cogitationes.

Publié le 28 Mai 2008




'les desseins de son Coeur subsistent d'âge en âge; arracher leur âme à la mort, et les faire vivre au temps de la famine.

la famine, sous-entendu, la dureté de coeur, la fermeture à la charité,  l'indélicatesse, la mufflerie, l'ingratitude, le mépris,  le manque d'amour tout ce dont souffre notre belle société moderne.
 Comme il est bon de s'y réfugier, près de ce coeur pour y trouver un peu de consolation, un remède à ces maux.
 "Jésus, doux et humble de coeur, rendez mon coeur semblable au vôtre. L'indifférence nous conduit sûrement à la mort. L'amour en est l'antidote. et le coeur de Jésus un vrai modèle. Lorsqu'on a plus de répondant parfois on le ferme. Mais le lendemain, à la moindre occasion, de nouveau c'est lui qui parle,,  c'est au fond lui qui a toujours le dernier mot.

"Les Pères de l'Eglise considéraient que le plus grand péché du monde païen était son insensibilité, sa dureté de cœur, et ils aimaient la prophétie du prophète Ézéchiel : "J'ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair" (Ez 36, 26).

Se convertir au Christ, devenir chrétien signifiait recevoir un cœur de chair, un cœur sensible à la passion et à la souffrance des autres.
Notre Dieu n'est pas un Dieu lointain, intouchable dans sa béatitude. Notre Dieu a un cœur, il a même un cœur de chair. Il s'est fait chair précisément pour pouvoir souffrir avec nous et être avec nous dans nos souffrances. Il s'est fait homme pour nous donner un cœur de chair et pour réveiller en nous l'amour pour ceux qui souffrent, pour les personnes dans le besoin. "

Benoit XVI

ce n'est pas moi qui le dis,  c'est le pape.




Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Olivier 28/05/2008 16:14

le drame du matérialisme ambiant. L'on retrouve toutes ses richesses chez les pauvres. Parce que là rien n'y fait obstacle. La pauvreté ou l'esprit de pauvreté est le seul canal de l'amour.