Publié le 15 Septembre 2016

 

« Mon Dieu, bénis l'esprit brisé des souffrants, la lourde solitude des hommes, l'être qui ne connaît nul repos, la souffrance qu'on ne confie jamais à personne.

Bénis le cortège de ces noctambules que n’épouvante pas le spectre des chemins inconnus.

Bénis la misère des hommes qui meurent en cette heure. Donne-leur, mon Dieu, une bonne fin.

Bénis les cœurs, Seigneur, les cœurs amers. Avant tout donne aux malades le soulagement, enseigne l'oubli à ceux que tu as privés de leur bien le plus cher. Ne laisse personne sur la terre entière dans la détresse.

sBénis ceux qui sont dans la joie, Seigneur, protège-les.

Moi, tu ne m'as jamais, à ce jour, délivrée de la tristesse. Elle me pèse parfois beaucoup. Néanmoins tu me donnes ta force et je peux ainsi la porter. »

Ste Thérèse-Bénédicte de la Croix

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 14 Septembre 2016

 

pauvres gens !

"Il n'y a aucune automaticité en la matière. Il faut un procès qui conclue qu'il est réellement mort martyr, et alors il peut être béatifié. Et pour être canonisé, il faut en outre qu'un miracle lui soit attribué et reconnu comme tel.

(fallait oser ! ah oui c'était un de ces conciliaires progressistes, alors faut des garanties.. ! martyr de l'Islam ça suffit pas .  ! tradi, il aurait été subito porté aux autels , mais là ! avec une liturgie conciliaire c'est plus que douteux !  c'est ça l'idéologie. les éthiopiens martyrs de Daech n'ont pas eu besoin de toutes ces considérations hautement intellectuelles pour être portés sur les autels ..  !

)

'Enfin, ça c'était avant. Du temps de l'Eglise légaliste, étriquée et claquemurée."

°°°°

 

ah oui il était pape auj .. ! il a dit la messe en rouge ! quel exploit !  ( même au Carmel ici les vêtements liturgiques étaient rouges, à cause de la liturgie du jour, ..  mais bon ! .. le pape françois pour le père Hamel en rouge ça vallait bien la une .. quand c'est n'importe quoi, c'est vaiment n'importe quoi à tourner de plus en plus au ridicule. 

Par contre l'anneau de Jeanne d'Arc pas besoin de l'Eglise pour en faire 'une relique" !!!!

merci autant de vérités qui me montrent aujourd'hui quel chemin prendre. pas celui-là en tous les cas.

A Jean Vincent oui il s'en passe des choses dans le ciel du petit Placide ! ça c'est clair. Dans sa bonté, le Seigneur nous montre où est l'Eglise.  Après avoir perdu mon temps dans les regrets d'une liturgie que nous n'avons pas, il est temps de se mettre à l'ouvrage.  vu que tout cela au niveau humain n'apporte rien du tout. belle leçon.

)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 14 Septembre 2016

 

Le 28 juillet dernier, une équipe de France 3 Pays de la Loire réalisait un reportage sur notre monastère à l'occasion de la sortie d'un livre de photos sur l'abbaye (http://www.abbayedesolesmes.fr/…/abbaye-saint-pierre-de-sol…). C'était quelques jours après l'assassinat du Père Jacques Hamel... "Le sang des martyrs est semence de chrétiens", disait Tertullien

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 14 Septembre 2016

 

 

 

 

Le silence intérieur et extérieur est nécessaire pour que cette parole puisse être entendue. Et c’est un point particulièrement difficile pour nous à notre époque.

En effet, notre époque ne favorise pas le recueillement et l'on peut même avoir parfois l’impression qu’il existe une peur de se détacher, même pour un instant, du fleuve de paroles et d’images qui marquent et remplissent les journées.

 

La grande tradition patristique nous enseigne que les mystères du Christ sont liés au silence; par lui seul, la Parole peut faire en nous sa demeure, comme chez Marie, qui est inséparablement la femme de la Parole et du silence » (n. 66).

Ce principe — que sans le silence, on n’entend pas, on n’écoute pas, on ne reçoit pas une parole — vaut surtout pour la prière personnelle, mais aussi pour nos liturgies : pour faciliter une écoute authentique, elles doivent être aussi riches de moments de silence et d’accueil sans parole.

La remarque de saint Augustin est toujours valable Verbo crescente, verba deficiunt — « Quand le Verbe de Dieu augmente, les paroles de l’homme manquent » (cf. Sermons 288,5 : pl 38, 1307 ; Sermons 120, 2 : pl 38,677).

Les Evangiles présentent souvent, surtout au moment de choix décisifs, Jésus qui se retire seul dans un lieu à l’écart de la foule et de ses propres disciples pour prier dans le silence et vivre sa relation filiale avec Dieu.

Le silence est capable de creuser un espace intérieur au plus profond de nous-mêmes, pour y faire habiter Dieu, pour que sa Parole demeure en nous, pour que l’amour pour Lui s’enracine dans notre esprit et notre cœur, et anime notre vie. La première direction est donc de réapprendre le silence, l’ouverture pour l’écoute, qui nous ouvre à l’autre, à la Parole de Dieu.

 

Il existe toutefois également une deuxième relation importante entre le silence et la prière. En effet, il n’existe pas seulement notre silence pour nous disposer à l’écoute de la Parole de Dieu.

Souvent, dans notre prière, nous nous trouvons face au silence de Dieu, nous éprouvons presque un sentiment d’abandon, il nous semble que Dieu n’écoute pas et ne répond pas.

