vers un septième mandat : Paix et prospérité pour Fontgombault,

Publié le 18 Mars 2014

 

 

http://www.la-croix.com/var/bayard/storage/images/lacroix/religion/actualite/la-cour-de-cassation-confirme-la-radiation-de-10-moines-de-fontgombault-de-la-liste-des-electeurs-2014-03-16-1121195/37695570-1-fre-FR/La-Cour-de-cassation-confirme-la-radiation-de-10-moines-de-Fontgombault-de-la-liste-des-electeurs_article_popin.jpg

 

(GUILLAUME SOUVANT/AFP)

 

Le candidat Jacques Tissier fidèle à ses convictions

 

Le maire de Fontgombault veut ramener la paix dans sa commune sans renier pour autant son opposition au mariage pour tous.

 

Par essence provocateur, le maire de Fontgombault, Jacques Tissier, avait préféré se taire durant les évènements qui ont suivi la délibération de son conseil contre le mariage pour tous. Après avoir continué à gérer consciencieusement sa commune, sans exprimer le moindre agacement au cours de sa cérémonie de vœux, il annonce sa candidature aux prochaines municipales, avec sérénité. Avec l'argument essentiel de pouvoir atténuer les tensions qui ont secoué, ces derniers mois, la vie locale.

 

" Nous affichons nos valeurs "

 

Le nom de sa liste, Paix et prospérité pour Fontgombault, donne le ton. Face à des Indignés pour le moins remuants, qui sont allés jusqu'à le défier devant les électeurs, il souligne une expérience et une maîtrise des affaires communales, illustrée par plusieurs dossiers parlants : Fontgombault est la seule localité du département à avoir obtenu 80 % de subventions pour l'assainissement de son bourg et est leader dans l'opération Zéro pesticide.

Après avoir énuméré plusieurs réalisations phare, dont le swin-golf, le centre de loisirs, un lotissement, un multiservices, Jacques Tissier entend favoriser la reprise de l'activité du restaurant, soutenir le commerce, œuvrer pour le tourisme, avec une équipe renouvelée. Si son projet évoque également une action forte en faveur des personnes âgées, des jeunes, de la préservation du patrimoine, de la sécurité, il ajoute : « Pétitions, manifestations, actions en justice et recours aux médias ne seront pas nos moyens de gestion ». Jacques Tissier et son équipe ont aussi tenu à préciser : « Nous sommes favorables à une saine laïcité, mais nous nous opposons à toute discrimination contre le fait religieux » et « nous défendrons les valeurs traditionnelles de notre civilisation française ». Si la liste compte deux moines, la situation de père de famille est surlignée pour les laïcs et, lorsqu'on demande à Jacques Tissier si lui ou ses colistiers célébreraient un mariage gay, il répond aussitôt : « Je refuserai et, comme je ne veux pas déléguer, tout le conseil démissionnerait ».


La liste. Jacques Tissier, maire sortant ; Éliane Renaud-Boissel, 2e adjointe sortant, clerc de notaire retraitée ; Philippe Confolant, 1er adjoint sortant, agriculteur ; Gérard Delage, conseiller sortant, inspecteur général honoraire de La Poste ; Raphaël-Marie Blouère, conseiller sortant, moine bénédictin, responsable de la ferme ;  Jean-Pierre Dupuy, conseiller sortant, directeur hospitalier retraité ; Annick Boussin, secrétaire de direction retraitée ; Antoine Scherrer, médecin radiologue hospitalier ; Bruno Truptin, agent du Groupe La Poste ; Daniel Billard, agent principal de la station de potabilisation du Syndicat des eaux ; Didier de Cacqueray, moine bénédictin, responsable des bâtiments.

 


 link nouvelle république 

 

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Guerdoux 08/08/2014 11:35


Ainsi donc le moyen-âge résiste. Etonnant, non ?

philippe 08/08/2014 11:51