, que ce bon père a pu tant aider soutenir, conseiller à part l'abbé Coiffet ? Personne de
tout ce monde tradi. De quoi être écoeuré, désarçonné.


Alors il est temps d'arrêter de se faire des illusions. Quand c'est comme ça on dit "stop" c'est bon à mon âge on a compris...De quoi perdre oui la foi laisser tout tomber, donner raison aux
païens. On a tellement des surprises de leur part de bienveillance et d'attention ..!


mais bon on continuera seul.  Avec le père Henry c'est toute une page qui se tourne... c'est l'histoire du petit placide. c'est mon histoire bénédictine.  J'ai compris ce que voulait
dire le mot orphelin (dans l'ordre spirituel ) comme jamais. Pourquoi le petit Placide continuerait-il sans lui. ?


Oh sans rancune, sans amertume, mais on a compris comme beaucoup de chose, enfin.je n'ai plus rien à dire de toute façon. Pourquoi se réjouir quand on sait qu'on ne verra plus quelqu'un qu'on
aimait et que tout a perdu de sa saveur. Pourquoi se réjouir quand on se pose même des questions sur son engagement personnel, qu'on remet tout en cause, parce qu'on ne s'y attendait pas à une
telle séparation et qu'il n'y a plus rien autour de soi, ...parti trop tôt, trop vite pour nous tous parce que je ne suis pas le seul à l'avoir tant aimé.


Mais cela a si peu d'importance, si peu d'intérêt!  demandez à l'abbé Trucmuche, il s'en fout! tant qu'on est là pour lui cirer les pompes.. le reste! A 6O ans on n'intéresse plus grand
monde, même là!Je n'attends plus rien de personne..Tellement indifférents à la détresse morale ou spirituelle de l'autre. Partagé entre son ipod et ses réunions. Quel sens peut avoir
l'autre?  L'autre dans l'Evangile mais seulement dans l'Evangile c'est le prochain.Ca reste pour meubler des sermons rien de plus, chez les modernos ça a plus de saveur..ça fait moderne, ça
fait peuple ! mais rien de plus.


  Mais bon 'on sait de toute façon  que plus rien ne sera comme avant. Plus rien ne peut-être comme avant. Et plus le temps passe, plus son absence se fait sentir, dans la durée on
mesure le poids de l'absence,  parce qu'il n'y aura jamais personne pour le remplacer  et ça je le sais.. - à moins d'un miracle - .mais il y aura toujours quelqu'un qui manquera à
l'appel.Spirituellement, je suis fatigué, las et bien las



ph 01/07/2012 19:20


si seul pour porter tout ça! y a plus rien à dire... ce blog n'a plus d'intérêt décidément.

philippe 01/07/2012 20:46



on laisse tout tomber, faut arrêter de se faire du mal et tant d'illusions ..