Mais ce silence de Dieu, comme cela a été le cas également pour Jésus, n’exprime pas son absence.

Le chrétien sait bien que le Seigneur est présent et écoute, même dans l’obscurité de la douleur, du refus et de la solitude.

Jésus rassure ses disciples et chacun de nous que Dieu connaît bien nos nécessités à tout moment de notre vie.

Il enseigne aux disciples : « Lorsque vous priez, ne rabâchez pas comme les païens : ils s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés. Ne les imitez donc pas, car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant même que vous l'ayez demandé » (Mt 6, 7-8) : un cœur attentif, silencieux, ouvert est plus important que de nombreuses paroles.

 

Dieu nous connaît intimement, plus que nous-mêmes, et nous aime : savoir cela doit être suffisant.

Dans la Bible, l’expérience de Job est particulièrement significative à ce propos.

En peu de temps, cet homme perd tout : sa famille, ses biens, ses amis, sa santé : il semble véritablement que l’attitude de Dieu envers lui soit celle de l’abandon, du silence total. Pourtant Job, dans sa relation avec Dieu, parle avec Dieu, crie à Dieu ; dans sa prière, en dépit de tout, il conserve intacte sa foi et, à la fin, il découvre la valeur de son expérience et du silence de Dieu. Et ainsi, à la fin, s’adressant au Créateur, il peut conclure : « Je ne te connaissais que par ouï-dire, mais maintenant mes yeux t’ont vu » (Jb 42, 5) : nous connaissons presque tous Dieu uniquement par ouï-dire et plus nous sommes ouverts à son silence et à notre silence, plus nous commençons à le connaître véritablement.

Cette extrême confiance qui s’ouvre à la rencontre profonde avec Dieu a mûri dans le silence.

Saint François-Xavier priait en disant au Seigneur : je t’aime non parce que tu peux me donner le paradis ou me condamner à l’enfer, mais parce que tu es mon Dieu. Je t’aime parce que tu es Toi ».

A nous, qui sommes souvent préoccupés par l’efficacité concrète et les résultats concrets que nous obtenons, la prière de Jésus indique que nous avons besoin de nous arrêter, de vivre des moments d’intimité avec Dieu, « en nous détachant » du vacarme de chaque jour, pour écouter, pour aller à la « racine » qui soutient et nourrit la vie.

 

Benoît XVI

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 13 Septembre 2016

 

 

« Quelle grande chose que de posséder la Croix ! Celui qui la possède, possède un trésor » (Saint André de Crète, Homélie X pour l'Exaltation de la Croix, PG 97, 1020).

En ce jour où la liturgie de l'Église célèbre la fête de l'Exaltation de la sainte Croix, l'Évangile nous rappelle la signification de ce grand mystère : Dieu a tant aimé le monde qu'Il a donné son Fils unique, pour que les hommes soient sauvés (cf. Jn 3, 16).

Le Fils de Dieu s'est fait vulnérable, prenant la condition de serviteur, obéissant jusqu'à la mort et la mort sur une croix (cf. Ph 2, 8). C'est par sa Croix que nous sommes sauvés.

L'instrument de supplice qui manifesta, le Vendredi-Saint, le jugement de Dieu sur le monde, est devenu source de vie, de pardon, de miséricorde, signe de réconciliation et de paix. « Pour être guéris du péché, regardons le Christ crucifié ! » disait saint Augustin  XII, 11).(Traités sur St Jean,

En levant les yeux vers le Crucifié, nous adorons Celui qui est venu enlever le péché du monde et nous donner la vie éternelle. Et l'Église nous invite à élever avec fierté cette Croix glorieuse pour que le monde puisse voir jusqu'où est allé l'amour du Crucifié pour les hommes. Elle nous invite à rendre grâce à Dieu parce que d'un arbre qui apportait la mort, a surgi à nouveau la vie.

C'est sur ce bois que Jésus nous révèle sa souveraine majesté, nous révèle qu'Il est exalté dans la gloire. Oui, « Venez, adorons-le ! ». Au milieu de nous se trouve Celui qui nous a aimés jusqu'à donner sa vie pour nous, Celui qui invite tout être humain à s’approcher de lui avec confiance.

 

Benoît XVI

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 13 Septembre 2016

 

 

"Courez pendant que vous avez la lumière de la vie, de peur que les ténèbres de la mort ne vous saisissent. »

règle de st Benoît.

 

On ne s'arrêteraa donc jamais! alalala. "Philippe, à nos âges avancés, dépêchons-nous! dépêchons-nous de faire le bien! "

des coups à avoir un souffle au coeur quoi

quel bien je vais pouvoir faire aujourd'hui? faire mon ménage !!! ah oui il serait temps ! hu hu hu

oui, oui, ok ça marche ! je pensais à tout ça ce matin.

il se passe des choses dans ce ciel décidément.

hier avec un de mes amis russes on parlait de Uladzislau , tout à fait d'accord pour dire que c'est un des meilleurs.  

on fait le bien où on peut à défaut, tiens !

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0

Publié le 13 Septembre 2016

 

qui m'est plus que très chère; merci de vos prières. pour mon oncle et toute sa famille. une page qui se tourne, tiens.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 13 Septembre 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #divers

Repost0

Publié le 13 Septembre 2016

 

super sympa,  aussi...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #videos

Repost0

Publié le 12 Septembre 2016

Rédigé par Philippe

Publié dans #spiritualité

Repost0