Publié le 12 Juillet 2009







L'Éternel me fit voir deux paniers de figues posés devant le temple de l'Éternel, après que Nebucadnetsar, roi de Babylone, eut emmené de Jérusalem et conduit à Babylone Jeconia, fils de Jojakim, roi de Juda, les chefs de Juda, les charpentiers et les serruriers.

   L'un des paniers contenait de très bonnes figues, comme les figues de la première récolte, et l'autre panier de très mauvaises figues, qu'on ne pouvait manger à cause de leur mauvaise qualité.

Verbum Domini.


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 12 Juillet 2009



La vie est beauté, admire la !


photos nikon petit Placide ..
































ora et non labora

La vie est précieuse, prends en soin !



for the beauty of the earth











La vie est béatitude, savoure la !

bonjour monsieur l'été ...

épilogue.





Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #divers

Repost 0

Publié le 12 Juillet 2009






"La vie est un défi à relever, un bonheur à mériter, une aventure à tenter."




Mère Teresa

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 12 Juillet 2009


état du petit placide... voca me, tiens !




Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost 0

Publié le 12 Juillet 2009





"Dépourvu de vérité, l'amour bascule dans le sentimentalisme. L'amour devient une coque vide susceptible d'être arbitrairement remplie. C'est le risque mortifère qu'affronte l'amour dans une culture sans vérité. Il est la proie des émotions et de l'opinion contingente des êtres humains ; il devient un terme galvaudé et déformé, jusqu'à signifier son contraire"

(Benoît XVI).

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 7 Juillet 2009



Misericordias Domini in aeternum cantabo.

merci  pour vos souhaits je n'oublierai pas ! vive les moines !

in Xto. tant pis pour le reste !






Vir Dei Benedictus ,
l'homme de Dieu fit le signe de la Croix et le vase
empoisonné fut brisé,....


O bon Père Benoît, chef et Patriarche des moines, espérance et consolation de tous ceux qui recourent à vous de tout leur coeur, je me recommande humblement à votre très sainte  protection. Daignez, en raison de l'excellence de vos mérites, me défendre  contre tous les ennemis de mon âme et m'accorder dans l'abondance de votre tendresse, la grâce de la componction et le don des larmes, afin que je puisse pleurer comme il convient et abondamment tant de fautes et d'offenses dont je me suis souvent rendu coupable depuis ma jeunesse contre l'aimable et désirable Seigneur Jésus-Christ, et afin que je mérite de vous louer et de vous honorer dignement.

O olivier, ô vigne d'une extraordinaire fécondité dans la maison de Dieu. O vase d'or massif, orné de toutes sortes de pierres précieuses, choisi par Dieu et très agréable à son coeur, enrichi d'innombrables dons de la grâce comme d'autant de diamants étincelants.  Je vous prie, je vous supplie, je vous conjure  de toute l'ardeur de mon coeur et par tous les désirs de mon âme, Père très bienveillant et doux Maître, de daigner vous souvenir devant Dieu du pauvre pécheur que je suis, pour que, dans sa bonté&, il me pardonne tous mes péchés, me maintienne dans le bien et ne permette pas que quelque malheur m'éloigne jamais de lui. Puisse-t-il, au contraire, m'admettre après vous, ô Père, dans la société  des Bienheureux et m'accorder la joie de le contempler; là je goûterai le bonheur éternel avec vous et avec l'immense armée de moines placée sous votre étendard. Daigne m'accorder cette grâce notre Dieu et Seigneur Jésus-Christ, qui, avec le Père et le Saint-Esprit, vit et règne dans les sicècles des siècles.
Amen.

PRIONS.

Nous vous demandons, Dieu tout-puissant, en vertu des mérites et des exemples de notre Bienheureux Père saint Benoît, de ses disciples Placide et Maur, de la Vierge sa soeur scholastique et de tous les saints moines qui ont combattu pour vous dans les rangs de son armée et sous sa conduite, de renouveler en nous votre Esprit-Saint, afin que, sous son inspiration, nous luttions avec vigueur contre la chair, contre le monde et contre le démon. Et puisque la palme de la victoire ne s'obtient que par les fatigues du combat, donnez-nous la patience dans l'adversité, la constance dans les tentations et la prudence dans le danger. Donnez-nous l'éclat de la chasteté, le désir de la pauvreté, le mérite de l'obéissance et la fidélité résolue dans l'observance. Puissions-nous, forts de votre secours et unis par les liens de la charité fraternelle, nous acquitter de notre service avec une commune ardeur et traverser cette vie présente de manière à mériter d'entrer un jour, victorieux et couronnés, dans l'éternelle Patrie pour y être réunis aux phalanges des saints moines. Par le Christ Notre Seigneur.

Amen.


Sancte Pater Benedicte ora pro nobis.





Thank you, Philippe, for this beautiful gift!!
San Benedetto is an example that everyone should follow! The Lord bless you! Mary

´"Écoute... ouvre l'oreille de ton coeur"
Merci bien, Phillipe par ce joli rappel de la fête d'aujourd'hui!!
Amitiés,
J.J.

Very beautiful video, merci beaucoup .

Magnifique vidéo!  Merci Philippe

Bravo Philippe,

Saint est le Seigneur tout puissant
Le ciel et la terre sont rempli de ta gloire

Une superbe vidéo
liberic


Blandine

très belle vidéo...;merci..

THANK YOU for the share

rossendgri ... ça continue !
C'est super, merci beaucoup

Une oasis de paix dans un monde tendu.Vídeo réconfortant Salutations,

Benoît XVI a eu la chance de les entendre en vrai,
 ce qu'ils ont chanté pour lui !... et oui...




Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #videos

Repost 0

Publié le 7 Juillet 2009

Rédigé par philippe

Repost 0

Publié le 6 Juillet 2009

 

 

 

 



 

 


Messager de paix, artisan d'union, maître de civilisation,
et, avant tout, héraut de la religion du Christ et
fondateur de la vie monastique en Occident,
tels sont les titres qui justifient
la glorification de saint Benoît, Abbé.

Alors que s'écroulait l'Empire romain,
que des régions de l'Europe s'enfonçaient dans les ténèbres et que d'autres ne connaissaient pas encore
la civilisation et les valeurs spirituelles,
ce fut lui qui, par son effort constant et assidu,
fit se lever sur notre continent l'aurore d'une ère nouvelle.

C'est lui principalement et ses fils qui, avec la croix, le livre et la charrue, apporteront le progrès chrétien aux populations s'étendant de la Méditerranée à la Scandinavie,
de l'Irlande aux plaines de Pologne.


Avec la croix,
il affermit et développa l'organisation de la vie publique et privée. Il enseigna aux hommes la primauté du culte divin
avec la prière liturgique et assidue.
Il cimenta cette unité spirituelle de l'Europe grâce à laquelle des peuples de langues, de races et de cultures diverses prirent conscience de constituer le peuple de Dieu.

Avec le livre, avec la culture,
au moment où le patrimoine humaniste allait se perdre,
saint Benoît a sauvé la tradition classique des anciens en la transmettant intacte à la postérité
et en restaurant le culte du savoir.


Avec la charrue, avec l'agriculture
il réussit à transformer des terres désertiques et incultes en champs très fertiles et en gracieux jardins.

En unissant la prière au travail matériel :


« ORA ET LABORA»,
il ennoblit et éleva le travail de l'homme.

 

PAUL VI

 


Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 6 Juillet 2009













Saint Benoit, priez pour nous.



"Retiens bien, Pierre, ce que je te dis : Pour l'âme qui voit le Créateur, toute créature paraît bien exiguë. En effet bien que cette âme n'ait contemplé qu'un faible rayonnement de la lumière du Créateur, tout le créé se réduit pour elle à de petites proportions, car par la lumière elle-même de cette vision intime, le sein de son esprit s'élargit et son cœur grandit tellement en Dieu qu'il se tient élevé au-dessus du monde. Qui plus est, l'âme du voyant quant à elle, se trouve au-dessus d'elle-même. Et lorsque, dans la lumière de Dieu elle est ainsi ravie au-dessous d'elle-même, elle s'amplifie intérieurement ; alors elle jette un regard au-dessus d'elle et elle comprend, dans cet état d'élévation, combien tout le créé est petit, alors que, dans son abaissement, elle n'arrivait même pas à le saisir. Ainsi donc, l'homme qui contemplait ce globe de feu et qui voyait les anges en train de remonter au ciel, ne pouvait voir ces choses, sans aucun doute, que dans la lumière de Dieu. Qu'y a-t-il d'étonnant, dès lors à ce qu'il vît le monde rassemblé devant ses yeux, alors que, élevé dans la lumière de l'esprit, il se situait déjà hors du monde ?

1. Passons maintenant à l'année où il devait quitter cette vie : à tous il annonça le jour de sa mort, signifiant à tous ceux qui étaient présents qu'ils devaient tenir secret ce qu'ils avaient entendu et indiquant aux absents quel signe, et de quelle sorte, se produirait lorsque son âme sortirait de son corps.

2. Six jours avant son départ, il se fait ouvrir son tombeau. Peu après, il est pris d'accès de fièvre dont l'ardeur véhémente commence à l'accabler. Comme sa langueur s'aggravait de jour en jour, au sixième jour, il se fit porter par ses disciples à l'oratoire et là, il s'assura pour son départ en recevant le Corps et le Sang du Seigneur, puis, entouré de ses disciples qui soutenaient de leurs mains ses membres affaiblis, il rendit le dernier souffle en prononçant des paroles de prière.

 

3. Ce jour-là, deux de ses frères, l'un étant resté en sa cellule et l'autre se trouvant au loin, eurent la révélation d'une même et unique vision : ils virent qu'une voie recouverte de tissus précieux et illuminée de lampes innombrables, s'étendait de sa cellule jusqu'au ciel, empruntant un chemin tout droit, à l'Orient. Au sommet se tenait un homme brillant, majestueusement vêtu, qui leur demanda : "Cette voie que vous contemplez, de qui est-elle ?" Ils reconnurent qu'ils ne le savaient pas. Alors il leur dit : "C'est la voie par laquelle Benoît, le bien-aimé de Dieu, est monté au ciel." La mort du saint homme donc, les disciples présents la virent de leurs yeux tandis que les absents en eurent connaissance grâce au signe qui leur avait été prédit.

 

4. Il fut enseveli dans l'Oratoire de Saint-Jean-Baptiste que lui-même avait construit sur les ruines de l'autel d'Apollon.



  









+




festival d'Avignon : office de nuit : Solennité de NBP Saint Benoît

samedi 11 juillet 2009, à 22:00
    
dimanche 12 juillet 2009, à 01:00
Lieu :    
Avignon, église Saint Symphorien des Carmes
Ville :    
Avignon, France

schola st Maur. (voir liens)





Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0

Publié le 6 Juillet 2009











Alors qu'il regardait dans la nuit, une lumière chassa toutes les ténèbres et surpassa la clarté du jour. St Benoît raconta ensuite que le monde entier, comme rassemblé en un seul rayon de soleil, fut offert à ses yeux.

Voir les commentaires

Rédigé par philippe

Publié dans #spiritualité

Repost 0