Publié le 16 Août 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 16 Août 2016

very nice du Brésil....

 

site internet .

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost 0

Publié le 16 Août 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost 0

Publié le 16 Août 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost 0

Publié le 15 Août 2016

 

  c'est le triangle, j'ai vu des petits russes !   ah ben voilà essai concluant ! c'est zoli ! y en a plein dis-donc, et dire qu'on soit quelque chose là-dedans !

 

 

 

ici me grand ourse ...

 

 

Petit placide .

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 15 Août 2016

 

Merci pour tes prières en ce saint jour. on ne s'est pas senti trop seul auj. même si aucune 'bonne fête Philippe" ne me soit parvenue!

Alors on ne sait plus si l'effort vient de Lui ou de nous, mais on essaye malgré tout. on se réfugie où on peut 

y aura même eu un évènement extraordinaire, là c'est in secreto.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 15 Août 2016

 

« O Vierge immaculée, Mère de Dieu et Mère des hommes :

 

Nous croyons avec toute la ferveur de notre foi en votre Assomption triomphale en âme et en corps, au Ciel où Vous êtes acclamée Reine par tous les chœurs des anges et par toutes les phalanges des saints ;

et nous, nous nous unissons à eux pour louer et bénir le Seigneur, qui Vous a exaltée au-dessus de toutes les autres créatures, et pour Vous offrir l’élan de notre dévotion et de notre amour.

 

Nous savons que votre regard, qui maternellement enveloppait l’humble et souffrante Humanité de Jésus sur la terre, se rassasie au Ciel en voyant la glorieuse Humanité de la Sagesse incréée, et que la joie de votre âme à contempler face à face l’adorable Trinité fait tressaillir votre cœur de béatifiante tendresse ;

et nous, pauvres pécheurs, nous dont le corps alourdit le vol de l’âme, nous Vous supplions de purifier nos sens, afin que nous apprenions, dès ici-bas, à goûter Dieu, Dieu seul, dans le charme des créatures ;

 

Nous avons confiance que vos regards miséricordieux s’abaissent sur nos misères et nos angoisses, sur nos luttes et nos faiblesses ; que vos lèvres sourient à nos joies et à nos victoires ; que Vous entendez la voix de Jésus Vous dire de chacun de nous, comme jadis à Son disciple bien-aimé : « Voilà votre fils » ;et nous, qui Vous invoquons comme notre Mère, nous Vous prenons, comme Jean, pour guide, soutien et consolation de notre vie mortelle.

 

Nous avons la vivifiante certitude que vos yeux, qui ont versé des larmes sur la terre baignée du sang de Jésus, se tournent encore vers ce monde en proie aux guerres, aux persécutions, à l’oppression des justes et des faibles ; et nous, dans les ténèbres de cette vallée de larmes, nous attendons de votre céleste lumière et de votre douce pitié le soulagement des peines de nos cœurs, des épreuves de l’Eglise et de notre patrie.

 

Nous croyons enfin que, dans la gloire où Vous régnez, parée du soleil et couronnée d’étoiles, Vous êtes, après Jésus, la joie et l’allégresse de tous les anges et de tous les saints ; et nous, de cette terre où nous passons en pèlerins, réconfortés par la foi en la résurrection future, nous regardons vers Vous, notre vie, notre douceur, notre espérance ; attirez-nous par la suavité de votre voix, pour nous montrer un jour après notre exil, Jésus, le fruit béni de votre sein, ô clémente, ô bonne, ô douce Vierge Marie ! »

---------------------------------------------------

 

"Un autre maître a pris le pouvoir dont la devise porte : « Je suis l'impasse, le mensonge, la mort. » Du sein maternel, au lit d’hôpital en passant par les places publiques, la guerre, la mort, envahissent la terre. Un mode de pensée unique, véhiculé par les médias, répand son fiel sur des êtres qui semblent privés de bon sens. La confusion, entretenue avec complaisance, entre le vrai et le faux par ceux qui ont pour devoir d’enseigner la vérité, la promotion d’une liberté sans respect pour le faible, relativisent les valeurs morales qui semblent n’avoir de prix que pour les imbéciles.
Le droit fondamental des enfants, des simples, à la vérité est un des droits le moins respectés. Informer, enseigner, est devenu l'art de tromper. Oser dire la vérité sur la famille, sur la vie en société est l'apanage des idiots. Celui qui veut prétendre à un peu d'audience doit montrer patte noire : se rendre esclave des sondages, tout légitimer, tout accepter.
 Le monde politique, économique, social, parfois aussi les hommes d'Église, sont victimes de ce mode de pensée. Il faut plaire et se donner bonne conscience en ignorant les victimes dérangeantes d’une société qui ne mérite plus ce nom. Le constat est là, sans appel : désespoir, impasse, mort. Que de vies humaines promises à un avenir gâché. Que de victimes innocentes ! Qui donc sera le bon Samaritain de notre société blessée à mort ?"

Les circonstances sont trop graves pour se réfugier dans le silence ou la nonchalance. « Chaque âme qui s'élève, élève le monde ; chaque âme qui s'abaisse, abaisse le monde. » Il n'y a pas de demi-mesure. La communion entre les hommes prend sa source dans la communion avec Dieu. La vérité sur l'homme naît de l'accueil de la vérité venue de Dieu.


Soyons attentifs à prendre le temps de nous laisser former par cette vérité reçue à travers les enseignements traditionnels de l’Église. Soyons pour notre prochain les témoins convaincus et convaincants de la vérité qui offre au monde non pas un carcan, mais le moyen et le trésor d'une vraie fraternité.


Une ligne sépare les hommes : serviteurs du Dieu de la Vie, ou idéologues jusqu'à l'apologie de la culture de mort.


Un signe grandiose resplendit dans le ciel de nos âmes, une femme revêtue du soleil et ayant la lune sous ses pieds... et le nom de cette femme est Marie.


Avec elle, chantons notre Magnificat pour tant de dons de Dieu. Demandons au Seigneur la grâce que soient accueillis son regard, sa vérité et sa miséricorde au sein des familles et des institutions de notre patrie.

 

dom Jean Pateau. 

 

 

 

homélie pour la fête de l'Assomption .

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 14 Août 2016

 

 

 

j'ai vu Jésus miséricorde,  aussi... non mais sans blagues ! y a tous mes petits là-haut, si c'est pas beau  photo du dessus j'aperçois des étoiles qui jouent chopin 

 

 

voilà jésus est venu voir le petit placide !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 14 Août 2016

 

photo petit placide .

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 14 Août 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost 0